AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782070414000
352 pages
Éditeur : Gallimard (23/06/2000)

Note moyenne : 3.77/5 (sur 44 notes)
Résumé :
Une petite fille, Angeline, a disparu lors d'une visite avec ses parents du fameux hôpital souterrain construit par les prisonniers russes à Jersey pendant la Seconde Guerre mondiale.
Mais Jersey n'est pas qu'un symbole de la hantise de Hitler d'un débarquement anglais sur l'île; Jersey fut aussi terre de sorcières — des familles entières ont même émigré à Salem au XVIIe siècle. Et si l'on ajoute que le père et la mère de l'enfant ne s'entendaient pas, que la... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
zabeth55
  25 septembre 2016
Pierre et Isabelle, accompagnés de leur petite fille Angeline partent en vacances à Jersey.
Alors qu'ils visitent un hôpital militaire souterrain datant de la dernière guerre, Angeline disparaît. Vaines recherches. Après un bref retour en France, Pierre revient seul à Jersey pour tenter de comprendre.
C'est parfaitement angoissant. Pierre est déjà lui- même un être angoissé, à l'imagination débordante.
C'est une histoire très bien construite, passionnante jusqu'au bout. La fin, bien qu'envisageable est surprenante.
Un très bon livre malheureusement un peu gâché par les dialogues entre Pierre et Isabelle.
Bien qu'elle soit d'un caractère désabusé et acariâtre, la vulgarité d'Isabelle est dérangeante et perturbe un peu le plaisir de lecture. Dommage, sinon ce serait un sans fautes.
Commenter  J’apprécie          130
paulmaugendre
  11 octobre 2019
Pierre devenu notaire un peu par accident est un être sensible, rêveur, dont les pensées dérapent à tout propos, souvent dans un sens pessimiste.
C'est un fabulateur introverti, extrapolant les événements, vivant à la limite de la paranoïa, grossissant les petits faits qui peuvent aussi bien survenir à sa famille qu'à lui-même.
Isabelle, sa femme, se révèle quant à elle plus sensée, les pieds sur terre, quoique son caractère de cochon, ses manières et ses paroles agressives, laissent transparaître une vulgarité provocatrice et une acrimonie indisposant son entourage.
D'ailleurs Angeline, leur petite fille de sept ans, se réfugie plus volontiers sous l'aile protectrice paternelle. Elle se sent plus en confiance, plus rassurée, plus écoutée, plus proche de son père que de sa mère qui ne lui ménage pas les rebuffades.
Lors d'une visite guidée du fameux hôpital souterrain de Jersey, un hôpital militaire nazi construit par des prisonniers russes lors de la seconde guerre mondiale, Angeline disparaît. Malgré les recherches entreprises aussit8t, nulle trace de la petite fille. Plusieurs thèses sont avancées: enlèvement, accident, sorcellerie, mais aucun fait saillant ne permet de retenir l'une ou l'autre de ses suppositions.

Pour Hervé Jaouen qui, à partir d'un fait divers authentique mais transposé, a construit ce roman, c'est l'occasion de mettre en scène le naufrage de cette famille, de la mésentente chronique entre le père et la mère, du constat d'échec qui couvait depuis des années.
Dans une atmosphère parfois onirique, fantastique ou sordide, ce drame d'un couple qui se déchire s'exacerbe au fil des pages, l'épilogue émouvant dans sa simplicité est grandiose dans l'horreur.
Hervé Jaouen est un spécialiste du roman noir contemporain, rappelez-vous Coup de chaleur, La mariée rouge ou encore La chasse au merle, ses premiers romans.
Mais dans ce roman cette noirceur est parfois tempérée par un petit côté fantastique entretenu par les légendes et la réalité concernant les fameuses sorcières émigrées à Salem en Amérique du Nord.
Un récit admirable analysant la dégradation d'un couple écrit avec sensibilité et parfois férocité, mais sans oublier une touche d'humour pour pimenter le tout.


Lien : http://leslecturesdelonclepa..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
CLAROQUESI
  26 novembre 2013
Quelques comptes à régler avec les banques, sans nul doute, Jaouen les connaît si bien, des comptes non soldés avec les femmes, je le crois. La lecture de ce passionnant roman qui m'a conduit deux fois à visiter cet hôpital souterrain au coeur de Jersey, le donne à penser. Mais quelle maîtrise du suspense, quelle connaissance des noirceurs de l'âme. A lire en hiver, au coin de l'âtre, un bon Paddy à portée de main. le second roman d'Hervé Jaouen sur le thème de la disparition d'une enfant.
Commenter  J’apprécie          10
Charybde2
  31 août 2014
Disparition d'une fillette dans les anciens blockhaus de Jersey, doutes et déchirures en explosion.
Sur mon blog : http://charybde2.wordpress.com/2014/08/31/je-me-souviens-de-hopital-souterrain-herve-jaouen/
Commenter  J’apprécie          20
Badole
  07 août 2012
Tout y est, niveau d écriture, personnages, scénario même si rocambolesque, haletant un vrai plaisir à lire.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
RenodRenod   11 avril 2018
Du plus loin qu’il se souvînt, l’angoisse était présente, changeante, protéiforme – parfois colombe apprivoisée qui se niche au creux de la poitrine et respire faiblement ; tantôt cafard qui ronge, lime ses pattes les unes contre les autres, écrivant une musique aux aigus métalliques ; souvent fleur vénéneuse éclose le soir et fanée au matin ; toujours livre impénétrable dont les pages de papier bible s’envolent au moindre souffle et desquelles s’échappent, ainsi que des moucherons, des hiéroglyphes en grappes, angoisses illisibles.

Oui, du plus loin qu’il se souvînt, il avait craint que ces angoisses des matins et des soirs ne se réunissent un jour jusqu’à former une boule qui l’étoufferait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
SpilettSpilett   20 août 2018
— Mourir n'est rien, c'est tout abandonner qui est désolant.
Commenter  J’apprécie          220
HortanceHortance   02 avril 2018
Je suis un idéaliste. Je voudrais que chaque minute de notre vie à tous les trois soit un instant de bonheur - bonheur silencieux ou bonheur exprimé, bonheur partagé. Le moindre accroc m'est préjudiciable.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Hervé Jaouen (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hervé Jaouen

Dialogues, 5 questions à Hervé Jaouen
www.librairiedialogues.fr 5 questions posées à Hervé Jaouen, à l'occasion de la parution du livre Ceux de Menglazeg (Éditions Presses de la cité).
autres livres classés : jerseyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1899 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre