AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791025102305
Éditeur : French Pulp Éditions (16/02/2017)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Présentation de l'éditeur
L’histoire vraie du personnage du film

« La Vérité » d’Henri-Georges Clouzot incarné par Brigitte Bardot.

L’affaire Pauline Dubuisson fait partie des faits de société qui se mêlent à l’Histoire tant par le personnage de celle qui a commis le crime que par les circonstances qui l’y ont mené.

C’est surtout la vie et les procès d’une femme qui veut vivre et refuse la condition que la société ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Rebus
  18 octobre 2017
Qui est Pauline Dubuisson ? Une immense salope ? Une femme trop libre pour son époque ? Une femme calculatrice et névrosée ? Un bouc émissaire ? Une femme victime de son charisme et de son intelligence ? Victime de son passé et de l'hypocrisie de la société ? Une femme en manque d'amour ?
C'est un peu tout ça, à mon avis. Pauline Dubuisson est tondue à la libération : elle a beaucoup trop fricoté avec l'ennemi. Son père la sauvera de justesse de la condamnation à mort : elle doit quitter sa ville, Dunkerque, sur le champ. Devenue étudiante en médecine, elle jette son dévolu sur Félix Bailly, jeune homme de bonne famille, et lui en fera voir de toutes les couleurs. Il arrivera à s'en sortir en quittant la région. Quand elle le reverra, ce sera le drame : ils sont retrouvés tous les deux, elle gravement intoxiquée au gaz mais vivante, lui mort de plusieurs balles dans le corps.
Procès, condamnation, libération.
Elle se construira une nouvelle vie au Maroc, où elle se donne corps et âme à son métier de médecin. Puis de nouveau le passé qui resurgit et qui conduit à la tragédie.
J'ai beaucoup apprécié la lecture du roman de Serge Jacquemard : d'une écriture claire et précise, l'auteur nous conte les faits, l'avant et l'après de cette vie singulière qu'a vécu cette femme.
C'est une histoire qui me parle : d'abord, parce que Pauline Dubuisson est née à Malo-les-Bains, comme moi, et aussi et surtout parce que c'est un destin de femme tourmenté et ambigü : colère, répulsion, pitié, empathie : une large palette de sentiments est passée dans ma petite tête.
Fait divers qui a été porté au cinéma avec Brigitte Bardot dans le rôle phare, alors même que Pauline Dubuisson était encore vivante et avait changé d'identité pour vivre une nouvelle vie, vous imaginez son sentiment...
Du coup, ça m'a donné envie d'en savoir plus sur cette affaire. le roman a été publié une première fois en 1992, merci aux éditions French pulp d'avoir réédité ce livre et à la masse critique de Babelio pour sa découverte.
NB : j'ai beaucoup apprécié l'objet livre en lui-même, notamment la couverture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
nathlectrice
  06 octobre 2017

« Monsieur le président
Je suis obligée de vous écrire dans le noir, car je ne veux pas allumer ma veilleuse. Je ne sais pas si vous pourrez me lire…
. Je ne refuse pas d'être jugée, mais je refuse de me donner en spectacle à cette foule qui me rappelle très exactement, les foules de la Révolution. Il m'aurait fallu le huis clos. Je suis ravie de jouer ce tour à ceux qui s'occupent de mettre le décor en place.».
1953 : Pauline Dubuisson comparaît devant la Cour d'Assises pour le meurtre de son amant Félix Bailly.
L'affaire passionnera les foules, de par la personnalité totalement atypique de l'inculpée.
Un parcours de vie , qui, s'il n'excuse en rien le geste commis, peut peut-être l'expliquer.
C'est ce que souhaite démontrer Serge Jacquemard dans cette exo-fiction (biographie romancée).
En effet, comment grandir, s'épanouir , et se construire aux côtés d'un père psychorigide et un brin narcissique, et d'une mère totalement inexistante, à la santé mentale fragile, broyée par ce mari despotique ? Un père qui n'hésitera pas, à des fins personnelles, à pousser sa fille adolescente dans les bras de l'ennemi, sous l'Occupation ? Comment grandir avec des désirs qui tenaillent un corps qui ne demande qu'à exulter, à une époque où cela était tout bonnement abominable ?
Tondue à la Libération, violée, humiliée, elle est par la suite prise au piège de sa propre spirale ambivalente , écartelée entre manipulation, vengeance, et un incommensurable besoin d'Amour . Elle est tout cela Pauline … Elle est diablesse et déesse à la fois. Elle est manipulatrice et sans doute manipulée elle-même, sans qu'elle en soit consciente. Elle est coupable et victime. Elle est l'une et l'autre.
Lorsqu'elle rencontre Félix Bailly, il n'est au début qu'un parmi tant d'autres …
« Néanmoins, elle l'aime à sa façon. Il la distrait, la repose. Parfois, il l'agace ».
Elle est alors une brillante étudiante en médecine. Ils entrent dans une relation tortueuse qui aboutira à une rupture qu'elle n'acceptera pas , ce qui la poussera à commettre LE geste irrémédiable que l'on sait.
Crime passionnel, direz-vous ? En ces temps d'après-guerre, les choses ne sont pas simples..
Le procès et le jugement se feront à charge et la peine de mort sera requise. Finalement, elle sera condamnée à la réclusion criminelle à perpétuité, par un jury presque exclusivement masculin.. Libérée au bout de plusieurs années, Pauline Dubuisson finira ses jours au Maroc, poursuivie par sa vie et son passé.
Où se trouve la vérité ? Pauline Dubuisson était-elle une meurtrière froide, et sans le moindre remords, poussée uniquement par des démons intérieurs incontrôlables ?
Etait-elle victime d'une société encore profondément blessée ?
Fut-elle le symbole de ce qu'il fallait détruire, coûte que coûte ?
Fut-elle cette femme qui , durant les dernières années de sa vie , a su faire preuve d'un altruisme et d'une générosité hors du commun ?
Peut-être fut-elle un peu de tout cela !
Dans cette exo-fiction, Serge Jacquemard réhabilite, à sa façon, Pauline, grâce à une écriture simple et concise. L'usage du présent de l'indicatif tout au long du récit le rend vivant et préhensible et l'on ne peut qu'éprouver , au fond , et en dépit du geste commis et assumé, de la compassion pour cette femme broyée par l'Histoire (les deuils successifs dans sa famille) et une société qui est là, aux côtés de l'Accusation.
Ce livre est paru aux Editions French Pulp, une maison que je découvre et dont je salue le travail et les nobles engagements humanistes.
J'ai fait cette lecture dans le cadre de l'opération Masse Critique de Babelio, que je remercie !
A lire en complément :
- PhilippeJAENADA : La petite sauvage
- Jean-Luc Seigle : Je vous écris dans le noir
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
grasshopers
  16 octobre 2017
Je remercie Masse Critique, Babélio et les étitions Les Féroces pour l'envoi de l'ouvrage Serge Jacquemard, L'affaire Pauline Dubuisson.
Cet auteur retrace avec beaucoup de réalisme la tragique destinée d'une femme dont le principal crime est d'avoir voulu à vivre sa vie et ses amours comme elle l'entendait dans une société qui n'était pas encore prête à laisser ce libre droit aux femmes. Les mots sont puissants, on ressent bien tous les sentiments que l'auteur veut nous faire partager. de cette tragique histoire, un film La Vérité, d'Henri-Georges Clouzot a été réalisé avec la talentueuse Brigitte Bardot.
Je n'avais jamais entendu de cette personne, et j'ai été très curieuse de découvrir cette tragique destinée. Un ouvrage que je recommande aux lecteurs.
Commenter  J’apprécie          60
Caroline_Ornella
  10 février 2017
Portrait exceptionnel d'une femme qui a déjà fait couler beaucoup d'encre, Serge Jacquemard a su réhabiliter la figure de Pauline Dubuisson, véritable symbole de la femme moderne, elle a inspiré La Vérité d'Henri-Georges Cluzot. Injustement haie, sans nuance, sans aucune humanité, Jacquemard nous rappelle que nous sommes tous capables du pire, il s'en faut de peu pour basculer… Et qui sommes-nous, pour jeter la première pierre ?
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
grasshopersgrasshopers   16 octobre 2017
Les crachats pleuvent. Les coups aussi.
Pour quelle foire immonde est sortie cette foule maigre, mal vêtue, que la colère brasse et qui hurle ? Populace imbécile, elle est prête à tous les excès. La liberté à peine recouvrée, elle se déchaîne, obéissant à ses bas instincts, à sa haine refoulée durant cinq années de soumission aux lois du vainqueur. Mue par l'antique réflexe grégaire, elle est prête pour la vengeance collective.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
autres livres classés : procèsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
832 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre