AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782749308838
128 pages
Éditeur : Vents d'Ouest (09/10/2019)

Note moyenne : 4.36/5 (sur 14 notes)
Résumé :
Janvier 1996, Marie et Armand reçoivent un courrier qui va bouleverser leur vie ! Yuan Yang, petite fille de 6 mois vient en effet de leur être « attribuée » par les autorités chinoises.
Cette nouvelle, après des années d’essais infructueux pour avoir un enfant, est l’aboutissement d’un vrai parcours du combattant : procédures administratives, enquête sociale, de police, de bonne mœurs, profil psychologique... Une fois leur dossier d’adoption accepté et aprè... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
saigneurdeguerre
  09 février 2020
Bruxelles, 4 janvier 1996.
Froidure et grisaille sur la ville. Marie rentre chez elle après une réunion de travail assommante. Elle ne pense qu'à rédiger le compte-rendu pour en être quitte. Machinalement, elle prend le courrier qui l'attend dans sa boîte aux lettres. Mais d'abord, une petite tasse de thé pour se réchauffer et se détendre.
En déposant sa tasse de thé à côté du courrier, Marie s'aperçoit qu'une des enveloppes lui est adressés par AMARNA. L'angoisse l'étreint. L'enveloppe contient le dossier médical d'une petite Chinoise. Aussitôt, elle appelle son mari qui officie à l'Hôpital Universitaire Reine Fabiola. le dossier signale que le bébé souffre d'un pied bot. Armand la rassure. Cela s'opère. D'ailleurs lui aussi est né avec un pied bot.
Le lendemain soir, le couple se retrouve au siège de l'association AMARNA qui aide les familles à adopter un enfant à l'étranger. Madame Feittweis les a reçus une première fois en octobre 1994.
Alors, toujours décidés à adopter ?

Critique :
Voici un livre hors-normes à tout point de vue : format, sujet, traitement… C'est la bande dessinée la plus touchante que j'ai lue depuis belle lurette. de l'émotion pure ! Il ne s'agit pas d'une fiction, mais bien d'un récit autobiographique. Marie Jaffredo rapporte tout le vécu de son couple pour adopter cette enfant qu'ils sont allés chercher à Nanchang en Chine. Tout y est. Les démarches très nombreuses en Belgique. Les enquêtes menées pour s'assurer que le couple offrait des garanties de sécurité pour l'enfant. La préparation des bagages, des médicaments, des vêtements, des couches, …
Lorsqu'arrive le grand départ pour la Chine, le couple fait la connaissance de cinq autres familles qui s'y rendent également dans le même but, via le même organisme.
Arrivés en Chine, le choc thermique est terrible. Il fait très froid. le choc culturel est phénoménal. La Chine de 1996 n'a rien à voir avec celle de 2020 : beaucoup de gens vivent et travaillent dans la rue vu l'absence de chauffage dans les maisons et d'électricité dans bien des villages. Ils profitent de la lumière naturelle. Heureusement, pour ces couples, ils bénéficient de l'aide de monsieur Gu, le guide traducteur détaché par le ministère, et madame Li qui va faciliter les démarches auprès des autorités chinoises.
Les hommes en uniforme sont présents partout et ce sont eux qui délivrent les documents indispensables pour ramener les enfants en Belgique. Leur attitude sèche, presque brutale, contraste avec celle bienveillante et curieuse de la population qui voit ces Européens comme des extra-terrestres débarqués d'un OVNI. La plupart n'ont jamais vu un blanc. de plus, à chaque étape administrative, les familles doivent sortir l'enveloppe contenant de coquettes sommes en dollars.
A peine arrivés dans la ville de Nanchang, ils apprennent que les enfants vont leur être amenés le jour-même ! Il ne leur est pas permis d'aller les chercher à l'orphelinat car celui-ci se trouve en zone interdite.
Je vous laisse découvrir par vous-mêmes la suite d'inquiétudes et d'émotions vécues par Marie, Armand et les autres Belges, après avoir accueilli les enfants qu'ils sont venus adopter.
Nous vivons une période formidable au niveau de la bande dessinée. Les ouvrages de qualité pullulent et il est difficile d'effectuer des choix tant il y en a. Cependant, « Journal d'une adoption » fait partie de ceux qui sortent du lot par leur originalité (c'est un récit autobiographique) par le traitement à l'aquarelle et par la charge émotive qui s'en dégage (préparez vos mouchoirs).
Ce chef-d'oeuvre ravira les amoureux de la Chine, mais aussi ceux qui aiment Bruxelles où se déroule le début du récit. Surtout, il parlera à tous ceux qui sont parents ou qui rêvent de le devenir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          282
Fuyating
  18 janvier 2020
J'ai beaucoup beaucoup aimé cette magnifique bande dessinée intimiste dans laquelle l'auteure nous raconte son parcours dans l'adoption de sa fille Yuan/Margaux. Nous y voyons toute la paperasse, les enquêtes préalables mais aussi les peurs et les angoisses, puis le jour tant attendu : celui du départ pour la Chine et de la rencontre avec leur petite fille. le couple passe par diverses institutions chinoises assez complexes dans laquelle ils donnent de l'argent à des militaires pour avoir à chaque fois le saint Graal : les papiers de l'adoption et le visa.
Outre le cheminement d'un couple en vue d'une future adoption, j'ai aussi beaucoup aimé la Chine des années 90 que nous dépeint l'auteure avec ses yeux de touriste : les vélos, la curiosité bonne enfant des Chinois et leur gentillesse, les paysages et lieux touristiques désertiques (qui ne le resteront plus longtemps avec les années à venir) mais aussi l'interdiction de sortir sans le guide, l'aspect militaire de chaque échelon et la pollution déjà présente.
Concernant le côté artistique, j'ai trouvé les dessins et couleurs tout simplement sublimes ! Ces tons pastels, les nuances de jaune/orangé de certains dessins, l'ensemble est très doux au regard.
À lire absolument !
P.s : suis-je la seule à avoir été choquée par le fait que les jeunes couples ne pouvaient qu'adopter des enfants "handicapés" ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
catherine-foucher
  09 avril 2020
J'ai fondu pour cet album graphique autobiographique intime, surtout humain et d'une grande tendresse. Avec pudeur et sensibilité, Marie Jaffredo nous parle de filiation et de ces liens du coeur qui se tissent doucement. Pas d'évidence non, du moins pas tout de suite. Des questions en pagaille, des tâtonnements, des craintes… la relation entre le couple et la petite fille se construit sous nos yeux et c'est beau. La connexion presque immédiate d'Armand avec sa fille. L'angoisse palpable de Marie face à cette maternité soudaine. C'est beau parce que sincère, touchant, sans filtre. Parce que c'est l'histoire d'une rencontre. Et une histoire d'amour, tout simplement.
Belle idée que ce choix narratif de l'auteure d'alterner les étapes successives de la rencontre avec leur fille avec des flashbacks en noir et blanc sur leur long et difficile parcours d'adoption. Témoin privilégié, le lecteur se tient aux côtés de Marie et Armand et les accompagne dans la découverte de leur fille et du pays qui l'a vue naître. Un bel album, riche d'enseignements et bourré d'émotion. le trait de Marie Jaffredo fait merveille. Doux, délicat, expressif… il m'a touché en plein coeur. A découvrir… et à offrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
melusine29
  16 novembre 2019
Un témoignage touchant de parents, sur l'adoption de leur enfant en Chine dans les années 90. Ils relatent leurs doutes, questionnements et le parcours d'adoption. Belles illustrations au tacé fin et à l'aquarelle.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
FuyatingFuyating   19 janvier 2020
L'adoption, c'est une histoire de destins qui n'avaient aucune raison de se croiser et qui pourtant se sont entrelacés, comme des lianes, autour de l'arbre familial. Parfois dans le fracas des branches qui essaient de grandir en cherchant leurs racines. Parfois dans la douceur des feuilles qui se calinent.
Commenter  J’apprécie          00
FuyatingFuyating   19 janvier 2020
Site que tous les parents fixaient avec leur appareil photo. J'imagine qu'ils souhaitaient garder des traces de ces paysages grandioses pour les faire découvrir plus tard à leurs enfants. Enfants qui ne reviendraient peut-être jamais sur la terre de leur naissance
Commenter  J’apprécie          00
FuyatingFuyating   19 janvier 2020
Et pourtant là, à cet instant, tandis que nous venions d'atterrir, j'avais le sentiment de revenir d'un voyage comme aucun autre... un voyage qui m'avait probablement transformée à jamais... un voyage qui m'avait permis de rencontrer ma fille ainée.
Commenter  J’apprécie          00
FuyatingFuyating   19 janvier 2020
En effet, rapidement les Chinois nous entourèrent créant un véritable attroupement autour de nous !

Il ne semblait y avoir auccune animosité...

Les gens riaient et nous souriaient...

C'était étrange mais joyeux.
Commenter  J’apprécie          00
FuyatingFuyating   19 janvier 2020
Que dire d'autre... l'émotion me submergeait... ce qu'Armand tenait dans les mains représentait la fin d'un si long parcours... et le sésame pour rentrer chez nous, entamer une nouvelle vie... à trois...
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Marie Jaffredo (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marie Jaffredo
La Bulle - Vlog - Meurtre au Mont Saint - Michel
autres livres classés : adoptionVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1032 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre