AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2709650568
Éditeur : J.-C. Lattès (28/07/2015)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 3.41/5 (sur 534 notes)
Résumé :
Redécouvrez Cinquante Nuances de Grey à travers les yeux de Christian.
CHRISTIAN GREY contrôle tous les aspects de sa vie : son monde est ordonné, organisé et désespérément vide, jusqu’au jour où Anastasia Steele tombe la tête la première dans son bureau. Il tente de l’oublier, mais il est emporté dans un tourbillon d’émotions qui le dépassent. À l’inverse des autres femmes, Ana l’ingénue semble lire en lui à livre ouvert, et deviner un cœur d’homme blessé de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (162) Voir plus Ajouter une critique
mellemars
  30 juillet 2015
Je pensais qu'on ne pouvait pas faire pire que "50 nuances de Grey", que j'avais classé 1er dans mon top des livres les plus nuls du monde : je m'étais trompée. Vous me direz : mais pourquoi s'infliger cette lecture si tu as eu envie de vomir avec "50 nuances" ? (On me l'a prêté, déjà, hein, faut pas exagérer.) Deux raisons : la première, parce que les discussions avec les potes autour de ce bouquin sont hilarantes. La seconde : parce que j'avais naïvement espéré que Mrs James sauverait son personnage en lui donnant des pensées intelligentes. ERREUR ! Prenez le premier tome de la trilogie, gardez tous les dialogues, effacez ce qu'il y a entre et remplacez les pensées d'une gamine énamourée et niaise par celle d'un gros pervers psychopathe jaloux, macho et homophobe, et vous comprendrez à peu près de quoi est fait ce bouquin. Remplacez les déesses intérieures par la bite à Dudule, saupoudrez-le tout de cauchemars pseudo-psychologiques d'un gosse de trois ans et voilà, vous avez le pire étron littéraire du siècle !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          7414
LanaC
  13 septembre 2016
Grey,
Lui alors...
Ce roman est à mes yeux une réussite notable ! J'ajouterais sans aucun remord, qu'il est même supérieure au premier tome de la saga. Sans blague, .... qu'est-ce-qui nous a autant « excités » dans ce roman ? C'est LUI ! Ecrire ce livre n'offrait pas simplement une occasion de prolonger l'aventure, mais aussi et surtout, la possibilité de sonder l'esprit de Christian.
Comparer au roman intitulé « QUATRE » de Véronica Roth, .... « Grey », est une pépite. Car si le personnage de Tobias, fut sympathique celui de Christian a tellement plus à offrir.
Plus besoin d'analyser ses attitudes, ses phrases si courte et directe. Non ! Tout état là, le secret de ses pensés, l'explication de ses humeurs, la conduite de sa sexualité exacerbée par ses émotions ! Oh, oui... tout était là, écris noir sur blanc. Ne restait plus alors qu'à ouvrir le roman... et entrer dans son esprit pour découvrir la face caché/gardé, de Monsieur C.Grey.
La seule et unique chose que je regrette, non que je pleure !
C'est que l'auteur n'ait pas également écrit la Trilogie complète de son point de vue à lui.
Cela aurait été:
Plus animal, plus excitant, plus....
INTENSE !
PS: Cela étant, j'ai du mal à saisir pourquoi ceux qui n'on pas aimés du tout les premiers tomes de cinquante nuances, se sont risqué à lire celui-ci. Cela ne pouvait être qu'une déception. Pourquoi juger un roman épistolaire, si de base nous n'aimons pas cela? Je dis ça... je dis rien, c'est un exemple. Quand je lance ma critique sur ce roman, je ne parle pas du style travaillé ou non de l'écriture de ce roman, mais bel et bien du contenu en lui-même.
Et je crois que quand "juste" un personnage, un simple personnage, arrive à capter des millions de gens, de façon aussi irrépressible, hé bien il faut admettre certaines qualités à l'auteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          244
gwenleen
  05 août 2015
La curiosité est un vilain défaut! La preuve regardez ce qu'elle m'a fait lire ...
Après avoir beaucoup ri sur différents articles de la blogosphère et de la presse concernant le phallus de C. Grey, je me devais d'y jeter un oeil. D'autant plus que lorsque l'on parle d'un bouquin réimprimé en urgences (oui rien que ça) à 500.000 exemplaires (toujours rien que ça) peu de temps après sa sortie, nous nous trouvons face à un phénomène, je me devais d'explorer cette contrée quasiment inexplorée en ce qui me concerne. Ah je ne regrette pas le voyage ... Bon sang que c'est bon de rire!
Qui est le personnage principal ? J'hésite entre ce frappé de Grey, la cruchissime Anastasia, ou encore la queue (ouaip ça commence ouvrons le débat).
Commençons par Grey si vous le désirez (ou "qu'est ce que Jamie fout là dedans bon sang?!"). Je m'étais représentée le monsieur comme étant certes douteux, mais aussi beau, séduisant, surdoué, charismatique. A la lecture? Un frappadingue pas très net qui ferait bien de consulter (ah je suis mauvaise langue c'est vrai il y a le docteur Fynn ou du moins un nom du genre), et qui parfois s'apparente plus au membre du "CaraPils club" au vocabulaire limité (bébé-travail-baiser) que du bel homme d'affaire à l'intelligence exceptionnelle (je veux bien qu'il a été traumatisé mais tout de même!).
Anastasia est demandée pour sa petite description. Dieu merci on nous épargne sa déesse intérieure dans ce tome (mais c'était pour nous offrir pire j'y viens j'y viens), mais elle se mordille toujours la lèvre (chouette alors). Toujours aussi cruche en même temps on parle toujours de la même nana, l'auteure ne pouvait donc pas faire de miracles.
Le troisième perso arrive et il s'agit de ? de ? Oui n'ayons pas peur des mots : la queue de Christian Grey (le voilà le pire qui arrive). J'en suis sans voix ... Elle donne son avis, elle aime la musique, elle vit des expériences uniques, ... Oui j'ai bien lu. Non je ne confonds pas avec Anastasia qui elle n'ose pas donner son avis sur le coup (la queue au moins si ...), ni avec Christian pour qui de toute façon n'a pas besoin de le donner vu qu'il a raison (la queue au moins aurait-elle une capacité de se remettre en question?).
Tout un programme ? Oh yeah 406 pages de fou rire et de grands yeux éberlués sur le thème du "mais pourquoi?". Et j'avoue j'ai ri, beaucoup ri et c'est ce qui m'a fait tenir jusqu'au bout (alors que j'ai lâché la série originale après la lecture du contrat). Sauf que voilà le but premier est d'éveiller une forme de sensualité pas de se marrer ...
Après, je me demande: et certains sont vraiment émoustillés par ça ? Ca pimente vraiment la vie sexuelle de la ménagère ? Comment après ne pas avoir un premier rapport post lecture sans se foutre à rire ? Parce que mine de rien on se trouve face à un festival! Il est temps je pense de nous unir en pensée pour soutenir tout un tas de gens ...
Au point de vue fiction, unissions nos pensées pour :
- La queue parfois coincée dans des fringues qui l'étouffent et l'empêchent de s'exprimer librement mais heureusement, Grey est bon seigneur et peut aussi la laisser donner son opinion librement ...
- Ana qui doit sérieusement avoir des blessures à la lèvre à force de la mordiller et qui, on l'espère a un bon beurre de cacao, et pour info l'arnica ne guérit pas tout!
- Leur entourage qui doit quand même sacrément avoir pitié pour ceux qui savent, et qui serait sacrément surpris pour ceux qui ne savent pas.
AU point de vue de "la vraie vie", unissons-nous pour penser:
- Au personnel des urgences qui pensait sans doute avoir tout vu suite à la première trilogie et qui va devoir maintenant affronter du gimgembre
- Aux victimes consentantes qui tenteront des expériences "inédites" (hum hum)
- Aux victimes des ratés de ces mêmes expériences
- Et aux psys qui ont de chouettes jours devant eux ah ah ah (vive nous!)
Dites y'en a vraiment qui sont émoustillés par le livre ?
Lien : http://desmotssurdespages.ov..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          202
llianesiarra
  02 août 2015
Bon alors que dire, à pars enfin! Enfin ce livre tant attendu dont on avait eu un extrait alléchant à la fin du tome 3. Mais surtout enfin nous ne sommes plus dans la tête d'Anastasia! Au joie, bonheur! Je n'en pouvais plus d'Ana. Elle est tellement puérile, nunuche, bécasse enfin tous les surnoms peuvent lui aller pour décrire sa bêtise! Et la oh miracle nous sommes dans la tête de Christian! Enfin nous pouvons voir ce que pense notre mystérieux Christian. J'y croyais plus. Je voulais tellement être dans sa tête pour expliquer ses réactions et c'est enfin chose faite.
Bien entendu nous n'avons pas une histoire originale puisque c'est la reprise du tome 1 donc il ne faut pas s'attendre à de la nouveauté dans les actions quoi que à la fin nous avons le résumer de la première semaine après la rupture d'Ana et Christian qui est inédite donc bon un peu de nouveauté quand même.
Nous découvrons Christian et ses pensées. Bon faut l'avouer Christian est un pervers c'est pas possible. Je savais qu'il était tordu mais là on constate qu'il pense vraiment qu'à ça! Mais bon on l'aime quand même notre Christian. Petite déception quand même car il faut bien l'avouer Christian est un canard. Il accepte tous au final pour Ana. Elle le mène par le bout du nez et peut lui demander la lune qu'il lui donnera. Donc oui Christian est un canard. On avait une image de lui mystérieuse, distant, ne voulant pas s'engager mais ce n'est pas du tout le cas au finale. On le voit tomber amoureux au fur et à mesure alors que dans la première version il s'en cache bien.
De plus on en apprend plus sur ses cauchemars, sa vie avant, ses souvenirs, ses soumises et Elena. Perso Elena m'insupporte j'ai envie de la baffer à chaque fois pour son travail discret de sappe. Bref je l'aime pas mais bon personne n'aime la personne qui se met entre Christian et Ana. Nous n'apprenons pas encore tous sur le passé de Christian, juste quelques éléments et quelques pensées mais on commence à le comprendre.
Le grand point noir du livre c'est l'écriture. Oh mon dieu! Non mais E.L James à deux mots de vocabulaire ou quoi? Je ne compte plus le nombre de fois où le mot "baiser" apparaît mais on est à plus d'une centaine. Sérieux là y'a du boulot. Et aussi "elle se mort les lèvres" bon ok une à deux fois ça va mais une trentaine dans tous le roman faut arrêter. On passe outre mais sérieusement c'est fatiguant.
Bref un très bon moment (1 jour de lecture!), j'ai adoré être dans la tête de Christian. Il est 10000 fois plus intéressant qu'anastasia. Je suis toujours fan de lui même si c'est le plus gros obsédé de la planète ça reste notre Christian GREY. Et oui mesdames n'oublier pas: "Mr Grey va vous recevoir".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          151
QueLire
  30 décembre 2015
Surprise, c'est ce que je suis après avoir écouté « Grey » et, qui plus est, c'est agréablement surprise. J'ai pris beaucoup de plaisir a écouter cette histoire que je connaissais pourtant déjà. Je ne l'ai pas lu le roman, par contre j'ai lu le premier tome de la trilogie « 50 nuances de Grey ». Premier tome qui, je dois bien l'avouer, m'avait donné envie de m'arrêter là.
Ne jamais dire jamais
Je ne suis pas une grande fan de ce genre de littérature, je trouve ça agréable, au final, il s'agit juste de romances contemporaines agrémentées d'une petite dose d'érotisme. Mais on a vite fait le tour de la chose et donc, personnellement, je me lasse... Je suis revenue vers le genre, car « Grey » a connu un succès incroyable, les fans des premières heures étaient toujours présentes et il a su convaincre des lectrices plus sceptiques dont je fais partie.
Un point de vue masculin
L'histoire, est la même que celle du premier tome, c'est-à-dire la rencontre de Christian Grey, milliardaire de charme avec un penchant certain pour le SM et d'Anastasia, jeune étudiante vierge, qui ne le restera plus longtemps et sera initiée aux pratiques de son amant. Si dans le premier tome, Anastasia nous racontait son idylle, ici, c'est Christian qui s'y colle et c'est là que ça devient intéressant.
Anastasia, décrite par Christian, devient plus réaliste. Fini l'oie blanche pour qui on tremblait, ici, elle se dévoile en femme dominante qui sait ce qu'elle veut et où elle va. Tout ça change la donne, l'histoire paraît donc plus crédible. Au début, Christian, nous apparaît comme calculateur, il tente une approche purement commerciale auprès de celle dont il souhaite faire sa future « soumise », mais, au fur et à mesure que l'on avance dans l'histoire, il se dévoile et devient attachant.
L'écoute, une version sensorielle de l'histoire
J'ai donc choisi d'écouter « Grey » plutôt que de le lire. Verdict : J'ai adoré ! Je pense sincèrement que le livre m'aurait paru trop long, mais en version audio, les personnages prennent vie et Valentin Merlet, qui prête sa voix à Christian Grey au cinéma, tout comme dans ce livre audio, réussi la prouesse de jouer des scènes de sexe sans tomber dans le ridicule ou dans la contre-performance exagérée. Il a une voix posée et joue extrêmement bien sur les différences de tonalités, ce qui fait que l'on distingue parfaitement les pensées des paroles, l'agacement amusé de la contrariété et, chose importante pour ce genre d'ouvrage, il simule de façon crédible ;) . Ecouter cette histoire, ne laisse pas de marbre, c'est coquin, sans être obscène. Je me permets simplement de vous donner un petit conseil, si comme moi, vous l'écouter en voiture : N'oubliez pas de diminuer le son ou de faire pause quand vous devez ouvrir une fenêtre. Je vous épargne la description de la tête de l'employé de la station de Car-Wash lorsque je lui ai tendu les dix euros pour le lavage de ma voiture. Je lui ai montré la pochette et on a bien ri, sa femme est une grande fan m'a-t-il dit.
Alors encore une fois, je suis emballée par la version audio d'un livre qui m'aurait sans doute laissée indifférente.

Lien : http://que-lire.over-blog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Citations & extraits (76) Voir plus Ajouter une citation
OdlagOdlag   18 août 2015
- [...] Si elle est amoureuse, comme elle vous l'a dit, elle doit souffrir aussi. Alors je vous repose la question : avez-vous songé à avoir une relation plus conventionnelle avec elle ?
- Non.
- Pourquoi ?
- Parce que je me suis dit que j'en étais incapable.
- Certes, si elle ne peut pas être votre soumise, vous ne pouvez jouer le rôle du dominant.
Je le fusille du regard. Ce n'est pas un rôle. C'est ce que je suis. Subitement un mail à Anastasia me revient en mémoire. J'avais écrit : "Ce que tu ne comprends pas, il me semble, c'est que, dans la relation de domination-soumission, c'est la soumise qui a tout le pouvoir. Autrement dit, toi. Je répète : c'est toi qui as tout le pouvoir. Pas moi." Si elle ne veut pas de cette relation-là... alors moi non plus.
Une bouffée d'espoir monte dans ma poitrine.
Pourrais-je y arriver ? Avoir une relation vanille avec Anastasia ? J'en ai des fourmillements dans la tête. Peut-être, en fin de compte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
justineevaleojustineevaleo   23 février 2016
Après avoir jeté un coup d’œil rapide et désapprobateur sur le document, elle le signe. Mais avant même que j'ai pu me lancer dans mon argumentaire, elle me demande :
- Donc, vous allez me faire l'amour ce soir, Christian ?
Quoi ? Moi ? Faire l'amour ? Allez, Grey. Autant la détromper tout de suite.
- Non, Anastasia. Premièrement, je ne fais pas l'amour. Je baise... brutalement.
Elle tressaille. Ce sont en effet des paroles qui donnent à réfléchir.
- Deuxièmement, il y a d'autres papiers à signer. Et troisièmement, vous ne savez pas encore dans quoi vous vous engagez. Quand vous l'apprendrez, vous risquez de fuir à toutes jambes. Venez, je vais vous montrer ma salle de jeu.
Elle ne comprend plus. Un petit "v" se forme entre ses sourcils.
- Vous voulez qu'on joue avec votre Xbox ?
J'éclate de rire. Ah, bébé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          71
leslecturesdeValleslecturesdeVal   08 août 2015
Il est parti. Maman est assise sur le canapé. Elle est silencieuse. Elle regarde le mur, bat parfois des paupières. Je suis debout devant elle, mais elle ne me voit pas. J’agite la main. Elle me voit enfin, mais me fait signe de partir. Non, Asticot, pas maintenant. Il fait du mal à maman. Il me fait du mal. Je le hais. Ça me rend fou de rage. C’est mieux quand on est juste maman et moi. Elle est alors toute à moi. Ma maman. J’ai mal au ventre. C’est encore la faim. Je suis dans la cuisine, je cherche des cookies. Je tire une chaise pour atteindre le placard du haut. Je trouve une boîte de crackers. C’est tout ce qu’il y a. Je m’assois et ouvre la boîte. Il en reste deux. Je les mange. C’est bon. Je l’entends. Il revient ! Je saute de la chaise, cours dans ma chambre et grimpe dans le lit. Je fais semblant de dormir. Il me secoue. « Ne bouge pas, petit merdeux. Je vais baiser ta pute de mère. Je ne veux pas voir ta face de rat de toute la soirée, t’as compris ? » Il me gifle parce que je ne réponds pas. « Ou alors je te brûle encore, petit con. » Non ! non ! pas ça ! Je n’aime pas quand il me brûle. « Tu as bien compris, débile ? » Je sais qu’il veut que je pleure. Mais c’est difficile. Je n’ai pas le droit de faire du bruit. Il lève son poing et me frappe…

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
josepinajosepina   06 septembre 2016
- Oubliez les règles.Oubliez ces détails pour une nuit.J'ai envie de vous.J'ai envie de vous depuis que vous êtes tombée à quatre pattes dans mon bureau, et je sais que vous aussi, vous avez envie de moi. Autrement, vous ne seriez pas en train de discuter tranquillement avec moi de punitions et de limites à ne pas franchir. Je vous en prie, Ana, passez la nuit avec moi.
Je lui tends de nouveau la main: cette fois elle la prend sans hésiter. Je l'attire dans mes bras et la presse contre mon corps. Étonnée, elle pousse u petit cri étranglé. Lorsque je sens son corps contre le mien, les ténèbres refluent, sans doute repoussées par mon désir. J'ai envie d'elle. Elle m'attire follement car elle ne cesse de me déconcerter, à chaque instant. Je lui ai révélé mon secret, et pourtant elle est toujours là.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Adel89Adel89   16 novembre 2016
- Autrement dit, vous êtes un maniaque du contrôle, conclut-elle, absolument sérieuse.
Mais qu'est ce que... !? Ce regard candide m'a percé à jour. "Contrôle", c'est mon second prénom.
Je la dévisage froidement.
- Oui, j'exerce mon contrôle dans tous les domaines, mademoiselle Steele.
Commenter  J’apprécie          100
Videos de E. L. James (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de E. L. James
Cinquante nuances de Grey (2015), film dramatique américain par Sam Taylor-Wood. Bande Annonce VF
autres livres classés : érotiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle



Quiz Voir plus

Cinquante nuances de sexe

De quel livre, "Cinquante nuances de Grey" s'inspire-t-il ?

Harry Potter
Twilight
Le Parfum
Le petit prince

9 questions
903 lecteurs ont répondu
Thème : Cinquante nuances de Grey de E. L. JamesCréer un quiz sur ce livre
. .