AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2350682420
Éditeur : Cairn (11/05/2017)

Note moyenne : 4.61/5 (sur 14 notes)
Résumé :
Au milieu des années 1980, en toute illégalité, ils ont fait régner la terreur dans les rangs des indépendantistes basques. On les appelait.... Galeux. Qui étaient les « galeux », surnom donné aux membres des GAL, organisation paramilitaire financée par l'État espagnol pour lutter contre ETA, dans les années 1980 ? Mai 2005. Casimiro Pozuelo, paisible retraité espagnol est victime d'un attentat au Pays basque français dont il réchappe miraculeusement. Avide de vérit... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
Alceglia
  06 juin 2017
Ce livre m'a bluffé. J'avais connaissance de ces faits (réels) qui se sont déroulés au pays basque dans les années 1980. Pourtant dans le livre de B. Jacquin, j'y ai appris des détails supplémentaires intéressants que je me suis empressé de vérifier. Mais le plus bluffant c'est d'en avoir fait un roman, un polar politique plus précisément, qui tient vraiment bien la route. Ici, il n'y a pas de serial killers ou de flic profiler, mais de la réflexion, de la pédagogie et les ingrédients indispensables pour un polar : du suspense et des rebondissements. Au milieu du livre on croit ainsi avoir tout compris, tout deviné, mais on est en fait loin du compte, évidemment. Avec en prime, quelques répliques ou dialogues jouissifs (j'en ai posté un pour le fun). Bref, à lire.
Commenter  J’apprécie          60
cathyrippe
  31 mai 2017
Je confirme, c'est VRAIMENT un très bon bouquin. Belle intrigue qui tient la route jusqu'au bout dans un cadre historique super bien documenté qui nous replonge quelques années en arrière... Sans nostalgie aucune pour ces temps ou les assassinats politiques en France, en Espagne et en Euskadi ne mobilisaient pas grand monde, hélas... Merci à Bruno Jacquin pour ce bel ouvrage.
Commenter  J’apprécie          60
AuroreBalduzzi
  02 juin 2017
Dévoré en une nuit, je n'ai pas pu lâcher prise avant d'avoir tout lu. Très bien documenté, on apprend beaucoup de choses sur cette époque, sur ce sujet, qui devrait être beaucoup plus souvent abordé, beaucoup plus connu qu'il ne l'est. L'intrigue est très bien menée, le rythme est soutenu sans être survolé, les personnages sont intéressants, ça bouge, on voyage, on ne s'ennuie jamais ! Bravo Bruno Jacquin !
À quand l'adaptation au cinéma ? !
À quand le prochain ?
Commenter  J’apprécie          50
EvadezMoi
  02 août 2017
Ce roman n'est pas juste un polar.
Ce n'est d'ailleurs pas l'intrigue qui interpellera le plus. La facture est en effet assez classique.
C'est surtout un roman qui vous fera découvrir une partie de l'histoire de ce Pays Basque. Une région magnifique et qui a su conserver un côté « sauvage ». Une région qui a connu aussi des années noires, ou plutôt rouges.
Tout le monde, en tout cas les plus de 30 ans, ont entendu parler d'ETA. Elle nous a été présentée dans les médias de l'époque comme une organisation terroriste sans plus nous expliquer ses motivations hormis le fait que ETA réclamait son indépendance, autant vis-à-vis du gouvernement français que du gouvernement espagnol.
Le Pays Basque est partagé entre Espagne et France. ETA revendique son indépendance, à l'image des Corses ou des Irlandais du Nord.
Dans ce roman passionnant, vous découvrirez les motivations d'ETA et les dessous de sa répression par les deux gouvernements par l'utilisation des Galeux, sorte de milice mercenaire à leur solde.
Bon, c'est le point de vue développé dans le roman, point de vue résolument pro-séparatiste.
L'auteur est un journaliste de presse écrite et cela se ressent indubitablement dans ce roman. Si on ne nous le disait pas dans la 4ème de couverture, on le devinerait sans peine. Ça a un avantage, la précision des faits et des détails ainsi que la clarté de la description des événements.
Ça a peut-être aussi le désavantage du manque de neutralité. Mais ça, dans tous les romans sur fond historique, on le retrouve à chaque fois. A chacun de se faire son opinion et à en apprendre plus.
L'auteur a vraiment su rendre passionnante la découverte, pour moi, du pourquoi et du comment qui ont engendré ces bains de sang.
Parlons de la trame policière aussi. L'auteur mêle très habilement les faits historiques, puisque inspirés de faits réels, à l'histoire d'Inès.
Inès est une jeune femme très touchante dont le monde s'écroule quand elle apprend que son grand-père était un Galeux et qu'il est même soupçonné d'avoir abattu son père dans les années 80.
Mikel, son petit ami, se révèle être un membre d'ETA et est obligé de fuir en Amérique du Sud alors que la police le recherche pour la tentative d'assassinat sur Casimiro, le grand-père d'Inès. Mais la vérité a toujours plusieurs facettes et plusieurs versions. Inès va le découvrir.

Lien : http://www.evadez-moi.com/ar..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Pascal_M
  04 août 2017
Très bon second bouquin de l'auteur.
Bien qu'étant moi-même politisé, je reconnais que je ne savais pas grand chose de cette époque (pas si éloignée) à la lisière de la frontière franco-espagnole.
Un suspense bien entretenu, quelques fausses pistes pour mieux "cueillir" le lecteur à la toute fin, des belles personnes dans un océan de violence, et un art de faire passer quelques idées politiques sans en avoir l'air...
L'utilisation d'une jeune adulte (Inès) peu politisée mais qui comprend progressivement que si l'on ne s'occupe pas de politique, la politique elle va s'occuper de nous, est une belle trouvaille.
Pour autant, il n'y a pas de moralisation "à 2 balles" (humour) ou de gavage idéologique à l'entonnoir : une belle lecture.
Commenter  J’apprécie          10
Citations & extraits (3) Ajouter une citation
AlcegliaAlceglia   03 juin 2017
Petit dialogue jouissif (je termine le livre)

— Monsieur l’agent, ironise Redondo, que disait votre pays il y a dix ou quinze ans des envies d’indépendance des républiques de l’ex-URSS ou de l’ex-Yougoslavie ?
— Je t’écoute…
— Non seulement il laissait faire, mais il les encourageait. Qui décide que tel ou tel a le droit à son indépendance ? Les grandes puissances ou les peuples concernés ?
— Tu sais moi, je ne fais pas de politique…, botte en touche Chaloyard. Bon, revenons à nos moutons. On peut dire que tu nous auras fait courir toi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
SioSio   21 août 2017
- Oh, beau tee-shirt, Inès, ajoute-t-il un brin railleur en le découvrant sur les épaules de la jeune fille.
- Merci. C'est près de chez moi, sourit Inès en montrant le logo du golf de Bassussary avec son index.
- Un peu touristique, non ? demande-t-il plus sérieusement cette fois. C'est le drame de l'Iparralde. C'est un paradis pour touristes mais les habitants, ceux qui y sont nés, y vivent, y travaillent, sont chassés toujours plus loin du fait du prix des terrains.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
christianduchesnechristianduchesne   09 juin 2017
Ce livre m' a transporté dans les mouvements Basques et m a tenu dans le secret . Je recommande de le lire.
Commenter  J’apprécie          20
Video de Bruno Jacquin (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bruno Jacquin
Galeux en clip...
autres livres classés : polar politiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle

Autres livres de Bruno Jacquin (1)Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1181 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
. .