AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782266100885
231 pages
Pocket (30/11/-1)
3.18/5   14 notes
Résumé :
Une enquête égyptienne du fameux criminologue et châtelain écossais Lord Percival Kilvanock. Cette fois, c'est un de ses propres amis qu'on retrouve assassiné... dans la chambre même qu'aurait occupée l'illustre romancière Agatha Christie, à l'hôtel Old Cataract d'Assouan.
On croit avoir déjà arrêté le coupable, un Nubien nommé Abou, mais Lord Percival, flanqué du superintendant de Scotland Yard Angus Dodson, est persuadé qu'on se trompe.
Selon lui, il... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
ZAPATARTHURUS
  09 décembre 2019
J'ai été attiré uniquement par le titre de cet ouvrage qui comprend le nom de la reine du crime : Agatha Christie. Quand j'ai vu ce nom, je l'ai tout de suite acheté, pensant y trouver un semblant de ressemblance avec mon auteur favori, mal m'en a pris !
Le nombre de page n'est pas très élevé et pourtant, j'ai eu beaucoup de mal à finir cet ouvrage. L'histoire aurait pu être bien, même si elle a un air de déjà vu : un riche lord écossais va résoudre une énigme policière secondé par un superintendant de Scotland Yard balourd à souhait mais très honnête, le tout sur fond d'Egypte ancienne. Mais... Cela ne vous rappelle rien ? Mais si : la série des enquêtes de l'inspecteur Higgins de JB Livingstone, pseudonyme de Christian Jack avec toujours le même topo. Un riche aristocrate résout des enquêtes policières pour passer le temps et est "aidé" par un gradé de Scotland Yard, gentil mais balourd. De là, je fais quelques recherches et je m'aperçois que ce Christopher Carter est un autre pseudo de notre fameux Christian Jacq.
Bon. En ce qui concerne cet ouvrage, je ne peux que vous conseiller de passer votre chemin. Il est insipide, terne, sans saveur du début à la fin. J'espère que l'auteur ne considère pas ça comme un hommage à la reine du crime. Personnellement, j'appelle cela une commande d'éditeur, purement alimentaire. Eh bien, je n'en reprendrais pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
orchidee1981
  29 mars 2018
Vous ne connaissez pas Christopher Carter ? Moi,je suis certaine que si car ce n'est autre qu'un des pseudonymes de Christian Jacq.
Ce roman nous entraîne en Egypte,dans une enquête palpitante et pleine de rebondissements.
Il m'a été impossible de découvrir l'identité de l'assassin avant que celle ci ne soit divulguée.
Une enquête comme je les aime,à la Hercule Poirot.
Un bon roman policier à lire absolument.
Commenter  J’apprécie          30
Torellion
  20 mars 2016
Une mort mystérieuse en Egypte, un duo d'enquêteurs rappelalnt délicieusement Poirot et Japp, le fantôme d'Agatha Christie plane sur ce livre. Cette enquête écrite de main de maître par Christian Jacq est comme un hommage à la maîtresse du genre. Il réussit son coup et nous livre un excellent roman policier, plein de charme et d'exotisme.
Commenter  J’apprécie          20
MariePoone
  07 avril 2016
Livre soi-disant hommage à Agatha Christie, reprenant d'ailleurs moult noms des personnages de cette dernière, le pastiche se transforme rapidement en une histoire indigeste alignant les clichés, faute d'une certaine subtilité, d'une certaine intelligence dans la démarche.
Commenter  J’apprécie          20
Lilou08
  01 août 2012
une bonne enquête qui a surtout le mérite de se passer en Egypte.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
TorellionTorellion   20 mars 2016
Dans le château écossais de Lord Percival Kilvanock (détective-amateur, criminologue érudit et vrai gentleman), lorsque le fantôme de Lonecastle apparaît, c’est toujours présage de malheur et Nestor Pwryctswill, le majordome gallois ne se trompe pas : le malheur cette fois est l’annonce de l’assassinat du filleul de Lord Percival, le jeune et brillant égyptologue Howard Langton, tellement doué qu’il venait d’être nommé à un poste des plus importants au Caire, ce qui n’a pas manqué de susciter de vives jalousies.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
rkhettaouirkhettaoui   19 juin 2013
Ici, la devise principale est : "Remets au lendemain ce que tu pourrais faire aujourd'hui, puis au surlendemain et, ensuite, remets t'en à la volonté d'Allah." Avec le temps, on devient fataliste et l'on s'endort au pied d'une colonne antique en espérant qu'un bon génie sorti des ruines creusera le sable à votre place et déposera des trésors sur vos genoux. Le renoncement vous ronge, et l'on perd peu à peu toute faculté de résistance... sauf si l'on est écossais !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   19 juin 2013
Il revenait à Abou de préparer la rénovation de l'appartement occupé par la reine du crime lorsqu'elle avait séjourné à Assouan. Il comprenait la chambre proprement dite, un salon, un bureau et une salle de bains. Avec ses fenêtres donnant sur l'île d'Éléphantine et le temple du dieu-bélier Khnoum qui fabriquait sans cesse le monde et les humains sur son tour de potier, ce domaine était un véritable paradis pour un écrivain. En profitant ainsi d'une vue incomparable, cette dame Christie avait eu beaucoup de chance et aurait dû avoir, d'après Abou, d'autres pensées que criminelles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   19 juin 2013
Le Nubien était fier de ses origines et de sa culture. Depuis l'aube de l'humanité, son peuple avait su s'adapter aux conditions imposées par le soleil ardent, la crue du Nil et l'appétit vorace du désert, toujours avide d'engloutir les parcelles de terre conquises par le labeur de l'homme.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   19 juin 2013
Tous les grands auteurs de la littérature mondiale y sommeillaient en paix, mais le véritable centre d'intérêt du propriétaire des lieux était la criminologie. Il avait rassemblé la quasi-totalité des études et des recherches sur les multiples aspects de l'activité criminelle de l'espèce humaine, à l'imagination inépuisable.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Christian Jacq (18) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christian Jacq
Cléa - Des livres qu'on n'oublie pas
autres livres classés : assouanVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

La fiancée du Nil - Christian Jacq - classique et comtemporains

Qui veut prendre les terres de la famille de Kamosé :

Guérou
Nédjémet
Sétek
le maire

13 questions
17 lecteurs ont répondu
Thème : Christian JacqCréer un quiz sur ce livre