AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2246863783
Éditeur : Grasset (11/10/2017)

Note moyenne : 3.19/5 (sur 40 notes)
Résumé :
Ce roman vrai est la pierre d’angle de la grande saga des Jardin. Après le portrait du père merveilleux (Le Zubial), du sombre grand-père (Des gens très bien), du clan bizarre et fantasque (Le roman des Jardin), voici l’histoire de la mère d’Alexandre. On y découvre une femme hors
norme, qui ose tout, et qui s’impose comme l’antidote absolu de notre siècle timoré.
Elle est dans les yeux de son fils l’héroïne-née, la tisseuse d’aventures, l’inspiratric... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
PiertyM
  23 novembre 2018
Étonnante biographie des Jardin, exclusivement, consacrée à la mère Jardin! C'est le portrait d'une femme étonnamment libre! Véritable contraste entre le titre du livre ''Ma mère avait raison'' et la maman elle-même, celle qui conseille à son fils de ne pas avoir peur d'aimer, d'aimer passionnément, cependant, elle vit courageusement avec trois amants sous le même toit, on se demande quel sens donne-t-elle à l'amour! Le livre relate l'amour d'un fils pour sa mère qui a, en effet, l'art de tout enflammer sur son passage. Obstinée, altière, tenace, elle obtient ce qu'elle veut. Même s'il lui faudrait fuguer du toit parental avec sa valise rose, elle osera le faire cinq fois s'il le faut. Des amants, elle ne s'en prive pas...marcher dans le feu pour prouver sa ténacité, elle ne s'en prive pas non plus...les hommes, elle les façonne...les enfants, elle les veut héroïques. Face à cette femme énergique, une femme qui ose des choses impensables à son époque, mais, je n'ai pas pu accrocher à ce personnage que je trouve un peu trop dominatrice, et quelque peu ambivalente dans ses manières, malgré que le fils veuille convaincre le lecteur de ses valeurs, des valeurs de celle-là qui risque tout! N'empêche que ça a été un petit moment agréable!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
coquinnette1974
  22 octobre 2017
Pour clore mes vacances en lecture je viens de lire d'une traite "Ma mère avait raison" de Alexandre Jardin, au format e-book, grâce à Net Galley et aux éditions Grasset.
Je les remercie, même si je n'ai pas réellement accroché avec ce livre très personnel.
Je l'ai demandé car le résumé me tentait bien, sans faire vraiment attention à qui l'avait écrit. Or j'ai tenté il y a bien longtemps de lire Fanfan, sans réussir à dépasser les premiers chapitres ! j'avais donc un peu peur de ne pas apprécier plus que ça ce livre ci, et malheureusement mes craintes ont rapidement été fondées.
Je ne sais pas pourquoi mais j'ai du mal avec l'écriture de ce romancier. Il n'écrit pas mal mais il a le don de.. m'ennuyer, et j'ai du mal à accrocher.
J'ai aimé ce livre sur sa maman, il nous parle de son enfance, de sa maman, de la façon dont elle l'a élevé...
C'est intéressant mais en fait il faut avouer que dans l'ensemble j'ai trouvé ça assez plat, je n'ai pas du tout été touché par ce livre.
Je l'ai lu d'une traite, avec parfois l'impression de passer à coté.
C'est pour ça que je mets seulement trois étoiles, pas plus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
saomalgar
  21 octobre 2017
Alexandre Jardin se livre totalement dans ce texte en nous dévoilant la vie libre et libérée de sa mère mais aussi de son père et des autres hommes de sa mère.
Parfois j'y ai vu du "En attendant Bojangles" dans la folie de cette mère qui se veut libre à tout prix. Elle veut vivre pleinement chaque minute de sa vie de façon flamboyante.
On sent que l'auteur a parfois souffert pendant son enfance de ce comportement même s'il s'en défend en disant qu'elle avait raison.
Et c'est ces moments là qui m'ont mise mal à l'aise et me conduisent à ne mettre que 3 étoiles. Certes c'est une belle vie remplie généreuse sans sentiment négatif mais même si elle dit ne jamais juger les autres, elle condamne tout de même son fils à faire comme elle, en brûlant un livre qui ne lui ressemble pas par exemple ou en l'envoyant seul à 15 ans en Irlande à la mort de son père. Alexandre se doit donc de vivre comme elle et c'est là que pour moi le jugement intervient quand même, et c'est ce qui m'a gênée.
J'ai ressenti beaucoup de tristesse pour Alexander enfant, privé de sa mère. Mais sans doute que c'est moi qui ne suis pas à la hauteur de cette vie ;)
En tout cas, pour comprendre le zèbre, c'est un roman à lire absolument !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
mllemalenia
  10 novembre 2017
D'Alexandre Jardin, je ne connaissais que "Le zèbre" ou "Fanfan" : des comédies romantiques et humoristiques adaptées au cinéma, faisant de l'auteur tout autant un auteur à succès qu'une personnalité très largement médiatique. Lorsque j'ai aperçu ce titre "Ma mère avait raison" sur NetGalley, j'ai été tentée de passer mon chemin. Pourtant la lecture de ce résumé m'a donné envie d'en savoir plus. J'ai été bien inspirée.

Comme le dit si bien le titre, l''auteur nous parle ici de sa mère. Mais plus que d'une mère, il nous raconte le parcours d'une femme libre, très / trop libre peut-être pour son temps, qui collectionnait les amants et les petits bonheurs de façon égoïste et effrénée. Alexandre Jardin dit aujourd'hui qu'elle avait raison, et nous explique pourquoi. Pourquoi il faut choisir de vivre beaucoup, d'aimer trop ou intensément, de ne pas se compromettre. La théorie, c'est toujours beau.

Pourtant, à la lecture de ces anecdotes, je n'ai pas réussi à éprouver la moindre sympathie pour cette femme que j'ai trouvé cassante, seule, égocentrique et névrosée. On sent dans cette lecture tout l'amour de l'homme pour une destinée, mais aussi toute la tristesse du petit garçon qui n'a pas eu de mère. C'est à la fois troublant et drôle, saisissant et triste. Une lecture qui m'a transportée et que j'ai terminée en quelques heures. Seul bémol pour moi : l'obsession qu'a eu l'auteur de glisser, ça et là, une phrase sur son engagement politique qui souvent n'avait pas lieu d'être. Au delà de ce petit désagrément, je recommande vivement ce livre, véritable cri d'amour et de respect.

Un dernier mot pourtant : au vu de ce qu'elle y a gagné. Au vu de ce qu'elle a brisé. Je ne saurais dire, pour ma part, si sa mère avait raison.
Lien : http://mademoisellemalenia.o..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
sorcierebienaimee
  24 octobre 2017
J'ai toujours beaucoup apprécié les romans d'Alexandre Jardin.
J'ai toujours aimé sa fantaisie dans l'écriture et "l'anti-conformisme" de ses histoires. Il m'a donné une vision de la vie de couple et de la vie tout court, plus originale, vivante et pétillante.
Je comprends un peu mieux ce que l'héritage familiale et notamment ici l'héritage maternelle lui a transmis et dans quel environnement il s'est construit.

C'est l'histoire...
D'un homme qui fait une magnifique déclaration d'amour à sa mère. Une femme hors norme qui a toujours assumé ce qu'elle était ainsi que ses choix, même si cela pouvait choquer.
Son leitmotiv était de vivre pleinement et non pas à pas à moitié, d'avancer et d'être soit même, sans se soucier de ce que l'on pouvait en penser.
Elle a fait faire des choses insensées à ses enfants, que certains diraient indigne d'une mère mais leur a apporté un regard magique sur la vie. Elle n'a pas toujours été une mère parfaite mais ce n'est vraiment pas ce que son fils retient.
A l'aube de ses 80 ans, notre auteur qui n'arrive pas à envisager son départ, qu'il sait pourtant inéluctable lui rend un superbe hommage.
Un très beau lire et à offrir à toutes ces personnes qui hésitent à se lancer dans leur vie, qui se laissent mourir à petit feu dans un quotidien qui ne leur convient pas et qui rêvent d'autre chose. Nous sommes maîtres de notre vie quoi que l'on en dise.
Et vive la légèreté, la fantaisie et la folie..
Lien : https://justelire.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

critiques presse (3)
LeJournaldeQuebec   11 décembre 2017
Alexandre Jardin signe un roman jubilatoire, criant l’urgence de vivre et d’être vrai, dans lequel il rend hommage à une maman extraordinairement libre, hors normes, Ma mère avait raison.
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
LeDevoir   20 novembre 2017
De manière positive ou négative, Alexandre Jardin dérange. Depuis la publication en France de Ma mère avait raison, il provoque pour ainsi dire une petite révolution sexuelle.
Lire la critique sur le site : LeDevoir
LaPresse   07 septembre 2017
Le romancier et ex-candidat à la présidence française continue l'exploration de son arbre généalogique hors norme avec cette fois un récit consacré à sa mère.
Lire la critique sur le site : LaPresse
Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
kielosakielosa   23 novembre 2017
"Un gamin qui jubile avec un livre est un gosse vacciné contre l'échec scolaire."

Alexandre Jardin comme co-fondateur de "Lire et faire lire".
Commenter  J’apprécie          291
rkhettaouirkhettaoui   15 octobre 2017
Tu as vécu au milieu de gens parfois célèbres, mais tu n’as jamais été des leurs. Avec ton étrange regard, tourné vers le dedans et secrètement irrité par les petites libertés, celles qui n’engagent pas, tu as traversé les sixties et les seventies sans leur appartenir. Toute livrée à cette atmosphère confuse, à cette musique dont les rythmes divisent l’être et dissolvent le caractère, aux alcools qui tuent la conscience, tu t’es gardée intacte avec une sorte d’impatience moins faite du dégoût de la frivolité que de ce qui s’y cache d’imposture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   15 octobre 2017
Dans le mouvement de la vie, chacun évite le mur de ses peurs. Toi, tu l’as toujours défoncé avec joie, indiscipline et délicatesse.
Ton goût immodéré de la liberté, ton acharnement à aimer, à ne jamais tricher sur tes désirs, recouvrent une sorte d’austérité morale.
Les arrangements de l’existence, jouir avec parcimonie ou s’attarder dans des liaisons sinistrées, tu ne connais pas. En amour, tu déménages avant que l’usure ait eu sa part. Tu ne sais pas laisser battre ton cœur au ralenti. Avec toi, et dans tous les domaines, l’improbable rafle tout.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   15 octobre 2017
Comme s’il était évident qu’un être humain n’a pas le droit moral de commettre un acte auquel il ne croit pas, de signer des mots qui ne le révèlent pas. Aucun contrat au monde ne devrait être supérieur à cet axiome.
Les gens pensent parfois ces choses-là, en songe ou dans les livres, tu les vis.
De toi, j’ai appris que s’élancer dans les gouffres permet à nos ailes de pousser. Sans cette absolue confiance dans la vie, tout nous retient. Et l’existence n’est plus qu’un rendez-vous raté avec soi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Dominique84Dominique84   16 novembre 2017
Ton talent fut d'exister avec une intensité à peine croyable quand tant d'autres s'économisent. Ton génie de la vie m'a ébloui, souvent révolté mais toujours fasciné.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Alexandre Jardin (64) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alexandre Jardin
Interview Raphael Mezrahi - Alexandre Jardin
autres livres classés : amour maternelVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Alexandre Jardin

Né à Neuilly-sur-Seine en ...

1955
1965
1975
1985

12 questions
36 lecteurs ont répondu
Thème : Alexandre JardinCréer un quiz sur ce livre
.. ..