AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Raphaëlle Dedourge (Traducteur)
ISBN : 2266211668
Éditeur : Pocket (01/03/2011)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 3.65/5 (sur 108 notes)
Résumé :
11 septembre 2001 : site du World Trade Center.
En route pour un rendez-vous d'affaires crucial, un homme assiste, désemparé, à l'effondrement des tours jumelles. Pris en plein chaos, acculé par les dettes, il décide de se faire passer pour mort. Octobre 2007.
Un squelette est retrouvé dans un collecteur d'eaux pluviales de Brighton. À mesure que l'identification avance, l'horreur étreint le commissaire Roy Grace. Un squelette de femme, la trentaine, b... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
Hugo
  04 novembre 2010
Comment je suis tout excité à l'idée d'être "the one" à faire une critique sur ce roman... La pression je vous dit pas. ( et j'en connais une qui s'y connait en pression mais c'est pas le sujet)
Je suis partagé voyez vous, j'ai fini le bouquin rapidement car il faut reconnaitre que c'est prenant comme histoire, c'est bien fichu, enfin comme la majorité des romans finalement, quoi que des fois on se demande...
Bref le dénouement n'est pas si génial, peut-être aussi que je n'apprécie pas ce genre de thriller, moi j'aime bien quand ça saigne du pif et des genoux, mais là ça parle de timbres, forcement ça fait moins mal...
Ce qu'il faut retenir de cette critique constructive : c'est que j'ai pas "surkiffé".
Des gens aimeront, les plus formidables d'entre vous (comme moi) n'apprécieront que moyennement et il y aura toujours ces p'tains d'intellos frustrés qui se diront que c'est plus marrant de le lire en Japonnais, parce que bon les romans de gare grand public c'est pas pour eux, pas vrai les gars...
Voilà c'est tout ce que j'avais à dire,
A plus les copains...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
sandrine57
  03 juin 2011
New-York, 11 septembre 2001, Ronnie Wilson se rend dans la tour Sud pour le rendez-vous de la dernière chance. Criblé de dettes, il doit y rencontrer un ancien camarade susceptible de financer son dernier projet. Quand les tours s'effondrent, il le vit d'abord comme un drame personnel, juste avant de considérer que cela pourrait être une chance de tout recommencer à zéro.
Brighton, 2007, le cadavre d'une femme est retrouvé dans un réservoir d'eau. Roy Grace, dépêché sur les lieux, pense immédiatement qu'il pourrait s'agir de Sandy, sa femme disparue il y a 9 ans déjà.
Au même moment, dans la même ville, une femme, dont on ne sait rien si ce n'est qu'elle se cache, se retrouve coincée dans l'ascenseur de son immeuble et reçoit un texto des plus inquiétants.
Trois affaires, apparemment sans lien, mais dont on se doute bien qu'elles vont finir par se rejoindre. Entre passé et présent, à New-York, Brighton et Sidney, Roy Grace va dénouer les fils de ces trois enquêtes qui vont le mener dans l'univers des philatélistes ou encore dans les décombres de ground zero. Et même si l'intrigue peut sembler banale, le procédé fonctionne terriblement bien et les pages se tournent d'elles-mêmes tant on a envie de savoir le fin mot de l'histoire. Peter JAMES ne me déçoit jamais. Aux enquêtes se mêlent toujours les histoires privées de son commissaire et c'est vrai qu'à chaque opus j'espère avoir enfin des nouvelles de Sandy. le livre se finit d'ailleurs sur une petite surprise à ce sujet...ou pas!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
nameless
  21 janvier 2013
Qui n'a pas rêvé au moins une fois dans sa vie de disparaître, en abandonnant tout ce qu'il était, tout ce qu'il possédait jusqu'alors ?
Pour ce faire, quoi de plus facile que de profiter d'une guerre, d'un cataclysme naturel pour lesquels il est très difficile d'établir un bilan des victimes, pour se volatiliser en se faisant passer pour mort afin de renaître de ses cendres, sous une autre identité, sous d'autres cieux, que l'on imagine plus cléments.
C'est l'idée qui germe dans l'esprit de Ronnie Wilson, le 11.09.01, alors qu'il avait un rendez-vous d'affaire au sein du World Trade Center.
Commenter  J’apprécie          40
knitspirit
  04 janvier 2019
11 septembre 2001. Ronnie est criblé de dettes, il tente donc un dernier coup : rendre visite à un ami qui travaille à New York pour lui présenter son dernier projet et renflouer son compte en banque. Ce qui, pour toute la planète, a été une tragédie se transforme pour lui en opportunité. Ronnie profite de l'attentat du World Trade Center pour se faire passer pour mort...
Ce 4ème opus de la série de "Roy Grace" m'a à nouveau tenue en halène de bout en bout et je dois dire que les passages sur l'écroulement des tours à NYC m'a bouleversée. C'est toujours un plaisir de retrouver Roy et son équipe qui mène l'enquête et cette fois sur 3 continents différents.
La fin m'a scotchée, j'ai hâte de dévorer le tome suivant !
En bref : toujours aussi bien !
Commenter  J’apprécie          20
Zinzinette
  17 février 2014
Pour les amateurs de policiers, ce livre devrait vous plaire ! Une intrigue bien montée, des rebondissements, des méchants et des policiers futés.
Nous retrouvons notre névrosé Roy Grace dans une autre de ses enquêtes avec un nouveau commissaire qui lui pourrit la vie, et cherche l'os dans la disparition de la femme de Grace.
De Brighton à New York, avec un petit détour par Melbourne, l'histoire fonce à 100 à l'heure et ce jusqu'au dénouement final.
Un petit plus pour les collectionneurs de timbres rares à qui je propose cette histoire !
Bonne lecture !
Commenter  J’apprécie          31
Citations et extraits (66) Voir plus Ajouter une citation
namelessnameless   21 janvier 2013
Il gardait toujours les femmes à distance, ne les rappelait que rarement et annulait souvent les rendez-vous à la dernière minute, il avait appris par expérience que c'était le meilleur moyen pour qu'elles restent à leur place.
Commenter  J’apprécie          60
rkhettaouirkhettaoui   16 décembre 2019
Roy Grace avait commencé sa carrière comme flic en uniforme dans Brighton Centre, puis avait brièvement rejoint l’unité de surveillance des stupéfiants à la PJ. Il connaissait la plupart des visages et des noms des trafiquants et des principaux consommateurs. Il les avait tous coincés à une ou deux reprises.
En général, c’étaient les petits dealers, les petits poissons, qui se prenaient dans les filets. Et le plus souvent, la police se contentait de les observer, de faire ami-ami, en espérant qu’ils les conduiraient aux gros poissons – intermédiaires, fournisseurs, exceptionnellement, au cerveau de la bande. Mais à chaque fois que la police réussissait à démanteler un réseau, un autre le remplaçait.
Il gara son Alfa Romeo dans le parking de Church Street et coupa le moteur. Le CD de Maria Glenn s’arrêta aussitôt. Dans la situation actuelle, les petits poissons lui fourniraient les informations dont il avait besoin.
C’était l’heure du déjeuner. Vêtu d’un imperméable et d’un costume, il descendit la rue jusqu’à la salle de concert du Corn Exchange, passant devant des cafés et boutiques de sandwichs, et tourna à gauche sur Marlborough Place. Il s’arrêta et fit semblant de passer un coup de fil.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   15 décembre 2019
S’il avait su en se levant que, deux heures plus tard, il serait mort, Ronnie Wilson aurait organisé sa journée quelque peu différemment.
Pour commencer, il n’aurait sans doute pas pris la peine de se raser. Il n’aurait pas gâché de précieuses minutes à se mettre du gel dans les cheveux et à les chiffonner jusqu’à obtenir l’effet désiré. Il n’aurait pas passé tant de temps à astiquer ses chaussures, ni à faire et refaire le nœud de sa cravate en soie hors de prix jusqu’à ce qu’il soit parfait. Il n’aurait sûrement pas payé la somme exorbitante de dix-huit dollars – dépense qu’il ne pouvait pas vraiment se permettre – pour faire nettoyer son costume en une heure. Cette innocence ne faisait pas de lui un bienheureux pour autant, car la joie était absente de son spectre émotionnel depuis si longtemps qu’il avait presque oublié le sens du mot « bienheureux ». Et ce, même lors de ses furtives secondes d’orgasme, les rares fois où Lorraine et lui faisaient encore l’amour. Ses couilles étaient devenues aussi insensibles que tout le reste.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   16 décembre 2019
Elle dégageait quelque chose. Elle n’était pas belle à proprement parler, mais elle l’attirait irrésistiblement. Elle avait une peau de porcelaine et même son gros grain de beauté, dans le cou, unique imperfection, l’intriguait. Elle portait un parfum acidulé qui l’excitait au plus haut point. Elle avait l’air pure, forte, et transpirait l’autorité. Il avait envie de contourner son bureau, d’arracher ses vêtements et de rouler avec elle sur la moquette.
Il commençait à avoir une érection.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   16 décembre 2019
C’était une bombe, Joanna, un canon ! Mais je l’aimais pas trop. C’était une sangsue. Elle avait sauté sur Ronnie parce qu’il se la pétait, mais elle n’avait pas saisi qu’il n’était pas si riche que ça. (Il se tapota le nez.) C’était pas un homme d’affaires, Ronnie. Il faisait toujours de beaux discours, des plans sur la comète, mais au final, il n’avait pas de flair, c’était pas Midas. Et quand elle a compris ça, elle s’est fait la malle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Peter James (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Peter James
Des enfants trop parfaits, de Peter James chez Fleuve Éditions
Naomi et John ont perdu leur fils unique, emporté par une maladie génétique rare à l'âge de 4 ans. Aujourd'hui, des années plus tard, ils se sentent enfi n prêts à refonder la famille dont ils ont toujours rêvé. Lorsqu'ils entendent parler du docteur Dettore, généticien visionnaire, ils voient en lui l'homme providentiel. Dettore connaît une méthode infaillible pour que leur prochain enfant ne soit pas atteint de la même pathologie. Comment résister à la promesse d'un bébé en bonne santé ? Ils auraient pourtant dû être alertés par la liste qu'on leur a remise : choix de la couleur des yeux, de la taille, des traits de caractère, des aptitudes sportives... Trop tard pour faire marche arrière. Naomi est enceinte, et déjà quelque chose ne tourne pas rond.
+ Lire la suite
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1821 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre