AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266137980
Éditeur : Pocket (01/12/2004)

Note moyenne : 3.58/5 (sur 25 notes)
Résumé :

Au lendemain de la grande famine d’Irlande de 1846, deux jeunes gens quittent tout pour tenter de rejoindre le Nouveau Monde. Ils embarquent sur un bateau d’émigrants. Les conditions de vie à bord sont terribles. Refoulés dans tous les ports, ils finiront par échouer au Canada. Soutenus par un profond attachement mutuel, ils vont traverser les pires épreuves : l’hostilité, la haine d’officiers anglais, les... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Eiream
  15 avril 2011
L'histoire de Joséphine et William qui, irlandais de fait ou de coeur, cherche à échapper à la misère ambiante pendant la "potatoe famine". le rêve américain, l'impossible combat des âmes irlandaises asservies par la perfide Albion, les landes brûlées du Connemara et l'odeur de tourbe. Tout y est.
Une belle histoire d'amour sur fond de Grande Famine en Irlande. de magnifiques descriptions de l'Irlande à l'agonie, une belle plume qui nous fait voyager.
Commenter  J’apprécie          30
chikichiki
  03 décembre 2012
Des passages un peu longs mais l'histoire n'en reste pas moins touchante, choquante et les personnages attachants.
Une ombre en moins sur l'histoire des relations entre Irlandais et Anglais.
Commenter  J’apprécie          00
Lalivrophile
  17 novembre 2011
Dans la postface, Hervé Jaouen explique qu'il a écrit cette histoire pour plusieurs raisons. D'abord, il voulait parler de la grande famine qui dévasta l'Irlande. Ce fléau est mal connu des français. Pour ma part, j'en avais entendu parler, mais je n'avais jamais rien lu à ce sujet.
D'autre part, l'auteur se passionne pour l'Irlande.
Enfin, l'arrière-grand-mère de son épouse était orpheline, et les recherches généalogiques lui ont fourni peu de renseignements à son sujet. Il a donc décidé d'imaginer les circonstances de sa naissance.
Ce livre est à lire. Il décrit la misère des irlandais, la brutalité des colons. Hervé Jaouen apporte bien sûr des nuances. Tous les anglais ne sont pas des assoiffés de pouvoir, traitant les irlandais comme du bétail.
[...]
Lire la suite sur:
Lien : http://www.lalivrophile.net/..
Commenter  J’apprécie          00
sld09
  28 juin 2017
Lu en 2003. Un roman historique bouleversant sur la Grande Famine en Irlande.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (28) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   23 octobre 2012
 L’attente est le plus subtil des supplices que les autorités infligent aux émigrants. Au dénuement, à la faim, au malheur, il faut ajouter le découragement. Le simple découragement. L’épice qui relève le plat qu’on ne leur sert pas, la pincée de sel qui avive les plaies. Qui devrait aviver les plaies. Or, le paradoxe de cette attente, c’est qu’au lieu de susciter de l’impatience elle engendre l’indifférence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   23 octobre 2012
Certes, il ne faut pas fourrer tous les Anglais dans le même sac, dans la même panse bien remplie. En d’autres temps, lors d’autres famines, avant celle-ci nommée la Grande, l’église anglicane et des dames patronnesses ont organisé des soupes populaires, mais au lieu d’exiger un quelconque travail c’était la religion qu’on priait aimablement d’abjurer, malgré la loi d’émancipation et le droit de pratiquer le culte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
sld09sld09   25 novembre 2017
Depuis deux jours j'errais dans le comté Clare. J'étais parvenu dans le décor fantastique du Burren, ce grand désert de pierrailles où s'achèvent au bord de l'Atlantique ces terres desquelles les îles d'Aran se sont détachées. Les trois - du sud au nord : Inisheer, Inishmann et Inishmore - étaient ancrées au large, en face de moi. Elles me semblaient à portée de voix, j'ai appelé leurs habitants. Mes cris n'ont pas porté plus loin que le ressac. Je crois bien que j'étais près de la folie. Las de la vision de tous ces cadavres jonchant les bords des routes, j'avais désiré me retirer dans ce désert où je savais que vivaient très peu de gens.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   23 octobre 2012
Ceux qui ne meurent pas s’enfuient, comme les rats d’Hamelin suivaient le joueur de flûte ils emboîtent le pas aux fifres des Anglais, répondent à l’appel des tambours et se réunissent autour des intendants des landlords pour écouter bouche bée leurs promesses de payer la traversée vers les États-Unis ou le Canada.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   23 octobre 2012
Quand on aime un pays, rien de plus normal que de s’intéresser à son passé.
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Hervé Jaouen (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hervé Jaouen

Dialogues, 5 questions à Hervé Jaouen
www.librairiedialogues.fr 5 questions posées à Hervé Jaouen, à l'occasion de la parution du livre Ceux de Menglazeg (Éditions Presses de la cité).
autres livres classés : irlandeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

L'Irlande

Le pays est divisé en deux : l'Irlande du Nord et...

La République d'Irlande
Le Royaume d'Irlande
La Principauté d'Irlande

11 questions
108 lecteurs ont répondu
Thèmes : irlande , paysCréer un quiz sur ce livre