AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2755623470
Éditeur : Hugo et Compagnie (06/10/2016)

Note moyenne : 3.95/5 (sur 49 notes)
Résumé :
Depuis que sa fiancée l'a quitté six semaines avant leur mariage, Dixon Mathews a renoncé à toute liaison durable. Il enchaine les rencontres éphémères et n'hésite pas à coucher avec les patientes qui fréquentent son cabinet de psychiatre. Mais alors qu'il pensait ne plus jamais éprouver d'intérêt durable pour elles, deux femmes vont croiser son chemin. Juliet est belle et toxique, addict au sexe. Madison est innocente et fragile. Une l'attire sexuellement, l'autre ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (37) Voir plus Ajouter une critique
Wordsoflove
  10 octobre 2016
Ce premier roman, de l'auteur Monica JAMES, paru en France le 6/10/2016, je l'attendais avec impatience – et le mot est faible -. Et pourtant, je ne la connaissais pas du tout. Bien sûr, la couverture avait accroché mon regard au premier coup d'oeil mais c'est le résumé qui m'a surtout attirée. Lorsqu'il y a deux femmes au coeur d'une histoire, c'est pour moi le gage d'un roman avec plein de rebondissements qui me feront passer par tout un tas de sentiments. Encore une fois, je ne me suis pas trompée sur cette précommande « coup de coeur ».
C'est un pari osé que le choix du métier du personnage masculin Dixon qui est psychiatre spécialisé dans les addictions, ayant lui-même une addiction ; et pas n'importe laquelle : le sexe. Habituellement dans la New Romance, nous trouvons des chirurgiens. Dans ce livre, le côté médical et surtout psychiatrique aurait pu me faire fuir. Et bien pas du tout, je ne me suis pas posée la question. Dans ce style de littérature new romance, une auteure ne peut pas faire l'erreur de proposer une histoire soporifique.
Et pour moi le pari est réussi car Monica JAMES nous propose un roman avec une histoire vraiment bien construite où tout se tient parfaitement ; bravo pour les références médicales même si parfois je me suis sentie très seule face à des termes qui m'étaient inconnus. Les personnages sont attachants ou détestables – tout ce que j'aime -. Ils ont chacun leur propre complexité qui nous fait tourner les pages pour en savoir toujours plus. En ce qui me concerne, je me suis prise au jeu d'analyser l'analyste (Dixon) surtout mais aussi tous les facettes des autres personnages un peu plus que d'ordinaire.
Je suis admirative par l'écriture de l'auteure notamment concernant Dixon qui est un personnage à deux faces. L'homme meurtri par une histoire d'amour brutalement interrompue et qui se sert des femmes comme de simples objets pour assouvir son addiction au sexe : une femme, un soir ; pas de problème d'attachement et de déception éventuelle. Et paradoxalement, c'est un homme tendre, patient et prêt à tout lorsqu'il aime.
Lorsqu'il va croiser le chemin de deux femmes totalement opposées, il va passer d'une face à l'autre. Dans sa relation avec Juliet, la partie sombre de sa personnalité se révèlera. Malgré une relation qu'il sait toxique, il est attiré par elle.
Mais sa rencontre avec Madison, fragilisée par un évènement douloureux, va bouleverser cette façon de vivre qu'il avait mise en place pour se protéger. Et dans cette relation, il se montre sous son côté tendre, attentionné, patient et vraiment attachant.
On découvre une autre forme de tendresse chez lui : lorsque cela concerne sa famille. Certains passages sont bouleversants et vraiment touchants. Dans ces moments, plutôt que l'homme, on a l'impression de se trouver face au petit garçon à qui un bout de vie a manqué. C'est poignant tellement les mots justes ont été utilisés pour faire passer l'émotion de ces moments.
Et enfin, ce qui m'a énormément touchée : les petites touches d'expression en italien qui donne un plus, très fort, à certains passages.
Au final, je me suis demandée : le sexe est-il sa réelle addiction ? Et tout le cheminement de ce livre, répond à cette question. Je ne vous donnerai pas la réponse que, moi, j'ai trouvé à cette question ; elle sera propre à chaque lectrice en fonction de son ressenti.
Enfin, je ne peux parler de ce livre sans évoquer qu'il y a aussi des scènes très drôles grâce aux deux amis de Dixon - Finch & Hunter - avec une mention spéciale pour Hunter ; j'ai adoré ce personnage qui m'a fait passer de bons moments de rire, de sourire et qui allège l'histoire.
Malheureusement, ce roman ne s'arrête pas là ; puisque l'histoire se termine sur une porte ouverte sur le 2ème tome avec lequel je ne pense pas être déçue. J'espère en apprendre encore plus sur certains points et j'ai hâte de retrouver ces personnages qui vont être liés encore pour un petit bout de temps dans le meilleur, je l'espère mais dans le pire, j'en suis certaine. Et savoir qui, de l'ange ou du démon, sortira vainqueur de cette belle histoire. Je suis impatiente de lire la suite qui paraîtra le 10 Novembre 2016.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Marlene_lmedml
  29 septembre 2016
Je vous le dis de suite, cette saga m'attirait autant qu'elle me faisait peur.. J'appréhende toujours un peu les triangles amoureux. Et là je dois dire que Monica James à gérer à la perfection ce côté de l'histoire. Elle a su faire naître en moi des sentiments contradictoires qui m'ont rendu folle durant ma lecture.
Pour reprendre un peu l'histoire, on va suivre Dixon Mathews, accroc au sexe depuis que sa fiancé l'a planté peu de temps avant le mariage.. Dix s'est transformé en véritable baiseur, il n'y a pas d'autre mot, il a bien du mal à réfléchir avec autre chose que sa queue. Au diable la moralité, l'important pour lui c'est d'assouvir ses besoins sexuels et pour ça il n'hésite pas à coucher avec ses patientes.. Hum..hum vive la déontologie!
Mais un jour il croise la route de deux jeunes femmes totalement opposées. Juliet est dangereuse, toxique et addict au sexe. Madison, elle, est innocente et sage. L'une l'attire sexuellement et l'autre lui fait ressentir de nouveau des sentiments mais un choix cornélien s'impose à Dixon.
Et parfois les choix les plus simples s'avèrent les plus dangereux.
Monica James place la barre assez haut avec ce premier opus d'Addicted to Sin. J'assume et oui j'ai adoré cette histoire ! Je vous le dis de suite cette romance est assez sombre et très sexuelle et ce dès le départ. Monica pose les bases dès le début et vous vous apercevrez vite si vous êtes faîtes pour le pêché !
Dixon c'est tout ou rien, ou ça passe ou ça casse. C'est un personnage masculin très intense, viril et je le classe dans la catégorie des « connards irrésistibles ». C'est le genre qui horripile et qui fait enrager mais on ne peut pas s'empêcher de fondre devant lui et son sex-appeal! Il a des défauts, des faiblesses qui le rendent plus humain. Il pense avec sa queue, ce qui le conduira à faire des choix insensés ! Et c'est là que j'ai eu envie de le secouer, de le frapper ! Mais vous apprendrez à le connaître faites-moi confiance vous allez être sous le charme. Y a du potentiel je vous le dis !
Juliet, est le personnage à haïr dans cette histoire, enfin pour ma part elle ne m'a attiré aucune sympathie, j'ai néanmoins trouvé son personnages captivant, elle joue son rôle de garce à la perfection, elle fait grimper la température à de nombreuses reprises. Elle n'a aucune pudeur ni retenue et elle assume pleinement son addiction au sexe.
Madison, est une héroïne plus mystérieuse, plus jeune et plus secrète. On perçoit sa candeur malgré ses quelques petites provocations. Elle est vraiment attachante mais sa naïveté aura raison d'elle surtout en naviguant autour de Dixon. La fragilité qui se dégage d'elle l'a rend encore plus intéressante, j'ai eu envie de découvrir tout ses secrets, et là encore il y a matière à réflexion.
Monica James ose et impose son histoire qui ne plaira pas forcément à toutes les lectrices. Personnellement j'aime être tiraillée entre deux ressentis. J'adore la provocation et l'auteure a su me faire réagir. Avec des personnages vivifiants et une histoire très ambiguë j'ai dévoré ce premier tome et j'en redemande.
J'ai adoré approfondir la notion d'addiction avec Dixon. Il est psychiatre et développe des idées sur ce thème que je trouve vraiment passionnant. Sommes-nous guidé par nos désirs ? Qu'est-ce qu'une addiction ? Et comment les gérer au quotidien ? Personnellement après la lecture de ce roman j'ai développé une addiction pour Dixon, c'est grave docteur ?
Parlons sexe maintenant parce qu'ici, si c'est quelque chose qui vous gêne dans les romans je vous dirais de passer votre chemin.. le sexe est omniprésent, très bien géré par l'auteure il risquerait tout de même de vous pousser au-delà de vos limites.. L'ambiance est vraiment chargée sexuellement, certaines scènes sont.. époustouflantes et je ne vous le cache pas très excitantes. Je les ai trouvées beaucoup plus osées que dans certaines New Romance c'est pour ça que je préfère vous prévenir. La sensualité et les sensations sont poussées à leur paroxysme !
Si je vous parle de la plume de Monica James je ne peux que vous dire que je l'ai adoré, en totale harmonie avec son histoire, sa plume se veut provocatrice, aguichante mais aussi très émouvante par moment. le triangle amoureux est très complexe vous verrez et c'est ce que j'ai aimé. L'humour est aussi présent pour temporiser avec l'aspect torride de l'histoire.
Les personnages secondaires de Finch et Hunter apportent une touche masculine supplémentaire. Les meilleurs amis de Dixon sont intéressants, je dirais que là aussi il y a la sagesse avec Finch et la débauche avec Hunter. Monica James a vraiment décider de voguer sur la corde raide entre le bien et le mal dans son histoire.
L'intrigue ? Haletante, oppressante, jouissive ! J'ai vraiment fini le roman sur les rotules.. Cette fin m'a laissé en transe et j'ai vraiment hâte de poursuivre. Je me fais déjà une montagne de film et je sais pertinemment que je vais criser à de nombreuses reprises. En bien ou en mal c'est ce que j'attends quand je commence un roman, et l'auteure a réussi le pari de me rendre folle avec Addicted to Sin.
En bref, Monica James contribue à l'augmentation de mon addiction à la New Romance, c'est un comble tout de même ^^ Je découvre une auteure qui ose et qui assume une histoire au-delà des conventions. Exit la moralité et bienvenu dans le pêché ! Elle traite des thèmes assez controversés et j'aime cette différence. Dixon est un pousse au crime, une bête de sexe en quête de rédemption.. Je l'aiderais bien à se sevrer..Oups je m'égare ! Une intrigue sous haute tension où les soupirs n'annoncent pas toujours que du plaisir. Déjà fan de la plume de l'auteure j'attends la suite avec impatience. Et j'assume de dire que je suis une vraie pécheresse ^^
Monica James fait une entrée très remarquée en France avec ce premier tome d'Addicted to Sin et je vous conseille de découvrir cette série. Serez-vous l'ange ou le démon ?
Lien : https://lmedml.wordpress.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
MercyThompson
  26 novembre 2016
Je ne l'ai pas caché, j'attendais de lire ce roman avec impatience et les premières pages m'ont fait une très bonne impression. Dixon, psychiatre nous « vend » son métier à travers une explication de l'addiction. J'ai beaucoup aimé ce jeu d'écriture. de plus, Dixon est peut être médecin s'occupant de névroses mais il ne le cache pas, il en a lui aussi et ne se considère pas comme un homme respectable (dans sa vie privée du moins.)
Il est franc avec le lecteur, utilise un langage cru et casse l'image d'homme respectueux malgré que l'on comprend très vite qu'il connaît son métier. le fait que ce soit un homme le narrateur principal m'a beaucoup plu et de plus le personnage de Dixon est très intéressant. Son penchant pour le sexe cache des blessures profondes.
En effet, après avoir voulu s'engager avec sa fiancée, celle-ci l'a trompé et l'a quitté pour un de ses meilleurs amis, ce qui explique le comportement du héros. Mais en très peu de temps, il tombe sur deux femmes différentes. Madison qui représente la femme sérieuse avec qui il pourrait avoir une relation et Juliet, la tentatrice qui représente la passion.
Malgré le fait que l'auteur utilise deux femmes opposés elle ne tombe pas dans les clichés et j'ai beaucoup apprécié cela.Très vite le lecteur devine un lien possible entre Madison et Juliet mais Dixon, lui, ne s'imagine pas encore quel destin se présente à lui. le choix de Dixon m'a surprise et pas surprise à la fois.
Surprise parce qu'il semblait vouloir connaître mieux Madison et pas surprise car Dixon est un homme et qu'il choisit la facilité en choisissant Juliet, pour avoir ce qu'il désire plus facilement. Malheureusement il va se rendre compte qu'il n'a peut-être pas fait le bon choix.En effet, Madison réapparaît dans la vie de Dixon et j'ai aimé le jeu de séduction qui s'établit entre eux.
Il faut dire qu'avec Juliet à part du sexe il n'y a rien donc quand l'histoire se recentre sur Madison cela devient tout de suite plus intéressant. Leur relation va rester platonique pendant longtemps et j'ai adoré lire ces passages cela change pour le personnage de Dixon d'apprendre à connaître quelqu'un et ne pas tout de suite faire l'amour avec elle.
Je regrette seulement que le personnage de Juliet n'ait pas plus de consistance pour être une très grande rivale de Madison. Mais sachant qu'il y a un tome 2 je vais attendre de voir comment l'intrigue se déroule. de plus je pense que Juliet n'a pas dit son dernier mot. Même si la fin du livre est prévisible, la suite reste incertaine et c'est avec grand plaisir que je lirai la saison 2.
J'ai beaucoup aimé le fait que ce soit un homme qui soit au centre de l'intrigue même si les femmes sont loin de faire de la figuration. le roman a répondu à toutes mes attentes et je pense que je viens de refermer un des meilleurs New Romance de l'année.
Lien : https://maviedelivre.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Ninie067
  12 octobre 2016
Tout d'abord je tiens à remercier Stéphanie et Hugo & Cie pour m'avoir offert l'opportunité de lire ce livre en m'accordant leur confiance.

J'attendais avec beaucoup d'impatience de recevoir ce service presse et allez savoir pourquoi quand j'ai commencé une nouvelle lecture, le facteur m'a déposé l'enveloppe contenant mon précieux. Et comme tout ce qui tente, attire, incite à quelque chose, créé le désir, l'envie, je n'ai pu que céder à la tentation de le commencer.
Je dois d'ailleurs vous confier que je n'ai pas pu le lâcher une fois commencé, si bien qu'il m'a tenu compagnie dans le train m'emmenant à Bandol ce week-end. Ça tombe bien me direz-vous, puisque j'en ai également profité pour le faire dédicacer à Monica James lors de ma venue au #FestivalNewRomance.
Par où commencer, je ne saurais trop vous dire car j'ai tout aimé de A à Z, aussi bien le personnage de Dixon que celui de Madison. Juliet je n'en parle pas car c'est le genre de nana que je déteste par dessus tout. Vous savez que j'aime les histoires avec les triangles amoureux, que j'adore par dessus tout quand les POV sont racontés du point de vue masculin, alors imaginez l'état dans lequel je suis après ma lecture, je suis toute excitée parce que Monica James m'a offert les deux avec ce premier roman de cette duologie.
Dixon Mathews est le pire mec qui puisse exister sur terre, il n'y a aucune limite à sa goujaterie, non pas qu'il soit mal élevé, mais ses actes n'ont aucunes morales. Il se remet difficilement d'une rupture et couche avec toutes les filles un peu paumées qui croisent sa route. C'est d'ailleurs comme ça qu'il va croiser le chemin de Juliet Harte.
Dixon se voit comme une mauvaise personne, il sait que depuis sa rupture tout ce qu'il fait n'est qu'un ramassis sans nom, il a beau aider et soigner les autres dépendants, il ne peut pas s'aider soi-même et c'est pourquoi il refuse de s'impliquer émotionnellement. Mais ne vous attardez pas sur ces quelques détails insignifiants, car Dixon est avant tout un psychiatre spécialisé dans les addictions, un homme magnifique, d'ailleurs un peu trop pour son propre bien, il a beau être arrogant, il n'en est pas moins insensible et heureusement pour nous Dixon change radicalement de façon de faire à partir du moment où il fait la rencontre de Madison Roberts.
Ces deux femmes sont totalement opposées, Juliet est addicte au sexe, elle va rencontrer Dixon alors qu'elle cherche un psychiatre afin de l'aider avec sa dépendance. Elle démontre très vite qu'elle est une personne perfide, toxique et manipulatrice, mais Dixon va avoir énormément de mal à résister à l'attrait sexuel qu'il a pour la jeune femme, malgré le fait que parfois les choses les plus simples ne sont pas les plus évidentes. Dixon va découvrir qu'en réalité les choix qu'il a fait sont désastreux. La relation qui les lient tous les deux est uniquement basée sur le sexe.
Madison est une jeune femme qui survit à un passé douloureux, on devine facilement qu'elle est atteinte d'un profond traumatisme. Depuis sa rencontre avec Dixon, Madison essaie d'être une personne plus forte, elle s'ouvre à lui avec une honnêteté déconcertante. La relation qui unie Dixon et Madison est basée sur l'espoir d'un avenir meilleur, sur l'abandon de soi et la confiance, la sécurité…. J'ai facilement deviné quelles étaient les causes de son traumatisme et je suis sûre que la garce qu'est Juliet n'est pas innocente dans l'histoire.
Monica James a une plume fluide et très agréable à lire, j'irais jusqu'à dire addictive car une fois commencé j'ai eu du mal à lâcher mon roman. Monica James décrit tout aussi bien les scènes de sexe que les moments de complicité entre ses personnages, elle rend son roman très crédible. Et je suis sous le charme de ses personnages, mais je suis également plus qu'enchantée d'avoir pu rencontrer cette généreuse jeune femme à l'occasion du FestivalNewRomance.
Pour finir, je terminerais avec un petit mot rapide. Si vous n'êtes pas adepte des triangles amoureux, ou du sexe pour le sexe, je pense qu'il est probablement mieux que vous passiez votre chemin, moi en tout cas j'ai adoré ma lecture, c'est même pire que ça puisque c'est un véritable coup de coeur. Autant pour l'histoire que pour le style de l'auteur et maintenant je n'ai envie que d'une chose c'est m'arracher les cheveux car novembre me semble bien loin pour découvrir la suite.
Lien : http://thereadinglistofninie..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
FiftyShadesDarker
  19 octobre 2016
Un roman qui ne m'attirait pas vraiment au départ, car il y semblait avoir un trio. Mais quand j'ai commencé à voir les avis, puis les conseils des autres bloggeuses, j'ai eu envie de la découvrir. Et vraiment, je n'ai pas été déçu...
L'histoire est celle de Dixon, un psychiatre spécialisé dans les dépendances. A quelques jours d'écart, il va rencontrer Juliet et Madison. Avec Juliet, il va entretenir une relation sexuelle très prenante, alors qu'il semble attirer autrement vers Madison. Mais il va mettre du temps à se rendre compte de ce qu'il veut. Et Madison va avoir du mal à aussi voir qu'elle veut de lui, car elle a un copain, même si elle n'est pas vraiment engagée auprès de lui... Une histoire qui s'étale sur plusieurs mois, qui nous transporte dans le monde compliqué de l'amour.
Autant dire que je me suis très rapidement attachée aux personnages, surtout Dixen, qui est à la fois drôle et gentleman. Depuis, nous ne sommes pas vraiment dans un triangle amour, car l'on voit rapidement l'attirance entre Madison et Dixen et qu'ils sont tous les deux en couple quand ils se rencontrent, se voient, se revoient à quelques mois d'écart à chaque fois. En effet, on voit une hésitation des deux côtés concernant une possible relation, qui rend vraiment réelle l'histoire.
La fin est juste magique, mais en même temps flippante. En effet, on apprend des choses qui pourrait changer le cour de l'histoire liant Madison et Dixen. J'ai hâte de pouvoir lire le second tome et de retrouver Madison et Dixen.
Dixon est un psychiatre, qui a perdu sa fiancée un an plutôt. Cette dernière l'a quitté parce qu'elle était tombée enceinte et amoureuse du meilleur ami de Dixon. Autant dire qu'il a du mal à s'en remettre et enchaine les histoires sans sentiments, car c'est plus facile pour lui, étant donner qu'il a peur de souffrir une nouvelle fois. Mais quand il rencontre Madison, on voit qu'il veut aller plus loin, il veut la conquérir, mais ses réactions maladroites et réflexions nous font totalement rire, car il est vraiment gauche. Malgré tout, on voit son côté gentleman ressortir, ce que j'ai beaucoup aimé chez lui (avec son côté drôle bien sur). Comme l'histoire est prise autrement, nous sommes plus souvent du point de vue de Dixon, ce qui change vraiment.
Juliet est une fille qui souffre surement, mais je dois dire que je l'ai détesté dès que je suis tombée sur elle dans l'histoire. C'est une petite garce, qui veut obtenir Dixon à tout pris, même si elle se fiche complétement de lui. Elle ne le connaît pas et ne veut pas le connaître. C'est juste un bon coup et un bon parti pour elle, c'est pour cela qu'elle continue dans leur relation. Bref, elle m'a énervé du début à la fin.
Madison est une jeune fille, étudiante pour devenir infirmière, qui cache un lourd secret (qu'elle dévoile au lecteur et à Dixon en même temps). Et franchement, je me suis attachée à elle très rapidement : elle est souriante, joyeuse, mais aussi fragile. Bref, j'ai beaucoup ce genre de personnage. Surtout que quand l'on découvre son secret, on voit qu'elle est très très courageuse et elle a vraiment la volonté de surmonter cela en compagnie de Dixon. Donc j'ai beaucoup aimé ce personnage contrairement à Juliet, car elle est vrai et que Juliet est superficielle.
Le style d'écriture est vraiment comme j'aime descriptive au niveau de l'environnement et des sentiments. La lecture est rapide (finis en une soirée) et facile, rien de tel pour se détendre. Puis, le double point de vue est plus accès sur Dixon, donc cela donne un peu d'originalité dans la façon de découvrir cette histoire.
En général, une belle découverte, qui m'a rendu accro à Madison et Dixon pour une soirée. Hâte de lire la suite de leurs aventures.
Lien : http://www.fifty-shades-dark..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
Ninie067Ninie067   12 octobre 2016
– Je ne peux juste… pas… m’empêcher… de manger, lance Shamu la Baleine, en enfournant un troisième Twinkie.

Je devrais être davantage horrifié que cette fille tellement grosse prenne son pied, juste en face de moi, en dévorant ces friandises mais bizarrement, je ne le suis pas. Tout ça parce que la façon dont sa bouche souple et charnue engloutit la génoise dorée est la seule chose sur laquelle je parviens à me concentrer. Je ne peux m’empêcher d’imaginer que c’est ma queue qu’elle est en train de dévorer comme si mon sexe, contrairement à ce foutu Twinkie, était son dernier repas.

Me redressant prudemment sur mon fauteuil en cuir, j’ordonne à ma verge de ne pas réagir, vu que je suis là pour aider Shamu, ou plutôt Sharon, à vaincre son addiction.

L’addiction, selon cette mine qu’est Wikipédia, correspond à « la répétition continue d’un comportement en dépit de ses conséquences négatives, ou à une déficience neurologique conduisant à de tels comportements ».

Donc, qu’est-ce qui déclenche une addiction ? Qu’est-ce qui rend des gens comme Sharon ici présente complètement accros à une chose sans laquelle ils ne pourraient plus fonctionner ? Ça a sans doute l’air tout à fait ridicule d’entendre que certaines personnes ne parviennent pas à arrêter leurs comportements nocifs. Ne sont-elles pas en contrôle de leurs actions ?

Il s’agit peut-être d’une habitude. Mais c’est par choix qu’une habitude se forme, on peut ainsi y mettre fin si on le souhaite. Alors, peut-être s’agit-il d’un souvenir enfoui dans notre mémoire qui se rappelle soudain à nous ? On se contente de s’en servir d’excuse pour se défoncer, pour se bourrer la gueule, pour choper des MST à tout va ou, dans le cas de Sharon, pour devenir obèse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Marlene_lmedmlMarlene_lmedml   29 septembre 2016
« -Docteur Mathews, votre rendez-vous de 12h30 est arrivé, annonce Madame Vale dans l’interphone.

Sa voix chantante me sort de ma rêverie, je m’éclaircis la gorge avant de répondre :

-Faites la entrer.

J’affiche sur mon ordinateur la page pour les nouveaux patients et commence à taper les détails concernant Mademoiselle Juliet Harte.

Age : 26 ans.

Genre : Femme.

Adresse : 18 Union Square West, New York

Trouble : Addiction au sexe.

Oh mon dieu.

-Docteur Mathews ? lance une voix veloutée et, prête à la saluer, ma queue commence à se redresser.

Mes yeux quittent l’écran de mon ordinateur pour découvrir que Mademoiselle Juliet Harte est le pêché à l’état pur dans un écrin de perfection.

Ses cheveux blonds sont noués en chignon et quelques mèches retombent sur son visage, attirant l’attention sur des yeux bleus qui appellent au sexe. Ses lèvres recouvertes d’un gloss clair sont les plus sensuelles que j’ai jamais vues. Les images de ce que cette bouche pourrait me faire m’assaillent et me forcent à me réinstaller délicatement sur mon siège. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11
AudreyautrementAudreyautrement   11 octobre 2016
Je devrais être davantage horrifié que cette fille tellement grosse prenne son pied, juste en face de moi, en dévorant ces friandises mais bizarrement, je ne le suis pas. Tout ça parce que la façon dont sa bouche souple et charnue engloutit la génoise dorée est la seul chose sur laquelle je parviens à me concentrer. Je ne peux m’empêcher d'imaginer que c'est ma queue qu'elle est en train de dévorer comme si mon sexe, contrairement à ce foutu Twinkie, c'était son dernier repas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          32
MelieGreyMelieGrey   01 novembre 2016
- Qui sait si on aura un jour cette fichue réponse ? Mais après cinquante ans de mariage, j'ai appris une chose - il marque une pause pour faire monter le suspenses. La vie et l'amour, ce n'est pas attendre que l'orage passe... C'est apprendre à dans sous la pluie. Je vous remercie.
Commenter  J’apprécie          40
MelieGreyMelieGrey   01 novembre 2016
- Re-bonjour Mademoiselle, dit le concierge en souriant. C'est encore pour vous - il me tend un petit sachet-, de la part du...
- Docteur Mathews, dis-je en complétant sa phrase et il acquiesce. Là c'est vraiment trop !
- Il m'a dit que vous diriez exactement cela. Alors, au cas où il vous viendrait à l'idée de les refuser, le Docteur Mathews me fait dire que les articles ne sont pas remboursables, dit le concierge en se mettant à rire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : addictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
297 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre