AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de emeralda


emeralda
  03 février 2012
C'est un livre unique en son genre, en tout cas pour Michael Jackson car c'est bien la seule et unique autobiographie qu'il ait jamais écrite (Et si je faisais de l'humour noir mal inspiré, je dirais que maintenant, il ne pourra plus le faire. Ok, je sors !).
Et à moins que les héritiers ne retrouvent des fragments de manuscrits, de journal intime ou de notes ici ou là, comme pour Marilyn Monroe, je pense que l'on est tranquille. Enfin, pour faire de l'argent, certains sont quand même capable de tout.
Il existe bien aussi un recueil de poèmes (Dancing the dream) signé de la main de Michael, mais ce n'est nullement alors une autobiographie, même s'il y a mis beaucoup de lui dans ses écrits.

Parue en 1988, cette autobiographie ne concerne donc pas les années les plus sulfureuses de la star, celles des attaques, des procès, de ses mariages, de sa paternité… Mais on y apprend énormément de chose quand même. Elle ne comporte pas l'intégralité du parcours de la star, il manque presque plus 20 ans au récit, mais cela donne déjà un bel aperçu.
Et ce que l'on a déjà est tout simplement énorme !

On découvre ses débuts dans la musique, tout d'abord en tant qu'amateur, puis ensuite comme professionnel, en groupe avec ses frères, puis en solo.
Il nous fait part de ses souvenirs et ceux-ci peuvent être aussi bien anodins qu'au contraire très importants pour la suite de sa carrière. Il reste pudique, mais lève le voile sur bien des aspects de sa vie familiale, de ses relations avec les divers membres qui la compose.
Il ne règle pas ses comptes, il se confie à nous, il évoque ses souvenirs d'enfant star, puis de jeune adulte qui a dû se faire sa place dans le monde impitoyable du show business. Et oui déjà !

On comprend mieux sa façon d'être, le plus souvent perçue comme étrange (c'est le moins que l'on puisse dire).
Sa personnalité hors du commun a été modelée au fil de ses rencontres. On le sait, il adorait Diana Ross et il allait même presque plus loin dans ses propos : "Comment croire qu'une grande star comme Diana ait pu prendre la peine et le temps d'enseigner la peinture à un gamin, et de l'initier à l'Art ? Je l'ai toujours aimée à cause de cela et je l'aime encore. Je suis fou d'elle. elle a été ma mère, mon amante et ma soeur en même temps, c'est une femme étonnante."

Il nous parlera aussi de sa façon de travailler, du sens véritable de certaines chansons, de ses choix pas toujours bons (mais qu'il assume), de ses déceptions qui l'ont terriblement blessés. Il parlera du douloureux passage de l'enfance à l'adolescence.
"Mon physique a commencé à changer vers l'âge de quatorze ans. J'ai commencé à grandir. Les gens qui ne me connaissaient pas, avant de me rencontrer, s'attendaient à trouver un mignon petit Michael Jackson quand ils entraient dans une pièce et ils passaient à côté de moi sans me voir. Je disais : "C'est moi, Michael".
Et oui, même le King of the Pop a connu des problèmes d'acné. Cela l'a fortement marqué. Il faut dire que c'est déjà une période pas simple pour le commun des mortels alors pour un jeune homme qui est sans cesse exposé, c'est sans aucun doute encore pire.

Michael Jackson dresse un portrait de lui qui peut étonner (Si, si, je vous assure). Certains aspects m'ont surprise et pourraient bien clouer le bec à certains de ses détracteurs (Et toc !).
Prude Michael Jackson ? Cela reste à voir car justement, il en a vu des choses qui n'était pas de son âge et il s'est comporté comme n'importe quel gamin entouré de ses frères, c'est à dire pas toujours parfaitement…
"On en a vu de toutes les couleurs pendant cette période. Dans une boîte, je me souviens qu'il y avait un trou entre la cloison de la loge des musiciens et les toilettes des femmes. On pouvait mater à travers une fente et je dois avouer que j'ai vu des trucs inoubliables. Les types dans ce milieu sont tellement allumés qu'ils passent leur temps à percer des trous dans les toilettes des femmes. Et nous, on ne valait pas plus cher parce que c'était à qui aurait le droit de regarder par le trou, entre mes frères et moi, et on se bagarrait tout le temps :
"Aller, pousse toi de là, c'est mon tour !"."
Et que penser de ce passage ?
"Quand nous étions en tournée avec les Jackson Five, je partageais toujours la chambre de Jermaine. Nous aimions les mêmes choses. Comme Jermaine était aussi le plus coureur de tous, on eu du bon temps avec les filles."

Michael nous apparait presque tout à fait normal. Oui, c'est une star, oui, il est unique, mais en fait, il a des problèmes presque comme tout le monde. Ses relations avec les autres ne sont pas facilitées par sa notoriété ou par la presse. Sa timidité presque maladive (sauf sur scène) est un handicape de plus.
"Il est parfois difficile pour moi de regarder mes petites amies dans les yeux, même quand je les connais bien. Mes histoires d'amour n'ont jamais eu le dénouement que je cherchais. il y toujours un obstacle qui m'a empêché d'être heureux avec les filles que j'ai aimées. Ce que je partage avec des millions de gens n'est peut-être pas ce que je peux partager avec une seule fille. Beaucoup de filles veulent savoir qui je suis, pourquoi je vis comme je vis, pourquoi je fais telle ou telle chose, et elles essaient de savoir ce qui se passe dans ma tête. Elles veulent me sauver de ma solitude, mais elles le font de telle manière que j'ai l'impression qu'elles veulent partager ma solitude, ce que je ne souhaite à personne au monde, parce que je crois que je suis la personne la plus seule sur la Terre."

En six gros chapitre, on fait le tour (ou presque) de sa personnalité, de sa vie et notre vision de l'homme est changée. En tout cas, je l'ai perçu différemment.
Il est assurément plus humain, plus accessible, même s'il restait un être à part. On ne devient pas The King of The Pop sans casse hélas.
L'autre plus de cet ouvrage, ce sont les nombreuses photos issues d'albums privés, rares donc et peu connues. Cela donne plus de poids encore au récit de cette vie qui n'était pas celle de n'importe quel gamin.
Lien : http://espace-temps-libre.bl..
Commenter  J’apprécie          60



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (3)voir plus