AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253116777
Éditeur : Le Livre de Poche (09/05/2007)

Note moyenne : 3.74/5 (sur 128 notes)
Résumé :
1304. Accusée de commerce démoniaque, Agnès de Souarcy est traînée devant les tribunaux de l'Inquisition. Nicolas Florin, le grand inquisiteur, veut la voir sangloter, supplier, d'autant que la mystérieuse silhouette qui lui a rendu visite exige la mort de Mme de Souarcy. Pourtant la pire des surprises, pour Agnès, va venir de Mathilde, sa propre fille...
Cependant, à l'abbaye des Clairets, des moniales meurent les unes après les autres, empoisonnées. La coup... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Marple
  10 juin 2012
Une seule critique pour les 4 tomes, parce que cette saga constitue bien un ensemble complet et cohérent. Je copie donc la même critique à chaque fois.
Dans cette grande fresque historique, Andrea H Japp fait revivre pour nous la France du XIVe siècle, avec ses luttes de pouvoir entre le roi, le pape et les ordres de moines combattants, ses injustices fondamentales liées à la naissance, au sexe ou à l'argent, et ses particularités : l'inquisition, les sorcières, les 'enherbements'... Au centre de ce canevas, Agnès de Souarcy, une jeune veuve, intelligente, courageuse, honnête et belle, qui fait naître autour d'elle de grandes passions, sans qu'on comprenne bien pourquoi (du moins au début).
Rien de très original, donc, mais pourtant un excellent roman àmes yeux. En effet, on pénètre vraiment dans l'univers de l'héroïne, on vit avec elle dans son manoir du Perche, avec sa fille Mathilde, son mystérieux serviteur Clément, Gilbert le Simple et la 'mefaisante' Mabile... On suit Clément à l'abbaye des Clairets, on y découvre la vie des moniales, les différentes fonctions qu'elles occupent, la routine des offices... de même pour la vue quotidienne des templiers, des hospitaliers, des banquiers, des serviteurs ou du camerlingue... C'est comme un livre d'histoire, mais avec une intrigue en plus, pour maintenir notre intérêt éveillé et lier le tout !
Et l'intrigue est bonne, avec un poil de mysticisme, des méchants prêts à tout et rusés, beaucoup d'amour, des crimes en pagaille dans l'abbaye et autour, un peu de féminisme, une multitude de personnages secondaires drôles, attachants ou étonnants... J'ai souri aux premiers moments entre Agnès et Artus d'Authon - l'histoire des abeilles ou les trois mots, par exemple. J'ai frémi lors de l'enquête aux Clairets, menée avec intelligence et audace par Annelette Beaupré, la religieuse râleuse au bon coeur. J'ai été émue par Eleusie de Beaufort, Clémence de Larnay ou le chevalier de Leone, si pur et dévoué à sa quête qu'il risque de la faire échouer.
J'ai bien aimé le style aussi, fait de belles phrases fluides semées de vocabulaire médiéval : 'manants', 'esconces', 'enherbement' et autres 'palsambleu'... Ces mots un peu mystérieux ajoutent à la poésie de l'histoire et nous transportent au temps d'Agnes de Souarcy (nous faisant oublier les notes de bas de page trop répétitives !)
Enfin, peut-être est-ce naïf de ma part, mais j'aime la morale de l'histoire : on arrive à ses objectifs en se battant pour eux; la justice finit toujours pas triompher; la bonté et la générosité mènent à l'amour, à l'amitié et au bonheur... Ce n'est pas toujours vrai dans le monde réel. Raison de plus pour moi pour apprécier ces livres optimistes et 'moraux'.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
nekomusume
  06 juin 2012
Agnès de Souarcy est livrée à un inquisiteur sadique pendant qu'à l'abbaye des Clairets les empoisonnements se multiplient autour de la bibliothèque secrète. Heureusement dans l'ombre, les forces de la lumière s'organise pour lutter contre les démons.
On retrouve dans ce tome la démarche du détective grâce à la soeur apothicaire, bien que les fausses pistes et les impasses se multiplient. Nous sommes au coeur de l'énigme et pourtant nous n'entrevoyons pas encore la solution, malgré les révélations qui se succède. L'intrigue est suffisamment fournie pour s'étaler ainsi sur trois tomes.
J'ai moins ressenti la ressemblance avec l'autre série, peut être en parti grâce à la description de la procédure inquisitoriale, retorse et quasiment sans aucun espoir pour le condamné. À suivre donc…
Commenter  J’apprécie          20
colombe_colombe
  17 septembre 2015
Après avoir lu le premier, il faut lire la suite, donc la série est suffisamment bonne. Côté suspens, c'est bien. Dommage que A. Japp ne soit pas aussi douée pour décrire une histoire d'amour, qui tombe un peu bizarrement.
Commenter  J’apprécie          10
cyba
  02 mars 2015
Publié en 2006.
Septembre 1304. Accusée de complicité avec les hérétiques par son demi-frère Eudes de Larnay, Agnès de Souarcy va affronter l'Inquisition aux mains de l'infâme Nicolas Florin, grand inquisiteur d'Alençon. Dans l'abbaye des Clairets, les moniales meurent empoisonnées, les unes après les autres
Commenter  J’apprécie          00
EmelinaP
  20 février 2015
C'était un vrai plaisir de retrouver les personnages de ce roman. La confrontation entre Agnès de Souarcy et Nicolas Florin l'inquisiteur a donné lieu a des faces à faces vraiment intéressants. Dans ce second tome l'histoire était surtout focalisée sur Agnès et sur l'abbaye des Clairets.
On retrouve tous les thèmes d'un bon polar historique et qui m'avaient déjà beaucoup plu dans le premier tome : la trahison, la vengeance, la dévotion et les complots. le personnage de Clément est un peu moins central cette fois mais les quelques scènes où il apparait sont toujours un plaisir. le mystère autour du personnage d'Agnès s'épaissit et il me tarde de lire la suite.
Lien : http://emlespages.blogspot.f..
Commenter  J’apprécie          20
Citations & extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   16 avril 2015
Ce qui commença comme une volonté de conviction est devenu atroce férocité. La défense de la foi est une chose, la violence coercitive en est une autre et elle défigure les Évangiles.
Commenter  J’apprécie          20
emi13emi13   11 juillet 2015
Elle rêvait toujours d'une vie dont elle avait été privée , une vie ou elle aurait été belle . Elle y aurait tenu la place à laquelle son mon la prédisposait , n'eut été l'indifférence et la bêtise conquérante de son père , lequel avait achevé de ruiner leur famille .
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   15 avril 2015
De toute façon, les témoignages d’enfants contre parents sont admis et vivement encouragés, ceci quel que soit leur âge. En effet, qui peut mieux apprécier les perversions que ceux qui les côtoient, et en pâtissent, chaque jour ?
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   15 avril 2015
La belle ne doit plus jouer les faraudes, maintenant. Et si vous me permettez cet avertissement, ne vous dédisez pas dans le but de la sauver. Le sort que l’on réserve aux faux témoins et aux parjures n’est guère enviable.
Commenter  J’apprécie          10
Le--salon-de--MadameLe--salon-de--Madame   06 août 2012
Le diable a large dos, il est le bouc émissaire de tous nos péchés et nous en décharge à faible prix. Sa force naît de ta foi en lui.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Andrea H. Japp (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Andrea H. Japp
Andrea H. Japp P2
autres livres classés : inquisitionVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1030 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre