AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Anna Jacobs (Autre)Jacqueline Odin (Traducteur)
EAN : 9782809828627
Éditeur : L'Archipel (02/07/2020)

Note moyenne : 4.31/5 (sur 13 notes)
Résumé :
« Une héroïne inoubliable qui rappelle combien fut périlleuse la vie des premières femmes à s’établir en Australie. »
goodreads.com

Si, dans les années 1860, Singapour a tout d’une destination exotique, elle n’en reste pas moins une ville impressionnante pour Isabella, jeune Anglaise sans le sou, orpheline depuis la mort de sa mère.
Ne trouvant pas de place de gouvernante, elle accepte l’of... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
Waterlyly
  28 juin 2020
1865, Singapour. Isabella, une jeune orpheline et sans le sou, doit se montrer entreprenante afin de pouvoir survivre. C'est alors qu'elle va faire la rencontre de M. Lee, un homme à qui elle va enseigner l'anglais. Lee va lui présenter Bram, qui rêve de s'installer en Australie et d'y ouvrir un négoce. La jeune femme, encouragée par Lee, va épouser Bram et le suivre dans la colonie de Swan Hill.
C'est une saga ambitieuse au premier tome prometteur que nous propose ici Anna Jacobs. J'ai beaucoup aimé ce roman, même si parfois je ne l'ai pas forcément trouvé nuancé et qu'il m'a semblé que tout restait en surface et gentillet.
Ce qui m'a particulièrement plu, c'est le dépaysement assuré que nous offre cette lecture. L'auteure sait immerger son lecteur dans des contrées lointaines et les descriptions donnent le sentiment d'y être. Les coutumes et les moeurs y sont décrites avec grande precision, et Anna excelle dans la retranscription d'un cadre géographique très beau.
La multitude de personnages présents dans ce premier tome sont très intéressants. Bien décrits, ils évoluent de manière cohérente en fonction de leur caractère. Là où j'émets un petit bémol, c'est quant à la nuance de ces derniers. J'y ai retrouvé beaucoup de clichés, et peu de variations et d'évolutions dans chacun des personnages.
J'avoue que le personnalité d'Isabella est vraiment touchante. D'une grande sensibilité, je n'ai pu m'empêcher d'avoir beaucoup d'empathie pour elle, mais aussi beaucoup de sympathie. Flora n'est pas en reste et a également su me convaincre.
La plume de l'auteure est emplie de tendresse et de douceur. Avec un sytyle immersif, Anna réussit à attraper son lecteur dans un cadre géographique dépaysant. le quotidien à Swan Hill est très bien rendu également. Les pages ont défilé.
Un premier tome qui sert à poser le décor d'une saga qui se veut prometteuse et immersive. Malgré des personnages pas forcément nuancés, cette amorce donne envie de découvrir la suite. Une belle découverte.
Lien : https://mavoixauchapitre.hom..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Sami33
  14 juillet 2020
En 2018, j'avais découvert la plume de l'auteur avec sa trilogie sur Cassandra et ses soeurs que j'avais énormément aimé. J'attendais beaucoup de ce premier opus car Anna Jacobs avait placé la barre très haute précédemment et vous savez quoi ? Je n'ai pas été déçu !
Mais avant de vous parler du livre, il faut à tout prix que je vous parle de cette première de couverture qui est absolument magnifique, vous ne trouvez pas ? Pour ma part, j'ai eu un véritable coup de coeur pour cette dernière !
Nous sommes en 1865. Isabella est une jeune anglaise de trente-et-un ans qui vit à Singapour. Elle est orpheline et depuis qu'elle a éconduit un homme un peu trop pressant, sa vie est devenue un enfer. Il a réussi à lui pourrir son existence et à la griller auprès d'employeurs potentiels. Heureusement qu'elle peut compter sur sa bonne étoile qui veille sur elle car Isabella va faire une rencontre qui va changer sa vie. En effet, Monsieur Lee, un riche marchand chinois va lui proposer un travail de professeur d'anglais. Cela va faire deux ans qu'Isabella vit auprès de Monsieur Lee et sa famille, elle est heureuse et épanouie auprès d'eux. Ils sont devenus sa famille. Cette famille veille sur elle comme si elle était un membre à part entière, comme si elle était l'une des leurs. Monsieur Lee va lui présenter un certain Bram, un irlandais qui souhaiterait ouvrir un commerce en Australie. Il est venu à Singapour afin d'acheter des marchandises qui pourraient se vendre à prix d'or sur le continent australien. Monsieur Lee va persuader la jeune femme d'épouser cet homme qu'elle ne connaît pas. Ainsi, une nouvelle vie commence pour ce jeune couple qui aura tout le temps du voyage en bateau vers l'Australie pour faire connaissance...
Au fil des pages, nous comprenons alors que pour lancer son négoce, Bram a un investisseur dans son entreprise, il s'agit de Conn, un ex-condamné qui attend que l'on blanchisse son nom. Il est l'époux de Maia que l'on a vu dans la saga précédente de l'auteur. C'est un clin d'oeil très apprécié et appréciable pour les personnes qui ont lu la trilogie. Mais si vous ne l'avez pas lu, n'ayez crainte car Anna Jacobs met tout en oeuvre pour que les lectrices comprennent bien qui est qui.
Isabella et Bram sont les protagonistes de ce roman mais nous allons suivre et faire la connaissance de beaucoup de personnages secondaires qui apporteront leur pierre à cet édifice que bâti l'auteur. Je pense notamment à Mitchell qui travaille le bois et qui est à la recherche de son fils Christopher qui a été enlevé par sa propre maman et son nouveau compagnon. Il y a aussi Flora qui voudrait s'émanciper de sa mère qui s'impose à elle, dans sa vie ; Flora rêve de liberté, rêve de prendre sa destinée en main. Nous avons aussi Alice qui est la cousine d'Isabella ; cette dernière est à la recherche de sa cousine qui non seulement est mariée mais est aussi la maman d'une petite fille. Elle veut retrouver cette petite famille qu'elle a. Voilà pour les personnages secondaires importants dont leur destinée est liée mais ils ne le savent pas encore... Il y en a pleins d'autres encore donc autant vous dire que ce récit est riche et dense, nous avons clairement de quoi faire ici !
Si vous avez envie de voyager, banco ! Anna Jacobs nous fait quitter Singapour pour l'Australie et nous fait voir du paysage mais je déplore le manque de descriptions car j'aurai aimé pouvoir voyager davantage à travers ces pays avec ses mots. Cela dit, la plume de l'auteur reste belle, fluide, pointilleuse et très agréable à lire. Anna Jacobs nous offre une véritable romance historique digne de ce nom où le souci du détails, des faits, des moeurs ont été respecté.
Ce roman est une très belle découverte pour ma part. L'auteur mêle passion, émotion, amour avec brio. Anna Jacobs aborde des thématiques fortes qui sont malheureusement toujours d'actualité comme les ravages de l'alcool, les violences faites aux femmes et tellement d'autres choses encore.
Tout ça pour vous dire que j'ai énormément aimé ma lecture ! Il me tarde de pouvoir découvrir la suite et savoir à quelle sauce on va être mangée... Anna Jacobs est un auteur à découvrir absolument ! Je ne peux que vous encourager à vous lancer dans cette grande aventure livresque.
Lien : https://leslecturesdeladiabl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Mariloup
  25 juin 2020
Grâce aux éditions l'Archipel et à Netgalley, j'ai pu découvrir le nouveau roman d'Anna Jacob en avant première (il sort le 2 juillet 2020) et en ebook. Je les remercie grandement pour cette opportunité. J'attendais beaucoup de ce nouveau roman puisque j'ai beaucoup aimé la première trilogie de l'autrice que j'ai lu très récemment, consacrée à Cassandra Blake et à ses soeurs notamment.J'étais donc curieuse de découvrir sa nouvelle oeuvre, de voir ce qu'elle allait nous proposer. Et je n'ai pas été déçue!
Isabella Saunders, anglaise de 31 ans, vit à Singapour et travaille en tant que professeure d'anglais auprès d'un homme important chinois dont la famille va devenir comme la sienne, qui a de l'influence et va la protéger de bien des maux.Bram Deagan, un Irlandais affranchi qui avait suivi son maître en Australie, a décidé d'ouvrir sa propre boutique dans la colonie de Swan Hill mais avant cela, il se rend à Singapour dans le but d'y acheter des marchandises particulières qui pourraient intéresser le marché australien. Les routes de ces deux jeunes gens vont se croiser et ne plus vouloir se séparer. A tel point qu'ils vont se marier et partir pour l'Australie pour une toute nouvelle vie!
Isabella et Bram sont les deux principaux protagonistes mais nous suivons pléthore de personnages en parallèle comme Mitchell, un travailleur du bois qui est à la recherche de son fils Christopher qui a été enlevé par sa mère et son nouveau compagnon; comme Flora (peut-être mon personnage préféré de ce roman), qui cherche à s'émanciper de sa mère, voulant prendre en main sa propre vie, son destin; comme Alice, la cousine d'Isabella, que cette dernière recherche, mariée et mère d'une petite fille, vivant dans la "misère" et il y a bien d'autres personnages, ce serait trop long de tous les énumérer!
Ce que j'apprécie tout particulièrement dans les oeuvres d'Anna Jacob, c'est que les chemins des personnages se croisent d'une manière ou d'une autre, ils sont liés d'une façon ou d'une autre. J'apprécie aussi qu'il y ait à chaque fois un ou deux personnages exécrables, détestables à souhait pour pimenter un peu l'histoire. le voyage est au rendez-vous, de Singapour à l'Australie même si j'aimerais un peu plus de descriptions pour plus d'immersion.La plume de l'autrice est agréable, jolie. C'est fluide et ça se lit tout seul. Au bout de 30 pages, j'étais déjà à fond dans ma lecture même si c'est le genre de lectures que j'aime à lire doucement.
Les deux sagas sont étroitement liées. L'autrice a voulu poursuivre sa saga familiale et j'en suis contente! Je me rappelle avoir voulu un quatrième tome après le dernier tome de la trilogie sur Cassandra! Certains lieux/éléments/personnages m'ont rappelé la première trilogie. Il y a plein de références, que ce soit des apparitions, des mentions (comme Ronan, le mari d'une des soeurs Blake, Xanthe) ou des rôles un peu plus conséquents ici (comme Conn, le mari de Maia qui avait voulu s'associer à Bran dans sa nouvelle entreprise).Et du coup, je me suis rappelée de Bram, valet d'écurie de la famille de Ronan, venu avec elle jusqu'en Australie où il a ensuite pris son indépendance! Je me souvenais de tout car tout était encore très clair dans ma tête!
En bref, j'ai vraiment beaucoup aimé ma lecture! Une lecture détente dont je n'ai pas été déçue et il me tarde de lire le tome suivant lorsqu'il sortira!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
ludi33
  14 juin 2020
Swan Hill est un colonie australienne. En ce milieu de 19ème siècle, la ville commence tout juste à s'étendre. On suit dans ce roman Isabella et Bram, mariés un peu par devers eux. Qui, partant de Singapour, vont s'établir à Swan Hill pour développer leur commerce.
Par certains cotés, j'ai pensé à La petite maison dans la prairie, avec sa petite ville, ses rumeurs et les pionniers qui rêvent de faire fortune, ou de changer de vie. La personnages offrent une jolie galerie de caractères et de figures locales hautes en couleur. On s'attache à cette petite ville et à ses habitant, même si certaines péripéties se résolvent un peu trop facilement, offrant un vie un rien trop facile aux personnages.
Mais qu'importe, la lecture est plaisante est fluide, grâce au style enlevé de l'auteur qui nous offre ici un joli roman.
Merci aux éditions de l'Archipel et à Netgalley pour cette lecture.
Commenter  J’apprécie          120
leBoudoirdulivre
  19 juin 2020
Merci à Mylène des Editions L'Archipel et à Net Galley pour m'avoir permis dans des circonstances particulières de découvrir le nouveau roman d'Anna Jacobs.
J'ai eu un véritable coup de coeur pour Anna Jacobs, chacun de ses romans est un pur bonheur de lecture, c'est the valeur sûre qu'on peut acheter les yeux fermés. Je suis avec assiduité chaque sortie ou future parution.
Singapour, avril 1865.
Isabella Saunders, 29 ans, désespère de trouver un emploi suite au décès de sa mère.
Une femme seule, sans chaperon, c'est la proie facile notamment pour Nicolas Renington qui fait croire aux jeunes filles promesses de mariage et les laissent tomber après avoir ruiné leur réputation. Sa cousine, Alice en est le parfait exemple et a maintenant disparu.
Comment trouver un emploi quand les indigènes travaillent pour un salaire de misère ?
Tandis que Nicolas Renington utilise son pouvoir pour qu'elle n'ait d'autre choix que d'accepter son odieuse proposition, son chemin va croiser la famille Lee dont le fils, propriétaire de plusieurs affaires et homme influent va lui proposer une chambre en échange de cours d'anglais.
La voici enfin en sécurité et si une Anglaise vivant dans la communauté chinoise ruine sa réputation auprès de la bonne société, tant pis. Ayant tout perdu, Isabella aura gardé au moins sa dignité.
Avril 1867.
Bram Deagan, Irlandais, se rend à Singapour pour commercer et revendre les marchandises en Australie. Voulant visiter le quartier des indigènes, il vole au secours d'Isabella sur le point de se faire enlever. Attiré par cette jeune femme, il va faire son entrée dans la famille Lee.
Une rencontre qui ne laisse pas Isabella indifférente d'où le plan de sa famille d'adoption de la marier à cet Irlandais si ambitieux. Un contrat qu'elle ne pourra pas refuser malgré l'incongruité de celui-ci. Pour Isabella, la sécurité face à Renington et son retour en Angleterre pour retrouver sa cousine.
Pour Bram, des affaires avec Monsieur Lee, le début d'une vie où il pourra bien gagner et l'assurance de pourvoir aux besoins d'Isabella.
Australie occidentale.
Conn Largan, ami de Bram a connu bien des désillusions qui l'ont conduit en Australie. Pas encore blanchi, il espère acheter une écurie et son terrain afin de commencer une nouvelle vie avec sa famille. Quant à la soeur de Dougal, Flora rêve elle aussi d'être indépendante, loin de l'emprise de sa mère. Tandis qu'Isabella en apprend plus sur la vie de son futur mari dans une colonie, à Swan Hill, à Fremantle.
Dans une colonie australienne du XIXème siècle, Isabella et Bram auront-ils droit au bonheur ou seront-ils la proie de funestes désillusions ?
Coup de coeur pour ce premier tome d'une saga qui en comptera cinq. Un très beau roman dans la lignée de sa précédente saga, une ode aux voyages dans des contrées lointaines.
Les descriptions de Singapour, de ses coutumes, des différences entre les Chinois, les indigènes et les Anglais sont très bien retranscrits. le fait qu'une Anglaise côtoie des indigènes comme ses égaux et non comme des domestiques l'est tout autant.
Le travail des locaux est mis en avant via les descriptions sur le commerce et les négociants tandis que les Anglais aisés profitent de cette vie à bas coût en exploitant les indigènes. de même, l'immigration choisie ou forcée des Anglais en Australie qui va permettre à ce continent de se développer. C'est toute la dure vie dans les colonies qui nous est conté.
Le style et l'écriture d'Anna Jacobs est toujours aussi unique et transporte le lecteur dans une aventure inconnue à l'image de ses héroïnes qui prennent leurs destins en main.
Dans ce premier opus, on fait la connaissance de multiples personnages et de leurs histoires, chacun à ses propres problèmes mais tous ont un seul but : faire fortune à Swan Hill, être indépendant et riche d'un nouveau départ.
Au fur et à mesure de notre lecture, on se rend compte à partir de la moitié du récit, qu'Isabella et Bram laissent plus de place aux autres personnages servant de liens aux futurs pionniers comme Mitchel à la recherche de son fils Christopher ou Alice, la cousine d'Isabella qui tente de gérer les dépenses de son ivrogne de mari pour subvenir à ses besoins et ceux de sa fille Louisa…
Tous recherchent une meilleure vie, un nouveau départ… A Swan Hill.
Anna Jacobs aborde des sujets qui bien des siècles plus tard sont malheureusement encore d'actualité comme les violences domestiques, les ravages de l'alcool, la survie, les unions arrangées, le poids et l'autorité familiale, la réputation d'une femme, son envie d'indépendance, le traitement méprisant envers des gens différents de par leur couleur de peau, leur langue, leurs traditions, leurs vies dans des quartiers à part… Des discriminations qui font écho à l'actualité d'aujourd'hui.
Bienvenue à Swan Hill où les personnages embrassent leurs destins tels les pionniers en partance pour accomplir leurs rêves !
Lien : https://leboudoirdulivre.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
lyanealyanea   08 juillet 2020
Elle ne s’autoriserait plus à verser de larmes. Elle allait mener sa nouvelle vie, quel qu’en fût le contenu.
Commenter  J’apprécie          00
lyanealyanea   08 juillet 2020
Je sais ce qu’est l’amour, le genre d’amour qui amène à vouloir se marier et partager un lit.
Commenter  J’apprécie          00
Cricri08Cricri08   18 juin 2020
La seule chose qu’elle veillait à toujours pouvoir acheter était le cordial de Godfrey, qu’elle administrait à Louisa. Cette potion était une bénédiction pour de nombreux parents  : elle rendait calme et somnolent n’importe quel mioche fatigant et endiablé. Alice appelait le flacon sa «  bonne d’enfant  ».
Commenter  J’apprécie          20

Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Citations DE ou SUR le Président de la République

Qui a dit :" Il y a deux organes inutiles : la prostate et le Président de la République."

Georges Clémenceau
René Coty
Paul Deschanel

11 questions
10 lecteurs ont répondu
Thèmes : président de la républiqueCréer un quiz sur ce livre

.. ..