AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Bojan Vukic (Autre)Bojan Vukic (Autre)
EAN : 9782302080577
56 pages
Éditeur : Soleil (26/08/2020)

Note moyenne : 4.23/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Arundill a six ans quand elle est achetée par l’alchimiste “Triste Sourire” pour devenir à la fois sa disciple et sa fille adoptive... Vingt ans ont passé. Aujourd’hui la jeune femme appartient à l’ordre des Ombres et elle s’est jurée de retrouver celui qu’elle avait pris pour un père et qui lui a enseigné le grand Art. Elle brûle de se venger de ce qu’il lui a fait subir, même si pour ça elle doit enfreindre les règles et devenir elle-même une proie pour son ordre.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Alfaric
  29 août 2020
BD FANTASY / HEROIC FANTASY.
Nicolas Jarry frappe encore avec un Bojan Vukic en grande forme : c'est encore un bon tome pour l'univers des Terres d'Arran ! Arundill veut se venger de ceux qui ont fait d'elle ce qu'elle est devenue. Et ceux qui veulent se venger doivent se préparer à creuser deux tombes. Comme naguère Edmond Dantès, Arundill super-héroïne ou super-vilaine en gestation a le choix de devenir Dieu ou de devenir Diable. Mais son Abbé Faria peut aussi bien être Gandalf que Sauron, Yoda que Palpatine, et comme vous le savez les voies menant vers l'enfer sont pavées de bonnes intentions... Que la Force soit avec nous !!!
(avec plus de tomes donc de pages, on aurait pu avoir un combo ultime : "Sans Famille" + "Comte de Monte-Cristo" + "Star Wars" + "Fullmetal Alchemist"... J'aurais été mort et au paradis des geeks)
Lien : http://www.portesdumultivers..
Commenter  J’apprécie          433
saigneurdeguerre
  08 octobre 2020
Arundill est le nom qui me fut donné par mon maître lorsqu'il m'acheta quand je n'étais qu'une enfant. Il fit de moi ce que je suis, une alchimiste de talent qui opère sous le contrôle des connétables de l'Ordre des Ombres… Sous leur contrôle ? Disons que c'est ce que je veux qu'ils croient car j'ai un autre but… Retrouver mon maître… J'ai un compte à régler avec lui…
Critique :
Le scénario de Nicolas Jarry paraît un peu confus, mais je pense que c'est voulu, car à la fin tout se tient. On suit Arundill menant sa quête « aujourd'hui » tout en été confronté à des bribes de son histoire passée.
Les dessins du serbe Bojan Vukic sont époustouflants et très bien servis par la mise en couleur de J. Nanjan.
Il convient encore de citer Benoit Dellac qui a réalisé un storyboard pour cet album.
Ce quatrième tome de la série Mages laisse entrevoir des suites très prometteuses. Nous sommes en droit de nous demander si une conflagration gigantesque n'est pas en préparation dans les Terres d'Arran. Mon fils verrait bien les humains tenter de se débarrasser de tout ce qui a des oreilles pointues qu'elles soient bleues, vertes ou chocolat bleu pâle, ainsi que de ces nains qui maîtrisent un peu trop bien la technologie. L'avenir lui donnera-t-il raison ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
belette2911
  17 décembre 2020
Arundill est une alchimiste guerrière, appartenant à l'ordre des Ombres et il vaut mieux ne pas se mettre en travers de sa quête…
Triste-Sourire, qui l'a acheté lorsqu'elle avait 6 ans et en a fait sa disciple, lui a effacé la mémoire…
Si elle veut se venger de lui, son enquête minutieuse devra se faire hors des clous, quitte a maquiller un peu la vérité afin d'apprendre quelques détails qui lui permettront de retrouver celui qui a fait ce qu'elle est.
Ponctué de flash-back qui vont nous raconter une partie de l'apprentissage d'Arundill ainsi que la dureté de l'épreuve finale entre les différents disciples où il ne doit en rester qu'un (Koh-Lanta version trash, super trash où le maillon faible ne se contente pas de sortir du jeu). Depuis, elle en veut à mort à son ancien maître et ne rêve que de le tuer.
Les dessins du Serbe Bojan Vukic sont des petits bijoux pour les yeux, des diamants resplendissants grâce au travail du coloriste, Nanjan.
Les combats sont dynamiques, bourrés de signes ésotériques que les alchimistes exécutes dans les airs et si l'album ne connait pas vraiment de temps mort, on a envie de s'attarder sur les détails des cases afin de ne rien rater.
Le scénario se joue de ses lecteurs, comme les alchimistes se jouent de nous et s'abusent les uns les autres avec des homoncules et autres sorts pour se tirer d'affaire. Pour cela, le final est explosif.
Nicolas Jarry est un habitué, il sait se jouer de nous et jouer avec nos convictions solidement ancrées. L'enfer est pavé de bonnes intentions et les méchants ne sont pas toujours ceux que l'on croit, pareil pour ceux qui se disent gentils, qui sait ce qu'ils cachent dans leurs âmes pas si pure que ça…
La nouvelle saga consacrée aux Mages est, elle aussi, une réussite et les Terres d'Arran s'étoffent de plus en plus avec tous ces albums et ces peuples qui l'habitent. Mais un doute m'habite aussi : tous ces êtres vivants vont-ils rester dans un semblant d'harmonie (euphémisme avec les Orcs) ou bien un peuple va-t-il essayer de régner sur tous (quelqu'un a vu l'anneau de Sauron, dernièrement ?).
J'attends la suite avec impatience et j'espère recroiser la route de notre alchimiste badass qui n'a pas froid aux yeux, ni aux miches et qui, en se vengeant, aurait dû creuser plusieurs tombes… La vengeance valait-elle la peine ? À méditer.

Lien : https://thecanniballecteur.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
tchouk-tchouk-nougat
  03 novembre 2020
Arundill est une talentueuse mage alchimiste faisant partie de l'ordre des ombre. Elle est sensée enquêter sur les autres mages et veiller à ce qu'ils ne mettent pas en péril l'équilibre du monde d'Arran. Seulement elle poursuit un but beaucoup moins noble : la vengeance.
Ce tome de la série Mage nous fait découvrir une nouvelle magie : l'alchimie. Les mages concoctent des potions, fabriquent des pierres de pouvoirs et tracent des pentacles de pouvoir.
Au-delà de ce nouvel aspect de cet univers qui n'en finit plus de s'agrandir, il s'agit ici d'une histoire de vengeance, d'apprentissage et de relation maître-élève qui s'apparente à une relation filiale. Arundill est une jeune femme en pleine construction, qui veut régler son passé pour pouvoir avancer vers autre chose. Ses choix et sa violence sont discutables et elle n'est pas spécialement d'emblée sympathique. Heureusement les retours sur son passé lui donne des circonstances atténuantes et permet de mieux cerner et comprendre le personnage.
Les dessins sont très efficaces.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
meygisan
  25 septembre 2020
J'attendais avec une certaine impatience ce tome là pour découvrir comment Nicolas Jarry allait traiter la figure de l'alchimiste, dont on a l'habitude de se le représenter comme un rat de laboratoire entouré de ses ustensiles, éprouvettes et autres potions.
Le pari est gagné avec cette Arundill, qui au delà de son tempérament trempé, est un personnage plus guerrier que mage dans l'âme, plus aventureuse que chercheuse en labo, et elle emprunte même, de manière générale, à certains Maîtres Inquisiteurs...
Les influences superhéroïques sont présentes ( les pentacles autour des mains rappellent Doc Strange, le look d'Obota la verte est un mélange de Voïd et de Ripclaw de chez Images comics, et le maître d'Arundill un savant mélange entre Vador et Fatalis....) et permettent au personnage d'acquérir cette facette d'action woman et qui façonne également sa personnalité.
Nicolas Jarry adopte comme de coutume une narration en ellipse. le récit se déroule à deux époques en parallèle qui se font le miroir l'une de l'autre, et qui permettent au lecteur d'appréhender des situations, de cerner des pans de la personnalité d'Arundill ou de poser des réflexions, mais surtout de mener l'intrigue à son terme. Intrigue qui tourne autour de la relation père fille/ maître élève ( l'influence Star Wars est perceptible), Arundill étant à la recherche de l'identité de son maître, et donc de son passé, de ses origines, de son identité en quelque sorte.
Comme toujours les thèmes de la filiation, de l'identité, de la famille, de la transmission générationnelle, sont très présents chez Jarry.
C'est là un bon tome, un bon personnage, une bonne série encore en construction mais sur d'excellentes bases, à suivre avec intérêt...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80


critiques presse (1)
Sceneario   17 novembre 2020
Un nouveau personnage pour une nouvelle caste qui tient toutes ses promesses, et en particulier celle de nous évader au contact d’un univers magique.

Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   11 septembre 2020
- Il arrive parfois que l’œuvre dépasse son créateur…
- Parfois l’œuvre dépasse son créateur… Mais ce n’est pas une règle absolue… Il arrive aussi que l’œuvre essaie de bouffer le créateur.
Commenter  J’apprécie          200
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   01 novembre 2020
J'avais oublié combien la frontière entre ce qui est bon et ce qui est mauvais est insaisissable. Tant d'actes généreux peuvent de révéler néfastes tandis que d'autres, au premier abord mauvais, se révèlent fondamentalement bons.
Commenter  J’apprécie          50
AlfaricAlfaric   26 août 2020
Une illusion peut cacher certaines vérités.
Commenter  J’apprécie          190
meygisanmeygisan   25 septembre 2020
La forme et l'esprit sont une seule et même chose, l'un est le reflet de l'autre... Lorsque l'un change, l'autre s'en trouve modifié. J'ai connu un mage qui aimait se transformer en dragon... Aux dernières nouvelles, il couve toujours son trésor.
Commenter  J’apprécie          20
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   01 novembre 2020
On apprend de la vie. Surtout dans ce qu'elle a de plus mauvais.
Commenter  J’apprécie          30

Lire un extrait
Videos de Nicolas Jarry (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nicolas Jarry
NAINS : REDWIN DE LA FORGE - LECTURE DU CHEF
autres livres classés : littérature serbeVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1703 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre