AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782940431953
260 pages
La Baconniere (11/01/2019)
4.17/5   12 notes
Résumé :
Tour d’Horizon a été écrit comme peu de livre de Nature writing et de littérature de voyage le sont : il y est uniquement question du quotidien, du banal et de l’ordinaire des gens qui travaillent avec la nature mais ces moments sont décrits avec une poésie précise et tranchante. Ce sont quatorze récits autobiographiques synthétiques et rythmés qui racontent le rapport de l’auteur au vivant.
On lit ainsi avec bonheur le récit de son excursion scientifique su... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Sirrah
  03 mars 2019
TOUR D'HORIZON, c'est un recueil de vie, un écrit autobiographique où l'auteur, à travers 14 récits, nous peint ses observations et ses pensées à la manière d'un impressionniste, avec une multitude de couleurs et une touche légère de flou artistique, laissant le lecteur dans ses propres réflexions.
Kathleen Jamie nous invite à travers son oeuvre à un voyage intemporel dans lequel observations et réflexions s'unissent pour inscrire son récit dans l'air du temps et nous inciter à ouvrir notre esprit sur ce qui nous entoure, afin de voir réellement le monde dans toute sa beauté et sa complexité.
Un livre pour lequel j'ai réellement aimé me plonger et je remercie sincèrement les éditions Baconnière et Babelio pour m'avoir permis de découvrir et savourer ce livre aux mille saveurs contemplatives, que je recommande aux amateurs du genre Nature Writing.
J'ai aimé observer les aurore boréales, l'infiniment petit, une colonie de Fous de Bassan, les apparitions d'un groupe d'orques, la lumière variante des saisons, l'éclipse de lune, les peintures de la Cueva...
J'ai aimé découvrir le site de North Mains, la Hvalsalen, Saint-Kilda, Rona...
J'ai aimé voyager à travers les pages de ce livre!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
isanne
  21 mars 2019
Une pépite ! Voilà ce que je dirais pour résumer ce livre.
Grâce à lui, j'ai "voyagé" : par l'imagination, bien sûr mais surtout j'ai suivi la narratrice pour découvrir l'habitat et les habitudes des oiseaux sauvages, j'ai volé aux cotés des fous de Bassan, j'ai "visité" les ruines des villages insulaires désertés mais tellement chargés d'Histoire, j'ai "lu" les messages laissés dans les grottes souterraines et je me suis attardée, le nez en l'air, admirant les squelettes de ces baleines que nous oublions de respecter....
Tout cela pour arriver à une terrible évidence : comme le dit Kathleen Jamie " L'homme n'est que rapacité".
Merci à Babélio et la Masse critique et aux éditions La Baconnière de m'avoir offert ce très bel objet - la couverture est tout simplement magnifique de simplicité - qu'est ce livre et d'avoir permis la découverte d'un si beau texte.
Je le relirai par petites touches, c'est certain. Il permet tant de s'évader.
Commenter  J’apprécie          80
clairejeanne
  28 septembre 2020
Si la dernière page du livre indique que Kathleen Jamie est une poétesse et essayiste écossaise (née en 1962), le texte que le lecteur a entre les mains est celui d'une observatrice ; il est rare de lire des phrases aussi précises sur la nature, des descriptions aussi attentives. Il y a une exigence de vérité assez remarquable.
En quatorze textes relatant des moments de sa vie en rapport avec le dehors, l'extérieur, l'environnement, qu'elle a choisis, l'auteure nous fait partager sa façon de scruter les paysages et les êtres vivants qui les peuplent ; elle va à la rencontre de l'autre avec un plaisir évident et on imagine bien quelle soufrance ce serait pour elle de ne pas explorer.
Le premier chapitre, "Aurore boréale" accroche le lecteur, séduit en même temps par l'écriture et par l'histoire : employés de façon très évocatrice, les mots sont les plus justes et on est directement transporté, conquis par la beauté de cet écrit.
Il y a aussi l'amitié et les rencontres que l'auteure provoque tant son appétit de connaissances est grand : elle va voir tel anatomopathologiste qui va lui montrer sa "nature" à lui : cellules tumorales, bactéries... D'autres chapitres abordent un stage que notre exploratrice a fait à dix-sept ans, des fouilles dans un site néolithique ; un voyage vers une colonie de fous de Bassan et tous les comportements de ces oiseaux à regarder. Et puis il y a les orques, les os de baleine, les nombreuses îles écossaises maintenant dépeuplées, les grottes utilisées par des hommes il y a très longtemps...
La vie de Kathleen Jamie, c'est visiter, aller voir les îles dont elle entend parler, découvrir par elle-même, toucher, écouter, sentir... C'est une femme que l'on sent curieuse de tout, ouverte à tout, un esprit attentif tendu vers l'exploration.
C'est très original, très riche, et très bien écrit ! Un petit régal pour tous ceux qui aiment observer...
Premières phrases : " Il n'y a pas vraiment de houle, seulement un léger clapotis, donc pour débarquer il suffit d'avancer les zodiacs sur la plage de galets, ce qui nous permet de sauter à terre. Sauter, c'est une façon de parler : nous passons nos jambes par-dessus le bord du canot pneumatique et nous nous laissons glisser à terre, de préférence entre deux vagues. Il vaut mieux ne pas se mouiller les pieds, ils ne tarderaient pas à geler."
Lien : https://www.les2bouquineuses..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Claire45
  04 juin 2019
14 récits autobiographiques au cours desquels la poétesse nous entraîne à la découverte de la nature , de la plus petite - une aile de papillon, une cellule au microscope- à la plus grandiose - des icebergs, des squelettes de baleines. Avec elle on voyage et on observe les fous de bassan, une aurore boréale ou on participe à ses expériences scientifiques ( archéologique, ornithologique).
Une écriture précise et imagée qui capte pour nous toutes ses sensations et ses émotions. Magnifique.
Commenter  J’apprécie          50
florent9595
  25 mars 2019
Avant tout, je remercie Babelio pour cette découverte !
Ce livre est une bonne surprise. Il nous plonge dans 14 récits remplis de poésie autobiographique.
Elle nous transporte au bord de la mer, au coeur de l'antarctique ou encore au chevet de sa mère. Un livre que je recommande pour être transporté dans un monde de paysage, d'amour et de sympathie.
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (2)
LaCroix   09 avril 2019
En exploratrice minutieuse, la poétesse écossaise Kathleen Jamie invite à un voyage émerveillé dans des territoires insolites et réenchante une nature sauvage et fragile.
Lire la critique sur le site : LaCroix
Liberation   14 janvier 2019
Elle a une manière enthousiasmante de raconter ses aventures, ce qu’elle voit, touche, entend, sent et ressent dans «la nature».
Lire la critique sur le site : Liberation
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Alice_Alice_   24 janvier 2019
Ce qui pourrait bien nous sauver, d'après le naturaliste Edward O. Wilson, c'est un caprice de l'histoire. Plus qu'un caprice, "Un cadeau miraculeux de la nature humaine aux générations futures" dont nous commençons seulement à nous rendre compte. Par nature humaine, Wilson entend la nature des femmes. Nous ne nous "reproduisons" pas. Quand les femmes ont le choix, jouissent d'une bonne santé et d'un certain confort matériel, elles font immédiatement en sorte d'avoir moins d'enfant, voire pas du tout. Wilson attribue cela à un instinct : "un choix instinctif universel". Il affirme qu'il se pourrait bien qu'au cours du siècle prochain, à travers l'émancipation des femmes et l'amélioration des soins donnés aux nouveaux-nés, la population humaine se stabilise puis commence à chuter. A son tour, l'exploitation des ressources de la planète diminuera aussi, et nous pourrons peut-être éviter une catastrophe, et assurer notre survie, et celle d'innombrables autres espèces. C'est une vision rassurante. Une sorte de frugalité. Elevez un ou deux enfants qui, à moins d'un désastre, deviendront des adultes en bonne santé, puis vous êtes libres de retourner contempler la mer. (La colonie de fous de Bassan)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
pgremaudpgremaud   02 février 2019
Il se dégage des montagnes, de la glace et du ciel, un silence minéral qui exerce une puissante pression sur nos corps. C'est un silence venu de très loin, effrayant, qui fait ressembler le bruit sous mon crâne au cri d'une oie criarde. J'aimerais réduire mon esprit au silence mais je pense que cela prendrait des années.
Commenter  J’apprécie          30
SirrahSirrah   24 février 2019
Parmi les passagers, il y a des médecins, des dentistes et des ingénieurs: des gens qui, de part leur profession, sont peu habitués à douter. Des gens comme moi - et Polly, j'ai l'impression - qui sont moins sûrs de ce qu'ils sont. Qui savent que nos vies sont courtes, que nous nageons à la surface d'un silence abyssal, à la surface d'un fjord d'un kilomètre de profondeur, parsemé d'iceberg, que nous sommes mus par une force mystérieuse, évanescente et verte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
pgremaudpgremaud   02 février 2019
Continuez à regarder, même quand il n'y a pas grand-chose à voir. Ainsi votre oeil apprend ce qui est normal, et quand quelque chose d'anormal apparaîtra, votre oeil le repèrera.
Commenter  J’apprécie          30
SirrahSirrah   25 février 2019
En fin de compte, on ne perçoit que ce qu'on s'attend à voir, ce à quoi on est habitué. Parfois, il faut un regard neuf, ou un esprit moins conditionné...
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : ecosseVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les histoires de famille

Hervé Bazin a écrit son autobiographie:

Souris dans la main
Vipère au poing
Lézard dans le placard
Monstre sous mon lit

14 questions
26 lecteurs ont répondu
Thèmes : biographie , récits de vie , autobiographie romancéeCréer un quiz sur ce livre

.. ..