AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2213701784
Éditeur : Fayard (02/11/2016)

Note moyenne : 3.37/5 (sur 19 notes)
Résumé :

Une romancière à succès revient sur un crime commis dans la demeure de sa grand-mère pendant la guerre, un soir de réveillon. Un employé de bureau qui s’est introduit de nuit dans le bureau de son patron pour feuilleter ses revues pornographiques devient le témoin d’une aventure amoureuse illicite, et bientôt d’un meurtre qui le place face à un dilemme atroce.

Le fringant inspecteur Adam Dalgliesh enquête sur la mort d’un patriarche qui s’est... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
LePamplemousse
  10 février 2017
Ce recueil regroupe 4 nouvelles policières d'une cinquantaine de pages chacune.
Ce sont des reprises datant de 1969 à 1996.
Deux d'entre elles mettent en scène Adam Dalgliesh, le célèbre policier qui est le héros récurrent d'une bonne dizaine de romans, et les deux autres ont des protagonistes que l'on ne retrouve nulle part ailleurs.
Ces nouvelles étant courtes, pas de place ici pour les descriptions de paysages ou de magnifiques maisons, pas de place non plus pour la psychologie détaillée des personnages ou la mise en place d'une ambiance spécifique.
Tout y est rapide et concis, les intrigues sont intéressantes mais on n'a pas le temps de se creuser les méninges pour trouver seul la solution, car les indices et la résolution de l'enquête nous sont révélés en même temps.
Un petit recueil agréable qui permet de faire une pause légère entre deux romans plus conséquents.
Commenter  J’apprécie          250
Coventgarden
  03 mai 2017
Un break britannique...
J'en ai besoin et après certains livres haletants, j'ai besoin de calme, de lire un livre sans empressement. C'est ce que je retrouve dans mes Mary Lester, les polars tranquilles comme les P.D James, Ruth Rendell, Elizabeth Georges...
En fait, les romans qui ne vous atteignent pas au plus profond de votre âme.
Même les crimes sont propres mais pour autant, l'enquête est rondement menée.
Donc en voilà un autre : sympathique, une détente au coin du feu enroulée dans un plaid avec non loin de là une tasse de thé fumant.
Commenter  J’apprécie          130
lecottageauxlivresFanny
  26 décembre 2016
J'ai lu il y a quelques années La Mort s'invite à Pemberley , j'étais curieuse de lire un nouveau roman de P.D James. J'étais ravie de me plonger dans des nouvelles policières.
Le recueil Les douze indices de Noël regroupe quatre nouvelles qui se déroulent toutes en Angleterre pendant la période de Noël.
Ces nouvelles mettent en scène l'inspecteur Adam Dalgliesh qui enquête sur la mort d'un vieil homme. Il se serait suicidé, comme son père avant lui : ses descendants en sont persuadés mais l'inspecteur trouve que les circonstances sont suspectes. Dans une autre nouvelle, il enquête pour un homme qui voudrait savoir si l'argent dont il va hériter a été acquis grâce à un meurtre. Sa tante, des années auparavant, a été suspectée d'avoir tué son mari. le lecteur rencontre également un auteur de romans policiers qui évoque un crime dont elle a été témoin. Sa grand-mère l'avait invitée à passer les fêtes de Noël dans son manoir avec deux cousins qu'elle ne connaissait pas. L'un des deux fut tué et ce meurtre a influencé sa vie et sa carrière. Enfin, un employé de bureau, qui s'introduit tous les vendredis soirs de manière illégale dans un appartement, observe un couple adultère qui se retrouve dans l'immeuble d'en face et assiste à un meurtre.
Toutes les nouvelles sont très plaisantes à lire et m'ont parfois fait penser aux romans d'Agatha Christie. J'ai aimé me plonger dans cette ambiance cocooning de Noël et de l'Angleterre. P.D James parvient à construire des intrigues intelligentes et prenantes en quelques pages. Les chutes sont réussies, particulièrement la dernière qui est sordide et qui surprend le lecteur.
Ce recueil de nouvelles policières est idéal pour passer un bon moment en attendant Noël ou pour rester dans cette ambiance une fois les fêtes passées.
Lien : http://lecottageauxlivres.ha..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Sallyrose
  29 décembre 2016

Il s'agit d'un recueil posthume de nouvelles de Phillys Dorothy James décédée en 2014.
Grande romancière du polar britannique, elle nous a régalé ouvrage après ouvrage des enquêtes de Adam Dagliesh.
Avec la même élégance dans le style et un sens inoui du détail, elle nous livre ici 4 nouvelles qui mettent en scène son héros récurrent mais aussi d'autres personnages.
Je recommande également la préface dans laquelle elle brosse l'Histoire du roman policier, le goût des Britanniques pour ce genre de littérature et les exigences de la nouvelle versus le roman.
Il m'a semblé comprendre qu'elle en a écrites bien d'autres. J'ai hâte de me procurer la prochaine publication.
Merci aux Editions Fayard et à Netgalley pour ce bonbon de Noël
Commenter  J’apprécie          60
Griselda20116
  28 mai 2017
Très agréable recueil de nouvelles d'une des "reines du crime". Celle-ci est tout aussi bonne dans cet exercice de style que dans celui, si différent, du roman.
L'intérêt des quatre récits qui se partagent ce recueil ne faiblit pas et nous fait vivre quelques épisodes de la vie de son inspecteur fétiche, Adam Dalgliesh. En effet, ils ont été écrits et publiés à différentes époques: 1969, 1979, 1991,1996 et rassemblés après la mort de l'auteure.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   06 janvier 2017
Il s’étonnait seulement que le chanoine ait réussi à résister jusqu’à soixante et onze ans dans un monde impitoyable où la douceur, l’humilité et la simplicité prédisposent mal à la survie, et plus mal encore au succès. En un sens, sa bonté l’avait protégé. Devant une innocence aussi flagrante, même ceux qui l’exploitaient, et ils n’étaient pas rares, lui manifestaient l’attitude vaguement protectrice et compatissante qu’on peut avoir à l’égard d’êtres légèrement demeurés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   06 janvier 2017
Les traits étaient trop grossiers pour qu’on pût parler de vraie beauté, mais les yeux étaient superbes, profondément enfoncés et largement écartés, le menton rond et déterminé. À côté de cette jeune amazone pleine de vitalité, le pauvre Augustus Boxdale, accroché à son épouse comme s’il avait besoin d’un soutien, campait une Bête minuscule et bien fragile. La pose était malheureuse. On aurait presque dit qu’elle s’apprêtait à le jeter par-dessus son épaule.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   06 janvier 2017
Le deuil est comme une grave maladie. On en meurt ou on en réchappe, et le remède n’est pas un changement de décor mais le temps qui passe.
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   06 janvier 2017
Il faut réaliser beaucoup, avec peu de moyens. Les longues descriptions de lieux sont à bannir, mais le lecteur doit tout de même trouver le cadre vivant. Et s’il est essentiel que les personnages soient aussi bien campés que dans un roman, il faut définir les traits d’une personnalité avec une grande économie de mots. Il convient que l’intrigue soit solide mais pas trop complexe, et que le dénouement, vers lequel chaque phrase du récit doit tendre inexorablement, surprenne le lecteur sans lui donner l’impression d’avoir été berné. Tout doit concourir à imposer l’élément le plus ingénieux de la nouvelle : le choc de la surprise. Aussi est-il difficile d’écrire une bonne nouvelle, mais en cette époque affairée, ce genre offre une des expériences de lecture les plus satisfaisantes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   20 juillet 2018
La police a réussi à dénicher son ancien partenaire, bien sûr. C’était un petit bonhomme chauve, rusé comme un renard, affublé d’une épouse plantureuse et de cinq enfants. Après leur rupture professionnelle, il était descendu sur la côte et travaillait désormais avec une autre fille. Il reconnut sans grande conviction qu’elle ne s’en tirait pas trop mal, merci messieurs, mais n’arriverait jamais à la cheville d’Allie, et que si Allie échappait à la corde et se cherchait un boulot, elle savait où aller. Il était flagrant, même aux yeux du policier le plus soupçonneux, que son intérêt était purement artistique. Pour reprendre ses propos : “Que pèsent un ou deux grains d’arsenic entre amis ?”
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de P.D. James (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de P.D. James
Breaking News | PD James, crime novelist, dies aged 94
autres livres classés : noëlVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

P.D. James

Comment s'appelle-t-elle réellement ?

Phillys Dorothie James
Phyllis Dorothie James
Phillys Dorothy James
Phyllis Dorothy James

10 questions
46 lecteurs ont répondu
Thème : P.D. JamesCréer un quiz sur ce livre