AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782226441904
240 pages
Albin Michel (02/06/2021)
2.96/5   38 notes
Résumé :
1/ Bannir de son vocabulaire les mots suivants : modération, précaution, limitation...
2/ Refuser la moindre dépense raisonnable
3/ Apprendre par coeur tous les poèmes de Ronsard
4/ Faire l'amour sans pudeur et sans retenue
5/ Ne plus jamais parler des choses sans importance
6/ Se quitter 58 fois
7/ Se retrouver 59 fois


Voici quelques-unes des règles de la nouvelle vie de Frédéric Sauvage, romancier, d... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
2,96

sur 38 notes
5
1 avis
4
6 avis
3
3 avis
2
1 avis
1
2 avis

Ladybirdy
  15 juin 2021
Il y a des livres qui ramènent à la vie, à l'essence même de l'essentiel. La Plus-que-vraie est un livre inclassable qui donne envie d'aimer et d'être aimé dans un « émerveillement étiré, un élan spirituel et un bouquet de fous rires ». Écrit à quatre mains avec Alexandra Sauvêtre, magicienne que je ne connaissais pas, la Plus-que-vraie est vivifiant et dopé à bloc. Il y a dans ce livre un parfait équilibre entre le yin et le yang, une féminité épicurienne exacerbée arc en ciel et une masculinité terre à terre qui ne demande qu'à s'accoupler avec son soleil dansant. le duo Jardin-Sauvêtre apporte un côté surprenant et efficacement frais et complémentaire.
La Plus-que-vraie c'est comme du Beigbeder au royaume de Shakespeare.
Deux êtres radicalement opposés se rencontrent. C'est un coup de foudre pour Frédéric. Frédéric est au-dehors ce qu'Alice est au-dedans. Il est la raison. Elle est le coeur. Il écrit pour vivre. Elle vit pour écrire. Alice, pourvoyeuse de sublime, se met au défi de faire changer le regard de Frédéric sur l'amour et la vie. Débute un jeu de piste où pour parvenir à retrouver Alice et à s'accorder à elle, Frédéric devra prendre de nouvelles directions, regarder la vie sous un autre angle.
Impossible de ne pas craquer devant cette Alice pleine de fougue, de délice, de frivolité. Son intelligence est celle du coeur, son chemin celui que personne ne voit.
Alice habite l'amour. Tout est amour chez cette femme. Ses réflexions qu'elle dépose dans les pages de Amours de Ronsard m'ont vraiment subjuguée et émerveillée car les pensées d'Alice aurait le talent de réveiller un mort.
« Il n'y a pas d'autre vérité que celle de la poésie. Il n'y a pas d'autre amour que celui qui aime parce qu'il aime, sans être renseigné de rien.

Un homme sans amour fou n'est qu'une parcelle de lui-même, une simple esquisse. »

Frédéric et Alice, vont muer, se transcender mutuellement, renaître à la vie et plonger dans le requiem pour un fou.
Ce livre aurait pu être un coup de coeur, mon bémol se situe à la fin du livre où l'on retrouve l'univers de L'île des gauchers que je n'ai pas lu. Coup de pouce promotionnel ? Panne d'inspiration pour finir cette histoire ? Pas convaincue donc par cette fin assez surréaliste.

Neanmoins, je garderai un très beau souvenir de ce livre qui m'a apporté beaucoup de bonheur et réveillé des sensations anticonformistes oubliées. Dans cette histoire vivifiante, vous y retrouverez une bonne pincée d'humour qui se fait missile contre la médiocrité, de la poésie qui se fait duchesse pour émouvoir les petits princes de pacotille. Les mots sont forts, imagés, vivants, recherchés et jubilatoires.

Je ne connaissais pas Alexandre Jardin mais si tous ses romans sont du même acabit, j'en veux encore !

Soyons mièvres car « la mièvrerie, parfois, défonce les plafonds du bonheur ».

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          9810
Nathalire
  19 septembre 2021
Alexandre Jardin et moi, c'est une histoire d'amour qui dure depuis environ 30 ans et qui a débuté lorsque j'ai lu un de ses premiers romans, "Fanfan".
Et, comme dans toute histoire d'amour, il y a eu des hauts (très hauts) et des bas (mais pas si bas que ça quand même)... 
Il a une place particulière dans ma vie, sûrement grâce à sa capacité à m'enchanter, souvent, et à me décevoir, parfois. Je le trouve génial, émouvant,  attachant mais aussi parfois exaspérant. Il est en tout cas furieusement humain, et c'est certainement pour cette raison que je suis toujours une de ses fidèles lectrices 30 ans plus tard.
La 4ème de couverture plante le décor directement : on va parler d'amour dans ce roman, comme souvent avec Alexandre Jardin, et pas n'importe lequel, l'amour avec un grand A, celui qui vous chamboule, qui se vit avec emphase et emporte tout sur son passage...
"Bannir de son vocabulaire les mots suivants : modération, précaution, limitation...
Refuser la moindre dépense raisonnable
Apprendre par coeur tous les poèmes de Ronsard
Faire l'amour sans pudeur et sans retenue
Ne plus jamais parler des choses sans importance
Se quitter 58 fois
Se retrouver 59 fois
Voici quelques-unes des règles de la nouvelle vie de Frédéric Sauvage, romancier dont la rencontre avec Alice va bouleverser la trop tiède existence. Lui qui ne croyait plus à l'amour, sauf dans ses romans, il va le réinventer avec Alice. Ce livre-là, ils vont l'écrire à quatre mains et improviser ensemble une passion folle qui les mènera jusqu'aux confins très oubliés du Pacifique Sud.
Les vraies histoires d'amour existent."
Dans "La Plus-Que-Vraie", l'auteur renoue avec ses précédents romans comme "Fanfan" ou "L'île des gauchers", qui m'ont tant captivée à l'époque, dans une sorte de synthèse de son oeuvre. 
C'est un livre court, décliné selon les 4 saisons, livrant une histoire difficile à résumer et à classer. 
J'avoue avoir été légèrement déçue car j'avais fini par me lasser un peu de ses romans quelque peu similaires, dont le thème récurrent est l'amour idéal ou idéalisé. On pourrait croire qu'Alexandre Jardin est en panne d'inspiration, même si je suis persuadée que ce n'est pas le cas. 
En résumé, ce roman d'amour est magnifiquement bien écrit, mais il n'a pas su m'émouvoir, malgré la poésie qui s'en dégage et les beaux préceptes partagés, tels qu'apprendre à vivre au présent et aimer intensément. Je n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages, ni à vibrer réellement à la lecture de leur histoire d'amour.
Mais cela reste une lecture délicieuse que je ne regrette pas du tout. Je ne me lasserai jamais de sa plume fluide, poétique et fougueuse, ni de ses envolées lyriques et de son vocabulaire si élégant et varié.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          91
julie_et_ses_lectures
  18 juin 2021
Je remercie les éditions Albin Michel pour l'envoi de ce roman.
Je vous parle d'un roman que je viens de terminer lorsque je suis partie en week-end cocooning avec mon mari.
Quel plaisir de découvrir la jolie plume de cet auteur. C'est le premier roman que je lis d'Alexandre Jardin.
Ce roman conjugue deux points de vue, celui d'un homme et celui d'une femme Alexandra Sauvêtre. Ce duo est l'équilibre parfait !
La Plus-que-vraie est l'histoire de Frédéric Sauvage qui est un auteur et écrit des histoires d'amour. Il parle d'amour dans ses romans mais ne le vit pas dans la réalité, il n'y croit plus.
« Après un demi-siècle de fiascos, de disséminations et de simulacres affectifs, l'amertume me restait sur l'échine et me bousillait les sangs… »
Jusqu'au jour où il fait une rencontre, Alice, et sa vie va prendre un nouveau sens.
Alice, La Plus-que-vraie, va lui faire changer sa vision de l'amour.
« Les manèges de cette beauté retorse me faisaient espérer un paradis qui ne cessait de se dérober, quand, un mardi soir, à la réception d'un hôtel bordelais, l'inespérée se présenta. »
Ce livre-là, ils vont l'écrire à quatre mains et improviser ensemble une passion folle qui les mènera jusqu'aux confins très oubliés du Pacifique Sud.
« Soudain, je fus pris d'une envie irrésistible d'aimer frénétiquement cette fille qui désirait écrire, et non être écrite. »
Ce roman d'amour est magnifiquement bien écrit.
Les mots sont doux, beaux et touchants. Ce roman est riche en émotions.
La plume de l'auteur est légère, fluide et poétique.
Quant aux personnages, ils sont attachants et différents. Nous voyageons à travers Frédéric et Alice. Ce duo apporte un joli condensé savoureux, un vocabulaire riche et varié, de la poésie, de l'élégance et de la finesse. C'est exquis !
C'est une jolie aventure littéraire. Un roman d'espoir qui se lit rapidement.
Si vous aussi, vous avez envie de lire une histoire d'amour, c'est avec plaisir que je vous recommande La Plus-que-vraie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
GHD26
  01 septembre 2021
Il y a des romans que l'on ne sait pas si on aura le coeur de les finir, mais lecteur invétéré, on tient...
Celui-ci a au moins l'avantage d'être tellement plein de redondances, de tournures ou formules répétitives, et si pauvre en imagination, qu'il permet une lecture diagonale mettant vite fin au supplice.
L'auteur se complet à exposer ses fantasmes, prétendant que l'accomplissement de ceux-ci et l'abandon de tout frein lui fait découvrir le vrai amour.
Cible manquée, ce récit narcissique (l'auteur se met en scène et pioche dans ses propres romans) sonne faux et ne touche pas.
Commenter  J’apprécie          70
clemaufildespages
  08 juillet 2021
PAS MON STYLE...
Frédéric Sauvage, romancier va voir son existence tranquille basculer dès sa rencontre avec Alice. Ils ne connaissent pas et se croisent par hasard dans un hôtel. le standardiste les prend pour un couple, ils décident de jouer le jeu. Lui qui ne croyait plus à l'amour va réinventer son quotidien en laissant entrer la passion et la folie dans sa vie...
La plus-que-vraie c'est la rencontre de deux êtres radicalement opposés. C'est l'histoire d'un coup de foudre qui envoie tout valser. Il incarne la raison, elle incarne la folie. Et mutuellement, ils vont se transcender.
Frédéric et Alice vont nous faire voyager, sublimer et poétiser leur quotidien. Elle va lui apprendre à aimer follement et à vivre éperdumment parce qu'après tout, nul n'est immortel...
Une vie de folie et de démesure, où il faut suivre les panneaux "autres directions" et bannir les mots comme "modération", "atténuations", "restrictions"...
C'est le premier roman que je lis d'Alexandre Jardin et malheureusement je n'ai pas totalement adhéré. Sa plume est très "littéraire" (trop à mon goût), et cela m'a empêché de rentrer dans l'histoire, de m'attacher aux personnages et ressentir cette bouffée d'émotions. Néanmoins, c'est un roman court, qui donne envie de voir la vie différemment, de se surpasser, de viser toujours plus haut et de laisser entrer la folie dans nos vies.
En bref, un roman qui n'a pas su m'émouvoir mais dont je suis sûre qu'il pourrait plaire aux amateurs de romance et de poésie ! 😊
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
LadybirdyLadybirdy   12 juin 2021
Il y a une part d’insoutenable dans le réel, dans la vie et dans l’amour. Il faut tout réinventer, tout poétiser, tout sublimer pour que cela devienne supportable et tolérable. L’essentiel est de savoir vivre follement et d’aimer librement, de vivre librement et d’aimer follement.
Commenter  J’apprécie          340
LadybirdyLadybirdy   13 juin 2021
Je n’étais certain que d’une chose: faire marcher un amour est vide de sens, c’est l’amour qui doit nous faire marcher.
Commenter  J’apprécie          300
LadybirdyLadybirdy   14 juin 2021
L’immense git dans le presque rien.
Commenter  J’apprécie          321
rkhettaouirkhettaoui   04 juin 2021
Toute ma vie, ma soif de sentiments a fait voile et
mon cœur, gouvernail. Écrivain de romans d’amour, je n’ai expérimenté que sur le papier
les langueurs et les éclosions prodigieuses. Drogué à l’illusion, j’ai créé des magiciennes
d’envergure, des beautés douées pour l’infini et des amours mirobolantes désinfectées
de tout ennui. J’allais les chercher dans cette zone de mon imaginaire où je cessais
de vivre en apnée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
NathalireNathalire   18 septembre 2021
A cet instant, je sus qu'il y avait en moi quelque chose qui n'était pas moi et qui était bien plus précieux que moi : ma capacité d'aimer. (p217)
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Alexandre Jardin (78) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alexandre Jardin
Portraits Croisés : Alexandre Jardin en Dracula
autres livres classés : rencontre amoureuseVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Alexandre Jardin

Né à Neuilly-sur-Seine en ...

1955
1965
1975
1985

12 questions
51 lecteurs ont répondu
Thème : Alexandre JardinCréer un quiz sur ce livre