AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2845637381
Éditeur : Xo Editions (19/03/2015)

Note moyenne : 3.77/5 (sur 43 notes)
Résumé :
Péril à la cour de Ramsès II.
Doutes, tensions et incertitudes planent sur le royaume.
Le prince Setna, fils cadet de Ramsès II, et sa compagne Sékhet poursuivent leur combat contre le Mal. Mais la tournure que prennent les événements complique leur mission…
Alors que tous pensent que Setna a péri noyé, celui-ci navigue vers la cité sacrée de la déesse-Chatte. Il espère y découvrir le vase d’Osiris, sans lequel il ne peut arrêter le mage noir. M... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
mcd30
  16 juillet 2018
Fin d'un tome trois toujours aussi prenant. Bien que séparés, Setna et Sékhet sont toujours reliés l'un à l'autre par un lien très puissant. Tous les pions de l'échiquier avancent, certains seront mis échec et mat, mais à chaque fois des surprises sont au rendez-vous, tous les coups sont permis. Certains personnages dévoilent de nouvelles facettes de leur caractère. Par contre les rapports entre Kékou et Sékhet me surprennent, y-aurai-t-il anguille sous roche ou suis-je d'un naturel trop méfiant ?
Ce qui est sûr, c'est que tout en nous distrayant, Christian Jacq nous offre l'opportunité non seulement de découvrir l'Egypte mais aussi de lire si nous en éprouvons le besoin d'autres textes plus approfondis. le seul bémol, il en fallait bien un, ce sont les premières pages qui remettent l'intrigue et les personnages dans leur contexte; c'est un peu rébarbatif car j'ai toujours tous les volumes sous la main pour ne pas faire durer le suspense trop longtemps. Et maintenant, je m'en vais de ce pas poursuivre ma lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
Kassuatheth
  04 octobre 2015
Dans ma critique du premier tome, j'ai indiqué que j'avais lu les 3 premiers tomes la même journée, (22 septembre). Pourtant, je n'écris la critique du 3ème tome qu'aujourd'hui. Je me demandais si j'allais aborder le sujet suivant.
Dans le premier tome, j'ai dit que j'avais accepté le merveilleux et la mythologie égyptienne. Je savais que Setna n'avait pas vécu ces aventures et je les appréciais comme telles.
Mais, il y a des limites à respecter et, lorsqu'à la page 228, je vois écrit en notice : "Cette description égyptienne des enfers inspira les sculpteurs du Moyen-Âge et des écrivains, notamment Dante, auteur de La Divine comédie" je ne marche plus. Les hiéroglyphes n'ont été déchiffrés qu'au 19ème siècle.
Ceci m'a mis la puce et je suis allé voir les fondements derrière le rôle de Sekhet et j'ai découvert qu'en Égypte ancienne les médecins ne soignaient qu'une seule maladie et non toutes comme le fait Sekmet.
Ceci étant écrit, j'ai quand même apprécié les aventures de Setna, Sekhet, Geb, Vent du Nord et de Douty, le babouin qui détecte tout mensonge et se met en colère contre le menteur.
À la fin du troisième tome, on sait que la confrontation finale entre Kekou et Setnet, soit entre le bien et le mal va se produire dans le 4ème tome.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Domichel
  04 janvier 2016
C'est curieux chez Christian Jacq cette manie de toujours vouloir placer une citation d'Audiard !
Blague à part ce troisième tome est certes plus conséquent que le précédent. Plus d'action, de rebondissements et de coups tordus. Je ne dévoilerai rien du roman à ce point de l'histoire, ce serait cruel pour ceux qui n'ont pas eu le temps de le lire. Mais le récit gagne en épaisseur tant sur le plan du scénario que des coutumes et des connaissances délivrées par l'auteur sur l'Égypte antique.
De plus, de nombreux petits dessins viennent agrémenter le texte au début ou à la fin des chapitres et donnent davantage de relief à ce livre.
Vivement que ma fille ait le tome 4, le lise, le passe à ma femme, et que je m'y plonge enfin !.
Bonne année à tous !
Commenter  J’apprécie          80
tonpdg
  03 octobre 2015
Christian Jacq, égyptologue, est réputé pour ses romans qui nous font revivre l'Égypte antique.
Cette série des "Enquêtes de Setna" nous plonge dans des intrigues diaboliques aux temps de l'illustre pharaon Ramses II.
Le récit est rythmé, les rebondissements sont, naturellement, nombreux et le lecteur est tenu en haleine.
Quelques réserves, cependant :
. Un ésotérisme matérialisé qui rend l'histoire peu réaliste, confinant au conte fantastique pour enfants
. Des répétitions si nombreuses que le lecteur peut se demander s'il n'est pas pris pour un amnésique ou s'il ne s'agit pas, tout simplement, de remplissage.
Commenter  J’apprécie          50
Taylor
  11 mai 2015
Afin de trouver une parade contre la mage noir, Setna va affronter de plus grands périls encore. le fait d'avoir "emprunté" le livre de Thot a provoqué une suite d'évènements auxquels il devra faire face.
Quant à Sekhet, elle refuse de croire à la mort de l'homme qu'elle aime. Accompagnée du Vieux, de son chien Geb et de Vent du Nord, l'indétronable grison, elle va agir au grand jour bien que toujours sous la menace du mage noir.
En attendant l'affrontement final, chaque camp fourbit ses armes. le mage noir est persuadé de sa toute puissance. Il est convaincu que Sekhet est son arme secrète. Il est déterminé à lui mettre la main dessus.
Les autres personnagesont dans ce troisième épisode un role un peu plus important laissant les principaux protagonistes un peu en retrait.
Je pense que le dernier épisode sera de haute volée, fort et puissant comme l'était l'Egypte Ancienne.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
mcd30mcd30   28 juin 2018
Quand Setna s'était emparé de l'inacessible Livre de Thot, le monde des dieux avait été ébranlé ; qu'un mortel parvînt à dérober les écrits du maître des paroles créatrices provoquait un trouble au conséquences inquiétantes. Certes l'Egypte était exposée aux menaces d'un sorcier qui tentait d'utiliser le vase scellé d'Osiris comme la pire des armes de destruction, mais le fils cadet de Ramsès n'avait-il pas commis une profanation ?

P. 33-34
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
mcd30mcd30   14 juillet 2018
Sobek était particulièrement satisfait de Douty, son babouin policier ; calme le regard pénétrant, il ne manifestait une irritation inquiétante qu'en entendant des mensonges. Cette aptitude facilitait le travail de son chef ; quand il écoutait les réactions du singe et sermonnait aussitôt l'affabulateur qui ne tardait pas à dire la vérité, qu'il avait jugée plus ou moins bon de dissimuler. La réputation de Douty s'était vite propagée dans l'ensemble du service, et chacun filait droit.

P. 197
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
mcd30mcd30   04 juillet 2018
La démone s'amusait comme une folle, heureuse de manipuler sa future victime avant de lui porter le coup fatal ; profiter au maximum de ce séjour terrestre lui procurait un vif plaisir. Mais elle entrevoyait à présent une perspective inattendue : en s'emparant du Livre de Thot et du vase scellé d'Osiris, ne disposerait-elle pas d'immenses pouvoirs, susceptibles de briser la malédiction des dieux ?
La mission de la créature, esclave du feu infernal, changeait d'âme. Après s'être servi de Setna, elle le tuerait et recouvrerait sa liberté.

P. 52
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
mcd30mcd30   09 juillet 2018
_ Tu ne cacherais pas une jeune femme, par hasard ?
_ Ah, la dame Sékhet ! Si, bien sûr.
Le Syrien eut un sourire conquérant.
_ J'apprécie les gens raisonnables ; tu me conduis à elle, et je ne te brise pas les os.
_ Moi, je serais d'accord ; mais Vent du Nord, non.
_ C'est qui, ce...
La ruade de l'âne fracassa les reins du docker ; la bouche ouverte et les bras ballants, il s'effondra.

P. 90
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
tonpdgtonpdg   03 octobre 2015
Le bateau de Ramésou, fils aîné du roi et général en chef de l’armée égyptienne, accosta le quai principal du pont de Pi-Ramsès, la nouvelle capitale du pays, implantée dans le delta, en un lieu stratégique. À l’issue de la bataille de Kadesh, les Hittites semblaient avoir renoncé à envahir la terre des pharaons ; mais la Syro-Palestine demeurait un protectorat fragile, et Ramésou n’avait aucune confiance en la parole des rudes guerriers d’Anatolie. Aussi désapprouvait-il la politique menée par la Grande Épouse royale Néfertari, misant sur la diplomatie et visant à établir une paix durable que le général jugeait irréaliste.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Christian Jacq (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christian Jacq
La bande annonce du film d'animation La Reine Soleil (2007) réalisé par Philippe Leclerc d'après le roman La Reine Soleil (1988 - Prix Jean d'Heurs du roman historique).
autres livres classés : ritesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

La fiancée du Nil - Christian Jacq - classique et comtemporains

Qui veut prendre les terres de la famille de Kamosé :

Guérou
Nédjémet
Sétek
le maire

13 questions
5 lecteurs ont répondu
Thème : Christian JacqCréer un quiz sur ce livre