AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782266066747
183 pages
Éditeur : Pocket (27/08/2005)
3.25/5   18 notes
Résumé :
Dans l’Égypte ancienne, Pharaon est bien plus qu'un homme politique : c'est un roi-dieu investi d'une fonction vitale, car le principe du gouvernement des hommes repose sur une conception sacrée du monde. Le temple et la "maison de vie" sont les institutions fondamentales qui lient le spirituel au matériel sans les confondre. C'est en elles que naît le pharaon, garant de l'ordre cosmique. A travers ses actions, les dieux se manifestent sur terre et l'exercice... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   23 décembre 2015
Les sages de l’Égypte faisaient preuve d’une science consommée en employant des signes symboliques par lesquels ils désignaient intuitivement, en quelque sorte, sans avoir recours à la parole. Chaque hiéroglyphe constituait une espèce de science ou de sagesse et mettait la chose sous les yeux d’une manière synthétique sans conception discursive ni analyse ; ensuite, cette notion synthétique était reproduite par d’autres signes qui la développaient, l’exprimaient discursivement et énonçaient les causes pour lesquelles les choses sont ainsi faites, quand leur belle disposition excite l’admiration.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
YgrecYgrec   24 février 2012
A l'époque moderne, le principe « créateur » n’est plus recherché ni dans la religion ni dans le symbolisme. Nous adorons plutôt le dieu « économie» et sa parèdre, « l'économie politique ». A savoir les facteurs les plus périssables et les plus inhumains qui soient. Les crimes les plus abjects sont justifiables s’ils sont commis leur- nom.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   23 décembre 2015
Personne n’est né savant, personne ne naquit intelligent... Nous avons à « construire » notre intelligence, à bâtir notre sagesse. Et le plus sûr chemin qui conduit à ces réalités essentielles, c’est l’art, premier principe de la science de la vie. L’art égyptien, en effet, est nourri par un esprit de vérité qui exige la représentation intime de toutes choses et non la reproduction mécanique de l’apparence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   23 décembre 2015
L’homme qui s’agite dans le temple, disaient les sages d’Égypte, est un arbre qui s’étiole dans la solitude et dans la sécheresse. C’est un être qui ne sait pas percevoir la divinité et qui, par conséquent, ne parvient pas à s’épanouir. L’homme calme, en revanche, est semblable à un grand arbre qui offre des fruits merveilleux et répand autour de lui une ombre bienfaisante.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   23 décembre 2015
L’Égyptien n’était ni un romantique, ni un illuminé ; il ne croyait pas que le simple désir de connaître la divinité lui suffisait pour subsister hors des contingences du temps et de l’espace. Le processus de la croissance et du déclin ne lui échappait pas, mais il ne cherchait pas à le percevoir d’une manière analytique.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Christian Jacq (18) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christian Jacq
Cléa - Des livres qu'on n'oublie pas
>Histoire, géographie, sciences auxiliaires de l'histoire>Histoire du monde ancien>Egypte jusqu'à 640 ap. J.C. (109)
autres livres classés : egypteVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

La fiancée du Nil - Christian Jacq - classique et comtemporains

Qui veut prendre les terres de la famille de Kamosé :

Guérou
Nédjémet
Sétek
le maire

13 questions
17 lecteurs ont répondu
Thème : Christian JacqCréer un quiz sur ce livre