AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782358877640
336 pages
Éditeur : La manufacture de livres (03/06/2021)
4.1/5   10 notes
Résumé :
Un premier bébé, la plus merveilleuse des aventures... Mais l’expérience devient un challenge quand le nouveau-né est doué de super-pouvoirs impossibles à contrôler. Et elle se transforme en cauchemar quand un laboratoire pharmaceutique pour le moins douteux décide de mettre la main sur cet enfant, coûte que coûte. Julie, jeune femme au tempérament bien trempé, doit fuir aux quatre coins du monde avec sa fille dans les bras. Mais il ne sera pas dit qu’une mère est à... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
gruz
  05 juin 2021
Wonder women et couches-culottes. Julie 2.0. Après l'avoir rencontrée dans le précédent roman, Mauvaise graine, voilà ce qui en est la suite, dans un roman qui se suffit pourtant tout à fait à lui-même.
Non plus enceinte, mais accompagnée de sa fille, la Fatal baby. Une nouvelle aventure débridée, entre scènes d'action et tétées mouvementées.
Nicolas Jaillet nous propose un nouveau roman de genre. Mais quel(s) genre(s) ? La mère, presque plus à l'aise maintenant avec des armes qu'avec son bébé de 3 mois. La fille qui se révèle dotée de pouvoirs qu'elle ne sait pas contrôler à son jeune âge. Les deux en cavale, poursuivies par l'entreprise pharmaceutique responsable de la situation et prête à tout pour récupérer le super-bébé (la mère ne les intéresse plus tant).
Qu'elle est loin la jeune instit' française ! Géographiquement (l'action se déroule principalement entre le Canada et les USA), mentalement bien loin de sa vie bien rangée de l'époque.
Depuis, elle est sortie du système, par obligation, totalement marginalisée et jetée sur les routes et les mers. Message sous-jacent.
Vous n'avez jamais lu un livre pareil, précédent épisode lu ou non. Parce qu'il est tout aussi déjanté, tout en étant sensiblement différent. A l'image du caractère du personnage qui a beaucoup évolué, et de la puissante influence de super-poupon.
Mauvaise graine avait été un formidable vent de fraîcheur. Fatal baby décoiffe encore davantage, une vraie réussite, pas gagnée d'avance.
Jaillet ne se prend pas au sérieux, mais il développe scrupuleusement ce que peut être le quotidien d'une jeune maman, sans ressource et en fuite. On croirait presque qu'il l'a vécu !
Cette histoire de femmes fortes est explosive, mais l'ambiance varie selon les chapitres. A l'action s'alternent des passages bourrés d'émotions, le maître mot de l'auteur. On rit, on est touché, on palpite.
Les pouvoirs du marmot doivent se gérer avec des pincettes, mais rendent la relation mère / fille encore plus fusionnelle. Elles doivent se comprendre pour survivre.
Et puis, il est aussi question de rencontres, sauf qu'elles ne peuvent être qu'éphémères. Durant son périple, où Julie fait tout pour s'éloigner des gens, elle va tout de même se retrouver à en côtoyer certains, s'enticher même parfois.
L'histoire est folle, mais c'est bien la plume de l'écrivain qui fait encore la différence. A la fois directe et imagée, expressive et diablement inspirée, passionnée et vraiment drôle.
Fatal baby est un nouveau récit détonnant et décalé, où il faut s'accrocher pour suivre le rythme de la vie mouvementée de cette mère et de sa super-gamine. Nicolas Jaillet a vraiment un talent unique, il est hors de question qu'il s'arrête en si bon chemin !
Lien : https://gruznamur.com/2021/0..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Imaginoire
  13 juin 2021
Un thriller plus lumineux que noir, une suite qui n'en est pas vraiment une, un roman inclassable comme l'était Mauvaise graine, dans lequel nous avions découvert Julie, mais sans lui ressembler. Nicolas Jaillet arrive de nouveau à nous surprendre.
Après avoir vécu une expérience de grossesse unique en son genre, Julie, cette institutrice trentenaire, ne pouvait pas avoir un enfant « normal ». Léa est donc née, dotée à son tour de super-pouvoirs. Seulement, à l'image de tout ce que doit apprendre à maîtriser un nouveau-né, ces particularités seront difficiles à contrôler et Julie, courageuse maman pleine de ressources devra faire preuve de son super-pouvoir de maman pour l'aider au mieux et la protéger de poursuivants de cette organisation militaro-pharmaceutique qui après en avoir après Julie en veulent maintenant au Fatal baby.
Nicolas Jaillet nous emmène dans une cavale sur les traces de Julie et sa fille à travers le globe, dans un thriller haletant, léger sur la forme, mais avec une grosse dose d'émotions, saupoudrée d'une touche de fantastique. Mais, la magie de la vie, le lien indescriptible qui unit une mère et son enfant, la magie de la maternité ne sont-ils pas eux aussi fantastiques ?
Même si ce roman, Fatal baby peut se lire sans, au préalable, avoir lu Mauvaise graine, après sa lecture, vous vous jetterez sur ce dernier.
Dans la société hyper patriarcale, dans laquelle nous vivons aujourd'hui et qui est malheureusement traversée par de nombreux scandales dénoncés comme MeToo, Balance ton porc, etc, Nicolas Jaillet à travers ce personnage de Julie, nous démontre qu'heureusement, il y a aussi des « hommes blancs de cinquante ans », comme aime les désigner les médias, qui, sans avoir besoin de se revendiquer féministes, nous prouvent leur profond respect et l'admiration qu'ils ont pour les femmes.
Lien : https://imaginoire.fr/2021/0..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Amnezik666
  15 juin 2021
C'est avec plaisir que j'ai retrouvé Julie, l'héroïne de Mauvaise Graine, et fait la connaissance de sa fille (il lui faudra un certain temps avant de se voir attribuer un prénom… oups désolé bébé, maman avait oublié ce détail). Et le moins que l'on puisse c'est que la situation de Julie ne s'est pas arrangée… contrairement à ce que laissait présager la fin du précédent roman.
La mère et son bébé sont effet contrainte à être perpétuellement en mouvement si elles veulent échapper à leurs poursuivants. Et même ainsi les confrontations directes restent inévitables… et mouvementées !
Changement de décor pour Julie puisque c'est sur les routes canadiennes, alors que l'hiver approche (Winter is coming comme dirait l'autre… mais avec GRR Martin il faut prendre son mal en patience et se faire une raison). Mais ce n'est pas le seul changement que vous découvrirez au fil des pages même si je ne m'épanchais pas sur la question afin de ne pas spoiler votre lecture.
Vous vous demandez peut-être s'il est nécessaire d'avoir lu Mauvaise Graine avant de vous lancez dans le présent bouquin ; ce n'est pas indispensable, mais je vous encourage quand même à la faire, ne serait-ce que parce que c'est un bouquin qui vaut le détour, mais aussi parce qu'il vous permet de mieux appréhender la situation dans laquelle vous trouverez Julie en ouvrant Fatal Baby.
Il n'en reste pas moins que ces deux romans sont à la fois dans la même veine et totalement différents. On retrouve le même cocktail parfaitement dosé d'action et d'humour, mais aussi le ton décalé de l'intrigue qui faisait tout le charme de Mauvaise Graine. Comme de bien entendu cette suite reste un OLNI (Objet Littéraire Non Identifié) totalement inclassable. Un brin de maturité (tout en conservant le grain de folie) en plus dans le personnage de Julie ; il faut dire qu'elle est confrontée aux joies (et parfois aux affres) de la maternité avec un bébé pas franchement comme les autres.
Si dans le précédent roman l'on suivait le périple de Julie au cours de sa grossesse et jusqu'à son accouchement, ici on part sur plusieurs années de fuite éperdue, avec des pauses plus ou moins longues toujours appréciables et appréciées. Une aventure qui entraînera Julie et sa fille sur les routes, mais aussi sur les mers, des Amériques (Canada, États-Unis puis Amérique du Sud) au vieux continent (retour en France en passant par l'Espagne).
Le fond et le ton volontairement légers de l'intrigue n'empêchent pas l'auteur d'apporter beaucoup de soin à la forme. Que ce soit dans le traitement de ses personnages ou dans sa narration, toujours aussi percutante et efficace.
Les lecteurs numériques qui, comme moi, alternent les supports (liseuse, PC puis retour sur la liseuse, etc.) seront un peu déconcertés par l'absence de chapitrage. Mais comme le bouquin n'est pas un pavé et se lit avec beaucoup de fluidité, ça reste un inconvénient mineur que l'on oubliera rapidement.
Autant retrouver Julie dans le présent roman fut une surprise inattendue, autant je ne peux envisager que son périple se termine avec le présent roman ; il me tarde de la retrouver (ainsi que sa fille, cela va de soi) pour découvrir la suite de cette expédition qui est tout sauf un long fleuve tranquille…
Lien : https://amnezik666.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Lecturessurordonnances
  28 juin 2021
Vous souvenez-vous de Mauvaise Graine où Julie, jeune institutrice célibataire, découvre quelques jours après une soirée arrosée qu'elle est enceinte et part dans une quête folle pour trouver le père le tout dans un scénario à la Tarantino version rose fluo ?
Une suite s'imposait et c'est dans Fatal Baby que nous retrouvons Julie en mère de famille d'un bébé ... pas très ordinaire...
Nicolas Jaillet nous embarque ici encore une fois, avec elles, dans de folles aventures dignes du meilleur thriller à la sauce épicée d'espionnage, d'action, de road-trip au Canada et aux USA ... mais aussi dans la vie quotidienne d'une toute jeune maman qui a beaucoup de mal à trouver un peu de répit !!!
Et le parallèle entre ces deux situations est bien traité...
C'est à nouveau une lecture jubilatoire, totalement inclassable, truffée de clins d'oeil à qui veut bien les trouver, qui se dévore trop rapidement !
Mais cette fois ci j'en suis presque sûre, il y aura une suite ..
Commenter  J’apprécie          30
GoodBooksGoodFriends
  22 juillet 2021
Quel plaisir de découvrir la suite de Mauvaise Graine, qui m'avait énormément plu l'an dernier !
Julie n'est plus enceinte ici, mais elle est toujours en fuite, accompagnée de son Fatal Baby, Léa. L'instinct de survie a fait son oeuvre et l'ancienne institutrice semble avoir manié des armes toute sa vie.
Dans sa cavale, qui lui fait parcourir le globe, sur terre, sur mer, au Canada, aux États-Unis, Julie va heureusement rencontrer de belles âmes prêtes à lui venir en aide.
J'ai dit en préambule que ça avait été un plaisir de lire cette suite, j'ajoute que j'ai même préféré ce tome-ci au premier.
Le rythme y est toujours insensé, les courses poursuites et autres combats laissant de temps en temps place à des périodes de calme, le temps pour Julie de s'habituer à son nouveau rôle, celui de mère, et pour nous de reprendre notre souffle.
Le ton y est toujours léger, drôle, Julie ne perd ni son sens de l'observation, ni son sens de l'humour et j'ai souvent souri à cette lecture.
Un roman d'aventures au style soigné, faisant la place belle à l'action comme à la réflexion, voilà ce que nous propose Nicolas Jaillet avec Fatal Baby.
Et pour ma part, j'espère qu'il y aura un troisième tome !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   04 juin 2021
Elle sent qu’elle pique du nez. Elle se redresse. Cligne des yeux. Secoue la tête. Sans résultat. Cette litanie l’endort. Tout l’endort. Elle peut bouger autant qu’elle veut, la torpeur est trop forte. Il faut qu’elle s’arrête. Elle ne tient plus le coup. Un instant, elle se sent parfaitement en forme, et l’instant d’après, elle sombre sans s’en apercevoir. Elle va les flanquer dans le fossé, toutes les deux. Perdues au milieu de nulle part, sans témoins, sans possibilité de fuite, elles offriront des cibles faciles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   04 juin 2021
Elle a l’habitude de faire ça. Prendre note de plusieurs éléments différents. Le décor, les personnes en présence, leurs vêtements, dans le détail. Le temps qu’il fait, l’heure qu’il est. Les connecter. Chercher les incohérences. Le détail qui cloche.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   04 juin 2021
Elle a lu quelque part que les bébés nourris au sein n’ont pas besoin de faire de rot. Elle se livre tout de même à ce petit rituel. Elle a constaté que ça les détend, toutes les deux. Avec un nourrisson, tout est affaire de routine. Comme disait Pilar : « C’est comme dans les Sims. » Le bébé, il a soif, il a faim, il faut le changer, lui chanter une chanson, puis il dort. Quand il se réveille, tu recommences. La routine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   04 juin 2021
Rouler pour rouler. C’est toujours mieux que de penser. Petit détail : est-ce qu’elle a les moyens de se poser la question ? Est-ce qu’elle a assez d’essence ? La jeune femme contrôle la jauge. Le voyant est allumé. Elle est sur la réserve. Depuis combien de temps ? Elle l’ignore. D’ailleurs, peu importe. Elle ne sait pas non plus à quelle distance se trouve la prochaine pompe. Inutile de forcer le destin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   04 juin 2021
Elle a toujours une appréhension, au moment d’offrir son sein. Une appréhension légitime. Il faut qu’elle lutte contre cette appréhension. Son angoisse pourrait se communiquer au petit monstre. Julie tient la petite tête duveteuse au creux de sa main, et tente d’insuffler à l’enfant autant de douceur que possible, par le toucher, la chaleur de sa paume ; le son de sa voix.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Nicolas Jaillet (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nicolas Jaillet
Un roman noir jubilatoire, entre Kill Bill et Bridget Jones !
"Mauvaise graine c'est l'histoire d'un feel-good noir qui part en sucette et vous offre quelques heures de rire sous la plume complétement allumée de Nicolas Jaillet ." Quand Ophé lit
En savoir plus : www.editionspoints.com/ouvrage/mauvaise-graine-nicolas-jaillet/9782757888377
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2183 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre