AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782020094818
170 pages
Seuil (01/02/1987)
3.68/5   17 notes
Résumé :
L'homme, singulier aboutissement des processus à l'oeuvre dans l'univers depuis le Big Bang, et sur notre planète, la Terre, depuis l'apparition des premières molécules d'ADN, est une merveille : il est le seul être doté du pouvoir de s'attribuer à lui-même des pouvoirs.
Le seul dont le sort soit entre ses propres mains. Ce privilège, il l'utilise aujourd'hui stupidement pour poursuivre des objectifs dérisoires de suprématie, de domination; il a accumulé de t... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
HORUSFONCK
  16 octobre 2019
Un livre étincelant, d'une clarté et d'une humanité rare.
Ma deuxième lecture d'Albert Jacquard me donne encore envie de continuer plus loin dans les pages de cet homme pénétrant.
Un terme du livre, résume cette lucidité d' Albert Jacquard: Humanitude, que l'écrivain adapte du célèbre Négritude.
Car Albert Jacquard le précise et le démontre bien: Il n'y a pas de races, mais une seule espèce humaine. Une humanité (le livre date de 1987) qui se doit, si elle veut perdurer, d'être solidaire et de mettre fin à la menace d'une apocalypse nucléaire. Une humanité qui se doit de partager ses ressources entre tous dans l'unique but du mieux-vivre et du bien-être de ses membres et non dans une course effrénée à l'armement.
Rêveur, Jacquard? Oui et non... Ses pieds sont sur terre, mais c'est un scientifique qui n'a pas oublié, jamais, que la science se doit d'être au service de l'homme. du bien-être de l'homme et non de sa destruction.
Jacquard est lucide. Il rêve notre mère la Terre comme le vaisseau spatial au très long cours qu'il doit être: Mené par une humanité responsable et solidaire, enrichie de ses découverte (l' aventure) et forte de ses racines (la nature).
Le livre fut écrit en 1986, mais son actualité reste brûlante: Les hommes se font toujours la guerre entre eux , et il reste encore de quoi atomiser la planète plusieurs fois!.. le racisme reste une plaie purulente et absurde, entretenue par des fondamentalismes haineux et des dirigeants dévoyés
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          353
Alexbeauregard
  22 mars 2021
Un livre étonnamment avant-gardiste pour son temps (1987). Les réflexions posés par l'auteur sont malheureusement toujours d'actualité.
Je ne peux qu'être d'accord sur les points qu'il amène sur les effets néfastes du nucléaire. On commence tout juste à se réveiller de cette catastrophe potentielle pour notre avenir.
J'ai aussi aimé son approche sur le racisme. Je crois au plus profond de moi que nous sommes tous humains, point. La couleur de peau ne devrait pas changer le regard que l'on pose sur l'autre. J'aimé son point de vue scientifique sur la chose, bien que sa façon de s'exprimer pourrait être choquante, il faut se mettre dans le contexte de la fin des années 80.
Au final, j'ai bien aimé ma lecture qui m'a fait réfléchir et changer mon point de vue sur l'avenir de l'humanité.
Commenter  J’apprécie          20
Lelex11
  06 mai 2020
Dans ce livre Albert Jacquard a ecrit 3 ou 4 des plus belles pages sur le nucleaire et la folie humaine...
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
PhilOchePhilOche   21 août 2015
L'on agite souvent la crainte d'un excès d'hommes; bien plus fondée et urgente est la crainte d'une disparition brutale et complète des hommes. Car nous nous sommes donné les moyens de suicider l'humanité.
Commenter  J’apprécie          160
HORUSFONCKHORUSFONCK   15 octobre 2019
L' "autre" est différent, certes. Il ne s'agit pas de nier cette différence, ou de prétendre l'oublier, mais d'en tirer parti. car la vie se nourrit de différences. L'uniformité mène à la mort.
Commenter  J’apprécie          160
PhilOchePhilOche   13 septembre 2014
Le but de l'organisation sociale n'est pas de donner du travail à tous, mais de faire à chacun une place telle qu'il puisse s'autoconstruire en participant à l'autoconstruction des autres. Cette réalisation des hommes par eux-mêmes est sans limite ; personne n'est donc de trop.
Commenter  J’apprécie          70
HORUSFONCKHORUSFONCK   02 octobre 2019
Ne mettons pas le vin nouveau des réalités d'aujourd'hui dans les vieilles outres des attitudes d'hier.
Commenter  J’apprécie          170
HORUSFONCKHORUSFONCK   29 septembre 2019
La première révolution a été l'apparition du pouvoir de reproduction, pouvoir qui permet de neutraliser le rôle destructeur du temps.
Commenter  J’apprécie          100

Videos de Albert Jacquard (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Albert Jacquard
"On est en train de sélectionner les gens les plus dangereux"
Dans la catégorie : Ecologie humaineVoir plus
>Sciences sociales : généralités>Influence des facteurs naturels sur les processus sociaux>Ecologie humaine (56)
autres livres classés : populationVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus





Quiz Voir plus

Hommage à Albert Jacquard, décédé le 11/09/2013

Albert Jacquard est né à Lyon en ...

1915
1925
1935
1945

10 questions
14 lecteurs ont répondu
Thème : Albert JacquardCréer un quiz sur ce livre