AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782754803045
80 pages
Éditeur : Futuropolis (26/08/2010)
2.9/5   10 notes
Résumé :
L’auteur s’intéresse aux rapports entre quatre personnages de 1936 à 1940 : Caridad, chef de la police politique de Staline, Jacques Mornard journaliste sportif belge, la militante troskyste Sylvia dont la sœur est la secrétaire de Trotsky, protagoniste central. Dans ces années 30 perturbées, un à un les fidèles de Trotsky se font assassiner par les hommes de Caridad dans toute l’Europe tandis que l’exilé tente de créer la IVe Internationale. Lors d’un dîner parisie... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
carre
  20 septembre 2016
Gani Jakupi nous raconte les évènements qui vont déboucher sur l'assassinat de Léon Trotsky le 20 août à Mexico, ville ou il s'était réfugié après s'être opposé à Staline. L'auteur choisit l'angle d'une secrétaire de Trotsky, Sylvia qui va par l'intermédiaire de son petit ami sous le faux nom de Jacques Mornard, être une complice malgré elle de Ramon Mercader agent du NKVD. L'auteur nous donne un aperçu intéressant sur les enjeux politiques et idéologiques de l'époque. Sur le choix des artistes de choisir l'engagement ou la neutralité. Malheureusement si le récit est passionnant, j'ai moins été touché par les dessins de Jakupi, personnages bien difficiles à reconnaître, abus de couleurs rouge orangé qui nuisent au plaisir du dessin.
Dans la dernière partie, Jakubi revient sur les faits, sur les témoignages qu'il a pu recueillir, sur les conclusions plus ou moins définitives de faire affaire, et apporte un apport intéressant à son oeuvre. 3/5
Commenter  J’apprécie          340
antoineperroud
  21 janvier 2014
Fin des années 30. de Moscou à Barcelone en passant par Paris, la planète est en ébullition. Les révolutions des uns tentent de déborder chez les autres. le débat d'idées est tendu, prendre position étant souvent considéré comme un crime ou une trahison. Sylvia vient d'accepter le poste de secrétaire de Léon Trotsky, alors en exil à Mexico.
Dans son précédent album, le roi invisible, Gani Jakupi avait choisi de raconter la vie d'Oscar Aleman, grand musicien de jazz des années folles. Pour Sylvia et ses amants, il a préféré créer un récit imaginaire, mais crédible, autour d'un évènement réel. Tout le monde connait la fin tragique de Léon Trotsky, grand artisan de la révolution bolchevique et, malheureusement pour lui, rival de Joseph Staline. Tout en suivant un savant canevas qui culminera avec l'assassinat du révolutionnaire, Jakupi retranscrit, principalement, l'esprit de l'époque. La politique, évidemment, les différents personnages en parlent beaucoup, prennent position et, chose perdue aujourd'hui, croient aux idéaux. le ton, parfois un peu trop didactique, reste néanmoins léger, comme ces longues discussions entre amis les soirs d'été. Dans le même temps, presque d'une façon ténue, l'auteur développe l'intrigue principale. Des alliances et des couples se forment, des espions et autres agents secrets passent et disparaissent. Au milieu de cette mêlée, Sylvia sert de lien, autant d'une façon consciente qu'inconsciente, entre les différentes parties en présence. le rythme peut paraître lent - il l'est sans aucun doute -, peut-être qu'un surcroît d'actions aurait rendu l'histoire plus prenante.
Le style graphique de Jakupi s'accorde très bien avec le ton général. La mise en page est particulièrement soignée et les angles de vue très recherchés. Ce soin accordé à la construction des planches rend la lecture très agréable. Par contre, le trait manque quelque peu de précision, surtout au niveau des personnages, qui, par moments, sont difficilement discernables. Comme pour le scénario, un peu plus d'énergie dans le trait aurait peut-être pu donner d'avantage de pep à l'album . La mise en couleurs, très originale dans son approche art moderne de l'époque, s'accorde parfaitement avec les dessins.
Une chronique dessinée originale, tout à fait plausible historiquement, Les amants de Sylvia est recommandable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Erik_
  21 décembre 2020
Futuropolis est pourtant l'un de mes éditeurs préférés. Cela ne veut pourtant rien dire car chaque oeuvre est unique et toutes ne se valent pas. Là encore, il y avait de quoi faire d'autant que le sujet concernant l'assassinat de Trotsky au Mexique par les assassins à la solde de Staline était intéressant.
En fait, c'est la mise en image qui pêche. Une calligraphie non adaptée associée à un dessin approximatif et des couleurs trop chatoyantes ne m'auront guère captivé. Sylvia ne sera finalement que le faire-valoir pour faire entrer le loup dans la bergerie. J'aurais sans doute aimé voir sa réaction par la suite et j'en suis privé tant le récit s'achève de façon radicale. Staline a encore gagné...
Commenter  J’apprécie          10
BD75011
  17 septembre 2010
L'assassinat de Trotsky
Le titre semble trompeur. Ce roman graphique de 80 pages évoque en fait l'assassinat de Léon Trotsky. de son vrai nom Lev Davidovitch Bronstein, il est assassiné le 20 août 1940 à Mexico. L'un des mythiques artisans de la Révolution communiste russe de 1917 entrera progressivement en opposition au régime bureaucrate de Staline. Ce dernier lui vouera une haine telle qu'il l'expulsera du pays en 1929 puis le fera traquer par le NKVD, l'ancêtre du KGB. Réfugié au Mexique à partir de septembre 1936, Trotsky continue de fédérer son courant politique international. Cet album conte de manière à peine romancée sa fin tragique - la brutalité du meurtre devant terrifier tout opposant au régime soviétique
Lien : http://bd75011.blogspot.com/..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
carrecarre   23 juillet 2016
Qu'importe si on s'est trompées de vin ! Ce qui m'enivre c'est qu'on le boive à la table même ou Hemingway a écrit "Le soleil se lève aussi"
Commenter  J’apprécie          170
Erik_Erik_   21 décembre 2020
De tous les événements inattendus, le plus inattendu c'est la vieillesse.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Gani Jakupi (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gani Jakupi
Il est une figure méconnue et néanmoins marquante de la révolution cubaine. Lui, c'est William Alexander Morgan, Américain devenu comandante du Segundo Frente, une seconde armée qui luttait contre le dictateur en même temps que celle de Fidel Castro. Étranger allié à la cause révolutionnaire, "Yankee" prenant parti pour les rebelles, il restera fidèle à son idéal démocratique jusqu'à son exécution.
Après des années de recherches et de contacts auprès d'anciens guérilléros, Gani Jakupi dévoile une tranche inédite du patrimoine cubain : un grand moment d'Histoire.
Feuilleter la BD ? bit.ly/ElComandanteYankee
+ Lire la suite
autres livres classés : mexiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4148 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre