AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Jeanmarc30


Jeanmarc30
  14 avril 2019
Je remercie les éditions Quanto et Babelio car ce livre m'a été proposé dans le cadre d''une Masse Critique privilégiée. Je dois d'emblée préciser et avouer que “Lab Girl” est assez éloigné de mes lectures habituelles, mais j'ai préféré découvrir plutôt qu'exclure sans motif et la curiosité me guider et surtpout diversifier mes lectures et élargir mes horizons littéraires. C'est chose faite à présent.

Sans être un lecteur habitué des romans autobiographiques ni des romans à dominante scientifique, j'ai abordé « Lab Girl » avec un certain scepticisme d'entrée. Fort heureusement, bien que la part scientifique du propos tenu par l'auteur soit incontestablement présente, cette dernière a fait un véritable effort de vulgarisation en la matière et c'est donc avec moins de crainte que prévu que j'ai pu aborder ce roman que je qualifierais d'OVNI ou plutôt OLNI.

Ce que l'on retient magistralement de cette leçon de vie donnée par Hope Jahren, c'est sa grande humilité. Toutefois, si le propos scientifique et humaniste employé par l'auteure permet de mieux cerner le processus d'une étude et d'une expérience, les attentes, les craintes et les déceptions sinon les échecs en la matière, je me suis interrogé longuement sur la raison de la publication d'un tel ouvrage. Si « Lab Girl » offre et dispense une vue intéressante et pédagogique de l'enseignement scientifique, de ses ressources propres et de ses carences, ainsi que des techniques de travail tant en laboratoire que sur le terrain, de manière détaillée, l'ouvrage a le mérite de rappeler que l'humain empiète sur le végétal et que son contrôle lui est particulièrement néfaste.

Mais ce que j'ai le plus apprécié dans ce roman autobiographique, c'est la complicité entre Hope et son « second » Bill, personnalité hors norme mais surtout pragmatique comme jamais, dont la vie est faite de combines. Leurs explorations sur le terrain et leurs mésaventures lors de leur « road movie » valent à elles seules le détour.

Au final, c'est avec un sentiment mitigé que je referme « Lab Girl » : si la crainte d'un ennui profond s'est fort heureusement dissipée rapidement, le propos est parfois creux, mais l'auteure a pris soin de rendre ses acteurs attachants. Cela reste une belle découverte cependant pour moi, mais je ne poursuivrai pas l'aventure avec cette auteure à l'avenir.
Commenter  J’apprécie          290



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (28)voir plus