AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782870970133
64 pages
Éditeur : Blake et Mortimer (07/06/1996)

Note moyenne : 3.87/5 (sur 295 notes)
Résumé :
Un des best-sellers de la BD européenne devenu mythe et qui symbolise la bande dessinée grand public de qualité. L'auteur, Edgar Pierre Jacobs, qui fut un proche d'Hergé, aimait la démesure qui prend toute sa dimension dans les inventions scientifiques (dont le fameux Espadon). On citera aussi une extraordinaire galerie de personnages tels Septimus, Olrik ou Miloch. La fascination exercée par cette série reste aujourd'hui intacte.
-----
En vacances dan... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
Dionysos89
  11 mai 2012
Avec L'Enigme de l'Atlantique, Edgar P. Jacobs emmène ses emblématiques héros, Blake et Mortimer, sur un terrain qu'il désire explorer depuis ses débuts dans la bande dessinée : le mythe souterrain de l'Atlantide !
Par une revisite du mythe en incluant science-fiction et hellénisme convaincu (quoique les Atlantes tirent aussi un peu sur les Minoens selon les architectures...), Edgar Jacobs lance les deux héros, cette fois-ci, dans une histoire davantage subie, au moins pour le début, puisqu'ils sont presque contraints pendant presque la moitié de l'épisode à avancer à l'aveuglette sans eux-mêmes bien comprendre ce qui se passe. Mais l'ensemble se lit comme tout opus de cette série : d'une traite, à grands coups de planches dignes du grand écran et des rebondissements chroniques.
Bon après, l'aventure peut paraître vraiment grand-guignolesque ; de plus, le "méchant" de la surface s'allie aux "méchants" du monde souterrain, même chose pour les "gentils", mais bon une fois passés tous ces poncifs des aventures de Blake et Mortimer, on se fond totalement dans cette atmosphère propre à l'auteur.
Loin d'être mon préféré donc, malgré mon intérêt pour le mythe de l'Atlantide (mais ici trop facilement utilisé selon moi), L'Enigme de l'Atlantide n'est " qu' " une aventure de plus pour nos deux héros qui font encore une découverte extraordinaire, affrontent encore le même ennemi, ont encore une chance de tous les diables et bénéficient encore d'un dénouement totalement heureux. Il y a des albums de Blake et Mortimer plus inventifs heureusement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
BrunoA
  23 janvier 2017
Comme toutes les oeuvres d'Edgar Jacobs, une intrigue remarquablement construite servie par un texte ciselé et des dessins inimitables.
Un moment d'évasion incomparable.
Commenter  J’apprécie          180
Barbuz
  19 février 2021
"L'Énigme de l'Atlantide" est le quatrième récit (du point de vue de l'historique de publication) de "Blake et Mortimer". Il fut prépublié dans la version belge du "Journal de Tintin", du 19 octobre 1955 (nº42) au 19 décembre 1956 (nº51). le Lombard l'éditera en un album de soixante-deux planches, en avril 1957.
L'histoire a été entièrement produite par Edgar P. Jacobs (1904-1987), véritable légende du neuvième art, hélas trop peu prolifique ; il ne réalisera que onze albums pendant ses quarante-cinq ans de carrière. Jacobs collabora aussi avec Hergé sur "Tintin au Congo", "Tintin en Amérique", "Le Sceptre d'Ottokar", "Le Lotus bleu", "Les Sept Boules de cristal", "Le Temple du Soleil" et y dessinera notamment des décors ou du matériel.
Le professeur Mortimer est venu passer quelques semaines de vacances sur l'île de Saõ Miguel, dans l'archipel des Açores. Selon une très ancienne tradition, cet endroit serait l'un des sommets immergés de l'Atlantide, ce mystérieux continent évoqué par Platon dans ses "Dialogues", et qui aurait été englouti dans les profondeurs de l'océan Atlantique. Intrigué, Mortimer s'est lancé dans l'exploration des gorges de la vallée volcanique de Furnas. Il y a fait une découverte surprenante, au point qu'il a demandé de l'aide à son ami le capitaine Blake.
Mortimer est parti accueillir Blake à l'aéroport de Sant' Ana. Ils sont surveillés par un individu en costume, qui avertit ses deux complices d'un coup de sifflet discret ; ces derniers, penchés sur la voiture de location de Mortimer, ont juste le temps de terminer leur besogne. Blake et Mortimer ont une conversation animée ; la lettre que le scientifique a envoyée à son compagnon d'armes, et dans laquelle il expliquait sa découverte, a été dérobée. Vu l'intérêt du contenu de la missive, l'officier a prévenu l'Intelligence Service. Continuant à deviser, ils arrivent au véhicule et prennent la route en direction de Furnas. Goguenard, l'inconnu en costume les observe s'éloigner...
En 1955, la guerre froide bat son plein : le Pacte de Varsovie est signé, tandis qu'Eisenhower, le président américain, déclare qu'il maintiendra des forces en Europe aussi longtemps que nécessaire. Jacobs propose une grande aventure mêlant légendes antiques (celle de l'Atlantide), explorations archéologiques (la descente dans "o foro do diablo" - traduit en "trou du diable", dure douze ou treize pages), espionnage (une nation anonyme éprouve un intérêt prononcé pour la matière radioactive découverte par Mortimer), science-fiction, et conflit de civilisations (entre Atlantes et barbares), dans une oeuvre qui doit certainement beaucoup au "Rayon U". Selon Wikipédia, il semblerait également que Jacobs se soit largement inspiré du récit "À l'assaut de l'Atlantide" (1953), écrit par Léopold Massiéra (1920-1999) et illustré Yves Mondet (1926-2004). Quoi qu'il en soit, "L'Énigme de l'Atlantide" est une histoire passionnante, pleine d'inventivité ; Jacobs crée pour l'occasion une gamme de véhicules futuristes qui stimule l'imagination. Il dépeint une société cachée (curieusement - ou pas, aucune femme n'est visible dans cette histoire) dont les progrès technologiques (médecine, alimentation, mobilité), issus de ce mystérieux minerai aux propriétés infinies, incitent à la rêverie. Mais le mal est présent, tapi dans l'ombre, sous la surface. L'action de "L'Énigme de l'Atlantide" est menée tambour battant dans un climat de suspicion ; nos deux héros vont être les grains de sable dans les engrenages d'une tentative de coup d'État qui conduit une civilisation au bord du désastre. La narration, hélas, souffre d'une surabondance de cartouches narratifs et l'auteur, certainement dans un souci d'utiliser un langage soigné, s'empêtre finalement dans des tournures compliquées, bancales et indigestes ; cela rend la lecture parfois laborieuse. Notons enfin que l'intrigue pâtit d'une invraisemblance importante (entre les planches 33 et 36, la feinte de la voix est éventée sur le tard, et le teint de peau de Blake et Mortimer n'est pas celui des "planos" atlantes). La partie graphique est splendide. L'artiste produit en moyenne treize, voire quatorze cases par planche (près de huit cents au total !) de son trait minutieux et soigné. La créativité des costumes, des uniformes, des véhicules ou des décors raviront le lecteur et la mise en couleurs du Studio Jacobs parachève cette réussite.
Cet album aux facettes multiples et à la partie graphique aboutie propose une intrigue captivante qui fait le grand écart entre légendes, mystères archéologiques et science-fiction. Il pâtit d'une narration indigeste, un frein au plaisir de lecture total.
Lien : https://les-bd-de-barbuz.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          42
MissG
  03 décembre 2011
Dans ce tome, le septième des aventures de Blake et Mortimer, l'auteur Edgar P. Jacobs fait une incursion dans la science-fiction en choisissant de revisiter le mythe de l'Atlantide.
Autant les premières pages de cette nouvelle aventure sont prenantes et intrigantes, autant la suite déçoit par son manque d'action et des scènes trop prévisibles.
L'aventure se passe exclusivement en souterrain, ce qui limite beaucoup le côté "grand espace" d'une aventure voire même les scènes d'action.
De plus, j'ai trouvé que c'était un peu trop caricatural.
Les Atlantes m'ont trop souvent fait penser aux Incas de par leurs costumes, j'avais l'impression de lire "Tintin et le Temple du Soleil" par moment.
Le dénouement est très prévisible, la trame de fond est une histoire de complot mais elle n'apporte rien au genre ni ne le renouvelle.
Même les scènes d'action ne sont pas vraiment innovantes, il faut que le bien triomphe sur le mal, donc pas de réel suspens dans le déroulement de l'intrigue.
Et si on a coutume de dire qu'un chat a 7 vies, je ne sais pas combien le personnage d'Olrik en a mais beaucoup plus !
A mon goût il s'en sort toujours trop facilement, et j'ai eu l'impression à la lecture de cette bande dessinée que l'auteur cherchait uniquement à le faire vivre et à le sortir des situations périlleuses pour garder le méchant dans l'histoire.
Je n'avais pas ressenti ce sentiment à la lecture des autres tomes de cette série.
Sinon les personnages de Blake et Mortimer sont fidèles à eux-mêmes.
La qualité du dessin est toujours très belle, par contre je trouve que les parties de texte sont trop petites et cela implique de lire en tenant la bande dessinée proche des yeux, c'est un peu dommage, j'aime pouvoir prendre du recul avec les livres.
En conclusion ce n'est pas l'aventure de Blake et Mortimer que je retiendrai.
J'ai trouvé qu'après un début prometteur la suite manquait de souffle et que l'incursion dans la science-fiction de l'auteur n'était pas une totale réussite.
Tout est un peu trop prévisible dans ce tome, c'est dommage, ce tome est un cran en dessous par rapport aux autres tomes des aventures de Blake et Mortimer.
Lien : http://lemondedemissg.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          111
Bigmammy
  28 octobre 2011
L'énigme de l'Atlantide est la quatrième aventure de Blake et Mortimer, après le Secret de l'Espadon, le Mystère de la Grande Pyramide et La Marque Jaune. Elle est publiée dans le journal de Tintin à partir de 1955 en BD, puis en album début 1957. Pour l'apprécier pleinement, il convient de se remémorer le contexte politique et technologique de cette époque de grande croissance économique mondiale mais aussi de guerres de décolonisation et d'affrontement Est-Ouest. Moi, en ce temps-là, j'avais 10 ans, et je n'ai découvert la BD qu'une fois adulte. Et je me la relis régulièrement (utilisation de la forme pronominale à l'image du style d'Andrea Camilleri) aujourd'hui, avec nostalgie et toujours autant de plaisir, en regardant plus avant entre les cases. Car ce genre de BD n'intéresse pas du tout mes petits-enfants….
Plusieurs thèmes déjà évoqués dans « le Rayon U » sont repris ici. Mais ce qui frappe, c'est la fixation définitive du graphisme des personnages. Francis Blake et Philip Mortimer sont maintenant clairement dessinés, leurs visages ne changeront plus, de même Olrik et Starkey son fidèle second. Il n'a pas tellement le beau rôle, le colonel, dans cet épisode. Traître, toujours, mais il est loin d'être le seul. le génie du mal, ici, c'est Magon. En revanche, nous avons droit à la panoplie du Rayon U : la caverne, le métal luminescent et radio-actif cette fois, le pont naturel, les ptérodactyles…Les barbares, qui ressemblent aux Aztèques du Temple du Soleil. Cependant, les traitres de l'Atlantide, composant la 5° colonne, portent à un certain moment des chapkas….éclairant, non ?
Car il s'agit ici de la tentative de coup d'Etat d'un ambitieux, secondé par une puissance étrangère maintenue à distance par une barrière étanche. On pense au « coup de Prague » de 1948….Les « bons » sont des sages. Leur roi, le Basileus, est représenté comme le Platon de la fresque de Raphaël « L'école d'Athènes » peinte en 1510, et la référence à Platon est explicite. Mais les éléments naturels s'avèreront les plus forts. La description du cataclysme provoqué par la chute d'un météore, avec les ravages d'un tsunami à l'échelle du monde est prémonitoire. Comme l'est aussi l'utilisation de moyens de transports comme le monorail automatique de type VAL.
Autre « truc » qui marchera dans plusieurs autres épisodes d'E.P. Jacobs : l'appui involontaire sur le bouton rouge d'un tableau de commande qui déclenche une explosion générale…
Une réflexion salutaire sur la loyauté, l'amour de la patrie, la trahison, l'engagement. Des descriptions très réalistes de combats aléatoires, de techniques pas toujours efficaces malgré leur modernité, un substrat historique faisant référence à des mythes du fond des âges…Pas aussi passionnant que La Marque Jaune ou le Mystère de la Grande Pyramide, mais à déguster avec le recul nécessaire.
Un clin d'oeil aux fidèles de Babelio : la tour du Gong sacré ressemble fortement à son logo.

Lien : http://www.bigmammy.fr
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80


critiques presse (1)
BulledEncre   01 juillet 2013
Bien que surchargée par des récitatifs et des dialogues toujours aussi denses et lourds – la marque de fabrique de l’auteur belge – l’aventure est étonnante et pleine de trouvailles fantastiques.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
Yusei8RMYusei8RM   04 janvier 2013
– Majesté !… Un sabotage vient de détruire la central T.V.!!!…
– Quoi ? Que dis-tu ?…
– Ici ?…
– Un sabotage !...
– Amis ! Ce dernier coup qui risque de paralyser notre résistance exige des mesures extrêmes . Il va falloir nous résoudre à utiliser nos armes les plus meurtrières ...
À cet instant , la voix de Magon , tel un défi , s'élève mordante et dur .
– Trop tard Basileus !!!…
TELLE LA FOUDRE TOMBANT AU MILIEUX DE LA SALLE , CETTE STUPÉFIANTE INTERVENTION DE MAGON A LAISSÉ LES ASSISTANTS MUETS DE STUPEUR …
ENFIN , LE BASILEUS REPREND LA PAROLE …
– Que veux-tu dire ?
– Je veux dire , ô Basileus , que ton règne est fini .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
MissGMissG   03 décembre 2011
- Ainsi donc se termine cette extraordinaire aventure, et voici enfin élucidée la millénaire énigme de l'Atlantide ! ... Que diront les sceptiques, lorsque ...
- Mon pauvre ami, soyez sans illusion ! Nul ne nous croira ! On prétendra que nous avons interprété à notre façon un banal séisme sous-marin. Peut-être même nous accusera-t-on de mystification, d'hallucination collective, que sais-je encore ? ... Et après tout, comment leur en vouloir !?!...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
ArthoreArthore   21 février 2019
Dites aux hommes qui se trouvent au seuil d’une ère nouvelle, pleines de possibilités merveilleuses, mais que jamais ni les sciences, ni la victoire ne leur apportera la paix et le bonheur aussi longtemps qu’ils n’auront extirpé de leur cœur ces deux fléaux : la HAINE et la SOTTISE!!! Que la catastrophe de l’Atlandide leur serve d’avertissement!.....
Commenter  J’apprécie          40
DomichelDomichel   01 octobre 2013
Blake «- Mais vous semblez avoir perdu de vue que si nous en croyons Platon, cet extraordinaire orichalque servait à façonner des bijoux, des objets, voire à dresser des remparts. Or je vois mal tout cela radioactif !…»
Mortimer «- Je me suis évidemment fait ces objections et j'en ai conclu que seule une exploration approfondie de la grotte permettrait de vérifier cette folle hypothèse ! C'est pourquoi, mon cher ami, je vous ai prié de me rejoindre pour m'aider à tirer cette affaire au clair !…»
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
NofSetNofSet   06 janvier 2021
"Alors aux yeux émerveillés se découvre, s'étendant à perte de vue une cité immense à l'aspect fantastique. Du plafond extrêmement élevé, qui la recouvre émane une lumière mystérieuse qui baigne la grotte tout entière d'une clarté semblable à celle du soleil. Tandis que des hommes montés sur de curieux engins se déplacent dans l'espace, montant descendant ou restant immobiles, tels des moustiques..."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Edgar Pierre Jacobs (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Edgar Pierre Jacobs
Dans "Le Dernier Pharaon", les Belges François Schuiten, Jaco van Dormael, Thomas Gunzig et Laurent Durieux ont voulu revisiter l??uvre d'Edgar P. Jacobs, où se mêlent leurs talents respectifs et le plus grand respect pour la série originelle. Un hors série fidèle, mais à la fois très personnel, qui prend ses sources au c?ur même des aventures de Blake et Mortimer. À ne pas manquer ! En librairie le 29 mai 2019 : https://www.dargaud.com/bd/BLAKE-MORTIMER/Autour-de-Blake-Mortimer/Autour-de-Blake-Mortimer-tome-11-Dernier-Pharaon-Le
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Blake et Mortimer : la BD culte d'après guerre par Edgar P. Jacobs. Connaissez-vous ses personnages ?

La série des albums relatant les aventures de Blake et Mortimer a été éditée en de nombreux albums. En comptant ceux qui ont été écrits et dessinés par E.P. Jacobs et ceux conçus par d'autres illustrateurs et scénaristes, combien sont-ils à ce jour ?

17
18
19
20

12 questions
66 lecteurs ont répondu
Thème : Edgar Pierre JacobsCréer un quiz sur ce livre

.. ..