AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253120901
Éditeur : Le Livre de Poche (05/11/2008)

Note moyenne : 4.12/5 (sur 36 notes)
Résumé :
" J'atteins l'âge où proposer une utopie est un devoir ; l'âge ou les époques à venir semblent toutes également éloignées : qu'elles appartiennent à des siècles lointains ou à de prochaines décennies, elles sont toutes tapies dans un domaine temporel que je ne parcourrai pas. " A une époque où tout le monde ne parle que de " réalisme " pour en fait imposer la dictature de l'argent, Albert Jacquard prend ici du recul. Recul par rapport à sa propre trajectoire dont il... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Maghily
  03 mai 2017
Je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre en commençant cet essai et j'ai été assez surprise par le contenu des premiers chapitres. Albert Jacquard est généticien de formation. Il a également enseigné et écrit de nombreux ouvrages de société. Il commence par nous raconter son parcours scolaire et le début de sa vie professionnelle, dans le milieu scientifique. J'ai eu beaucoup de mal à rester intéressée par cette première partie : j'ai même envisagé abandonner après une cinquantaine de pages parce que je ne comprenais pas où cela allait me mener et j'avais surtout l'impression d'être tombée sur une autobiographie de scientifique.
Durant toute cette première partie, j'avais parfois du mal à suivre ses raisonnements, notamment lorsqu'il commence à nous expliquer sa propre vision de ce qu'est l'éternité [un temps dont on ne connaît pas le début mais dont on sait qu'il a une fin, la mort].
Heureusement, on finit par basculer dans des sujets nettement moins métaphysiques lorsque l'auteur commence à s'intéresser à l'humain, et plus particulièrement, à ses droits. J'ai trouvé cette partie pleine de bon sens parce qu'elle rappelle l'existence de ces droits que nous avons, que nous prenons souvent pour acquis mais qu'il est finalement très facile de bafouer ou de remettre en question [le droit à l'information, par exemple, ou le droit aux soins]. Souvent, je me suis dit qu'il enfonçait des portes ouvertes, que tout cela tombe quand même sous le sens, etc. Alors, je prenais un peu de recul sur ce que je lisais pour me rendre compte que non, tout n'est pas si évident que cela… Prenons le droit aux soins : il nous paraît certain que nous avons droit à recevoir des soins et que le système de la sécurité sociale, qui nous permet d'en profiter sans tomber individuellement dans l'endettement est totalement acquis. Pourtant, certains voudraient abolir le droit à l'avortement [et réintroduire, du coup, les avortements clandestins] tandis que d'autres imaginent de nouvelles polices d'assurance qui viendraient réduire les droits de ceux qui n'entreraient pas dans les bonnes cases [les gros, les fumeurs, les allergiques au sport, et j'en passe…]. Alors, tout est toujours si évident ?
Dans ces lignes, j'ai découvert un homme véritablement engagé qui m'a donné envie d'en apprendre davantage sur lui [vous l'imaginez, vous, squatter des immeubles laissés vides pour réclamer leur réhabilitation en logements pour familles dans le besoin ?!].
Il s'attaque ensuite à l'économie en nous expliquant quelles sont ses définitions de travail et de chômage. Il nous fait réfléchir aux valeurs que nous donnons à notre vie professionnelle, à la manière dont nous consommons, insistant sur le fait que nous ne pouvons pas continuer dans la logique productiviste qui est la nôtre actuellement [11 ans après, c'est toujours valable], appelant à une certaine décroissance.
Enfin, il aborde l'une des questions qui semblent lui tenir le plus à coeur : celle de l'école, de l'éducation. Pour lui, il s'agit du lieu qui nous permet de devenir l'humain que nous souhaitons être. Là encore, il regrette une compétition malsaine qui nous pousse à fonctionner uniquement en termes de réussite [celui qui arrivera le premier, qui aura les meilleurs points] au lieu de chercher l'épanouissement dans l'apprentissage. Il critique l'établissement d'examens, de concours qui déterminent qui réussit ou non. Là encore, il propose des développements vraiment intéressants qui ont souvent fait écho en moi.
Alors oui, j'ai trouvé que, parfois, cet essai « datait » un peu parce qu'il reprend des idées qu'on entend souvent évoquer pour le moment [du moins, dans ma petite bulle informationnelle personnelle] mais je me dis que ce n'est pas plus mal de taper un peu plus sur le clou. Parce que, finalement, tout cela est loin d'être évident pour tout le monde [suffit de voir l'actualité pour s'en rendre compte].
Je vous conseille donc cette lecture pleine de bon sens et de bienveillance tout en rêvant qu'un jour, l'utopie d'Albert Jacquard devienne notre réalité.
Lien : https://www.maghily.be/2017/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Jubibu
  27 juillet 2013
Autant j'aime toujours le point de vue humaniste de cet auteur, autant à quelques reprises, les raisonnements qui amènent à certaines conclusions me paraissent prendre quelques raccourcis. On aurait aimé entrer davantage en profondeur sur certains points mais peut-être que dans un soucis pédagogique, il a voulu simplifier.
Néanmoins, ce livre a le mérite de faire changer notre point de vue sur le monde et nous-même, l'école, le travail, la compétition et la sélection. Un petit livre qui réveille un peu l'esprit et une utopie qui ne parait pas irréalisable non plus. Albert Jacquard est définitivement tourné vers le progrès de nos sociétés. Il est en faveur du "nous" sans oubliéle "soit-même".
"Il faut l'affirmer en toute occasion: la fonction du système éducatif n'est pas de fournir des hommes compétents pour le travail. Son objectif est de participer à une tâche autrement décisive : aider chacun à devenir lui-même en rencontrant les autres."
Commenter  J’apprécie          10
Olivius
  04 septembre 2016
Le regretté Albert Jacquard a eu la bonne idée d'écrire ! Son héritage humaniste, bienveillant, émane de ce livre plutôt bref mais tellement riche. Chaque page est une invitation à vivre, à penser par nous-même, il y présente le possible comme une autre manière de voir la vie, plus positivement. Il nous accompagne vers plus de sagesse, vers plus d'attention envers ce que nous faisons pour les autres et soi-même. L'utopie d'Albert Jacquard m'évoque cette belle émotion qui parfois nous surprend : et si un monde meilleur était possible ? A la lecture de son livre, tout est possible ! C'est avant tout une question de volonté, de foi, de perception... Pour moi Albert Jacquard était un véritable humaniste, engagé dans des causes altruistes utiles, toujours orientées vers le bien être commun. Si je puis me permettre, il faut lire "Mon utopie", c'est pour moi l'un des livres qui doit faire partie de la culture générale, pour le bien de l'humanité.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
andmanandman   12 septembre 2013
"Réussir" est devenu l'obsession générale dans notre société, et cette réussite est mesurée par notre capacité à l'emporter dans des compétitions permanentes. Il est pourtant clair que la principale performance de chacun est sa capacité à participer à l'intelligence collective, à mettre en sourdine son "je" et à s'insérer dans le "nous", celui-ci étant plus riche que la somme des "je" dans laquelle l'attitude compétitive enferme chacun ; le drame de l'école est d'être contaminée par une attitude de lutte permanente, qui est à l'opposé de sa finalité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          531
andmanandman   12 septembre 2013
Demain sera ce que nous en ferons ; aucun sort ne nous a été jeté qui nous rendrait incapables de produire une humanité pacifié. Encore faut-il qu'elle soit sincèrement et unanimement désirée.
Commenter  J’apprécie          170
jeje31jeje31   09 août 2013
Le trajet d'une vie est l'entrelacement de multiples parcours. Plusieurs personnages évoluent en se heurtant, se provoquant, se complétant; ils coopèrent pour construire une personne indéfinissable qui manifeste son existence chaque fois qu'elle ose dire je. Au cours de cette construction, chacun de ces personnages trace son chemin, mais ils sont constamment dépendants les uns des autres, ce qui permet à la personne qu'ils deviennent d'être à la fois multiple et unitaire, semblable à ces particules quantiques, qui, sans se dédoubler, traversent simultanément les deux fentes d'un écran.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
DanieljeanDanieljean   25 novembre 2015
Une utopie qui se borne à décrire un rêve irréalisable est plus néfaste qu'utile ; le fossé entre le réel vécu dans l'instant et le souhaitable imaginé pour plus tard apparaît définitivement infranchissable. Tous les abandons sont alors justifiés, tous les projets se heurtent à la lâcheté des « À quoi bon ? ».
Elle peut être au contraire un facteur de renouveau, être à l'origine d'une dynamique, si elle est reçue en suscitant un « Pourquoi pas ? ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
JubibuJubibu   28 juillet 2013
Il est facile d'apprendre. Comprendre nécessite un effort parfois long, rebutant mais permet de réellement goûter aux plats et de se réjouir de saveurs nouvelles.
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Albert Jacquard (22) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Albert Jacquard
"On est en train de sélectionner les gens les plus dangereux"
>Philosophie et disciplines connexes>Les divers systèmes philosophiques>Humanisme, et systèmes et doctrines connexes (9)
autres livres classés : utopieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Hommage à Albert Jacquard, décédé le 11/09/2013

Albert Jacquard est né à Lyon en ...

1915
1925
1935
1945

10 questions
13 lecteurs ont répondu
Thème : Albert JacquardCréer un quiz sur ce livre