AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782377353927
Éditeur : Archipoche (16/01/2020)

Note moyenne : 4.03/5 (sur 73 notes)
Résumé :
1861. Le Lancashire subit la crise. Privées de coton, les filatures ferment une a une en Angleterre, plongeant la population dans la misère.
Cassandra Blake, ses trois sœurs cadettes et leur père Edwin tentent malgré tout de faire face à l’adversité. Mais la mort du patriarche vient tout bouleverser.
Leur oncle Joseph décide de prendre ses nièces sous son aile, malgré l’opposition de son acariatre épouse, qui commandite en secret l’enlevement de Cassan... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (58) Voir plus Ajouter une critique
jeunejane
  28 mai 2019
1861 ,dans le Lancashire, la famine sévit.
En cause, la guerre de Sécession en Amérique qui prive la région de l'arrivée de coton pour ses filatures.
Edwin Blake et ses quatre filles dépendent de cette industrie et sont privés de travail.
Edwin a une personnalité très attachante, il étudie le grec ancien et élève ses filles pour qu'elles aient de l'instruction et de la personnalité. Cassandra, l'aînée prend soin de son père et de ses soeurs depuis la mort de leur mère quand elle avait 14 ans.
Elle a 28 ans au moment du récit.
Elle fait connaissance du jeune veuf Rice Gregory qui nourrit le projet de partir en Australie. Il lui promet de la faire venir dès que les conditions seront acceptables pour elle.
Edwin a un frère , Joseph, qui vit dans l'aisance mais avec une harpie de femme qui lui interdit de voir son frère et ses filles.
Cette sorcière fera beaucoup de mal à Alexandra.
J'ai été séduite par le roman d'Anna Jacobs même si le début a été difficile pour moi. Je me croyais embarquée dans une romance classique. Et bien pas du tout !
Une fois lancée dans ma lecture, je ne l'aurais plus quittée.
Non seulement les personnages sont attachants sauf les membres conservateurs du pasteur anglican et la tante qui en fait partie, mais en plus l'auteure a un don pour accrocher le lecteur. Pas question d'ennui dans ce livre.
Les détails historiques sont très enrichissants et sont intégrés habilement à la trame du récit. Cela évite des longueurs inutiles sous forme de leçons descriptives.
Beaucoup de qualités au roman d'Anna Jacobs et à son traducteur, Sebastian Danchin.
La quatrième de couverture est cependant un peu trop bavarde mais révèle de façon intéressante que l'auteure a grandi elle-même dans le Lancashire, vit en Australie et vient rendre visite régulièrement à sa famille.
Je suis impatiente de découvrir la suite " Cassandra et ses soeurs".
Une très belle découverte !

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          554
Valmyvoyou_lit
  20 janvier 2018
Ce roman débute en 1861, dans le Lancashire, en Angleterre. La crise sévit et touche, entre autres, la famille Blake. Edwin et ses quatre filles tentent de faire face à l'adversité.
Ce roman est une formidable saga historique pour laquelle j'ai eu, n'ayons pas peur des mots, un méga coup de coeur. J'ai ressenti le même plaisir que lors de ma découverte de Jojo Moyes, Sarah Lark, TamaraMcKinley, Kate Morton, Leah Fleming, etc. C'est une passionnante histoire de femmes racontée par une femme. C'est une lecture qui m'a fait lutter contre moi-même : je voulais toujours la reprendre, mais je résistais, car à chaque fois que je lisais, je dévorais les chapitres. Or, j'avais envie de faire durer cette histoire.
Je me suis immédiatement attachée à Cassandra et ses soeurs. Leur père, un homme bon, avec le coeur sous la main, très moderne pour l'époque, les a élevées comme des égales aux hommes, avec le même droit que ces derniers aux activités intellectuelles. Ces jeunes filles sont très intelligentes et très cultivées, ce qui n'est pas au goût de leur tante, Isabel, qui souhaite leur perte. Pour arriver à ses fins, elle a mis en place une machination horrible afin de contraindre les soeurs à émigrer en Australie. Cette femme que j'ai haïe est démoniaque.
J'ai admiré le courage de Cassandra et sa famille, leur bonté, leur résistance et leur intelligence. L'amour et la solidarité entre les soeurs sont très forts, ce qui leur permettra de résister aux épreuves. Sur leur chemin, elles croiseront des mains tendues mais aussi des personnes qui vont les faire beaucoup souffrir. Cette histoire comporte beaucoup de personnages sans que nous soyons perdus, car ils ont tous leur importance et apportent une valeur réelle au récit.

Ce livre est très intéressant au niveau historique. J'ai découvert que la Guerre de Sécession aux Etats-Unis avait eu un impact économique dramatique en Angleterre. Anna Jacobs aborde également les thèmes des différences de caste, de la façon dont les pauvres étaient considérés et traités à cette époque, les religions, la morale de l'époque, l'émigration subie ou voulue en Australie, etc. Ce roman est riche sur le plan historique, social et sociétal.
J'ai adoré ce livre dans lequel l'histoire se mêle à L Histoire, le romanesque au drame, l'amour à la haine, la bonté à la méchanceté...
Si vous aimez les sagas historiques, avec des héroïnes qui vous transportent, lisez cette magnifique histoire romanesque.
Anna Jacobs a écrit plus de quarante romans. le destin de Cassandra est son premier roman publié en France.
Lien : https://www.facebook.com/Val..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          172
ChaChou14
  06 janvier 2020
Je remercie tout d'abord la maison d'édition L'Archipel pour leur confiance dans ce partenariat et pour l'envoi de ce service presse. "Le destin de Cassandra" est le premier tome de la saga racontant la vie de Cassandra et de ses soeurs dans le Lancashire au XIX e siècle.
En 1861, le Lancashire subit la crise du coton. L'Angleterre connaît une crise sans précédent où les usines mettent la clé sous la porte les unes après les autres, plongeant la population dans une misère. Un contexte difficile que doivent affronter Cassandra, son père et ses soeurs. Sans compter sur les rivalités qui menacent cette famille à Outham.
L'auteure a le don de construire des personnages originaux et haut en couleurs. Des personnages dont leurs mentalités sont plus avancées que la société patriarcale qui les entourent. On aime suivre les aventures de ces personnages très particuliers. Des personnages très attachants qui nous mènent de surprises en surprises. Beaucoup de liens se créent car certains personnages sont indissociables des uns des autres.
La synopsis de ce roman est très bien construits. On voyage entre deux continents aux entités très opposées : l'Angleterre et l'Australie. Deux pays représentés par les points de vue et la vie respective des personnages. Des personnages séparés par des milliers de kilomètres et des mois de navigation en mer, mais qui les unit tous. Ce roman est riche en suspens et en émotions. On apprécie la diversité des thèmes abordés : la place de la femme dans la société patriarcale, la misère, le travail, l'amour, les violences, les rivalités familiales, le départ vers une nouvelle vie, etc. Autant d'éléments qui rendent ce roman intéressant et excellent.
L'écriture fluide et maîtrisée de l'auteure rend la lecture de ce roman addictive. Une fois la lecture de ce livre commencée, il est très difficile de le lâcher des mains. On adore l'univers dans lequel l'auteure nous plonge. Un univers où on rêve les yeux ouverts et où on fait un voyage dans le temps. Pour être honnête, j'ai savouré la lecture de ce roman. J'ai hâte de découvrir les tomes suivants et de découvrir ce qu'il va arriver aux soeurs Blake.
Un roman que je vous recommande de découvrir sans plus attendre !
Lien : https://lecarnetdestitch.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Bislys
  29 janvier 2019
Pour la famille Blake, la vie n'est pas facile. Dans une Angleterre des filatures privées du coton américain pour cause de guerre de Sécession, les quatre filles et leur père peinent à trouver du travail. Tous subsistent difficilement. Mais la situation va empirer quand Edwin, le père, décède. Cassandra, Maia, Xanthe et Pandora se retrouvent prise en charge par leur oncle et sa mégère de femme. Cette dernière n'a qu'une ambition, que les quatre jeunes femmes quittent l'Angleterre. Et c'est ce qu'à force de manigances, elle va réussir à obtenir. Adieu le Lancashire et bonjour l'Australie. Pour cette fratrie si farouche et indépendante, l'aventure ne fait que commencer...
Si comme moi vous adorez les sagas familiales qui se passent dans les contrées lointaines, nul doute que vous allez trouver votre bonheur dans ce roman. Pour moi, ça a été le cas, j'ai adoré. Je l'ai dévoré en quelques jours tant je me suis prise d'affection pour les soeurs Blake et leurs caractères indépendants (bien que peu apprécié à l'époque), notamment Cassandra qui n'as pas sa langue dans sa poche malgré tous les malheurs qui lui arrivent. J'ai retrouvé tout ce que j'aime dans les romans de Sarah Lark ou Tamara McKinley: le souffle romanesque, l'amour, la fraternité, l'entraide... L'écriture est très fluide et prenante et je n'ai pas vu passer les pages. C'est finalement le seul point noir de ce roman: il se termine. Aucun doute que je lirais la suite des aventures australiennes des soeurs Blake tant ce livre est un coup de coeur.
Merci à Babélio et aux éditions l'Archipel pour cet envoi (le petit carnet en plus est top).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
LadyRomance
  14 décembre 2018
Le destin de Cassandra est un roman au souffle romanesque remarquable où se succèdent drames, aventures et romance. Je ne m'attendais pas à ce que le départ pour l'Australie des quatre soeurs Blake ait lieu à près des deux-tiers du récit. Si bien que la vie dans ce pays encore sauvage et à construire en ce milieu du XIXe siècle ne soit pas développé dans ce premier volume car il s'agit d'une saga dont le second tome sortira le 9 janvier 2019. Si j'ai trouvé les proportions un peu exagérés que prend le thème de la folie de la tante par alliance et de ses conséquences glauques dont ait eu à souffrir Cassandra, l'aînée des soeurs, j'ai beaucoup apprécié le souffle épique global que prend ce roman qui trouve son intérêt dans les quatre personnalités des soeurs laissant présager bien d'autres aventures. Et si j'ai trouvé le style d'écriture un peu en dessous d'autres autrices, à moins que ce ne soit une question de traduction, j'ai beaucoup aimé les thèmes de solidarité et de soutien dans cette fratrie et de l'aide que l'on peut recevoir également de relations de voisinage et de bonnes âmes.
L'histoire est celle de la famille Blake à Outham dans le Lancashire au moment de la crise du coton en 1861, une des conséquences de la Guerre de Sécession en Amérique au sujet de l'abolition de l'esclavage. L'impact sont des filatures qui doivent fermer et plonger la population ouvrière dans la misère se retrouvant sans travail. C'est le cas des filles Blake dont le père autodidacte leur a assuré un minimum d'éducation pour qu'elles puissent continuer à s'instruire dans les livres et apprendre à penser par elle-même. Lorsque leur père décède, leur mère ayant disparue plusieurs années auparavant, elles sont contraintes de quitter l'Angleterre pour émigrer vers l'Australie à cause de leur tante maladivement jalouse et haineuse envers elles. Dans ce vaste nouveau pays où tout est possible, chacune devra trouver sa place et suivre son destin.
La portée romanesque fonctionne, et on s'attache énormément aux différents personnages qui nous entraînent dans une aventure humaine vers d'autres contrées lointaines à découvrir. Cette saga historique n'a d'autre prétention que celle du divertissement et cela fonctionne très bien. le roman sortira prochainement au format poche aux Editions Archipoche le 2 janvier 2019.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
jeunejanejeunejane   28 mai 2019
La propriété concernée avait été défrichée par une famille , mal servie par la chance, qui avait décidé d'émigrer en Nouvelle- Galles du Sud. Les anciens propriétaires avaient eu le temps de bâtir une maison précaire, et Francis pouvait compter sur l'aide de quelques anciens condamnés pour exploiter le domaine.
Commenter  J’apprécie          160
missmolko1missmolko1   31 janvier 2019
Cassandra et Pandora marchaient devant les jumelles lorqu'une voix masculine s'éleva dans la nuit.
- Occupez-vous de la plus grande.
Des inconnus se jetèrent sur les deux sœurs en tentant d'emmener Cassandra de force, mais les jeunes femmes résistèrent, bientôt secourues par les jumelles qui poussaient de grands cris.
Au cours de la mêlée, Maia fut assommée et Pandora projetée à l'écart tandis que Xanthe s'écroulait sur le chemin, le souffle coupé, après avoir reçu un mauvais coup de poing à l'estomac. Les agresseurs en profitèrent pour entraîner Cassandra. Pandora, qui revenait à la charge et s'accrochait à sa sœur, fut frappée violemment.
Le temps qu'elle se relève et que Xanthe reprenne sa respiration, les inconnus avaient disparu en emmenant leur sœur.
Tout est allé si vite, pensa Pandora en scrutant désespérément l'obscurité. Encore sous le choc d'une attaque aussi inattendue, elle restait sans réaction. Il ne faisait aucun doute que leurs agresseurs en voulaient à Cassandra. Une seule personne savait que cette dernière sortirait ce soir-là : leur tante. L'agression aurait-elle pu être montée par Isabel Blake ? Et pourquoi ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Pixie-FlorePixie-Flore   12 février 2018
Les hommes sont capables d'inventer le chemin de fer et je ne sais pas quoi d'autre, mais ils n'ont toujours pas trouvé le moyen de vaincre la méchanceté. Je prie pour ça quand je suis à l'église, pour qu'on mette un terme à la méchanceté.

[p200]
Commenter  J’apprécie          71
MediathequeSaintPaulienMediathequeSaintPaulien   01 septembre 2018
- Les femmes qui éprouvent l'envie de voyager sont rares, répliqua-t-il, sans réfléchir.
Elle releva le menton.
- Il faut croire que je n'en fais pas partie. J'ai eu la chance d'être élevée par un père qui a appris à ses filles à s'intéresser au monde.
Commenter  J’apprécie          40
JangelisJangelis   21 mars 2019
... elle les sécha à l'aide d'un buvard en se souvenant de l'époque où, jeune fille, on utilisait encore du sable pour étancher l'encre. L'invention du buvard avait révolutionné la correspondance.
Commenter  J’apprécie          40
autres livres classés : australieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1115 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre
.. ..