AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782278071395
64 pages
Didier Jeunesse (25/09/2013)
4.5/5   3 notes
Résumé :
« Quand Cendrillon allait au pré, la mauvaise lui donnait juste un doigt de bouillon froid, trois grains d'orge, un croustillon de pain, et la maudissait : - Tiens, étrangle-toi avec ! »
Cendrillon, la pauvre, récoltait les pires corvées : elle devait se lever de nuit, ranimer les tisons, apprêter la maison, frotter, astiquer. Mais un jour, ce fut trop ; fatiguée, affamée, elle s'en est allée pleurer sur la tombe de sa mère. Une voix est alors montée de desso... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
emi13
  11 juin 2017
fin connaisseur de la tradition orale , du temps d'avant Perrault , Jean-Jacques Fdida dépoussière nos classiques pour mieux en révéler saveur et face cachée. s'inspirant de sources populaires et motifs oubliés , il nous offre une surprenante Cendrillon.
Commenter  J’apprécie          150
VanessaV
  12 novembre 2014
Jean-Jacques FDIDA offre dans cette collection, "Contes du temps d'avant Perrault", des versions plus anciennes. "Cendrillon ou La Belle au soulier d'or" ne ressemble plus à celle que nous connaissions.
Elle est bien orpheline de mère, une marâtre arrive à la maison. Ici seule une demi-soeur. Cendrillon s'occupe des tâches ménagères et est envoyée au pré près d'une vache. Elle pleure sur sa situation en parlant à sa mère sur sa tombe.
Mais le conte change par rapport à la version la plus connue. La magie ne vient pas d'une marraine mais bien des pleurs de Cendrousse, entendus par sa mère morte, enchantés à travers l'intermédiaire d'une vache puis d'un arbrisseau.
La rencontre avec le Prince se fait à l'église, par trois fois. Elle s'échappe à chaque fois et le Prince ruse mais pourrait être abusé par les manoeuvres de la marâtre et de sa fille.

Cette version reprend des éléments d'autres contes: les robes sont magnifiques et aussi belles que celles de Peau d'âne, la belle-mère et sa fille sont ogresses, la demi-soeur aura trois yeux. Il y a du merveilleux, du dramatique, du pouilleux et du sang.
Delphine JACQUOT offre de très belles illustrations, ses robes m'enchantent et quelques détails symboliques apporte une petite note de préciosité et d'un autre temps, peu-être confirmé par une reprise d'un petit être de Jérôme BOSCH.
Lien : http://1pageluechaquesoir.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
gayane
  06 novembre 2014
Une version très différente que celle plus répandue, plus gore et plus cruelle aussi.
Les illustrations sont également très belles.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
emi13
emi13  
Du moment qu'elle passait sous le noisetier , la belle s'est trouvée parée d'une robe de lumière où mille lunes et soleil rayonnaient. P 50
Commenter  J’apprécie          50
VanessaV
VanessaV  
Mais du moment qu'elle passait sous le noisetier, la belle s'est trouvée parée d'une robe de lumière où mille lunes et soleils rayonnaient. Pour sûr, le fils du roi n'était pas fâché du changement. Cendrillon lui a tendu une noisette, ils en ont cassé la coque, mangé l'amande, et seraient bien restés là à s'entre-regarder jusqu'au solstice d'été si on ne les avait menés à la fête.
Commenter  J’apprécie          00
VanessaV
VanessaV  
Au petit matin, quand Cendrillon est montée au pré, l'ainée marchait sur ses traces comme méchant roquet. Elle grognait, furetait et fouinait sans relâche. Or, comme elle se plaignait de s'être si tôt levée, Cendrillon a proposé de l'épouiller. Faisant craquer vermine, elle fredonnait:
Endors-toi d'un œil,
Endors-toi de deux,
Ferme les deux yeux.
Commenter  J’apprécie          00

Video de Delphine Jacquot (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Delphine Jacquot
Delphine Jacquot à la librairie le merle moqueur Paris 20
autres livres classés : tradition oraleVoir plus





Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
863 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre