AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2709660040
Éditeur : J.-C. Lattès (21/12/2016)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 161 notes)
Résumé :
Coffret réunissant les 3 tomes de la série "Cinquante nuances...".
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (40) Voir plus Ajouter une critique
alucine
  27 janvier 2014
Certains se diront peut-être que j'opte pour la facilité en rassemblant les trois tomes pour cette chronique mais sachant que je les ai lu d'affilé (en moins d'une semaine !) vous aurez donc pour une fois mon avis sur la trilogie complète ;-)
Bon ben voilà ça y est, je suis entrée dans le cercle des lectrices de Fifty shades ; LA saga outre atlantique qui a tant fait parler d'elle depuis sa sortie en France en octobre 2012 !
J'en avais déjà beaucoup entendu parler de la part de quelques amies, copinautes, bloggeuses… en passant par les émissions de TV, radios etc… et on peut dire que la publicité autour de ce livre n'aura épargné personne !! Et comme depuis plusieurs semaines les réseaux sociaux sont saturés par les images prises à la volée du tournage du film qui est actuellement en préparation, alors je me suis dit qu'il était grandement temps de passer à l'action !
Sachant que je vais faire un condensé des 3 livres, il serait préférable d'avoir lu la trilogie avant de lire la suite de cette chronique (même si je m'efforce de ne rien spoiler) : À bon entendeur, salut !
Pour résumer cette histoire en trois lignes : Anastasia Steele tout juste vingt et un an, jeune étudiante, fait la connaissance de l'énigmatique et richissime PDG Christian Grey lors d'une interview. Elle se sent aussitôt attiré par cet homme qui l'impressionne énormément et va rapidement se rendre compte que cet homme aussi beau soit-il possède un côté sombre qui entre en totale contradiction avec ses propres convictions. Or, elle l'aime. Et par amour, elle va tenter de dépasser ses préjugés et ses peurs quitte à pénétrer dans le monde obscur et délirant que Christian va lui proposer…
Ici soyons clair, le côté sombre dont je vous parle est le sadomasochisme. Christian n'a jamais eu de relation amoureuse au sens propre du terme, mais uniquement des rapports avec des soumises sur lesquelles il exerçait une puissante domination. L'arrivée d'Anastasia dans sa vie va tout changer. Avec elle, il va vite comprendre qu'il désire bien plus qu'une relation dominant/soumise, il a besoin d'elle parce qu'elle lui fait du bien. Parce que grâce à son contact et sa présence, il commence à changer. Mais ça lui fait terriblement peur. Car Monsieur Cinquante Nuances est fait de teintes allant du plus clair au plus sombre, victime d'un passé douloureux il a grandi avec le sentiment de ne pas être quelqu'un de bien, inapte à être aimé même par sa propre famille. Il peut passer d'une humeur joyeuse à une humeur massacrante en quelques secondes seulement, c'est assez déroutant même pour le lecteur. C'est un maniaque du contrôle, allant jusqu'à surveiller Anastasia de très très près. Et l'on veut comprendre pourquoi. Que lui est il arrivé dans son enfance pour qu'il devienne ainsi ? Pourquoi refuse t'il que quiconque le touche, pourquoi a-t-il besoin de toujours tout contrôler ? le mystère qui entoure ce personnage est assez troublant et l'on veut savoir jusqu'où il est capable d'aller !
Le point fort de ce livre est sans aucun doute le personnage de Christian, toutes ses facettes qui sont multiples et tous les mystères entourant son personnage. Anastasia est quand a elle une jeune femme assez banale au premier abord, or son amour pour Christian va la pousser à accepter des choses qu'elle ne se croyait pas capable de faire – ni d'y prendre du plaisir – avant de le rencontrer. Elle détient beaucoup de force, de volonté et de courage car son M. Cinquante Nuances il faut pouvoir le supporter ! Elle va se retrouver dans des situations hors de contrôle, mais son côté autoritaire va affronter directement celui de Christian ce qui va provoquer beaucoup d'étincelles entre eux. Pendant longtemps lors de ma lecture, je me suis dit que cette relation était vouée à l'échec… que leurs différences étaient trop importantes, que ni l'un ni l'autre ne sauraient se satisfaire des désirs et besoins de l'autre, qu'Anastasia malgré ses efforts ne supporterait ni le passé de Christian (je parle notamment de ses ex soumises et de Mme Robinson), ni le contrôle qu'il exerce en permanence sur elle. Car avec Christian c'est à peine si elle peut respirer tranquillement !!
Comme nous suivons cette histoire depuis le point de vue d'Anastasia, nous savons dès le départ ce qu'elle pense de Christian. L'attirance très puissante qu'il déploie sur elle, les désirs qui l'assaillent, le besoin qu'elle a de lui… or pour Christian, hormis le côté perverse que l'auteure distille dès le départ, l'on ne sait rien d'autre sur son personnage. Et notamment ce qu'il désire vraiment lorsqu'il est avec elle, ce qu'il ressent… Et ce qui est intéressant est très agréable à suivre c'est le changement radical dont Christian fait preuve au fil des tomes. Car peu à peu nous allons comprendre le rôle d'Anastasia auprès de lui. Elle va lui permettre de s'ouvrir au monde, de s'exprimer, de se rapprocher de sa famille, de faire la paix avec son passé et d'enterrer définitivement toute cette perversité qui le consume. Et au-delà du côté « sexe pervers» du livre, cette romance n'est pas du tout déplaisante à suivre…
Parlons un peu du sexe…
Et oui car du sexe il y en a ! Puisque si ce livre a autant fait parler de lui c'est bien grâce à cet aspect qui est très très présent.
J'ai lu sur certains avis que ce livre était pornographique, ce qui à mon sens est entièrement faux ! Certes les rapports sexuels sont minutieusement décrits, cependant j'ai trouvé qu'il se dégageait bien plus d'émotion et de sensualité de la plupart de ces descriptions plutôt que de vulgarité. Ici il s'agit plutôt d'érotisme et si la perversité de M. Cinquante Nuances est quelque fois déroutante, lorsqu'il est avec Anastasia il s'agit plus d'une recherche de plaisir, une façon différente de pratiquer le sexe tout en étant conscient du bien-être de l'autre et surtout en respectant certaine règles. Je dirai pour clore ce sujet que c'est un roman à caractère érotique qui permet probablement de voir d'un autre oeil la pratique SM.
Ce qui m'a le plus énervé.
Clairement le sexe est trop présent. Christian est insatiable, il est capable de faire l'amour dix fois par jours et coup sur coup, il est toujours open !!! Sincèrement si au début c'est sympa, (et ça donne chaud !), arrivé au deuxième tome j'avoue avoir trouvé ce côté olé olé un peu lassant même s'il existe néanmoins une intrigue en toile de fond qui m'a tenue en haleine jusqu'au bout. (Notamment l'origine du côté pervers de Christian, et puis il y a Leila, l'horrible Mme Robinson et les intentions de Jack l'éditeur qui intriguent jusqu'à la fin !).
L'attitude d'Anastasia et son langage lorsqu'elle est au contact de Christian les « Oh la vache ! », « Non ! », « Putain ! », « Merde ! »… et les redondances au niveau de ses pensées, « il est trop beau… » Sans compter les répétitions assez copier/coller lors de leurs rapports sexuels, globalement ça se passe toujours un peu de la même façon. L'émotion qu'elle ressent dans ces moments là, ce qu'elle perçoit… au bout des trois tomes ça devient un peu agaçant. Je pense que cette saga ne méritait pas trois tomes car si l'on enlève toutes les scènes de sexe, il ne doit pas en rester grand-chose.
En bref : Des personnages torturés et d'une complexité absolue. Beaucoup de sensibilité derrière un thème quelque peu déroutant quoique de plus en plus étendue dans la littérature d'aujourd'hui. C'est aussi l'histoire d'une seconde chance pour devenir quelqu'un d'autre, une belle histoire mêlant amour, déception, jalousie et souffrance… Si en premier lieu ce roman nous montre les aspects d'une relation purement sexuelle, rapidement elle évolue vers une passion aussi enflammée que dévastatrice. Entre Anastasia qui refuse d'être une soumise et qui par tous les moyens cherche à obliger Christian de s'ouvrir à elle, et lui le dominant, qui a besoin de faire mal pour éprouver du plaisir. le duo est chaud, beau, explosif et touchant !
Ce n'est pas le roman du siècle ni un réel coup de coeur et à mon avis cette saga a bénéficié d'une publicité exagérée mais ceci dit cela a été très plaisant et j'ai passé un très bon moment en compagnie du chaud bouillant M. Cinquante Nuances et de la courageuse et ô combien amoureuse Anastasia.
Lien : http://www.a-lu-cine.fr/50-n..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Makina11
  07 septembre 2016
J'ai commencé les bouquins parce que je voulais savoir ce que c'était exactement avant d'aller voir le film. Mais je savais déjà que c'était une fanfiction (oeuvre qui reprend les personnages, ou les univers d'un autre roman). Je pense que ça a altéré ma vision des choses.
J'ai été emportée très rapidement. Ana s'est rapprochée de moi pour finalement me permettre de vivre cette histoire avec Mr Grey par procuration. J'étais complètement accro pendant tout le premier tome, dès que j'avais un moment de libre je prenais le bouquin et j'avançais quitte à arriver en retard après. C'est la force de ce livre pour moi. Plus que ça je dirai que c'est la force de l'auteur. Elle réussit à nous prendre et ne nous lâche plus. Ça semble pourtant paradoxale compte tenu du style d'écriture qui n'est pas franchement très emballant. Mais je pense que c'est ce qui le permet aussi. C'est simple. Parfois un peu trop simple. Cette simplicité permet de se mettre à la place de Ana, de se confondre avec elle, puisque d'une certaine façon, on serait tous capables d'écrire cela si on le vivait. L'histoire devient tellement plus vivante et prenante. le problème c'est que ça ne marche que sur le court terme. Au bout du troisième tome c'est lassant. Il n'y a pas assez de relief, de possibilités dans l'écriture pour permettre au lecteur de tenir longtemps dans le bouquin.
Ce qui m'a autant maintenue dans l'histoire c'est l'amour inconditionnel entre les deux personnages. J'ai adoré retrouver l'amour de Bella et Edward qui était dans Twilight un peu éclipsé par le super naturel autour d'eux. Ça m'a fait tellement de bien de retrouver cela que du coup j'ai un peu éclipsé le reste. Je me suis focalisée sur ça et j'ai interprété le reste par rapport à ça. du coup les scènes de sexe sont juste devenues un prétexte pour se montrer son amour. N'est-ce pas le but premier ? On appelle bien ça « faire l'amour », c'est qu'il y a une raison. Certes au début du livre ils ne « font pas l'amour », ils « baisent » et c'est justement ça qui est intéressant ! Pour moi, les scènes de sexe montrent particulièrement bien l'évolution de leur relation, les sacrifices de l'un et de l'autre pour que ça marche et la confiance qu'ils se font. le SM (Sadomasochisme) fait parti de cette évolution et il n'y en a pas tant que ça dans le livre. Pour avoir lu les critiques de la communauté BDSM, j'ai l'impression de ne pas avoir lu le même livre que eux. Tout ce qu'ils reprochent au livre de ne pas faire, y est finalement. Et pour ma part je n'ai pas trouvé de scène de viol dans les trois livres. Ce qui me gêne plus dans le SM c'est que ça dénote complètement avec la pureté de l'amour qu'ils se portent. Cette pureté qui est si magnifique dans Twilight, si appréciable dans notre monde, elle est perdue ici. La pureté des sentiments reste présente et c'est ce qui m'a plu, mais elle semble salie par tout ce qu'il y a à coté. le mélange des deux est un peu bizarre, comme s'il y avait un décalage, un écart entre ce que sont les personnages au lit et en dehors de ce lit. D'une certaine façon on retrouve ce décalage dans Twilight avec la condition de vampire d'Edward mais ça ne fait pas exactement le même effet.
J'ai beaucoup aimé retrouver Edward dans Mr Grey. Débarrassé de son problème de vampirisme, il semble plus profond, plus attirant aussi. On retrouve les autres personnages de Twilight dans le livre. Par contre j'ai beaucoup apprécié la petite place que prend José par rapport à celle de Jacob dans Twilight qui m'avais assez rapidement énervé. Quant à Ana, j'ai plus eu l'impression de voir l'auteur ou ce qu'elle aurait aimé être ou faire, que Bella. Il est du coup beaucoup plus simple de s'imaginer à sa place. Qui ne reverrait pas de ça (SM mis à part) ? Christian, comme Edward avant lui, représente un idéal, certes inatteignable, mais l'idéal de beaucoup de filles (pour ne pas m'avancer et prendre mon cas pour une généralité). Il n'est pas parfait mais ses défauts sont minutieusement choisis pour plaire presque autant que ses qualités. le plus gros défaut de Christian est son obsession du contrôle et sa jalousie maladive. Mais combien de filles n'ont pas rêver de rendre jaloux leur copain ? Parce que cela montre que la personne tient à vous et vous aime. Christian est plein de défauts typiquement féminins, et c'est ce qui plaît, car ça le rapproche de nous. Ça le rend humain et en même temps tellement parfait.
Enfin je pense que la vision du livre que l'on a dépend de ce que l'on veut y voir. Je cherchais l'amour dans ce livre, je l'ai trouvé. Mais ce que je cherchais, ce qui comptais pour moi quand j'ai lu ce livre, m'a permis de le voir d'une tout autre façon. Les scènes de sexes ne comptaient plus vraiment, seulement dans l'expression de leur amour. Si à l'inverse de moi, on prend le livre comme un livre érotique et que l'on recherche le sexe, on est servi aussi. Tout dépend de l'angle de vue que l'on a. Ainsi je peux comprendre les deux sens de lecture du livre bien que pour ma part, voir le livre comme un livre porno ne m'intéresse absolument pas ! C'est pour ça que je préfère ma vision des choses, un peu plus glamour et innocente, voir naïve même...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Patpepette
  03 août 2015
Tome 1
J'ai lu ce roman en deux fois, la première fois, je trouvais qu'il n'y avait pas assez de rebondissements et que de longs passages décrivaient toujours la même chose. J'ai donc décidé de laisser tomber. Puis je m'y suis remise et au final, cette histoire est prenante, on s'attache vite aux deux personnages principaux de l'histoire. Anastasia et Christian Grey, deux individus que tout oppose et pourtant on se laisse happer dans leur histoire particulière et l'on se demande jusqu'où ce type de relation va bien pouvoir
les mener ? A la fin du roman Anastasia quitte Christian donc il faut lire le second tome pour découvrir ce qu'il va advenir de nos deux amoureux.
TOME 2
Dans ce deuxième tome, après une rupture de très courte durée, le couple se reforme.
La relation entre Ana et Christian change. La tendance serait presque inversée. Ana est prête à faire des efforts par amour pour son homme. Elle irait presque chercher la relation sadomasochiste, alors que de son côté Christian essaye de se soigner pour avoir un comportement sexuel plus normal pour sa belle. J'ai bien aimé le passage où
Christian est porté disparu, mais un peu déçue que celui-ci réapparaisse aussi vite. Cela
aurait donné un peu plus de piment à l'histoire. Quoiqu'il en soit l'auteur arrive à accrocher le lecteur qui finit par être intrigué par le passé morbide de Christian. D'autant plus, que
l'histoire évolue dans le bon sens puisqu'une demande en mariage est formulée.... que va-
t-il se passer ? Lire le tome 3
Tome 3
Dans ce troisième tome, nous y trouvons un peu plus d'intrigues, ce qui captive
davantage le lecteur. Il y a le dangereux Jack Hyde qui en veut à mort à Christian et
qui malgré une surveillance rapprochée, met la vie du couple en danger. Puis une certaine
Laïla, ex soumise de Christian, qui vient à son tour les menacer. Le père adoptif d'Ana à
un grave accident, Christian soutien sa femme de son mieux. Après quelques jours de
coma il s'en sort et il est rapatrié, dans un centre de rééducation près de chez eux.
Sans suit l'annonce de la grossesse d'Ana qui crée une certaine tension dans le couple.
Chacun pars furieux l'un contre l'autre. Durant ce temps nous avons la tentative isolée d'Ana pour sauver la soeur de Christian retenue prisonnière par Jack avec demande de ranço
Elle n'hésite pas une seule seconde à réunir l'argent en mentant à Christian. Cette
dernière est par la suite sauvagement agressée par le ravisseur, mais réussi grâce à une arme et à l'intervention de son mari, elle s'en sort. elle est blessée mais le bébé n'a rien !
Mia la soeur de Christian est saine et sauve grâce au courage d'Ana.
Bréf, après un certain nombre de péripéties dangereuses, le couple se réconcilie et
Christian qui a eu très peur de perdre sa femme, fini par accepter l'arriver du bébé.
L'histoire se termine, lorsque l'enfant à deux ans est s'appelle Teddy et qu'Ana est à
nouveau enceinte d'une petite fille cette fois, qui va naître bientôt.... Ils habitent maintenant
une nouvelle maison et ils semblent nager dans le bonheur total. Christian est un
excellent père aimant et très attentionné. Ce troisième tome et le meilleur pour ma part.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
contersornettes
  24 janvier 2015
Comme quoi avec une bonne publicité on vend et on nous fait acheter (lire) n'importe quoi. Seule fille de mon entourage à ne pas avoir lu la saga, j'ai cédé sous la pression... Et quelle déception!!
L'histoire est pleine de cliché, le happy-end à l'américaine est vomitif et le tout manque cruellement de relief et d'originalité.
Le tome 1 est facile à lire, il faut dire que nous sommes loin d'un chef d'oeuvre littéraire.
Le tome 2 est une déception monumentale, les scènes coquines ne le sont pas, une impression de déjà lu ( copier-coller tome 1?).
Le tome 3 fut une épreuve longue et douloureuse.
Je ne comprends pas l'engouement provoqué par cette saga.

Commenter  J’apprécie          100
antihuman
  11 février 2015
Plus que jamais on aura vu le public adorer une nullité dans tous les sens du terme - et surtout concernant ce porno à l'eau de rose vaguement "X" à destination de toute belle-mère aigrie (ou alors de sa fille plus jeune, qui peut-être est encore pire...)
Plus que jamais on aura constaté que l'empereur est nu et que le niveau décent est en fait situé à mille lieux sous les mers concernant une infinité qui ne connaît pas Nabokov, ni Barbara Cartland dont cette "oeuvre" est une sorte de pot-pourri. Au moins, dans "Angélique, marquise des anges" il y avait une histoire, les scénaristes essayaient de se distinguer parmi l'intrigue mollassonne alors qu'à coté, ce livre à l'air d'avoir été rédigé par une dame-pipi mesquine rêvant de péplums sanglants et sexuels et aussi de riches people déviants de leur route habituelle vers Disneyland, pour une fois. Car autrefois la plèbe n'osait pas se croire autant fourbe que son seigneur et maître, bien sûr que non, tandis qu'avec cette bible des égoûts parfumé avec un antique Chanel numéro 5; désormais elle ose se croire plus sournoise que lui !
Vous me direz, les gueux ont bien le droit de rêver, oui sans doute, mais alors pourquoi ne pas se révolter de ce que les mass-médias leur jettent à la gueule pour les nourrir ? Il y aurait pourtant matière à révolution nom d'une pipe, rarement on aura vu un bouquin de gare autant insipide et choquer le bourgeois par des fessées donnés par des milliardaires apoplectiques déja gâteux (camés à l'éther et sûrement aussi à la colle forte), avouons qu'il est tout de même malheureux que de nos jours d'aucuns pensent sérieusement que le meilleur gagne en général comme si on ne gratifiait que le meilleur comme une bonne et efficace tornade de la météo du soir à la télé. Toutefois et pour sa part, votre serviteur ne se servira pas de glaçon pour rafraîchir cette inculte morue lectrice qu'on sent de très loin...
D'ailleurs "50 nuances" est tellement et pathétiquement insignifiant que je n'ai même pas été jusqu'à la fin, croyant en un retournement spectaculaire de dernière minute: vous voyez, tout le monde espère en quelque chose dans la vie !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
PatpepettePatpepette   03 août 2015
"Pourquoi, Pourquoi, suis-je tomber amoureuse de Cinquante nuances ? Pourquoi ? Pourquoi pas de José, ou de Paul Clayton, ou de quelqu'un qui me ressemble ? Son regard de détresse quand je suis partie.... Choquée par sa férocité, j'ai été trop cruelle..... Peut-il me pardonner ? Pourrais-je lui pardonner, moi ? Mes pensées vont dans tous les sens, ricochant à l'intérieur de mon crâne. Ma conscience secoue tristement la tête, ma déesse intérieure est aux abonnés absents. Quelle triste matinée".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
babeamoibabeamoi   02 juin 2013
Tome 1:
Les hommes ne sont pas si compliqués que ça. On passe des heures à décortiquer leurs propos, alors qu'en fait ils pensent ce qu'ils disent.
Commenter  J’apprécie          20
babeamoibabeamoi   02 juin 2013
Tome 1:
Ne fais jamais confiance à un homme qui sait danser.
Commenter  J’apprécie          60
Videos de E. L. James (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de E. L. James
Cinquante nuances de Grey (2015), film dramatique américain par Sam Taylor-Wood. Bande Annonce VF
autres livres classés : érotiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle



Quiz Voir plus

Cinquante nuances de sexe

De quel livre, "Cinquante nuances de Grey" s'inspire-t-il ?

Harry Potter
Twilight
Le Parfum
Le petit prince

9 questions
906 lecteurs ont répondu
Thème : Cinquante nuances de Grey de E. L. JamesCréer un quiz sur ce livre
. .