AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782490163595
328 pages
Éditeur : Beta Publisher (12/04/2021)
4.6/5   10 notes
Résumé :
Printemps 2100.

Le ROYAUME-UNI, emporté par les vents mauvais de l'histoire, n'existe plus.

Il a été remplacé par la "GRANDE RÉPUBLIQUE BRITANNIQUE", un régime pyramidal placé sous l'égide d'un "PROTECTEUR".

Ce dernier exerce le pouvoir d'une main de fer, menaçant quiconque ose se dresser contre lui.

Mais en coulisse, la RÉSISTANCE s'organise autour d'un ancien professeur émérite de Cambridge.

... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
AnitaMillot
  26 septembre 2021
Avril 2100. le Royaume Uni n'existe plus depuis longtemps (exit le Brexit !) La Grande République Britannique a chassé toute idée de royauté en 2065. C'est le « Protecteur » (une sorte de dictateur) qui dirige depuis 2090.
Tout allait de mal en pis à l'aube du XXIème siècle (que ce soit sur le plan économique ou écologique …) mais c'est en 2035 que la situation atteignit son paroxysme et que survint le commencement du chaos. Un point de non retour qui n'irait qu'en s'aggravant. Et puis, l'intégrisme des uns et des autres devient chose courante … le Gouvernement de la GRB – sadique et violent à souhait – décide à présent de tout …
L'auteur nous raconte – en parallèle – le déroulement du Printemps 2100 et les années qui ont précédé ce régime totalitaire. Comment le Royaume Uni s'est enfoncé subrepticement dans l'oubli de la démocratie …
Bon, je vous le dis tout de go : c'est relativement déprimant, même si ça pousse un minimum le lecteur à s'interroger sur l'époque (plus que morose !) que nous traversons actuellement et les dangers encourus à persister dans cette voie … Avec une très légère brise d'espoir toutefois ?… Un roman bien construit, qui se lit sans lassitude, un peu comme un thriller (même si ce genre de dystopie n'est pas forcément « my cup of tea » : il y en a beaucoup trop à mon goût, en ce moment …) Aymeric Janier analyse intelligemment une période critique en nous faisant suivre le parcours des deux principaux protagonistes de son intrigue (Allen Hampden et Elizabeth Cartwright) et les dérives des politiciens.
Merci aux Éditions Beta Publisher ainsi qu'à Babelio pour cette découverte et prochaine rencontre avec Aymeric Janier !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Myfanwi
  11 juillet 2021
C'est encore un excellent roman que nous offre Aymeric Janier, et qui est tout aussi qualitatif que le précédent, L'Étoile d'Orion, sorti en 2019. On reste dans le milieu politique et l'espionnage, mais cette fois-ci dans le cadre d'une dystopie qui s'entremêle avec du polar pour votre plus grand plaisir !
J'ai adoré le cadre de l'intrigue. Nous sommes dans le Royaume-plus-si-uni des années 2100, et qui est complètement métamorphosé : une guerre des classes où le moindre faux pas peut te valoir la mort, une guerre de pouvoir entre un dictateur paranoïaque et ses ministres moyennement fiables, une guerre entre une armée avec tous les pouvoirs et une Résistance plus rusée, une guerre de manipulation des mots pour un parti comme pour l'autre… Il y a énormément de petites intrigues qui mises bout à bout forment un grand tout chaotique et qui montre l'ampleur de la gangrène qui se forme sous cette Grande République Britannique.
À cela s'ajoute le fait que l'on a deux intrigues un peu parallèles, celle qui raconte comment on en est arrivé de la monarchie à ce nouveau régime, et celle qui explique ce qu'il est en train d'en advenir. On se rend vite compte que si tout est arrivé à la suite d'une chute de dominos aux répercussions de grande ampleur, le « Protecteur » n'a fait que la ralentir. J'aime beaucoup la manière dont on passe d'un Protectorat tout puissant et inébranlable au début de l'histoire, jusqu'à ce que l'on comprenne que tout n'est qu'une grosse façade bien plus complexe qu'elle n'y paraît et pas très, très stable.
C'est donc un texte à l'atmosphère plutôt sombre, ce qui se traduit notamment dans les descriptions des lieux, qui prennent beaucoup de symboliques, notamment le brouillard, qui revient à plusieurs moments de l'intrigue quand un personnage doit faire un choix crucial. J'ai trouvé ça super chouette et bien fait. Tout comme dans le précédent roman, aucun élément n'est laissé au hasard et tout, même les petites choses insignifiantes, peuvent avoir des conséquences catastrophiques. On en voit d'ailleurs un bon exemple avec un élément de l'histoire qui parait anodin et qui va provoquer beaucoup, beaucoup de problèmes, puisque ça va devenir l'élément déclencheur de l'intrigue.
Le coeur du récit, ce sont bien sûr ses personnages également, et ils sont nombreux ! Pas de panique néanmoins, tout est extrêmement fluide et on les différencie tous très bien. le livre mélange différents points de vue, avec cinq vraiment importants : Allen Hampden, le mystérieux « Lettré », Evan Saint-John, Percy Fairfax et Elizabeth Cartwright. Chacun représente un rôle indispensable : la confiance, l'espoir, l'ambition, la rédemption et le changement. Tous les personnages sont extrêmement intéressants et problématiques à la fois, parce qu'ils sont à la fois un apport de solutions et un apport de problèmes supplémentaires, ce qui rend l'intrigue impossible à prévoir. Il y a énormément de rebondissements qui viennent changer et modifier le cours des choses, ce que j'ai beaucoup apprécié. La fin était un chouillas prévisible, mais tout le chemin pour y arriver ne l'est vraiment pas.
Parmi les personnages que j'ai beaucoup aimés, il y a le « Lettré », la figure un peu du grand sage, mais un grand sage loin d'être inoffensif. J'ai eu un peu l'impression d'être en face de Paathurnax, tu peux le croire jusqu'à un certain point, mais ensuite ? C'est un personnage assez intéressant qui se place directement en miroir avec Allen Hampden, le dictateur, qui lui vit le chemin inverse : alors que le « Lettré » tente de résister et de ne pas fonder un nouveau culte de la personnalité autour de lui, le « Protecteur » prend peu à peu conscience que sa position d'idole du peuple peut lui attirer des effets de plus en plus indésirables. C'est un personnage complexe et vraiment bien traité. Dans un autre registre, j'ai aussi adoré le personnage d'Elizabeth, qui représente le côté espion de ce nouveau livre, et avec qui se passe la majorité des scènes d'action, qui sont certainement les plus percutantes du livre tellement elles sont fortes en symbolisme et font froid dans le dos.
De manière générale, l'écriture est excellente. Si j'avais un petit reproche à faire, c'est la tendance à raconter l'histoire de certains personnages dans quelques chapitres, qui ralentissent un peu l'intrigue sans que ce soit vraiment nécessaire de temps à autre, mais dans l'ensemble, j'ai passé un excellent moment de lecture. le texte est addictif, avec de vrais enjeux et de vraies conséquences qui viennent les seconder. On retrouve beaucoup l'influence de George Orwell, qui est d'ailleurs cité plusieurs fois, et cela faisait longtemps que je n'avais pas lu de dystopie de ce genre, donc c'est un excellent point !
Encore une très chouette lecture à découvrir, elle vaut vraiment le coup !
Lien : https://lantredemyfanwi.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
thereadingsession
  27 juin 2021
Si tu cherches une entrée en matière alléchante, tu tombes bien. Funeste Albion, c'est la dictature, cachée sous le nom pimpant de "Protectorat", et dirigée par le dit "Protecteur", un homme ma foi fort exécrable (mais tu peux l'appeler Allen Hampden si tu veux), britannique de son état entouré de ses trois bras droits, figures de la GRB (Grande République Britannique). La monarchie est tombée, avec la couronne de Charles et avant celle d'Elizabeth ; et la démocratie promise s'est transformée en une oligarchie restrictive, dont les mesures punitives n'ont rien à envier à une certaine contrée lointaine dont tu connais très certainement le nom (ça commence par C). Une intrigue qui promet moult rebondissements et qui ne laisse pas de marbre, car, cher lecteur, attend toi à devoir faire fonctionner ton cerveau, pris comme moi dans les rouages de la lutte espionne du parti adverse, au doux nom de Résistance.
Si tu t'attends à découvrir les dessous de la Résistance et bien trop peu la Dictature, hormis par les crimes qui y sont perpétrés, détrompe toi : l'auteur a pris le parti de nous emmener voir les têtes pensantes de ce gouvernement despotique. Un joli tableau des inégalités sociales que tu découvriras, puisque tu te doutes bien qu'à la tombée de la monarchie, les richissimes familles anglaises se sont tapés dessus à coup de parapluie (bon il dit pas ça dans le livre, ça devait plutôt être avec des armes à feu mais ici on est soft) pour prendre le pouvoir et instaurer la démocratie (mais pas trop quand même, faut pas déconner). Et c'est donc (reprit Jade alors qu'elle s'égare dans cette chronique) des personnages affiliés à la GRB qui nous sont présentés, et dont la subtilité de leur introduction est fascinante. Leur description est si bien faite (sans être assommante, que du nécessaire, qualité de l'écrivain que j'avais déjà aperçue en lisant l'Étoile d'Orion) que l'on arrive à cerner les personnages très rapidement, sans que cela ne porte aucun préjudice au suspens.
actuel, t'informant cher lecteur sur cette ploutocratie (j'avais envie de marquer ploucocratie, ça me fait rire toute seule) et sa mise en place, alors supportée par le plus grand nombre. Et la déchéance, les dérives politiques, l'attrait du pouvoir, cette dangereuse drogue qui peut corrompre bon nombre de personnes (oui, même toi tu penses au pouvoir des fois, avoue), qui amène au doute, au sein même des plus hautes sphères de cette institution. Une trahison (bon plusieurs mais tu verras), et les rouages de l'effondrement sont en marche.
On reconnaît un bon livre à sa manière de maîtriser chaque parcelle d'information qui est distillée sur le trajet des pages (j'aime ce mot que veux-tu) ; et Funeste Albion en est l'exemple même. Aymeric Janier, qui n'a pas perdu une once de son style affirmé et au lexique complexe et détaillé (je t'avoue que j'ai du regarder dans un dictionnaire, mais c'est toujours le même mot qui ne veut pas me rentrer dans la tête), nous délivre ainsi un récit de grande qualité et dans lequel il est aisé de se perdre, happés par le déroulement de cette lutte contre le pouvoir et les déboires de nos personnages. J'ai tout particulièrement apprécié Lizzie, une protagoniste à l'évolution passionnante et qui saura tirer son épingle d'un jeu pourtant très dangereux (pour en savoir plus, il faudra lire le livre).
Ce polar, qui offre des pistes de réflexion politique sur les gouvernements et les manières de diriger un pays, est dans la continuité de l'Étoile d'Orion : excellent et réfléchi. Une lecture qui restera donc très positive et que je conseille à tous les aficionados de polars et plus encore.
Lien : http://thereadingsession.fr/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lesmilleetunepageslm
  23 septembre 2021
Le commentaire de Martine : COUP DE COEUR!
Encore un COUP DE COEUR pour un roman d'Aymeric Janier, je me dois d'en déduire que cet auteur a un énorme talent. Je constate que Funeste Albion est un roman aussi marquant et intéressant que L'Étoile d'Orion, un suspense qui garde nos yeux et notre esprit concentré sur le dénouement de cette histoire, qui se déroule au Royaume-Uni au XXIIe siècle. On se retrouve en Grande-Bretagne après l'abolition de la monarchie. Un nouveau pouvoir s'instaure petit à petit, l'État sera dirigé par un État républicain, ce qui déclare le peuple comme le souverain ultime. Mais en réalité cela est complètement différent, cela ressemble à une dictature déguisée.
Cette dictature se nomme le protectorat, mené de main de maître par un homme de foi qui se surnomme le "Protecteur", cela vous semble beau, alors je dois vous dire, détrompez-vous ? C'est en lisant ce roman que vous allez comprendre tout ce système politique qui s'installe après la chute de la couronne de Charles et d'Élizabeth II. C'est certain que ce genre de gouvernance, stimule une résistance au sein de la population.
Une toile se tisse sous nos yeux, des complots, des inégalités sociales, des moments anxiogènes, le chaos, système pyramidal, etc. Plusieurs éléments qui enrichissent l'ambiance, l'intrigue et le dénouement. C'est une histoire qui augmente en crescendo jusqu'à la fin, un roman bien écrit qui se lit bien puisqu'il est captivant, intrigant ce qui permet au lecteur de se régaler. Je vous invite à découvrir ce COUP DE COEUR et de vous laisser embarquer par la belle plume, et l'imagination féconde d'Aymeric Janier.
Lien : https://lesmilleetunlivreslm..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
fandepolars
  11 juillet 2021
Premier roman que je lis de Aymeric Janier, roman d'anticipation, post apocalyptique ou presque !
L'auteur se penche ici sur le sort la Grande Bretagne après la fin du règne de la monarchie.
Un autre pouvoir s'installe, qui se veut être un régime républicain dont le peuple serait souverain, ça c'est en théorie car en pratique il s'agit d'une dictature...
Le protecteur, dictateur en puissance tient tous les contre pouvoirs... Plusieurs guerres vont voir le jour en interne,pour le pouvoir, comme en externe où la résistance s'organise.
L'auteur nous montre donc comment un tel régime peut voir le jour. Ses rouages sont décortiqués au fur et à mesure du récit.
On ne peut s'empêcher de faire l'analogie avec la montée de l'extrême droite aujourd'hui.
Celle ci se déclare être un parti populaire, républicain et je ne peux donc m'empêcher de faire le parallèle entre ce récit et ce qui pourrait nous attendre aussi demain si nous nous laissons leurrer par leur sirène..
Un roman mais pas seulement il est aussi un avertissement pour nos sociétés démocratiques qui pourraient aisément se transformer en vraie dictature si nous n'y prenons pas garde.
L'ennemi est là à nos portes, il dit souhaiter notre bien, mais oeuvre t'il pour nous ou pour lui même?
Restons donc vigilants pour éviter que la réalité rejoigne la encore la fiction..
Un livre, très bien écrit,et qui fait froid ds le dos par son réalisme.
Un livre que je conseille bien évidemment
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
SoZazaSoZaza   27 septembre 2021
Lors de la bataille de Falkirk, livrée sur leurs terres, les Écossais leur infligèrent un cuisant revers. Mieux organisés, plus déterminés, ils parvinrent à repousser l'agresseur, grâce à l'appui matériel fourni secrètement par la France - laquelle vit là une formidable occasion de faire payer à la perfide, et non moins funeste, Albion des siècles de coups bas et de rouerie.
Commenter  J’apprécie          00
SoZazaSoZaza   27 septembre 2021
N'eût été cet aveuglement volontaire, les choses se seraient-elles déroulées d'une autre manière ? Avec le recul, il en était convaincu. Le "Protecteur" n'était devenu tout-puissant que parce que des gens comme lui avaient consenti à s'effacer et à le porter au pinacle. Comme tant d'autres, il avait délaissé la liberté, et voilà où tout cela l'avait mené : à la servitude.
Commenter  J’apprécie          00
SoZazaSoZaza   27 septembre 2021
Pour ces hommes et ces femmes, la purification du pays, ou plutôt ce qu'il en restait, ne pouvait se faire que par le feu et le sang. Et si des rivières pourpres devaient couler, ils étaient prêts à en payer le prix. Aucun acte de sacrifice n’était trop grand à leurs yeux pour extraire le poison qui courait dans les veines de l’État.
Commenter  J’apprécie          00
SoZazaSoZaza   22 septembre 2021
Mieux organisés, plus déterminés, ils parvinrent à repousser l'agresseur, grâce à l'appui matériel fourni secrètement par la France - laquelle vit là une formidable occasion de faire payer à la perfide, et non moins funeste, Albion des siècles de coups bas et de rouerie.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : dystopieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Aymeric Janier (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3680 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre