AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Cold Hill tome 1 sur 2
EAN : 9782266308557
400 pages
Pocket (13/02/2020)
3.68/5   675 notes
Résumé :
Le déménagement dans ce manoir charmant, en haut de la colline, devait être le point de départ pour une nouvelle vie. Après des années passées dans la banlieue de Brighton, Ollie Harcourt ne pouvait rêver mieux qu’une existence paisible à la campagne. Le reste de la famille suit d’un pas hésitant, mais ne rechigne pas pour autant à cette nouvelle aventure.
Cependant, peu après leur installation, des scènes étranges se déroulent dans la maison.
Des ombr... >Voir plus
Que lire après La maison des oubliésVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (191) Voir plus Ajouter une critique
3,68

sur 675 notes
Après cet éprouvant Oui-Oui, il me fallait une lecture relaxante et un Peter James m'a semblé un excellent choix.
La maison des oubliés m'a tendu les bras, dans lesquels je me suis empressée de me lover.

Qui dit auteur hors du commun dit récit hors du commun.
Je n'avais pas entre les mains une bête histoire de fantômes et d'esprits lambda.
C'est bien plus profond que ça.

Si vous choisissez de me suivre et de lire ce roman, attendez-vous à être ému, bousculé ; les nerfs à fleur de peau, mais perplexe aussi.

*******

Quelle magnifique demeure, à seulement 15 km de Brighton.
Se dressant entre forêts et vallons à perte de vue, la Maison de Cold Hill s'impose en grande maîtresse des lieux, au sommet de la colline.
À ses pieds, moutons et alpagas paissent tranquillement dans les pâturages de la propriété loués à un fermier.

La famille O'Hare, parents de deux jeunes enfants, viennent d'acheter le "château" comme le dit la petite Daisy quand elle aperçoit la maison que ses parents viennent d'acheter.
Johnny et Rowena savent que beaucoup de travaux les attendent dans leur nouvelle demeure, mais cela ne leur fait pas peur, anticipant leur bonheur futur dans ce coin de paradis.

Alors qu'ils rejoignent le porche de la maison, le vent se lève, la pluie s'abat Rowena distingue le visage d'une femme derrière une fenêtre de la bâtisse.
Peut-être des gens finissent-ils le ménage avant leur arrivée...

Le ciel s'assombrit soudain et un grondement menaçant se fait entendre. le tonnerre ?
Une ardoise se détache du toit, entraînant d'autres tuiles coupantes en avalanche...
Bah oui ! Fallait pas se garer si près, il faut dire aussi...

Des années plus tard, Ollie, Caro, et leur fille de 12 ans Jade, arrivent à Cold Hill.
Nouveaux propriétaires de la maison, ils ont mis tout ce qu'ils avaient dans son acquisition.

S'attendant à quelques travaux, ils anticipent de belles et heureuses années dans La Maison de Cold Hill.
Les "quelques" travaux se transforment en chantier, la maison n'étant pas décidée à se laisser faire.

*******

J'avais déjà lu ce livre il y a des années, mais figurez-vous que je l'ai redécouvert avec autant de sensations que la première fois.
Quel auteur ! Quel génie !

Entre rêve et réalité, le récit m'a emportée, subjuguée, envahie d'émotions contraires.
Les certitudes volent en éclats, passé, présent, futur, se mélangent sans qu'on en ait conscience.

Les personnages sont très attachants. La plume... ai-je besoin d'en parler ? Peter James n'est pas l'un de mes auteurs préférés pour rien.
Les paysages sont décrits à la perfection ; le récit foisonne de détails, sans la moindre longueur.

Il vous attend !
.
.
Commenter  J’apprécie          12271
Je suis Peter James depuis son premier roman (policier) et je dois dire qu'avec ce dernier , il m'a surprise. Je m'attendais à une énième aventure du commissaire Grace, (que j'adore ), mais Mr James nous embarque dans une histoire de maison hantée , d'où l'on ne sort jamais … car , le manoir de Cold Hill, on l'achète, on veut le rénover mais on ne voit jamais la fin des travaux : on meurt avant..
"JAMAIS VOUS NE QUITEREZ MA MAISON ."
Ollie y a cru , lui qui voulait une demeure de prestige, où habiter avec sa femme Caro et sa fille Jade. Hélas, dés le début, des phénomènes inexplicables se produisent. Une " chose" le prévient, il ferait mieux de partir. Mais Ollie, a mis toutes ses économies dans cette demeure prestigieuse , pour lui, et Caro : pas question de céder , leur budget ne le permet pas . Alors, il cache des petites choses à sa femme et celle-ci fait pareil de son côté. Et puis on minimise:
" Un fantôme, c'est juste de l' air coloré, pas vrai ? "
" On va s'en sortir, affirma-t-il d'un ton catégorique. je te le promets. (…)
DANS TES REVES ,OUAIS "

C'est un roman que j'ai eu envie de fuir à toutes jambes… Peter James, ne fait pas de cadeaux, on sent , on sait que ça s'est mal terminé pour certains… On espère, mais on "flippe" !
L'auteur a choisi de nous placer du côté humain, dans la tête des familles qui aménagent. Pas une seule fois , on saura ce que pense les fantômes.
On aura tout de même une explication, Ollie enquêtera gentiment. On saura pourquoi, le fantôme veut reprendre possession des lieux et éjecter les nouveaux arrivants. Aucun échange digne de ce nom entre eux.
Peter James préfère orienter son récit du côté de la science. Ce n'est pas parce qu'on ne voit pas, qu'on entend pas quelque chose, qu' elle n'existe pas..
Méditez braves humains ,et en attendant si vous tombez sur une petite annonce du genre : " Vend immense propriété , style Georgien, manoir à rénover "etc...Passez votre chemin , je vous assure que ce sera mieux pour votre santé mentale, vos chakras, votre couple , votre petite famille , tout ça , tout ça …


Challenge Mauvais Genres.

Commenter  J’apprécie          644
Au bas de Cold Hill, une pancarte "Manoir à vendre".
A priori un charmant manoir, à retaper tout de même, cela fait quelques années qu'il est laissé à l'abandon.
Mais cela ne semble pas faire peur à Ollie et Caro qui investissent toutes leurs économies dans ce bien. "VENDU".

Bienvenue dans la campagne anglaise. Mais ce manoir va vite devenir un gouffre financier, les tapisseries se décollent au milieu de la nuit, les murs s'effondrent et les robinets s'ouvrent tout seuls en plein sommeil, inondant la chambre à coucher. Tiens... le lit a changé de place...

Avec ce lit qui bouge à 180°, il y a ce petit coté l'exorciste, même si la fille ne balance pas de gerbe verte à l'autre bout de sa chambre. Mais il y a bien ce premier pasteur, puis ce second pasteur qui paraissent tout aussi perplexes. le manoir cacherait-il un profond secret. Ou serait-il occupé par des indésirables, des oubliés d'un autre siècle.

Je pose ainsi sur la table le thème de ce roman, une histoire de fantômes et d'accidents inhabituels. de quoi, en tant que maître des lieux, se poser des questions. du genre vivre avec ou chasser ces esprits. Et une fois admis le fait qu'on n'est pas dans un rêve, à quoi se raccrocher si ce n'est à la folie. le manoir de Cold Hill en deviendrait même un cauchemar. Vous reprendrez bien une tasse de thé... ou un verre d'Ardbeg... pour sentir le fumé-tourbé des maisons hantées.

Hey Ollie, c'est quoi cette fenêtre entre la chambre bleue et la chambre jaune... mais... mais... on dirait qu'il y a des personnes qui nous regardent par la fenêtre ?

"Caro et Ollie se tenaient nus à côté du lit, grelottants.
- Est-ce qu'on devient fous ? demanda-t-elle.
Il souleva les quatre coins du matelas, l'un après l'autre et observa les écrous rouillés qui maintenaient le cadre. Il essaya de les dévisser à la main, mais aucun ne se desserra.
- Ollie, c'est juste impossible.
Il perçut la terreur dans sa voix. Il regarda la plafond, puis les murs, puis de nouveau le plafond, dans la confusion la plus totale.
- On est en train de rêver ?
- Non, ce n'est pas un rêve."

Une nouvelle pancarte en bas de Cold Hill : "A VENDRE".
Commenter  J’apprécie          457
Une chouette famille va acheter une énorme maison et s'en mordre les doigts. Tout comme les précédents propriétaires d'ailleurs...
Bon, déjà, rien que le fait de devoir investir jusqu'à son dernier centime dans une maison immense qui tombe littéralement en ruine ne semblait pas l'idée du siècle, surtout que l'argent ne coule que rarement à flot, même si on se croit à l'abri du besoin.
La maison est évidemment isolée, les soucis vont bien sur s'accumuler très rapidement, entre les travaux beaucoup plus nombreux et plus chers que prévus, quelques tensions dues à l'argent qui va rapidement manquer, la belle-famille qui semble hostile à cette installation, des ennuis au travail, une ado qui ne s'habitue pas à sa nouvelle école, et plein de petites impressions fugaces très désagréables.
La vie au sein de cette immense maison va rapidement devenir difficile, l'ambiance est lourde, malsaine, et la peur va s'insinuer peu à peu car il se passe des choses inexpliquées dans ce lieu que les habitants du coin jugent "maudit".
Le fait de mêler les soucis matériels et financiers aux phénomènes paranormaux est bien vu car on ne sait pas trop ce qui est réel ou pas.
Moi qui adore les romans avec des maisons hantées, j'ai passé un très bon moment avec celui-ci, même si l'horreur n'est pas poussée très loin.
Ici, ce qui prime, c'est la tension qui monte du début à la fin, les soucis qui s'accumulent au point qu'il devient impossible de faire machine arrière, la peur qui grandit peu à peu, au fur et à mesure qu'on prend conscience de ce qui se passe vraiment dans cette maison.
La cause de tous ces phénomènes n'a rien de révolutionnaire pour un roman de ce genre, mais l'intrigue est bien menée, le lecteur se sent très mal à l'aise lui aussi au sein de cette demeure et ne sait pas trop comment cette famille pourra s'en sortir et si elle pourra seulement s'en sortir vivante. L'écriture est simple, sans fioriture, mais cela coule tout seul.
Un très bon moment pour qui aime se faire un petit peu peur, mais sans que ça soit sanglant ou véritablement terrifiant non plus.


Commenter  J’apprécie          420
Qui n'aimerait pas s'installer dans un charmant manoir, le retaper pour gagner en qualité de vie ? On aimerait tous vivre une nouvelle aventure… J'aimerais me trouver un charmant cottage… Y vivre paisiblement… Ollie, ne se doutait pas que l'arrivée de sa famille, dans leur nouvelle maison, allait complètement chambouler leur vie. Ollie ne se doutait pas que cette maison était déjà habitée et que leur présence allait être aussi problématique. Cette famille pensait prendre un nouveau départ, pourtant leur vie va basculer dans l'horreur…

Je lis peu de livres ayant pour thème les maisons hantées, pourtant, j'en suis friande. En même temps, il y a peu de romans qui abordent ce thème, plein de frissons. J'aime bien avoir le coeur qui s'emballe face à la description de scènes d'horreurs, c'est d'ailleurs pour ça que j'apprécie particulièrement les films d'horreur ! Mes enfants me prennent pour une folle, quand je rigole en plein milieu d'une scène bien glauque !

Je ne connaissais pas la plume de l'auteur, que j'ai découverte avec « la maison hantée », mais je dois dire que l'alliance du nom, de la couverture et de la quatrième me laissait présager un bon moment de plaisir, et je n'ai pas été déçue !

On y trouve aussi bien du frisson, que l'atmosphère des campagnes anglaises. La plume est très visuelle, ce qui permet de s'immerger totalement aux côtés de cette famille qui sombre, peu à peu dans l'horreur.

Sur la carte postale, tout semblait parfait : quitter la ville pour une vie plus calme à la campagne, une maison avec du caractère, même si elle est dans un état de délabrement avancé, qu'à cela ne tienne, Ollie est prêt à toutes les rénovations pour construire son paradis. Mais l'aventure va tourner court, l'ambiance devenant étouffante au fil des pages, avec événements inexpliqués qui viennent ternir le tableau, et le moral des troupes…

On ne peut pas dire que l'auteur nous entraîne dans un récit glauque et surnaturel, c'est plus une ambiance sombre qui s'installe peu à peu, sans jamais tomber dans l'improbable. C'est justement cet aspect qui donne une certaine crédibilité à l'intrigue. L'auteur n'en fait ni trop, ni pas assez, il a la juste mesure, distillant le froid dans le dos au fil des pages, sans tomber dans l'invraisemblable. Et c'est cet aspect qui donne une certaine réalité, même si on est content de savoir que nous ne sommes pas personnellement la cible des phénomènes paranormaux.

Ces bruits, ces déplacements, ces apparitions inexplicables, le voile entre les morts et les vivants est bien ténu, offrant un ambiance glaçante pleine de réalisme.
Lien : https://julitlesmots.com/202..
Commenter  J’apprécie          392

Citations et extraits (39) Voir plus Ajouter une citation
Et si tout ce qui a été existait encore , le passé, le présent et l'avenir, et si nous étions prisonniers d'une minuscule partie de l'espace-temps ?
Et si parfois, en soulevant légèrement le rideau, nous avions accès au passé, et parfois à l'avenir ?
Commenter  J’apprécie          00
Nous, les êtres humains, sommes au début de notre évolution. Et je ne suis pas sûr que nous soyons suffisamment intelligents pour évoluer avant de nous autodétruire. Mais si nous y arrivons, il y a tout plein de trucs qui nous attendent dans l'avenir. Tout plein de niveaux d'existence auxquels nous ne savons pas encore comment y accéder. Prends l'exemple simple du sifflet à ultrasons. Les chiens peuvent l'entendre, mais pas nous. Qu'est-ce qu'il y a d'autre, autour de nous, dont nous ne sommes pas conscients ?
Commenter  J’apprécie          180
Cette maison était "too much". Ils étaient d'ailleurs tombés d'accord là-dessus. Beaucoup trop grande. Beaucoup trop chère. Beaucoup trop isolée. Beaucoup trop abîmée. Beaucoup trop éloignée. Des amis, de la famille, des magasins. Elle était loin de tout, en fait. Les travaux allaient être interminables - (…)
--- Elle est magnifique, mais vous êtes tombés sur la tête, avait déclaré sa mère quand elle avait découvert la demeure.
Commenter  J’apprécie          180
Les esprits. Les fantômes. Je suis désolée, mais je ne crois pas à tout... ça.
Elle faillit dire " toutes ces bêtises", mais se ravisa.
(…)
- Vos sentiments sont nobles, bien -sûr ! Mais vous êtes vous déjà demandé ceci : et si les fantômes n'en avaient rien à faire que vous croyiez en eux ou pas ? Et s'ils croyaient en vous ?
Commenter  J’apprécie          212
Il s'assit d'un seul coup et se cogna la tête contre les barreaux du lit en fer forgé.
- Ollie, qu'est-ce qui s'est passé ? dit Caro d'une voix tremblante.
Il prit alors conscience de la réalité avec une redoutable clarté.
Le lit.
Le lit avait bougé pendant la nuit.
Il avait tourné de 180°.
Commenter  J’apprécie          120

Videos de Peter James (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Peter James
LE CERCLE DE PIERRES - M. W. Craven #LeCercledepierres #prixgolddagger #romanpolicier Une enquête de Washington Poe PRIX GOLD DAGGER DU MEILLEUR ROMAN POLICIER Sebastian Danchin (traduit par) Collection : Suspense Date de parution : 22/09/2022
Le meilleur policier de l'année ! Couronné par la Crime Writers' Association du Gold Dagger award Dans la région sauvage du Lake District, au centre de cercles de pierres, un tueur brûle vif des hommes fortunés âgés de soixante à soixante-dix ans. Aucun lien apparent entre les victimes, aucun indice, jusqu'au jour où l'on découvre gravé sur le torse de l'une d'elles un nom : Washington Poe. Celui de l'inspecteur-chef mis à pied pour une erreur ayant entraîné la mort d'un suspect ! Contraint par sa supérieure Stephanie Flynn de reprendre du service, Poe doit faire équipe avec Tilly Bradshaw, une geek surdouée mais socialement inadaptée. Et avec son ami d'enfance, le policier Kylian Reid. Ensemble, ils remontent quelque vingt-cinq ans en arrière… Poe comprend bientôt qu'il a été manipulé, mais, surtout, qu'il y a bien pire que de mourir immolé ! À lui de choisir désormais comment justice devra être rendue… « Une enquête palpitante et effrénée. » The Times « L'entrée en matière parfaite d'une nouvelle série qui s'annonce géniale. » Mick Herron « Sombre, percutant et captivant. » Peter James « Un page turner haletant. » The Sun
Le livre : https://www.lisez.com/livre-grand-format/le-cercle-de-pierres-prix-gold-dagger-du-meilleur-roman-policier/9782809844603 Faceboook de l'Archipel : https://www.facebook.com/editionsdelarchipel Instagram de l'Archipel : https://www.instagram.com/editions_a
+ Lire la suite
autres livres classés : thrillerVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (1495) Voir plus



Quiz Voir plus

Quel est le bon titre des livres de Peter James ?

Comme une … ?

Fosse
Sépulture
Tombe
Stèle

10 questions
15 lecteurs ont répondu
Thème : Peter JamesCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..