AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782213634852
351 pages
Éditeur : Fayard (01/10/2008)
3.62/5   20 notes
Résumé :

La maladie a-t-elle un sens ? Voilà une question qui nous concerne tous. Pourtant la médecine ne se la pose plus. Elle soigne en effet le corps sans se soucier de l'intégralité de la personne humaine. Et, privilégiant la compréhension des détails, elle oublie les liens qui unissent les patients au monde dans lequel ils vivent. Tombons-nous malades comme par fatalité, ou bien la maladie est-elle le moyen pour notre c... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Apoapo
  31 mai 2021
L'être humain, animal symbolique d'après Charles Sanders Peirce, est en quête de sens, surtout vis-à-vis de sa maladie. Et la médecine scientifique occidentale, dans son analyse et sa fragmentation des organes et des pathologies, est particulièrement mal équipée pour répondre à la question du sens des maladies. Cela n'est pas le cas d'autres cultures médicales de par le monde, ni même de notre propre tradition médicale préscientifique, qui porte encore les traces de métaphores corporelles jusque dans chaque langue spécifique. Ces premières pages quasi anthropologiques du livre donnent la mesure d'une remarquable ouverture d'esprit, de l'humilité et du respect à la fois pour les autres cultures et pour la parole questionneuse du patient.
Les récentes découvertes psycho-neuro-endocrino-immunologiques réintègrent les facteurs émotionnels dans la prévention et la guérison des maladies ; d'ailleurs j'ai découvert que les statuts fondateurs de l'Organisation Mondiale de la Santé, dès 1948, prévoyaient une définition triple de la maladie – physique, médico-biologique (« disease »), psychologique basée sur la ressenti du patient (« illness ») et sociale (« sickness ») - contribuant à une approche plus holistique du bien-être et permettant une quête du sens de la maladie également tripartie (cf. cit. 2). Toutefois, depuis le début du XXe siècle, et notamment grâce aux apports de Wilhelm Reich et de Georg Groddeck, a été développée la psychosomatique, qui tend à ne donner de toutes les maladies que des explications psychologiques voire psychologisantes, fondées sur les conflits émotionnels. La version la plus radicale et contemporaine de cette tendance est représentée par la Médecine Nouvelle Germanique de Ryke Geerd Hamer, en particulier au sujet des causes du cancer. Après une analyse assez détaillée de cette théorie, ainsi que de la théorie de « l'inhibition de l'action » par Henri Laborit, de la théorie de l'information et de l'intelligence du vivant exposée par Tom Stonier, l'auteur récuse ces radicalismes comme n'étant pas fondés sur une assise scientifique suffisante et il en dénonce à plusieurs reprises la dangerosité pour des malades qui les accepteraient avec crédulité, au prix de se culpabiliser s'ils ne parviennent pas à guérir en résolvant ses conflits émotionnels, et au risque de refuser les thérapies oncologiques traditionnelles. En plus, les théories psychosomatiques ont le défaut de fournir des explications symboliques standardisées et monofactorielles des cancers, alors que la recherche tend vers la multicausalité et la personnalisation (cf. en particulier le problème de l'alexithymie, cit. 3). Ensuite, en guise de synthèse, un chapitre (6) est consacré à la façon dont le cerveau dans ses trois composantes traite l'information en se servant en particulier de la croyance (un atout évolutif qui a ses limites...) ; il est ici question aussi de la logothérapie du neuropsychiatre autrichien Viktor Frankl. Ces chapitres sont rassemblés sous le titre : « La confusion du sens ».
Enfin une troisième partie, intitulée « Retour au bon sens », se compose des chapitres : « Aider », « Humaniser » et « Se responsabiliser », lesquels tracent les contours d'une médecine humaniste que l'auteur appelle de ses voeux et qu'il formule en grande partie sur la base de sa propre expérience, en s'appuyant sur de nombreux témoignages de ses patients. Il prodigue des conseils théoriques et pratiques à l'égard des patients, sommé de retrouver de la « fluidité » et de la « cohérence » dans leur existence à partir de leur condition de malade, mais aussi des recommandations adressées aux soignants. Cette partie comporte une vraie réflexion de philosophie de la maladie ainsi que, entre les lignes, une sévère critique sociale non seulement contre « l'industrie de la maladie » (nommée habituellement « industrie de la santé ») et contre l'organisation économique productiviste tout entière. Ainsi, ce qu'il définit la « responsabilisation » dépasse largement le principe de précaution et la prévention des maladies au sens qui leur est habituellement donné.
La conclusion, « … à l'harmonie collective » va jusqu'à proposer la métaphore que notre système économique (et pourquoi pas l'anthropocène dans son ensemble) serait un cancer pour la planète dont il n'est pas certain qu'elle puisse se guérir ou bien périr en entraînant l'humanité dans sa mort...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
ASaulot
  21 février 2021
Une enquête fouillée et documentée sur la question du sens de la maladie qui ouvre différents horizons et s'interroge à la fois sur la relation du patient à sa maladie, mais également à celle du soignant avec le patient et la maladie. Si j'ai parfois eu quelques peines à suivre le raisonnement de l'auteur (surtout dans les premiers chapitres), je me suis accrochée et grand bien m'en a fait, car cette quête de sens est celle à laquelle tout malade se retrouve confronté, différemment selon sa personnalité et son vécu. Si cet ouvrage n'apporte pas de réponses, il permet de s'interroger et de nourrir une réflexion sur le sujet. J'ai notamment beaucoup apprécié l'ouverture de l'auteur par rapport aux médecines alternatives, sans pour cela nier le besoin de traitements médicamenteux.
Commenter  J’apprécie          50
lolo_et_alex
  14 mai 2016
Bien apprécié ce livre. Je l'ai lu alors que mon ami souffrait d'un cancer. Du coup, je n'ai pas trouvé une réponse à la question posée dans le titre de cet ouvrage. Il apporte pleins de lumières, mais pour moi, je reste un peu sur ma faim, l'avis de l'auteur n'étant pas assez tranchée à mon goût.
Commenter  J’apprécie          40
charlottelit
  07 mars 2012
oui exact mais n'est-ce pas un peu redondant ?
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
FRANGAFRANGA   11 mars 2012
Il faut donc écouter le corps ; il raconte tant de notre âme. Cependant, on a beau savoir l'importance d'être attentif aux signes du corps, on a beau avoir vécu leurs avertissements dans notre propre chair, il n'est pas facile d'éviter le piège de la surdité. On croit avoir compris les messages. On pense avoir tiré les leçons. Et pourtant, l'humilité est de constater que l'on a bien du mal à se débarrasser de nos vieux schémas de pensée. Très vite, on reprend nos anciennes habitudes. On oublie d'écouter le corps que nous sommes. On omet de s'écouter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
BigDreamBigDream   03 mai 2018
Les charlatans sont, en fait, des personnes mal formées et mal informées qui croient être bien formées et bien informées et qui, du coup, le font croire aux autres. Tous les charlatans ne sont pas mal intentionnés. Souvent, ils sont même de bonne foi, totalement aveuglés par leurs croyances. On en trouve dans toutes les pratiques du soin. On en rencontre dans toutes les relations d'aide. Ainsi, celui qui souhaite exercer une fonction thérapeutique devrait avoir l'humilité de douter et de se questionner. Sans cesse, il devrait vérifier la qualité de sa formation et, sans relâche, éprouver la véracité de ses informations.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
charlottelitcharlottelit   07 mars 2012
Puisse ce livre nous donner l'envie de dépasser nos
problématiques individuelles et, à l'instar des Indiens Navajo, nous
réunir sur la terre pour dessiner notre vie comme une oeuvre d'art
collective, à la recherche d'une voie de guérison
qui serait aussi une voie de prévention.
une Voie que nous pourrions nommer
la Voie du bon sens.
Commenter  J’apprécie          60
ApoapoApoapo   31 mai 2021
5. « Le rôle d'une bonne médecine est d'identifier les causes profondes des pathologies, de dénoncer les incohérences à l'origine des pollutions, des intoxications et des traumatismes responsables des maladies, de démasquer les mensonges, les tricheries et les manipulations à la base de ces incohérences et, surtout, de militer pour que ces attitudes pathogènes soient abandonnées, définitivement considérées comme des "crimes contre la vie". En d'autres mots : la médecine moderne tente d'éteindre des feux qu'elle contribue à allumer. Le paradoxe est de taille. L'imposture est énorme. D'autant plus qu'elle consiste à culpabiliser les gens en brandissant la menace du stress, d'une alimentation trop grasse ou du tabac, par exemple, sans vraiment tenter de comprendre les peurs et le mal-être qui motivent les comportements et les consommations "à risque", sans vraiment s'occuper de dénoncer l'accélération délirante de nos rythmes de vie, sans vraiment s'engager à combattre la mise sur le marché de produits néfastes pour la santé. » (p. 304)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lolo_et_alexlolo_et_alex   23 mai 2016
L'important n'était pas ce que nous attendions de la vie, mais ce que nous apportions à la vie. Au lieu de se demander si la vie avait un sens, il fallait s'imaginer que c'était à nous de donner un sens à la vie à chaque jour et à chaque heure.

Viktor Frankl
Commenter  J’apprécie          70

Videos de Thierry Janssen (35) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Thierry Janssen
Extrait du livre audio "La Posture juste" de Thierry Janssen lu par l'auteur. Parution CD et numérique le 15 septembre 2021.
autres livres classés : psychosomatiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
356 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre