AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2818968097
Éditeur : Bamboo Edition (09/05/2019)

Note moyenne : 4/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Salomé fête son dix-huitième anniversaire. Et comme toujours, c’est sa mère qui souffle ses bougies à sa place. Calista s’était pourtant fixé un objectif : à dix ans, sa fille réussirait à les éteindre toute seule. Cet objectif n’a pas été atteint, malgré tous les artifices pour l’aider à muscler ses joues, le contour de sa bouche. L’année où Salomé devient majeure (responsable, émancipée – libre ! – si elle n’avait pas été handicapée), Calista apprend que son mari ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
livrement_ka
  09 juin 2019
Titre :  LES REPLIS DE L'HIPPOCAMPE
Auteur : Corine JAMAR
Editions : Grand angle - BAMBOO
Genre : roman
Nombre de pages : 304
Date : 2019 (mai)
Prix : 

Présentation physique du livre :
Un livre de moyen format comprenant environ 300 pages.
La couverture représente une petite fille de dos, emmitouflée face à une étendue d'eau.

Résumé : 
Salomé fête son dix-huitième anniversaire. Et comme toujours, c'est sa mère qui souffle ses bougies à sa place. Calista s'était pourtant fixé un objectif : à dix ans, sa fille réussirait à les éteindre toute seule. Cet objectif n'a pas été atteint, malgré tous les artifices pour l'aider à muscler ses joues, le contour de sa bouche. L'année où Salomé devient majeure (responsable, émancipée – libre ! – si elle n'avait pas été handicapée), Calista apprend que son mari la trompe. Depuis dix-huit ans. Et avec la même femme.


Sur l'auteur et son univers 
Nationalité : Belgique 
Né(e) à : Bruxelles , le 01/01/1962
Biographie : 
Corine Jamar est née en 1962. 
Elle a été directrice artistique en agence de publicité pendant 12 ans. Dans le même temps, elle écrit. Elle est auteur jeunesse chez des éditeurs tel que Casterman, L'École des Loisirs, Mijade. Son premier roman "Emplacement réservé" s'inspire de l'histoire de sa fille aînée, handicapée.
En BD, elle est la scénariste des “Filles d'Aphrodite” (éd. Glénat), avec André Taymans au dessin et de “Blanche” (éd. Casterman).
Elle est actuellement sur le scénario de Mermaid Project.
Sur les éditions
Spécialisée dans la bande dessinée, la maison d'édition Bamboo Edition a été créée en 1997 par Olivier Sulpice. Depuis sa création elle est tournée vers le domaine de l'humour avec des collections thématiques comme Humour job ou Humour Sport. Elle a également créé une collection de bandes dessinées réalistes nommée Grand Angle, en 2002, et un label manga, Doki-Doki, en 2006, qui connait le succès grâce à une ligne éditoriale exigeante.


AVIS
Un grand merci à Corine JAMAR, rencontrée via instagram et qui a accepté de me faire parvenir son roman pour que j'en fasse une chronique.

Début du livre 
Cette année Salomé fête son dix huitième anniversaire. Et comme toujours, c'est sa mère qui soufflera à sa place les bougies du gâteau.

Un joli roman qui nous plonge dans la vie de Calista et Cyril, les parents de deux délicieuses filles : Salomé et Théodora.
Pour quelles raisons faire un roman de cette vie qui semble ordinaire ? Justement parce qu'elle ne l'est pas.
Cyril et Calista ont eu il y a dix huit ans leur première fille Salomé. Malheureusement, un accouchement plus que difficile qui s'est terminé en césarienne a causé de nombreux dégâts au nouveau-né. Cette dernière, Salomé est aujourd'hui lourdement handicapée.
Suite à la découverte des nombreuses séquelles de leur petite fille, les parents n'ont pas eu d'autres choix que de faire avec et de vivre le mieux de monde avec toutes les difficultés rencontrées.
Et comme si cela ne suffisait pas, ils ont découvert, alors que Salomé était un peu plus vieille, qu'elle était également atteinte d'autisme.
Alors que ces parents n'en parlaient pas, Théodora a décidé de pointer le jour de son nez, pour leur plus grand bonheur.
Puis un jour, le coup de téléphone qui va à nouveau faire basculer la vie de Calista : un homme lui apprend que son mari la trompe avec sa femme depuis 18 ans. Tout s'effondre. 
Est ce arrivé à cause de Salomé, à cause de son handicap, avant ? Après ?
Comment n'a t'elle rien vu ? Son mari l'a t'il vraiment aimé. Pour quelles raisons est-il resté ? Elle qui a arrêté de travailler pour s'occuper de leur ainé et qui a donc perdu son indépendance financière.
Elle qui tous les soirs avait peur que son mari ne rentre pas, comme lui avait dit le médecin. La plupart des couples explose devant une situation comme celle qu'ils vivent avec Salomé.
Calista va essayer de comprendre pour quelles raisons tout cela est arrivé. 

Les personnages :
Calista : une mère de famille qui semble avoir supporté le plus dur et qui va être confronté à une autre épreuve qui touche à la stabilité de sa famille. Elle semble forte mais au final tout cela la touche et à certains moments elle perd pied, se posant d'inombrables questions. Elle va rechercher au fond d'elle même les ressources nécessaires pour affronter ce passage plus que douloureux.

Salome : jeune fille lourdement handicapée mais qui n'en ai pas moins intelligente. elle a sa méthode pour communiquer avec les autres : son carton azerty.
Elle semble ressentir de nombreuses choses.
Alors qu'elle ne parle pas, ses autres sens semblent très accentués. Ils lui permettent de prévoir un certain nombre de choses, comme la mort la maladie. 

Cyril : il s'est laissé embarqué dans une relation extra-conjugale dans laquelle il se complait. Je n'arrive pas à savoir s'il se rend compte du mal qu'il fait à sa femme. Et il ne va pas se douter que Salomé ressent cet adultère.
Alors que sa femme découvre toute la vérité, il va enfin comprendre qu'il risque de tout perdre et ne va avoir de cesse de vouloir reconquérir la mère de ses enfants.

Théodora : même si elle demande moins de soins que sa soeur ainée, elle n'est pas oubliée par ses parents, qui mettent un point d'honneur à lui faire comprendre qu'elle existe au même titre que sa soeur, mais qu'elle a des besoins différents.
Cette dernière ressent quelque fois un peu de jalousie tout à fait normale.

Le point fort de l'histoire : Il s'agit d'une histoire qui aurait pu être un témoignage et qui  mon avis retrace le parcours du combattant que ressentent les parents d'enfants handicapés : que ce soient les difficultés au quotidien, de soin, de compréhension, ou tout simplement de rupture des liens familliaux, l'explosion du couple.... les non-dits, les mensonges, les ressentis...

Les thèmes abordés : le handicap, la souffrance, l'amour maternel, le couple et ses difficultés.

Le style de l'auteur
Un style particulièrement sensible.
On me dirait que l'auteure raconte en fait sa propre histoire, je n'en aurais aucun doute.
Tout ce livre est empreint d'une grande sincérité, de grandes souffrances également, mais aussi et surtout d'amour.

Le genre
Un roman.

La forme de l histoire
Aucun chapitre dans ce livre, mais plein de séparations.
Je pensais que je serais génée par cela, et en fait pas du tou. le roman se lit d'une traite.
Il est présenté telle une histoire qui pourrait être verbale, avec des anecdotes, les point forts de l'enfance de Salomé, les différentes épreuves traversées et les ressentis de tous.
Le texte est aéré et l'écriture est fluide. Ce qui en fait une lecture très agréable.

Conclusion : 
Je ne connaissais pas cette auteure mais ne regrette pas de l'avoir découverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
yv1
  27 juillet 2019
Salomé est atteinte d'une infirmité motrice cérébrale, suite à un accouchement qui s'est très mal passé. Salomé fête ses dix-huit ans. le même jour sa mère, Calista, apprend que son mari, Cyril, le père de Salomé -et de Théodora leur cadette- la trompe depuis dix-huit ans avec la même femme.
Calista l'oblige à quitter la maison et le couple. Puis, elle se met à écrire un roman, celui de cette période compliquée, faisant des parallèles entre l'accompagnement de tous les instants de Salomé et l'adultère de Cyril, tentant de comprendre l'un à travers l'autre ou comment elle aurait pu découvrir l'un grâce à l'autre.
Évacuons tout de suite, ce que j'aime moins dans ce livre : des longueurs ou répétitions, des choses que j'ai eu l'impression de lire et relire, mais pour contrebalancer cette sensation, l'épreuve traversée par Calista est douloureuse et elle a beaucoup à expulser, à dire. Dix-huit années de retenue. Dix-huit années avec Salomé quasi seule tant Cyril s'absentait pour son travail et pour sa maîtresse. Et une réflexion permanente sur le couple en général et sur le couple lorsque celui-ci est parent d'une enfant handicapée.
Ce que j'aime beaucoup maintenant et qui compense très largement les lignes ci-dessus, c'est le style : direct, des phrases courtes, simples qui vont droit au but. Ça rend le roman dynamique, absolument pas plombant alors que le thème pourrait le laisser croire, mais Calista, même si elle a des moments d'abattement se relève toujours avec une envie inébranlable. Elle ne tait rien, contrairement à Cyril, tout est dit dans son roman, ses questions, ses actions, ses remarques les plus intimes la concernant elle ou Salomé. Elle se livre totalement. "Les souvenirs se cachent dans les replis de l'hippocampe, siège de la mémoire. Calista essaie de les extraire, elle tire fort, et plusieurs fois, comme la gynéco avec la ventouse, il y a dix-huit ans. Ceux qui sortent, elle les réanime. Ils se remettent lentement à respirer, tenant à peu près debout. Elle fait avec. Elle lit que marcher rapidement pendant quarante minutes trois fois par semaine, en balançant bien les bras, favorise la mémoire, des études le démontrent. Elle s'y met. Au moins le temps d'écrire ce livre." (p.51) Et la manière d'écrire, avec ses allers-retours, ses images, ses comparaisons entre le handicap de Salomé et la trahison de Cyril, l'humour parfois désespéré, parfois plus vache voire assez méchant et totalement assumé donne un ton réaliste. J'ai eu l'impression de lire une version romancée de situations vécues. Calista ne juge pas beaucoup, elle aligne les faits qui parlent d'eux-mêmes, elle s'emporte et se raisonne, puis ne raisonne plus du tout. Les médecins et notamment la gynéco qui l'a accouchée ne sont pas tant accablés et pourtant, il y a matière à le faire. Cette gynéco n'en sort pas grandie, le contraire eut été étonnant, mais Calista ne s'attarde pas sur cette colère et préfère garder son énergie à s'occuper de Salomé qui lui en demande tant.
Ce roman est d'une vivacité folle, d'une force peu commune. Corine Jamar raconte le quotidien des parents d'enfants porteurs de handicaps, plus ou moins sévères. 80% des couples ne résistent pas, la mère se retrouvant dans la très grande majorité des cas à assumer l'enfant dans sa vie de tous les jours : les couches, les repas, les colères, les cris inexpliqués, les recherches de centres, les allers-retours, ... Tout cela elle le dit sans détour, ajoutant la situation de séparation du couple, un moment toujours délicat après vingt ans de mariage et l'écriture du roman.
Tout cela est fort bien fait et les passages d'un thème à l'autre se font au détour d'une phrase, parfois dans la même sans que cela ne gêne. Excellent roman qui permet de comprendre -de loin- le quotidien des parents d'enfants handicapés et qui continuent à vivre pour eux aussi. le tout emballé dans une écriture directe qui m'a ravi.
Lien : http://www.lyvres.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
bbtiz
  07 août 2019
Une couverture magnifique et qui m'avait immédiatement tapé dans l'oeil, un résumé dur mais intriguant... Pour un énorme flop!
Le livre a des qualités: l'auteure écrit très bien, d'une plume à la fois fluide à lire et avec une touche d'originalité, l'histoire est intéressante bien que triste.
Ce qui m'a bloqué alors? le fait que ce livre ressemble plus à un réquisitoire, un défouloir qu'à un roman. le personnage principal, Calista, passe par des épreuves de vie très difficiles et qu'on ne souhaite à personne. Cependant tout au long de la première moitié du récit, le roman est très désagréable du fait d'une attitude cynique, passive-agressive et humour noir trop lourd. Pas une phrase sans une touche d'ironie à tendance violente. Tout devient noir, néant, méchanceté et pas une page ne passe sans ces sous-entendus aigris.
Oui, oui je ne m'attendais pas à du positif et euphorique, mais de là à n'avoir que du négatif, même quand elle cherche à se reconstruire et à "passer à autre chose" ça fait un pas de géant!
Pas que je n'ai pas réussi à franchir et à un peu plus de la moitié du roman j'ai reposé le livre incapable d'en subir plus... J'ai tout de même feuilleté les premières pages des chapitres suivants et le ton restant le même je n'ai pas insisté.
Peut-être ce livre n'arrive-t-il pas au bon moment dans ma vie? Toujours est-il que ce personnage aux antipodes de la communication non violente et de la résilience m'a refroidie et fait fuir!!
Dommage car la plume, elle, m'avait bien accroché au départ!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LeslecturesdeLily
  05 août 2019
J'ai découvert Les replis de l'hippocampe sur les étagères de mon libraire il y a de cela quelques semaines. le titre m'a interpellée, mais c'est la couverture qui m'a surtout donné envie de le lire. Quelques jours après ma balade au pays des livres, ce titre était dans la liste des livres proposés par Babelio dans le cadre de leur masse critique, le hasard fait parfois bien les choses !
Je l'ai donc coché et joie, j'ai été sélectionnée ! Je n'ai pas attendu pour l'ouvrir après réception, j'avais trop envie de découvrir cette histoire qui, à première vue, me semblait bouleversante.
J'ai fait la connaissance de Calista, maman d'une jeune autiste de 18 ans, qui apprend le jour de l'anniversaire de sa fille, qu'elle est trompée depuis de nombreuses années par son époux.
Nous revenons point par point sur l'histoire du couple, sur la grossesse de Calista, sur le jour de son accouchement et sur les conséquences de celui-ci, car en effet c'est à cause de divers erreurs médicales que la petite Salomé est née handicapée.
Dix-huit années à jongler entre les rendez-vous pour sa fille, à trouver les bonnes personnes qui pourront l'aider. Une mère ne se repose jamais et passe toujours son enfant avant le reste... Calista paiera ce sacrifice 18 ans plus tard. La remise en question est indispensable pour ce couple abattu, pour cette maman blessée qui culpabilisait déjà beaucoup, pour ce mari en faute qui ne pourra jamais revenir en arrière.
Les replis de l'hippocampe est le premier roman de Corine Jamar que je lis. Je ne peux pas dire que je n'ai pas aimé cette lecture, ce serait exagéré, mais une chose est sûre, je me suis ennuyée, beaucoup ennuyée. Il y a de nombreuses longueurs et l'histoire en elle-même ne raconte pas grand-chose, nous sommes juste témoins du désarroi de cette femme, de cette mère qui pose ses pensées sur papier afin de se libérer d'un poids.
Alors oui, l'auteure a essayé d'écrire quelque chose de touchant, une histoire poignante qui implique une enfant et qui devrait forcément nous bouleverser. Pourtant, je suis restée de marbre moi qui suis si sensible.
J'ai beaucoup aimé le personnage de Salomé que j'ai trouvé très bien exploitée, en revanche, j'ai été moins sensible à l'histoire de ce couple et malheureusement la totalité de ce roman est concentré sur ce sujet. On tourne en rond, Calista rabâche sans arrêt sa rancoeur, son désamour pour son époux, ses questionnements sur son couple, sur cette femme qui prenait sa place, sur la mère qu'elle représente...
Les chapitres se suivent et se ressemblent, les pages se tournent au début avec intérêt puis avec ennui.
En tout cas, je suis heureuse d'avoir lu Les replis de l'hippocampe, j'ai découvert par cette occasion la plume d'une auteure et cela m'a ouvert les portes de son univers. Je pense que je me laisserais tenter par Emplacement réservé qui a eu de bons retours. Affaire à suivre !
Je remercie chaleureusement les Éditions Grand Angle ainsi que le site Babelio pour la découverte de ce roman, et je vous souhaite à toutes et à tous une très bonne lecture :)
Lien : http://www.leslecturesdelily..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
nathavh
  15 août 2019
Le jour des 18 ans de sa fille Salomé, Calista apprend que son mari la trompe depuis le début avec la même femme. C'est la douche froide, banal, triste me direz-vous mais attention Salomé a une histoire particulière. Tout aurait pu être différent si au moment de sa naissance le sort et la malchance ne s'étaient pas ligués contre Calista.
Je m'explique. Au moment de la naissance, suite à des circonstances malheureuses et de mauvaises évaluations médicales, Salomé a failli y passer, résultat : elle est handicapée et souffre de troubles de l'hémisphère gauche du cerveau, celui de la parole, ainsi que d'une infirmité motrice cérébrale, elle est également autiste.
C'est un combat pour Calista qui devra tout laisser tomber pour s'occuper de sa fille, sans compter l'énorme sentiment de culpabilité qui l'anime.
Et si cet incident n'avait pas eu lieu, la situation aurait-elle été la même ? Cyril aurait-il renoué avec son ancien amour ? Cyril aime pourtant sa fille, il s'en occupe à sa façon. Il est dévasté et espère bien reconquérir sa femme et sa fille en suivant ensemble une thérapie.
Sa thérapie , Calista la fera en écrivant ce roman.
Des parallèles intéressants entre la vie et l'évolution de Salomé et les amours de Calista, un témoignage intéressant qui fait prendre conscience du quotidien avec le handicap, une situation vraiment complexe et difficile avec une écriture qui parvient à être légère et teintée d'humour.
A force d'amour et de ténacité, Salomé a progressé, c'est un livre positif, teinté d'espoir.
J'ai cependant été perturbée par l'écriture à la troisième personne, j'avais envie de l'entendre à la première sachant qu'en filigrane ce roman-témoignage est en partie une auto fiction. Je ne suis pas parvenue à prendre la distance sans doute suggérée par l'auteure avec l'utilisation du "elle".
Dans ce roman on parle aussi de la force des livres et de l'écriture, indispensable pour Salomé qui ne se déplace pas sans ses livres et essentielle pour Calista qui à travers l'écriture va trouver un exutoire, en faire une thérapie.
C'est agréable à lire, une plume bien documentée, sincère, teintée d'humour et d'une pointe de légèreté. J'ai cependant été mal à l'aise à certains moments de la lecture, me sentant un peu "voyeur", trop dans l'intime de ce couple, ressentant la sincérité et le vécu de l'auteure, à tort ou à raison.
Ma note : 7.5/10
Lien : https://nathavh49.blogspot.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
KimysmileKimysmile   24 mai 2019
Il faut se méfier des idées toutes faites, des phrases prêtes à l'emploi, celle-ci par exemple, qu'elle entend tout le temps : "Il est impossible de recoller les morceaux d'un vase quand il tombe à terre et se casse." Sous-entendu : pour un couple, c'est pareil. Pourtant, au Japon, encore une fois ce pays, les artisans réparent les objets cassés et ne cherchent pas à cacher cette réparation. Au contraire, ils la montrent. La rendent plus visible. Et l'objet n'en est que plus beau parce que, d'un coup, il a une histoire, il a souffert. Cette technique, appelée le kintsugi, amplifié l'accident. Donné aux imperfections de l'objet de nouvelles lettres de noblesse, au lieu d'essayer de le camoufler.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
nathavhnathavh   15 août 2019
Une parole sincère est une parole vraie, et donc, parfaite. La sincérité fait en sorte qu'il n'y ait pas de différence entre vérité et réalité. La vérité passe à la trappe. C'est la sincérité qui compte et englobe tout.
Commenter  J’apprécie          10
nathavhnathavh   15 août 2019
Heureusement les médecins l'ont tirée de là, pas si vite, pas si vite. Mais la mort, mauvaise perdante, a laissée dans son cerveau les traces de son passage. Des lésions, on appelle ça. Localisées dans l'hémisphère gauche, le siège de la parole. Calista imagine un trône. Sans doute parce que ces lésions sont indétrônables, elles ne vont pas disparaître comme par enchantement mais, au contraire, régner en maître durant toute sa vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
nathavhnathavh   15 août 2019
Un sirop qui a mauvais goût, on le mélange à de la nourriture pour qu'il passe mieux, pas vrai ? Diluer Salomé dans une famille redevenue normale ou presque, et rendre son handicap plus facile à avaler.
Commenter  J’apprécie          00
CocojamarCocojamar   04 juin 2019
Salomé en avait manqué, d'oxygène, à l'intérieur du ventre de sa mère. Il semblerait que son père aussi, dans son couple, dans sa vie...
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Corine Jamar (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Corine Jamar
Concours terminé
Emplacement réservé - Corine Jamar
Résumé :
L'emplacement réservé, c'est ce rectangle de peinture blanche tracé à même le bitume, devant la maison. C'est l'unique concession de l'État au handicap dont souffre Emma, huit ans. C'est l'infime dédommagement conquis par la mère d'une blonde fillette que ses jambes ne portent pas et dont le QI n'est " pas testable ". Mais cette victoire sur l'administration cache de nouvelles batailles à mener, cette fois contre le reste du monde - conducteurs peu scrupuleux, amis négligents, famille désemparée, avocasseries, omerta médicale, bref, égoïsmes de tout poil -, et plus encore contre soi-même. Farouche, vital, l'humour court à travers les nouvelles de cette jeune mère en colère. ____________________________________________________________________
INSTAGRAM : http://instagram.com/lesbetisesdemanu LIVRADDICT : http://www.livraddict.com/profil/manuvdw/ FACEBOOK : https://www.facebook.com/lesbetisesdemanuyoutube TWITTER : @manuvdw13
CONTACT : lesbetisesdemanu@gmail.com
+ Lire la suite
autres livres classés : autismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3493 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre
.. ..