AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Cluny le Fléau tome 1 sur 3

Emmanuelle Lavabre (Traducteur)
EAN : 9782740407813
189 pages
Mango (09/06/1999)
3.61/5   18 notes
Résumé :
En cet été de la Rose Tardive, l'abbaye de Rougemuraille vit en paix. Mais pas pour longtemps ! Cluny le Fléau et sa bande rats malfaisants sont en chemin...
Et ce diabolique rat borgne, ce Seigneur de la guerre, est prêt à tout pour obtenir ce qu'il désire, l'abbaye de Rougemuraille ! Heureusement pour les habitants de la contrée de Mousseray, Mathieu, souriceau novice, se sent la force de résister à ce terrible... Seigneur de la guerre.

De l'... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
GribouilleLechat
  05 avril 2016
Ce livre étant très court et écrit assez gros, il se lit très vite, et je n'ai donc pas eu le temps de vraiment m'immerger dans ce monde.
Néanmoins, malgré un côté "enfantin" qui est logique puisque c'est une série Jeunesse, il est très plaisant à lire et les péripéties et les rebondissements s'enchaînent à un bon rythme, et certains passages plus graves laissent présager que la suite sera peut-être moins innocente, plus sombre.
J'ai trouvé un peu rapide la transformation de Mathieu, qui est un novice discret et timide dans les premières pages et devient en une nuit courageux, plein de ressources, combatif et charismatique.
Mais il n'empêche que c'est un personnage très sympathique et attachant. L'image de la couverture qui le représente mignon à croquer m'a peut-être influencé, mais ce n'est pas sûr. :-)
Parmi les "gentils", il y a d'autres personnages que j'ai bien aimé : le frère Mathusalem (qui porte bien son nom vu qu'il doit avoir au moins 200 ans!), la jeune et jolie Florine, qui ne laisse pas Mathieu indifférent, Dame Blaireau, qui est d'une fidélité sans faille à l'Abbaye et aide énormément les moines-souris grâce à sa taille imposante (par rapport aux souris et aux rats), le lièvre Basile, qui est de loin le personnage le plus drôle de ce 1er tome...
Du côté des méchants, ils sont tous plus laids, sales, hargneux, vicieux et bêtes les uns que les autres! Enfin, sauf Cluny, qui est tout cela, la bêtise en moins. Il est même très rusé, mais met toute son intelligence au service du Mal. Mais pas du mal, dans le sens "le Diable", etc... Non, le Mal pour le Mal. Il aime commander, régner, être obéi et surtout... craint. Il est complètement sans coeur et n'hésite pas à tuer ou abandonner ses plus fidèles comparses quand ils ne lui servent plus.
Ce qui ne l'empêche pas d'être complètement adulé par ceux-ci!
Je tiens ici à saluer l'auteur (et le traducteur!) pour les noms des rats. Parce que Dent-rouge, Griffenoire, Pique-fromage, Rageur, Tête-de-mort, Sanffroid, Musopourri, Brûlot, Demi-queue et j'en passe, ça m'a beaucoup amusée!
Ce premier tome se termine sur plusieurs questions posées par l'auteur, livre pour enfants oblige, dans le genre : "Mais que va-t-il se passer dans le prochain tome?" , "Les héros arriveront-ils à se sortir de cette situation?"...
Conclusion : J'ai vraiment apprécié cette lecture malgré le côté "jeunesse" indéniable. Je lirai les deux tomes suivants très bientôt, je pense.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Bequelune
  28 novembre 2021
J'ai relu ce classique de la littérature jeunesse que j'avais adoré plus jeune. Les péripéties s'enchaînent, les personnages ne manquent pas de caractère, l'univers est sympathique. Pourtant, je n'ai jamais vraiment réussi à rentrer dans ce livre à cause de la personnalité du héros que j'ai trouvé désagréable.
Le point fort du bouquin, c'est incontestablement cet univers. On est dans une sorte de Moyen-Âge, mais à l'échelle de notre jardin. Ici, les chevaliers, les moines et les nobles dames sont des souriceaux, des blaireaux et des campagnols. L'auteur a su donner un souffle à la fois épique et mignon à ce monde miniature. Qui plus est, ce monde est animé par des personnages à fort caractère. S'ils sont souvent un peu simplistes et caractérisés par un seul trait de personnalité (on est dans un bouquin pour enfants, en même temps), les personnages du livre, haut en couleurs, sont attachants et facilement reconnaissables. Petit bravo aux noms également, notamment ceux des méchants, qui sont amusants et évocateurs : Dent-rouge, Griffenoire, Pique-fromage, Rageur, Tête-de-mort… Même Mathusalem, le très vieux moine de Rougemuraille, est chouette et pertinent.
J'ai été assez surpris par le nombre de péripéties. Pourtant, la trame du bouquin est simple : pour avoir une chance de vaincre le grand méchant Cluny, le jeune héros Matthieu part à la recherche d'une épée légendaire. Pour avoir celle-ci, il a besoin d'un élément x. Pour avoir cet élément x, il lui faut un bidule y. Pour avoir ce bidule y, il lui faut le truc w… Vous avez compris le principe. Je caricature, mais on est dans une sorte de scénario façon poupée russe, simpliste lui aussi, mais qui a l'avantage de créer du rythme et une succession d'aventures.
Le point négatif, c'est le héros principal. Souvent, les héros vivent une quête d'initiation. Ils sont jeunes, inexpérimentés, et vont être transformés par leur voyage. Si on a ici quelques éléments de ce schéma (Matthieu est un jeune souriceau qui part à l'aventure), la grosse différence est que le héros ne se transforme pas. Probablement parce que l'auteur fait de Matthieu une réincarnation d'un guerrier de légende, le souriceau est dès le départ sur de lui, courageux, autoritaire… assez insupportable, en fait. Dommage, car c'est lui qu'on suit du début à la fin. Les autres personnages sont pleins de charme, ce n'est pas le cas de Matthieu.
Je mets 3/5.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
koalavolant
  29 avril 2014
Ce livre ne m'a pas séduite, ni enchantée. La quatrième de couverture stipulant que ce bouquin donne envie de lire aux enfants, m'a paru fausse vu que ce livre m'a plus ennuyé qu'autre chose. le début est pourtant sympathique, je me suis pris d'affection pour tous les personnages même Cluny et tout. Les pages avançaient, la bataille de Cluny aussi, l'engrenage de l'histoire également, la quête pour une épée tout aussi. Et l'histoire s'essouflait. Un coup Cluny arrivait à avancer, la fois d'après il reculait, puis il réavançait dans sa prise d'otage de l'abbaye, puis il reculait de nouveau tout en nous présentant divers autres personnages tous faisant partie de la race des animaux et bien souvent des rongeurs. Ce système à répétition m'a lassé et je me suis dit que ce livre aurait pu être bien plus court et bien plus intéressant. En plus, ce bouquin est un répertoire de clichés en tout genre. Une épée légendaire, un élu, un méchant pas beau, et on devine immédiatement ce qui va se passer par la suite J'avais déjà lu le livre donc je savais aussi comme ça allait se dérouler, mais quand même, y avait vraiment aucune surprise. le héros m'a donc tout aussi ennuyé, et si certains personnages me charmaient plus que lui, Sol le silencieux, Basile le lièvre, d'autres n'ont cessés de me faire bailler d'ennui, Florine la souris par exemple, qui est la fille typique que tu sais qu'elle va finir avec le héros. En fait, arrivé à une certaine partie de l'histoire, celle avec les Moinos, leur langage était tellement embêtant à décrypter, que j'en ai eut marre et que j'ai commencé à tourner les pages en lisant à moitié. En fait, j'essayais surtout de repérer les éléments importants, et je zapais les autres. Et puis, le style d'écriture était certes assez simple, mais trainait en longueur et n'avait absolument aucune particularité pour que je m'y intéresse. En conclusion : J'ai fini ce livre le plus vite possible, n'en pouvant plus de le lire. Et même si certains passages m'ont remis dans le bouquin ne serait-ce que quelques instants, ça n'a pas suffit du tout pour me séduire et me plaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LizzieC12
  06 septembre 2022
Relecture d'un roman que j'avais dévoré dans mon enfance et dont j'avais adoré le dessin animé.
Mes souvenirs étaient plutôt vagues concernant l'intrigue. Je me souvenais simplement que l'histoire prenait place dans un monde moyenâgeux semblable au nôtre mais où les protagonistes sont des animaux de la forêt (souris, blaireau, loutre, écureuil...). Une souris moine du nom de Mathieu doit trouver une ancienne épée ayant appartenu à un guerrier légendaire, pour vaincre le sanguinaire rat Cluny.
Bon... mes goûts ont un peu changé depuis l'enfance. Je me suis ennuyée au cours de cette lecture, l'action étant longue à démarrer, les événements se répétant pendant les 3/4 du roman. Cluny élabore un plan machiavélique pour envahir l'abbaye de Rougemuraille, mais les gentils réussissent à le contrer avec une facilité déconcertante, entraînant la mort des sous fifres de Cluny les uns après les autres. Il faut attendre le dernier quart du roman pour que les choses bougent réellement et la fin arrive très rapidement, comme si l'auteur voulait s'en débarrasser.
Ajouter à cela un héros antipathique et commençant son aventure avec un ego surdimensionné et vous comprendrez pourquoi j'ai mis longtemps à en venir à bout.
Pourtant ce roman a des qualités : une plume agréable à lire, un univers enchanteur et bien décrit et des personnages secondaires très attachants (Dame Blaireau en tête).
Une relecture en demi-teinte donc et un roman qui retrouvera sa place avec les souvenirs de mon enfance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          01
Benko
  18 mars 2016
L'abbaye de Rougemuraille vit en paix.
Mais un rat borgne et tous ses méchants amis veulent prendre l Abbaye.
Ils pensent qu'ils vont trouver beaucoup d'or.
Un jeune souriceau du Nom de Mathieu veut combattre Cluny le rat borgne pour défendre son village,mais pour cela il doit rechercher l'épée de Martin le guerrier .
Cette arme lui permettra d'affronter ce terrible rat, Martin doit aussi se débarrasser d'ennemis très puissants comme la vipère Asnocteur.
Ce livre est fantastique,il y a beaucoup d'animaux, des méchants et de l'aventure
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
MaatneferkaraMaatneferkara   26 août 2018
Une drôle de petite silhouette longeait en chancelant le cloître, de larges sandales claquant sur ses talons et un bout de queue dépassant des plis d'un habit de novice dix fois trop grand. Mathieu s’arrêta, leva la tête vers le ciel bleu sans nuages... et se prit les pieds dans ses énormes chaussures. Une pluie de noisettes, échappées du panier en osier qu'il transportait, se répandit sur l'herbe. Incapable de se rattraper, il culbuta queue par-dessus tête.
Bing !
Le souriceau poussa un cri de consternation et frotta tendrement son museau pointu tout mouillé. C'est alors qu'il réalisa où il avait atterri : juste aux pieds de l'abbé Théodore !

Page 8.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Notre sélection Jeunesse Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1373 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre