AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2870970234
Éditeur : Blake et Mortimer (07/06/1996)

Note moyenne : 3.51/5 (sur 107 notes)
Résumé :
Un des best-sellers de la BD européenne devenu mythe et qui symbolise la bande dessinée grand public de qualité. l'auteur, E.P. Jacobs, qui fut un proche d'Hergé, aimait la démesure qui prend toute sa dimension dans les inventions scientifiques (dont le fameux Espadon). On citera aussi une extraordinaire galerie de personnages tels Septimus, Olrik ou Miloch. La fascination exercée par cette série reste aujourd'hui intacte : pour preuve de succès sans précédent de L'... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
HORUSFONCK
  10 avril 2019
Le rayon U est intéressant, dans ce qu'il annonce des futures aventures de Francis Blake et Philip Mortimer.
Le récit se déroule dans des contrées totalement imaginaires, d'une science-fiction délicieusement désuète.
Edgard P. Jacobs y développe déjà un art consommé pour les costumes, les décors et les machines futuristes.
Il est utile de rappeler que Jacobs coopéra à la refonte des albums Tintin, pour la mise en couleurs et le passage à 62 pages... L' exemple le plus frappant étant la "balkanisation" du château et des costumes des gardes royaux dans le Sceptre d'Ottokar.
Le rayon U est aussi une vue de ce que sera, en partie, le monde souterrain de L' énigme de l' Atlantide.
Commenter  J’apprécie          230
Dionysos89
  14 mai 2012
Quand Edgar P. Jacobs crée le Rayon « U », dans les années 1940, il est sûrement loin de penser déjà à la série qui marquera sa carrière, Blake et Mortimer, mais il est évident qu'il pense déjà à une bande dessinée d'action et d'aventure mêlant science-fiction (voire même de la science-fiction dure) et réalisme. Ici, comme dans toute oeuvre de science-fiction voguant sur un fil d'anticipation, la société est représentée par deux grandes nations concurrentes et les deux s'affrontent à grands renforts de dissuasions nucléaires (ou leurs prémices) et d'espions charismatiques.
Intégrant tous les ingrédients qui feront la joie des amateurs de la série Blake et Mortimer, Edgar P. Jacobs réalise donc une répétition générale dix ans avant de lancer la célèbre série. Avec sa troupe d'aventuriers (dont une femme quand même !) face à un espion déterminé, puis face à une société occulte, secrètement cachée du monde depuis des lustres, on en a pour notre pesant de péripéties ! le dessin est d'époque, si on peut dire, comme les toutes premières aventures de Tintin, Hergé et Jacobs étant proches dans la vie comme dans leur style. le titre m'a laissé finalement perplexe, car le Rayon "U" est abordé à peine au départ et c'est tout, il sert seulement de prétexte pour lancer une expédition qui sera l'objet de l'aventure.
Bref, des caractéristiques intéressantes pour cette bande dessinée d'époque : un objet de collection plus qu'un objet d'attention...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Bigmammy
  27 octobre 2011
Le Rayon « U » est la première bande dessinée créée en 1943 par Edgar P. Jacobs, père de Blake et Mortimer, en substitution des strips de Flash Gordon, mis à l'index par l'occupant allemand de la Belgique. Elle appartient au genre science-fiction et mêle allégrement des thèmes que l'auteur réutilisera dans toute son oeuvre comme le mélange des temps (préhistorique, pré-colombien …) et des techniques de pointe (énergie atomique, avions fonctionnant à l'aide de piles à combustibles).
Du rayon « U », nous n'apprenons rien si ce n'est que les essais en sont terminés et qu'il convient de se procurer le minerai nécessaire, et pour cela retrouver le lieu de son gisement. C'est en case 2 de la BD et on n'en parle plus du tout après. Il s'agit donc d'un peuple qui s'apprête à passer à la phase militaire d'une découverte scientifique (thème réutilisé dans le Secret de l'Espadon). Les « bons », ici, sont ceux qui cherchent à se procurer l'Uradium pour produire des armes, les « méchants » vont tout faire pour les en empêcher. Situations inverse de celle que nous connaissons aujourd'hui avec la non-prolifération des armes nucléaires.
L'équipe des chercheurs d'uradium se met en route vers l'archipel des Îles Noires. Elle est nombreuse : un blond à moustaches, un brun barbu, un roux à moustaches, un gentil Sikh, un major très britannique, une belle brunette – tiens, un personnage féminin ! – et, pour les méchants : un espion à fine moustache. Ils rencontrerons un prince aztèque et sa fiancée, et une tribu d'hommes-singes, des créatures gigantesques (serpent bleu, tigre aux dents de sabre, tyrannosaure, poulpe géant …). Ce sont les ébauches des futurs personnages de la série culte : Capitaine Blake, Professeur Mortimer, Nazir, et bien entendu, Olrik. Quant à la demoiselle, elle a disparu en raison de la politique éditoriale du journal de Tintin, très stricte sur ces questions pour la jeunesse !
Ce Rayon « U » est à ranger dans les rayons « archives » de la bibliothèque. Les situations sont invraisemblables mais le scénario rebondit pratiquement à chaque case, comme c'est la loi du genre. Les couleurs ressemblent à des tableaux de Giorgio de Chirico, les costumes ne paraissent pas du tout incongrus de même que la rencontre avec des animaux préhistoriques (comme les ptérodactyles d'Adèle Blanc-sec), les cheminements dans des grottes aux parois phosphorescentes seront repris dans l'énigme de l'Atlantide (entre autres). La belle Sylvia avec sa petite robe bleue me fait penser à Enak, le compagnon d'Alix de Jacques Martin …En revanche, le traitre Dagon n'a pas encore la carrure du colonel Olrik, et les héros ont beaucoup de chance que le minerai enfin ramené en Norlandie ne soit pas radioactif, car en ce cas, je ne sais même pas si je serais en mesure d'écrire cette chronique !
En somme, un univers délirant en concordance avec les années de guerre, des situations loufoques mais judicieusement enchaînées dans des décors invraisemblables d'une beauté stupéfiante où se meuvent des créatures surréalistes. Tous ingrédients propres à nous faire pouffer de rire ….et pourtant, on lit la BD jusqu'au bout. Tout E.P. Jacobs est déjà là. Respect.

Lien : http://www.bigmammy.fr
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Tchippy
  19 mai 2011
Première rencontre avec l'oeuvre d'E. P. Jacobs, et avec ses personnages. C'est drôle de voir les analogies entre les personnages du Rayon U et celui de la formidable série Blake et Mortimer :
- le professeur Marduk, scientifique qui a la même barbe que Mortimer
- Adji, tiens, il remplit les mêmes fonctions que Nasir ! ;)
- le Capitaine Dagon, au nez aquilin et la moustache du Colonel Olrik, le « méchant » ^^
- L'aventureux Lord Calder, qui ressemble étrangement à Blake

Ne reste que des personnages secondaires qu'on retrouve de nombreuses fois dans l'oeuvre de Jacobs : le soldat dévoué (ici le Sergent MacDuff), le prince étranger (Nazca), et le responsable des services secrets (Major Walton). Il s'agit tout de même de bandes dessinées essentiellement masculines, et ici la présence de Sylvia, la nièce de Marduk, fait tache dans sa robe légère au sein d'hommes en armes.
Franchement, cette Sylvia a le don de m'énerver. Quelle potiche cette fille ! « Oh, c'est merveilleux, Professeur… », « Oh, comment allons-nous faire, Major ? », « Oh, j'ai peur, Lord Calder… »… Et bien entendu il ne lui arrive que des crasses (un affreux roi singe primitif s'éprend d'elle et veut en faire sa reine, et quand ce n'est pas lui c'est le beau et jeune prince barbare) et tous les hommes se bousculent pour la sauver… C'est pire que La petite maison dans la prairie !

D'ailleurs, même si le dessin est de qualité, l'intrigue est décousue, laisse à désirer, bref, c'est un truc à lire quand on ne sait pas quoi faire mais certainement pas pour passer un bon moment avec Jacobs. Cependant, je l'ai lu après avoir découvert Blake et Mortimer et ça m'a permis de mettre tous les tomes déjà lus en abîme par rapport au début de la carrière de Jacobs, et de faire toutes ces magnifiques et profitables réflexions que je viens de vous livrer ! ^^
N'hésitez pas à me contacter pour en discuter plus en avant, je serai curieuse de connaître d'autres avis !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          61
Bubu-le-bourguignon
  08 avril 2012
Le rayon U est en effet, la première Bd d'un certain E.P. Jacobs. Ce dernier sera plus connu avec sa série Blake et Mortimer. Je pense que cette Bd est incontournable dans une biblio et pour ceux qui sont fan du travail d'E.P. Jacobs.
En feuilletant les pages, on s'aperçoit bien que les héros sont ce qui préfigurera les célèbres Blake et Mortimer . Tout l'album est une préparation (volontaire ou non) de notre homme de science et d'un officier des services secrets.
L'intrigue quant à elle, est assez basique. Une équipe composée d'hommes et d'une femme (ce qui est rare pour l'époque en Bd), parte pour une mission : la recherche d'un minerai, l'uradium, afin d'en fabriquer une arme. Bien sûr, comme dans toute histoire, un état ennemi envoie un espion pour intercepter le précieux minerai.
On voit bien que cette histoire a été créé dans une époque trouble où les vraies bombes tombaient non loin de gens bien réels.
A vrai dire, le rayon U est indémodable. Quelque soit l'époque, une guerre aura lieu quelque part sur Terre et ce livre apporte un peu d'espoir : le bien triomphant toujours du mal.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
Dionysos89Dionysos89   11 avril 2012
- C'est clair : nous nous trouvons coincés sur un îlot rocheux, ceinturé par ce précipice...
- ... en compagnie d'un reptile géant et cernés par les flammes ! Nous sommes vraiment comblés !
Commenter  J’apprécie          160
DomichelDomichel   19 février 2014
Le Colonel Argus, chef des services secrets d'Austradie, vient d'apporter à l'Empereur Babylos IV un message du capitaine Dagon en mission spéciale en Norlandie…
- Très intéressant…
- Suprême Majesté, les essais sur le Rayon U ayant été concluants, le Grand Conseil de Norlandie vient de charger le professeur Marduk, bénéficiaire du testament scientifique du Géologue Kellart Hollis, de retrouver le gisement Uradium par ce dernier. Ceci afin de passer à la phase suivante du programmes : l'utilisation militaire de la découverte.
Attends respectueusement instructions qu'il plaira à Votre Suprême Majesté de m'adresser.
Capitaine Dagon.
L'empereur digne se mettre en communication directe avec son espion, le capitaine Dagon…
- À aucun prix, l'expédition ne doit revenir de Norlandie… Faites le nécessaire !…
- À vos ordres Sire…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
TchippyTchippy   19 mai 2011
Voici la pierre de Vie et de Mort. Celui qui la possède devient l’égal de dieu… Mais prenez garde…
Puncha Taloc est un dieu redoutable !!!... (Nazca à Marduk)
Commenter  J’apprécie          20
Bubu-le-bourguignonBubu-le-bourguignon   08 avril 2012
Voyez là-bas ! Hurrah ! Cette fois ce sont les nôtres !!! (cri lord Calder en apercevant les avions Norlandienne)
Commenter  J’apprécie          20
TchippyTchippy   19 mai 2011
- Quel singulier et merveilleux royaume est le vôtre, Prince Nazca…
- Si vous le vouliez, il serait aussi le vôtre, belle Sylvia…
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Edgar Pierre Jacobs (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Edgar Pierre Jacobs
Dans "Le Dernier Pharaon", les Belges François Schuiten, Jaco van Dormael, Thomas Gunzig et Laurent Durieux ont voulu revisiter l??uvre d'Edgar P. Jacobs, où se mêlent leurs talents respectifs et le plus grand respect pour la série originelle. Un hors série fidèle, mais à la fois très personnel, qui prend ses sources au c?ur même des aventures de Blake et Mortimer. À ne pas manquer ! En librairie le 29 mai 2019 : https://www.dargaud.com/bd/BLAKE-MORTIMER/Autour-de-Blake-Mortimer/Autour-de-Blake-Mortimer-tome-11-Dernier-Pharaon-Le
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Blake et Mortimer : la BD culte d'après guerre par Edgar P. Jacobs. Connaissez-vous ses personnages ?

La série des albums relatant les aventures de Blake et Mortimer a été éditée en de nombreux albums. En comptant ceux qui ont été écrits et dessinés par E.P. Jacobs et ceux conçus par d'autres illustrateurs et scénaristes, combien sont-ils à ce jour ?

17
18
19
20

12 questions
60 lecteurs ont répondu
Thème : Edgar Pierre JacobsCréer un quiz sur ce livre
.. ..