AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2501065085
Éditeur : Marabout (09/03/2011)

Note moyenne : 3.36/5 (sur 53 notes)
Résumé :

Parfois, il faudrait rester au lit. C'est ce qu'Hélène, chercheuse au caractère explosif, aurait dû faire ce matin-là, au lieu de venir au labo… Car la tête d'un collègue – ce n'est pas une grosse perte, c'était un abruti, soit dit en passant – a été déposée pile au milieu de sa table de travail. Non seulement ça lui fiche en l'air une matinée de manip', mais en plu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
Sara2a
  29 mai 2014
Tout comme moi certains d'entre vous connaissent certainement le nom d'Andrea H. Japp, puisqu'elle a traduit les romans policier de Patricia Cornwell, mais oui Kay Scarpetta ça vous parle ? D'autres la connaissent en tant qu'auteure prolifique.
Lorsque l'on m'a prêté ce roman, aux allures chik-lit, un genre dans lequel je ne me sens pas franchement à mon aise et où il était question de cadavres sans tête je me suis dis que je ne risquais pas grand chose, au pire c'était au moins bien écrit.
Je ne me suis pas trompée, il faut reconnaître que l'auteure manie relativement bien la plume dans le genre qu'elle a choisi .
Néanmoins, allier « chick-lit » et enquête policière peut tourner très vite au ridicule et finir par ennuyer.

Les personnages sont sans doute assez attachants, notamment cette bande de copines dont il est question et l'auteur nous livre des scènes cocasses, parfois assez tendres et risibles mais sans jamais creuser, ce n'est pas le sujet me direz-vous.
Je n'ai pas réussi à m'intégrer à ses filles, ce qui les rapprochait ? Ce n'est toujours pas le sujet ?
Il y a l'enquête bien sûr j'oubliais ! Mais une enquête tellement simpliste , j'aurais pensé que traduire Patricia Cornwell apporterait une autre dimension au genre ) ….Une enquête imposée autour de laquelle l'auteure aura tout le loisir de placer ses répliques, parfois assez truculentes, des scènes parfois cocasses ( j'avais constamment l'impression d'entendre des rires préenregistrés comme dans ces séries américaines!)


Trop d'humour et d'extravagance imposent un rythme dans l'écriture qui ne colle pas avec tous les sujets , du moins c'est ce que je pense .

Je n'ai pas accroché, je m'y suis beaucoup ennuyée et ai failli abandonner la lecture à diverses reprises.

 Un roman bien écrit , un sujet traité avec un décalage qui ne m'a pas séduite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
AliceFee
  01 août 2012
Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Les Cadavres n'ont pas Froid aux Yeux?

"Ce livre est la suite de "Cinq Filles, Trois Cadavres mais plus de Volant" qui m'avait déjà bien fait rire! Et est édité dans la collection Girls in the City de Marabout que j'aime beaucoup jusqu'ici."

Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

"Nous retrouvons les cinq copines du tome 1, qui ont toujours une capacité incroyable à trouver des cadavres sur leur chemin mais également à faire front ensemble! Cette fois c'est Hélène, la scientifique, qui retrouve dans son labo, l'un de ses collègues décapité!"

Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

"J'adore! Sur fond de chick lit, on a droit en prime à une véritable enquête bien ficelée. Il y a donc du suspens, mais aussi beaucoup d'humour, avec des scènes inoubliables et une magnifique amitié entre ces filles que rien ne démonte et rien ne divise! Pour moi ce fut un réel bonheur de me replonger dans leurs histoires même si ici, le côté chick lit est peut-être un peu trop mis de côté justement. A part quelques lignes au début qui nous donnent des nouvelles des filles et de leurs dernières évolutions sentimentales, il n'en est plus guerre question dans le déroulement de l'histoire, et encore moins à la fin! C'est tout de même un peu dommage mais croisons les doigts pour que cela annonce un troisième tome, et qu'il arrive vite!"

Et comment cela s'est-il fini?

"Pour me consoler d'avoir fini celui-ci, je vais me lancer à la découverte d'un autre auteur de cette collection que j'aime décidément beaucoup! Pourquoi pas Kate White et son "Meurtre sur Papier Glacé".
Lien : http://booksaremywonderland...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
MademoiselleMaeve
  29 mai 2018
Je venais de terminer un roman glauquissime et il me fallait un peu de légèreté et d'humour et en même temps, j'avais envie d'une enquête. J'ai un peu hésité devant ma pile à lire – comprenez que je me suis roulée par terre en m'arrachant les cheveux – avant d'opter pour Andrea H. Japp.
Les cadavres n'ont pas froid aux yeux m'a semblé être le candidat presque idéal. Presque, parce qu'il s'agit d'un second tome, et que je n'ai pas lu le premier Cinq filles, trois cadavres, mais plus de volant ! (et je n'aime pas du tout commencer une série en cours de route).
Ce roman, c'est mon papa qui me l'a prêté. Il aime bien cette auteure. J'ai d'ailleurs, grâce à lui, plusieurs de ses romans dans ma PAL, mais il s'agit de romans historiques qui me tentaient beaucoup moins (il faudra quand même que je les lise pour lui rendre…) que celui-ci.
Andrea H. Japp a écrit de nombreux romans policiers et de romans historiques. Elle est également la traductrice des livres de Patricia Cornwell – quoi de mieux qu'une scientifique pour traduire les enquêtes menées par une légiste ?
Dans Les cadavres n'ont pas froid aux yeux, l'héroïne est une scientifique au caractère de cochon. A force de passer après les autres au labo, de se faire bousculer et marcher sur les pieds tous les jours, elle a décidé de ne plus se laisser faire. Et elle est devenue grincheuse, mal embouchée et surtout très drôle. Lorsqu'un de ses collègues du labo est retrouvé décapité sur la table de travail d'Hélène, elle est surtout agacée. Elle le détestait quand il était vivant, et il continue à la faire suer alors qu'il est mort. Elle qui avait du boulot, elle va prendre du retard !
Hélène a une bande de copines très soudées qui n'en sont pas à leur premier cadavre. Quand ils commencent à pleuvoir dans le labo, elles décident de mener leur petite enquête, d'autant que quelqu'un semble vouloir faire porter le chapeau à Hélène.
C'est un roman drôle et léger, mais avec une enquête bien amenée. J'ai beaucoup aimé Héléne et ses réparties (j'aimerais bien avoir les mêmes parfois) et ce groupe de nanas qui peuvent compter les unes sur les autres. J'espère que si je trouve un cadavre un jour, mes copines m'aideront à mener l'enquête !
Un troisième tome est paru en 2013, Un cadavre peut en cacher un autre. S'il me passe entre les mains, je pense que je le lirai avec plaisir. En attendant, j'ai tout une pile de romans de Andrea H. Japp qui me sert de table de chevet et qu'il faudrait que je lise.
Lien : https://mademoisellemaeve.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
StefEleane
  29 août 2014
Comment classer ce roman, en comédie, en policier, en chik-lit….Eh bien c'est un mélange des trois genres. On retrouve l'ambiance légère et l'humour des romans de Janet Evanovich . L'intrigue policière : Ici Hélène, Chercheuse dans un labo parisien va voir ses collègues se faire tuer en commençant par son ennemi. le policier chargé de l'enquête est une vieille connaissance qui apprécie moyennement le caractère « Franc du collier » de notre héroïne. Aidé par ses copines, elle va menée l'enquête. Quant au chik-lit, les copines ont un rôle dans l'enquête mais nous avons aussi le droit à leurs déboires sentimentaux (entre autre) ….
Si vous avez envie d'une bonne distraction, ne pas réfléchir et ne pas avoir le palpitant des thrillers, alors ce livre est fait pour vous 
Commenter  J’apprécie          20
Rennath
  02 octobre 2014
Alors que le 1er tome m'avait amusé, je n'ai pas trouvé celui là terrible. Très décevant, le seul intérêt, c'est un bon polar, on ne trouve pas le coupable avant la fin ...
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
StefEleaneStefEleane   28 août 2014
Hélène tenta, sans succès, de s'absorber dans la rédaction de son prochain article scientifique. Rien de plus barbant. En plus, ça prenait un temps fou. D'abord, il fallait l'écrire en anglais, le français et autres étant considérés comme des sous-langues. Ensuite, il ne fallait surtout pas défriser les référés, ceux qui acceptaient ou non l'article en question. Les Français ont oubliés qu'ils ont été parmi les plus grands scientifiques : Pascal, Pasteur, Lavoisier, Coulomb, Ampère, Leclanché (la pile du même nom), Fresnel (l'optique vibratoire), tant d'autres. Dommage !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
PiertyMPiertyM   22 novembre 2014
Les animaux n’attaquent jamais sans provocation, sauf lorsqu’ils ont faim, qu’ils protègent leurs petits, ou qu’ils ont été dressés à la férocité par des humains.
Commenter  J’apprécie          40
MarquePageMarquePage   02 juin 2013
- Bien contente qu'il n'ait pas obtenu le grade de directeur de recherches, tiens !
Se rendant compte qu'elle évoquait un mort, même un mort provenant d'un vivant antipathique, elle corrigea :
- Enfin, paix à son âme quand même. Cela étant, je n'ai jamais compris pourquoi il fallait respecter des défunts qui n'avaient jamais été respectables de toute leur existence.
Commenter  J’apprécie          10
Era29Era29   06 mars 2017
Les beaux deuils, aussi cruels soient-ils, les deuils de véritable amour, se transforment le plus souvent en douloureux mais magnifiques souvenirs qui nous accompagnent et nous retiennent au creux des heures les plus glissantes et les plus désastreuses de nos existences.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   25 février 2013
Laisser le temps au temps, mais le temps prend parfois longtemps. Les plaies peuvent cicatriser, abandonnant alors de précieuses zébrures au plus profond de nous, qui nous rappellent que nous sommes humains, que nous avons aimé et que nous avons été aimés.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Andrea H. Japp (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Andrea H. Japp
Interview de Andréa H. Japp pour "Le fléau de Dieu".
autres livres classés : chick litVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
15660 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre