AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782203013728
48 pages
Casterman (23/09/2009)
3.88/5   88 notes
Résumé :
Décembre 1944.
La bataille des Ardennes fait rage depuis plusieurs jours. Dans une forêt figée par la neige et le gel, d’ultimes détonations parviennent encore aux oreilles d’un GI Airborne abattu dans la neige. Face à lui, deux enfants impuissants tentent de l’empêcher de mourir. Mais dans son dos, une tache de sang s’agrandit inexorablement…

Flash-back.

La guerre partout, pour tous…

Au milieu d’un ruisseau, Luthe... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (25) Voir plus Ajouter une critique
3,88

sur 88 notes
5
7 avis
4
11 avis
3
6 avis
2
0 avis
1
0 avis

bibiouest
  01 novembre 2019
belle reconstitution historique, les Ardennes enneigées sont magnifiques, même si le contexte est dramatique.
Nous sommes en 44 la bataille fait rage dans les Ardennes, les Allemands sont loin d'avoir abdiqué.
C'est dans cet endroit magnifique et grandiose que la «petite» histoire va rencontrer la «grande». Philippe Jarbinet l'auteur de ce tome 1 a réalisé un petit joyau...
Commenter  J’apprécie          460
InstinctPolaire
  27 mai 2013
[ Cette critique vaut pour les deux premiers tomes de la série que forment une histoire complète.]
Au bord d'un ruisseau, sous la neige de décembre 1944, deux soldats, fusils brandis, se font face. Inexplicablement, ils ne s'entre-tuent pas...
C'est qu'ils ont une autre histoire à nous raconter...
Le Sergent de la 82ème Division Aéroportée Luther Yepsen est le survivant d'un peloton qui s'est désagrégé dans les forêts des Ardennes durant la contre-offensive nazie de l'hiver 1944-1945. Lui et son frère d'arme le Caporal Casmir Landseadel. Blessés, errants, ils rencontrent Rachel et Louis, deux enfants juifs qui marchent vers l'Allemagne espérant rejoindre leur famille supposée retenue dans un camp derrière la frontière. Ils trouvent tous refuge dans la ferme de Gabrielle Osterlin.
Un îlot de paix au milieu de la guerre. Une paix troublée par l'arrivée d'un soldat allemand : Egon Kellerman. Français, enrôlé au début de la guerre – un " malgré-nous " - ; muté dans l'Einzatsgruppen A. Il rentre chez lui pour témoigner de la sombre besogne qui lui a été imposée sur le front de l'Est. Témoigner et apporter les preuves qu'il a collecté...
Une histoire qui n'a jamais réellement eu lieu. Luther, Casmir, Egon, Rachel, Louis, Gabrielle n'ont jamais existé.
Mais des parachutistes américains engagés dans la Bataille des Ardennes d'origine allemande, des soldats allemands des régions frontalières engagés "malgré-eux ", des enfants juifs à la recherche de leurs parents raflés... Combien furent-ils si on les additionnait tous à être pris dans la tourmente de la Seconde Guerre Mondiale ?
Parfois il faut ramener la grande Histoire à " hauteur d'homme ", il faut s'autoriser à une licence inventive...
Servie par des dessins magnifiques, cette histoire mérite toute notre attention...
Je pourrais paraphraser Dumas.
Je pourrais invoquer Spielberg et Tom Hanks
Je préfère la dédicace de l'auteur, Philippe Jarbinet " Tant que leur nom sera écrit quelque part, ils n'auront pas définitivement disparus. "
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
belette2911
  21 avril 2022
Certains pourraient penser : encore une bédé sur la Seconde Guerre Mondiale. Encore une bédé à la gloire des G.I's américains.
Eh bien non, ce n'est pas une énième bédé, c'est plus profond que ça, plus élaboré, plus recherché…
Les planches du départ sont superbes : on se retrouve plongé dans les Ardennes enneigées.
L'auteur plonge déjà ses lecteurs dans le mystère, car on se demande quel soldat est couché au sol avec les deux enfants qui lui demandent de ne pas mourir.
La suite sera tout aussi remplie de mystères : on repart en arrière et on met face à face un soldat Américain face à un Allemand. le mystère est de comprendre pourquoi la forêt grouille d'uniformes des Waffen SS et de nazis galonnés. Et pourquoi ils recherchent un soldat allemand qui a déserté ?
Lorsque la Grande Histoire est ramenée à une petite histoire, à hauteur d'Homme, cela permet de mieux toucher le public. Bien entendu, les soldats que nous croiserons n'ont jamais existé, du moins, pas leurs noms ou leurs faits, mais ce que l'histoire raconte, c'est une partie de la Grande Histoire.
Les enfants juifs ayant échappé à une rafle et cherchant leurs parents, les hommes engagés contre leur gré dans l'armée allemande (les "Malgré Nous"), les soldats américains (d'origine allemande), perdus dans la neige, trouvant refuge dans une ferme isolée, les faits des Einzatsgruppen, le génocide par balles, ce sont des faits qui ont eu lieu.
Incorporés au scénario de ce diptyque, ils permettent de nous donner une vision globale de ce que fut cette période de guerre, de nous donner des personnages à qui s'attacher, à suivre et pour qui on croisera les doigts pour qu'ils s'en sortent (pas le chef nazi).
Cela faisait longtemps que j'avais lu ce diptyque, mais je ne m'en souvenais plus. Comme quoi, ranger une de ses biblios, cela permet de retrouver des trésors enfouis depuis trop longtemps (oui, une fois de plus, j'ai lu au lieu de ranger).
L'avantage de cette magnifique bédé, c'est qu'elle est complète en 2 albums. Ensuite, on peut soit s'arrêter là, soit poursuivre avec les autres tomes parus. le scénario est élaboré, l'auteur ayant fait un travail de fou, afin de ne pas faire d'erreur dans les uniformes.
Le suspense est présent, les dessins sont magnifiques, les personnages bien campés, avec ces soldats américains, descendant de colons allemands, qui se battent sous l'uniforme des G.I's et tenter de s'en sortir dans cette neige froide, alors qu'il y a des nazis et des soldats allemands dans le coin.
Un bien bel album, incorporé dans un joli coffret cartonné. Encore une fois, j'ai bien fait de remettre de l'ordre dans cette biblio et de ressortir cette pépite, dont j'ai lu le deuxième album de suite.

Lien : https://thecanniballecteur.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Diabolau
  02 septembre 2020
C'est après avoir terminé l'excellente série Mémoire de cendres, première de la carrière de Philippe Jarbinet, que j'ai eu l'irrésistible envie de relire la série Airborne.
Du XIIIè siècle occitan en pleine croisade contre les albigeois à la deuxième guerre mondiale, c'est le grand écart historique, mais pas dans la manière d'appréhender les choses, où l'on retrouve la même minutie et la même obsession de l'exactitude historique qui est l'une des marques de fabrique de cet auteur. On le voit dès la première page, où le conservateur d'un musée des Ardennes, qui a collaboré en tant que conseiller historique, explique avec quelle monomanie du détail ils ont travaillé.
Mais entrons dans le vif du sujet.
Luther, para de la 82e Airborne, est perdu quelque part dans la neige, isolé de son unité avec quelques hommes et amputé de deux doigts par une balle qu'il vient de recevoir. En tentant d'échapper aux Allemands, il va rencontrer deux enfants juifs perdus dont il va devenir l'ange gardien, et une jeune femme engagée dans la résistance qui vit seule dans sa maison.
Si l'on excepte un peu de confusion au début, notamment avec ce flash forward dont on se demandera ensuite s'il était vraiment nécessaire, c'est une affaire menée avec brio, dans laquelle on va retrouver la patte de l'artiste : dessins réalistes et vivants, dialogues naturels et intelligents, scénario irréprochable privilégiant la vraisemblance et ne cherchant pas à en faire des tonnes. Quitte à chipoter, le seul reproche que je ferai est que je n'ai pas réussi vraiment à situer où l'on se trouve : la neige, l'époque et les circonstances tendent vers les Ardennes, mais à certains moments on a l'impression d'être déjà en Allemagne (même si la suite prouvera que non) et les propos de Gabrielle Osterlin sont équivoques à ce sujet, d'ailleurs Osterlin est un nom allemand. Enfin, on apprendra par la suite (dans le tome 2) que le mari (Egon Kellerman), le frère et le père de Gabrielle sont des "malgré-nous", donc des Alsaciens ou des Mosellans, à ma connaissance les Ardennais n'ont pas été enrôlés de force dans la Wehrmacht.
Mais bon, je chipote peut-être, ce qui est sans doute assez mesquin avec un auteur aussi précis que Jarbinet, mais que voulez-vous, qui aime bien châtie bien.
Et n'oublions pas, au passage, n'oublions jamais, que le gars fait le scénar, le dessin et la couleur. Moi, ça m'en bouche toujours un coin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Marieemmy
  29 avril 2020
Décembre 1944 La bataille des Ardennes fait rage depuis plusieurs jours. Dans une forêt figée par la neige et le gel, d'ultimes détonations parviennent encore aux oreilles d'un GI Airborne abattu dans la neige. Face à lui, deux enfants impuissants tentent de l'empêcher de mourir. Mais dans son dos, une tache de sang s'agrandit inexorablement… Flash-back. La guerre partout, pour tous… Au milieu d'un ruisseau, Luther Yepsen et un soldat allemand se tiennent mutuellement en joue. Ils hésitent à s'entretuer. L'Allemand finit par rompre l'affrontement et disparaît entre les arbres. Luther regarde sa main gauche ensanglantée. Il lui manque deux doigts, arrachés par une balle. Fouillant désespérement le lit du cours d'eau, il trouve enfin ce qu'il cherche : son annulaire autour duquel se trouve encore son alliance. Délicatement, il la récupère… Sur la crête d'une colline, des SS enfouissent des mines sous la neige. La discorde règne entre les officiers. Evoquant une mystérieuse mission ordonnée par le Reichsführer Himmler en personne, l'un des deux hommes assassine froidement le second. Qui est donc cet Egon Kellerman qu'ils sont chargés de retrouver à tout prix ? Dans un ancien haras, Gabrielle vit seule avec ses deux derniers chevaux. La guerre lui a pris tout le reste. Tout ce qui comptait à ses yeux… Dans une forêt aux contours de brume et de danger, deux enfants perdus sont partis à la rencontre de leurs parents que, dans leur naïveté, ils croient encore vivants. Leur destin commun est en marche.
J'ai aimé ce 1er tome qui est un vrzi recit d'action mêlé à du suspens et a une histoire d'amour naissante dans ce contexte difficile de la 2 de guerre mondiale. .
Les dessins entièrement faits a l'aquarelle donnent aussi une ambiance différente a cette bd et sont magnifiques. Ils montrent parfaitement les atrocités de cette guerre, véritable boucherie mais aussi la justesse des sentiments animant nos héros..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60


critiques presse (2)
ActuaBD   23 octobre 2019
"Airborne 44" est une série consacrée à la guerre, mais qui réussit à éviter le piège du manichéisme, sans rien cacher cependant de l’horreur de ce conflit sur les cendres duquel notre présent s’est construit.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BDZoom   17 juin 2019
Airborne 44 est une série remarquable dont on ne peut que conseiller la lecture des quatre cycles à la fois indépendants et complémentaires.
Lire la critique sur le site : BDZoom
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
mandrake17mandrake17   05 avril 2019
- Comment pouvez-vous affronter l'Allemagne et dans le même temps, lui trouver des excuses?
- Je ne me bats pas contre l'Allemagne en général, je me bats contre l'Allemagne nazie en particulier... Ce n'est pas la même chose. Vous savez, l'Allemagne immémoriale, ce n'est pas celle de Hitler et de sa clique d'aryens bornés. Non, cette Allemagne-là, c'est celle de Dürer, de Beethoven... celle de Goethe, de Schiller... celle de Nietzche, de Hermann Hesse, d'Otto Dix... celle de Lubitsch, de Murnau... Cette Allemagne-là, c'est celle de tous ceux que ces incultes détestent parce qu'ils offrent d'elle une image nuancée, ce que dans leur stupidité, ils prennent pour une faiblesse. Il y a des moments dans la vie où il faut avoir le courage de dire: "ça suffit!"
- Je suis d'accord avec vous... Mais de là à se faire tuer...
- On finira tous par mourir. Simple question de temps... Je ne pouvais pas accepter l'idée qu'un jeune type né dans un village du Nebraska puisse mourir en Europe pour restaurer cette Allemagne-là alors que moi, je serais resté à New York pour peindre. C'était impossible... Je sais que de grands esprits trouveront toujours un mur de justifications derrière lequel se retrancher pour éviter d'avoir à se salir les mains... Mais si ce qu'on commence à raconter sur les crimes nazis est vrai, alors rien ne peut justifier qu'on reste les bras ballants et qu'on laisse faire par simple peur de mourir... Je suis peut-être stupide de m'être engagé pour faire ce boulot de merde mais je ne vois pas comment, plus tard, j'aurais pu me regarder en face après que d'autres l'ont fait à ma place. J'espère seulement que si je survis à cette foutue guerre, je trouverai un sens à ce que j'y ai fait...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MissGMissG   10 septembre 2013
J’espère seulement que si je survis à cette foutue guerre, je trouverai un sens à ce que j’y ai fait … parce que jusqu’à présent, je ne suis vraiment fier de rien. Je suis même plutôt écoeuré.
Commenter  J’apprécie          40
JCLDLGRJCLDLGR   16 novembre 2019
J'ai froid
J'ai faim
J'ai mal
J'en ai plein le cul de ce merdier... fais ce que tu veux, je m'en fous.
Commenter  J’apprécie          70
mandrake17mandrake17   05 avril 2019
- Moi, Dave Christman, de Wapakoneta, Ohio, j'ai parlé à miss Dietrich! Et en plus, j'ai sa photo avec mon nom écrit dessus, de sa propre main!!... Parole, je peux mourir!
- ça tombe bien, le contexte s'y prête admirablement, caporal.
Commenter  J’apprécie          20
MissGMissG   10 septembre 2013
Ce n’est pas de gaité de cœur, croyez-moi … Mais je pense que les nazis ne sont plus disposés à comprendre un autre langage que celui des armes. Malheureusement.
Commenter  J’apprécie          30

Lire un extrait
Videos de Philippe Jarbinet (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philippe Jarbinet
WIP AIRBORNE 44 # 9
autres livres classés : seconde guerre mondialeVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

C'est la guerre !

Complétez le titre de cette pièce de Jean Giraudoux : La Guerre ... n'aura pas lieu

de Corée
de Troie
des sexes
des mondes

8 questions
1042 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , batailles , armeeCréer un quiz sur ce livre