AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2278089986
Éditeur : Didier Jeunesse (19/09/2018)

Note moyenne : 3.84/5 (sur 16 notes)
Résumé :
Discret et rêveur, Rémi se sent à l’écart dans la colo où il passe l’été. À tel point que lors d’un pique-nique dans la Montagne Noire, il est oublié par le groupe. Difficile de ne pas se laisser submerger par la peur, seul et perdu au coeur d’une forêt pleine de mystères !
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
AudreyT
  13 octobre 2018
****
Rémi est un jeune garçon recueilli par son oncle et sa tante suite au décès brutal de ses parents. le couple a conscience de la tristesse et de l'enfermement de Rémi et décide de l'envoyer en colonie pour qu'il s'ouvre aux autres et se fasse des amis. Mais cela paraît bien difficile pour le petit garçon et il se sent transparent... Tant et si bien qu'il va se perdre dans la forêt lors d'une sortie et que personne ne viendra le chercher...
Voici un petit roman jeunesse fort réussi !! L'écriture de Maria Jalibert est vive, rythmée et elle donne vie à ce petit garçon avec beaucoup de justesse.
Chaque enfant pourra s'imaginer dans cette forêt, vivre les aventures de Rémi, frémir avec lui dans l'obscurité et se prendre d'amitié pour Sonia et Daisy la jument et ses yeux tendres.
L'histoire amènera les plus jeunes à prendre confiance, à croire en leurs capacités et devenir plus autonome dans leurs activités et leurs réflexions. Les adultes, même effacés, sont tout de même présent à la fin pour entourer les enfants de leur amour et de leur sécurité.
J'ai trouvé cette histoire touchante, sans être triste et je me plairais à lire de nouvelles aventures de la collection Mon Marque Page.
Ce roman est à mon avis plutôt adressé à des enfants à partir de 8/9 ans.
Un grand merci à NetGalley et aux Éditions Didier jeunesse pour leur confiance.
Lien : https://lire-et-vous.fr/2018..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
Ileauxtresors
  04 décembre 2018
La montagne noire, récit onirique aux allures de conte, fait résonner des peurs universelles - celles qui nous ont fait frissonner à la lecture du Petit Poucet ou de Hansel et Gretel : la terreur d'être un jour oublié, abandonné seul au coeur d'une forêt sauvage et étrange…
L'histoire est celle de Rémi, dont la vie s'est écroulée suite à la mort brutale de ses parents, quelques mois plus tôt. le jeune garçon est plongé depuis dans un état second, plongé dans une spirale de rêveries et de souvenirs. En retrait de la réalité, du temps et des autres enfants, qu'il perçoit vaguement mais dont il ne parvient plus à partager l'insouciance. Tellement en retrait que lorsque la colonie où il passe l'été rentre d'une excursion à la montagne noire, Rémi est oublié et reste seul. Seul dans le noir, au creux d'une nature incommensurable et mystérieuse. Seul avec son désarroi, ses souvenirs, mais aussi une détermination à survivre qui s'affirme avec force…
La montagne noire est un bel objet-livre qui attire l'oeil avec une intrigante couverture aux couleurs mates signée par Anne Laval. Mes garçons ont apprécié les illustrations esquissées au début de chaque chapitre et les petits marques-pages détachables à l'effigie des protagonistes (puisqu'il s'agit de la collection Mon marque-page !). Ce roman parvient à évoquer avec justesse et sensibilité la question du deuil, si douloureuse et si préoccupante pour beaucoup d'enfants, en portant un message positif à travers le cheminement d'un garçon qui prend confiance en lui-même. La belle écriture évocatrice de Maria Jalibert va droit au coeur des jeunes lecteurs : l'intrigue a immédiatement intéressé mes enfants – qui ont terminé seuls cette lecture amorcée ensemble, trop impatients de connaître la fin.
Mais justement la fin… Et bien, sans vouloir en révéler trop, elle nous a malheureusement laissé sur notre faim ! Nous avons tous ressenti un sentiment de frustration en refermant le livre sans apprendre le fin mot de l'histoire sur la déambulation hallucinée (?) de Rémi à travers la montagne noire. Cette issue ne nous a pas semblé à la hauteur d'un roman qui nous avait captivés jusque-là…
Merci beaucoup à Didier Jeunesse et à Babelio de nous avoir permis de découvrir ce roman dans le cadre de l'opération Masse Critique "Jeunesse"
Lien : https://wp.me/p9lfMs-bU
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
coquinnette1974
  07 septembre 2018
La montagne noire de Maria Jalibert m'a été envoyé par net galley et Didier Jeunesse. J'en suis ravie car j'adore lire des romans jeunesse et c'est toujours sympathique d'en découvrir en avant-première :)
Rémi est un jeune garçon qui vient de perdre ses parents. Lui qui était enthousiaste est devenu rêveur, calme, perdu dans ses pensées... Recueilli par son oncle et sa tante, agriculteurs, il est envoyé en colonie de vacances car l'été ils ont beaucoup de travail et ont peur que le jeune garçon ne déprime. Rémi part dans La Montagne Noire, dans un endroit à l'architecture qui lui aurait plu.. dans d'autres circonstances.
Lors d'un pique nique dans la forêt, ses camarades et les moniteurs l'oublient... Il est vrai que Rémi est si discret qu'ils ne le remarquent jamais... Lui qui pensait s'ennuyer va vivre une aventure étonnante qui le marquera à jamais.
En débutant La montagne noire, j'ai eu un peu peur de lire un remake de Rémi Sans famille.
Un jeune garçon prénommé Rémi qui perd ses parents dans un accident de voiture, ça peut donner lieu à beaucoup de choses, bonnes comme moins bonnes.
Heureusement, ce n'est pas du tout un mauvais remake ou un roman qui va faire pleurer mais un roman jeunesse d'aventure.
C'est très bien écrit, c'est parfois un peu triste mais ça explique le changement de comportement de Rémi. Son coté effacé, rêveur, qu'il n'avait pas six mois auparavant ! Lui même est très lucide, il se rend compte que dans d'autres circonstances il aurait adoré être dans cette colo. Mais ça, c'était avant...
Rémi est un jeune garçon très attachant, qui plaira aux lecteurs filles comme garçons. le personnage est un garçon mais vu le contenu, je trouve que ce roman est mixte.
La montagne noire est un roman dont j'ai apprécié l'écriture ; c'est parfois triste mais aussi très positif. Il y a quelques pointes d'humour, et l'ambiance n'est pas morose.
Je ne connaissais pas l'auteure, mais je relirais Maria Jalibert avec plaisir.
Je pense que vous l'aurez compris, j'ai été charmée par ce roman jeunesse et je mets évidemment cinq étoiles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Nadael
  20 décembre 2018
Avant, Rémi était un petit garçon heureux, entouré d'une famille aimante, passionné d'architecture. Aujourd'hui, à dix ans, son univers est brumeux. Pelotonné dans une bulle, réfugié dans son chagrin, Rémi est devenu une ombre. Un accident de voiture lui a ôté ses parents, et depuis ce drame, sa vie s'est obscurcie. Son oncle et sa tante l'ont recueilli avec amour et bienveillance, mais il ne peut plus ni sourire, ni jouer, ni échanger. Il se recroqueville sur sa tristesse, se ferme pour mieux se préserver.
L'été arrive et l'oncle et la tante de Rémi lui offrent une semaine en colonie de vacances au pied de la montagne noire. Rencontrer d'autres enfants, participer à des activités lui permettront peut-être de sortir de son isolement. Mais les premiers jours sont bien moroses pour Rémi, il reste à l'écart, ne se mêle ni aux jeux ni aux conversations.
Lors d'une sortie en montagne, Rémi, comme à son habitude, reste seul. Et la forêt l'intrigue tant qu'il s'y enfonce, observant arbres et insectes… Happé ses mystères, il ne mesure pas le temps et s'aperçoit brutalement qu'on l'a oublié.
Les heures passent, la nuit tombe, personne ne vient le chercher. Il faut dire qu'il n'a pas d'amis dans cette colonie, ne faisait jamais de bruit, ne parlait pas. Il était « transparent », qui se souviendrait de lui?
Commence alors une aventure incroyable étourdissante fabuleuse… Lui qui a perdu ses parents, s'est perdu dans la forêt. Lui qui est tellement plein de larmes, doit tout faire pour survivre. S'armer de courage, réfléchir et agir, affronter ses peurs. Et surtout retrouver son chemin, grâce à la généreuse nature, à une petite bergère dégourdie, à une jument magnifique, à une étrange vieille dame et à une louve belle mais féroce.
Rémi va puiser en lui des forces insoupçonnées, combattre l'obscurité et trouver l'éclaircie. Il y aura toujours des nuages, mais des rêves aussi. Et ceux-ci n'existent qu'à travers la réalité. Il réussira à traverser cette forêt inquiétante.
Rémi a grandi.
Un très beau roman.
Lien : https://lesmotsdelafin.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
hashtagceline
  05 novembre 2018
Rémi, qui porte malheureusement bien son prénom, est un jeune garçon à qui la vie n'a pas fait de cadeaux. A 10 ans, alors qu'il devrait jouer et profiter de son enfance, il est déjà orphelin. Il vit aujourd'hui chez son oncle et sa tante. Ceux-ci sont bienveillants mais ils ne peuvent empêcher Rémi de souffrir de l'absence de ses parents.
Depuis le drame, lui qui était si insouciant, est devenu un autre, plus effacé, plus taciturne et qui passe beaucoup de temps seul.
Pour tenter de lui changer les idées, son oncle et sa tante, emplis de bonne volonté, l'inscrivent pour une semaine de camp de vacances dans la Montagne Noire avec des enfants de son âge. Cela lui fera peut-être du bien ?
Là-bas, Rémi ne se mêle pas aux autres. Il n'y arrive pas, tout simplement. Et de fait, il passe totalement inaperçu. Tant et si bien que lors d'une sortie en forêt, Rémi est oublié par le groupe. Pensant que quelqu'un va revenir le chercher, il ne s'inquiète pas trop. Mais force est de se rendre à l'évidence : il va devoir passer la nuit, seul en plein coeur d'une forêt bien moins accueillante qu'en plein jour…

Maria Jalibert signe ici un premier roman d'une grande sensibilité. Son écriture fluide et agréable m'a vraiment séduite tout comme son histoire qui nous entraîne dans une aventure dérivant peu à peu vers le fantastique.
Rémi ne s'attend pas à vivre une telle expérience dans cette forêt, dans cette montagne et à vrai dire, nous non plus. L'endroit choisi par Maria Jalibert est le décor parfait pour tous les événements qui vont s'y dérouler. Elle s'est inspirée d'un lieu de son enfance qui l'a marquée. Cela se sent, dans son écriture et son récit, qu'elle parle de choses qui la touchent et qui l'inspirent.
La montagne noire m'a donnée l'impression d'avoir en main une sorte de conte moderne avec ce héros jeune et innocent mais déjà malmené par l'existence qui va vivre quelque chose d'extraordinaire, une épreuve, le poussant à se dépasser et à grandir.
Par ailleurs, tout au long du récit, l'étrange et la magie sont bien présents, renforçant la tension qui augmente au fil des pages. Dès son arrivée dans le camp, certains éléments sont troublants et apportent une première touche surnaturelle à l'histoire. Ce n'est que le début...
Et puis, si Rémi est seul, il rencontre fort heureusement des personnages au cours de son aventure. Mais tous semblent entourés de bien des mystères... Qui est vraiment cette jeune fille qui vit dans la forêt ? Quelle est cette créature inquiétante qui rôde ?
Des questions, le lecteur va s'en poser un certain nombre. Un point surtout devient obsédant : est-ce que quelqu'un se préoccupe de l'absence du jeune garçon ? Est-ce que quelqu'un va venir le chercher?
La solitude, Rémi connaît. Alors, s'il est tout d'abord effrayé par ce qui lui arrive, il se montre plutôt débrouillard. Il se révèle même très courageux. Il l'était. Il l'est encore. Il doit se souvenir de qui il est pour avancer et s'en sortir.
Enfin, le temps semble s'écouler différemment et Rémi finit par perdre ses repères, et nous avec lui un peu aussi... Imagine t-il certaines choses ? Tout est vraiment réel ou juste le fruit des rêves du jeune garçon ? On ne sait plus trop. Quoique…
Un très joli roman qui plaira, j'en suis certaine, aux enfants un peu rêveurs et en quête d'aventures hors du commun.
Lien : https://www.hashtagceline.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

critiques presse (1)
Ricochet   03 décembre 2018
Un livre très bien écrit, plein de suspense, qui touche aux thématiques du deuil, de la solitude ainsi que de la découverte de nos forces intérieures qui n’attendent que d’être révélées.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
NadaelNadael   20 décembre 2018
« Je montai sur un rocher et je regardai le paysage. La forêt, immense, infinie, s’étalait à perte de vue. Seule la rivière qui m’avait amené jusqu’ici se frayait un chemin à travers la végétation. J’avais beau regarder de tous côtés, je ne voyais aucun hameau, aucun village, aucune habitation. J’aurais dû apercevoir des signes de vie : des bâtiments, un pont, des routes… mais il n’y avait rien d’autre que cette vague verte qui recouvrait tout. Comment retrouver le chemin de ma vie d’avant? Jamais je ne pourrais traverser cet océan végétal. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
NadaelNadael   20 décembre 2018
« On m’avait tout simplement oublié. Je n’avais pas partagé de jeux, de bavardages ni de fous rires. Je n’avais pas échangé mon prénom avec d’autres enfants. J’étais resté en retrait et silencieux, attendant patiemment la fin du séjour. Qui se serait souvenu de moi? Qui aurait donné l’alerte ou signalé mon absence? On m’avait oublié comme on oublie une casquette à la piscine. »
Commenter  J’apprécie          10
IleauxtresorsIleauxtresors   04 décembre 2018
Je ne vis personne et la nuit, peu à peu, me tomba dessus. Les bois, éclairés par les derniers rayons du soleil quelques minutes auparavant, s’assombrirent et prirent une allure inquiétante. Les massifs de bruyère devinrent des tâches noires, les rochers des silhouettes menaçantes. Je décidai de rester sur le mien, et je m’y raccrochai comme un naufragé à son radeau.
Commenter  J’apprécie          10
IleauxtresorsIleauxtresors   04 décembre 2018
Il y avait quelque chose d’étrange dans cette clairière : pas un seul bruit, c’était le silence total.
Commenter  J’apprécie          60
IleauxtresorsIleauxtresors   04 décembre 2018
Depuis la mort des mes parents, rien ne semblait s’imprimer clairement dans mon cerveau. Je m’étais installé dans une sorte de rêverie mélancolique. C’était comme un voile opaque qui s’était abattu brutalement sur ma vie. Un voile pesant qui avait tout recouvert sans laisser passer le moindre trait de lumière.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Maria Jalibert (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Maria Jalibert
Maria Jalibert est invitée de la 34ème Fête du livre de jeunesse de Saint-Paul-Trois-Châteaux. "Devine qui vient dîner", c'est la pastille internet de la Fête du livre, un court zoom sur le travail d'un auteur ou d'un illustrateur, qui donne envie d'en savoir plus.
S'abonner à la chaîne : https://www.youtube.com/channel/UClgW...
Facebook : https://www.facebook.com/fetedulivre.... Twitter : https://twitter.com/FDLJ26
autres livres classés : robinsonVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Noms de famille et la nature

Noms; trois ont pour origine le bois, mais un quatrième est l'intrus, lequel?

Dubreuil
Bosh
Combescure♧
Wood

10 questions
83 lecteurs ont répondu
Thèmes : Noms de personnes , nature , montagnes , métier d'autrefois , animauxCréer un quiz sur ce livre
.. ..