AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 207038246X
Éditeur : Gallimard (22/05/1990)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Je porte ainsi en moi, sculptée depuis l'enfance, une sorte de statue intérieure qui donne une continuité à ma vie, qui est la part la plus intime, le noyau le plus dur de mon caractère: Cette statue, je l'ai modelée toute ma vie. Je lui ai sans cesse apporté des retouches. Je l'ai affinée. Je l'ai polie. La gouge et le ciseau, ici, ce sont des rencontres et des combinaisons. Des rythmes qui se bousculent. Des feuillets égarés d'un chapitre qui se glissent dans un a... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
zazimuth
  06 avril 2016
J'ai arrêté ma lecture à la moitié sans avoir trouvé ça inintéressant par ailleurs.
L'auteur y raconte ses souvenirs d'enfant et de jeunesse. La montée de l'antisémitisme et l'Occupation allemande, ses études de médecine, son engagement dans l'armée pour la France libre et son expérience de médecin en Afrique du Nord pendant la seconde guerre mondiale.
Commenter  J’apprécie          40
Maphil
  28 avril 2017
Appartenant à une famille juive, François Jacob avait entrepris des études de médecine et se destinait à la chirurgie lorsque la guerre survint. Passé en Angleterre, il s'engage dans la brigade du Général Leclerc et est grièvement blessé en Normandie. Obligé de renoncer à devenir chirurgien, il se tourne vers la biologie et contribue, avec Jacques Monod, aux progrès de la génétique française. Ouvrage d'une écriture toute classique et d'une grande élévation de pensée.
Commenter  J’apprécie          20
MadeMoiZele
  27 juin 2013
Une autobiographie... Et quelle vie !
J'ai vraiment apprécié de découvrir le milieu de la recherche, je me suis laissée emporter par la passion de l'auteur...
Un beau livre... Une belle surprise...
Commenter  J’apprécie          30
scaalaire68
  21 janvier 2013
François Jacob de l'Académie française et de l'Académie des sciences nous retrace sa jeunesse jusqu'à sa carrière de scientifique prix Nobel de médecine. Un livre sincère, personnel et accessible.
Commenter  J’apprécie          20
TheBabline
  10 mars 2012
A Re-lire
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
MadeMoiZeleMadeMoiZele   06 juin 2013
Ne faut-il pas passer soi-même par certaines situations désagréables, voire odieuses ou ridicules, en éprouver de la confusion ou de la colère, pour que se grave en nous ce que nulle parole ne peut apprendre? Pas de meilleur instructeur que l'amour-propre pour parcourir un trajet que personne ne peut faire pour vous.
Commenter  J’apprécie          80
zazimuthzazimuth   06 avril 2016
Ma nourriture c'est l'expectation. Ma drogue; l'espoir. Enfant, je ne supportais pas l'absence de but et, avec des riens, me fabriquais ce que j'appelais des "petites lumières" pour éclairer la journée ou la semaine qui s'annonçait. Si j'écris ce livre sur ma vie écoulée, ce n'est ni pour me vautrer avec complaisance ni pour y régler des comptes. C'est pour me donner un but nouveau, donc une existence nouvelle. (p.13)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
scaalaire68scaalaire68   03 mars 2013
Nous étions trois garçons et une fille à notre table. L'un des garçons ne parvint jamais à s'habituer à l'atmosphère, à l'odeur, aux cadavres, au bruit que faisaient une centaine d'étudiants sans cesse en train de s'agiter, de pérorer. Il faillit même, un jour, vomir dans les viscères d'un corps éventré. Notre petite camarade, au contraire, s'adaptait parfaitement à la situation. Tailler, creuser dans un bras ne l'empêchait pas de repartir aussi fraîche qu'elle était arrivée. Le sort m'avait attribué une jambe. Et, après un bout de déjeuner avalé à la hâte avec de amis dans un petit restaurant rue Racine, je me retrouvai en face de « ma » jambe qu'il fallait disséquer en commençant par le haut, par l'aine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
scaalaire68scaalaire68   03 mars 2013
Et tout ça à cause d'un fou. Ce cauchemar, parce qu'un furieux, les yeux hagards, l'écume à la bouche, hurlant des imprécations, a froidement décidé de mettre le monde à feu et à sang.
Commenter  J’apprécie          50
MadeMoiZeleMadeMoiZele   23 mai 2014
Admirer, oui. Idolâtrer, non. Ni les dieux, ni les hommes. Les dieux, parce qu'ils n'existent pas. Les hommes, parce que ce ne sont pas des dieux.
Commenter  J’apprécie          60
Video de François Jacob (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de François Jacob
Odile Jacob : Hommage à François Jacob, Compagnon de la Libération, prix Nobel de médecine. Collège de France, septembre 2015
Dans la catégorie : Savants : biographiesVoir plus
>Histoire, géographie, sciences auxiliaires de l'histoire>Biographie générale et généalogie>Savants : biographies (49)
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
854 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre