AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782253005445
501 pages
Le Livre de Poche (02/07/1974)
3.69/5   193 notes
Résumé :
Le cycle complet autour du personnage d'Ubu, roi grotesque, symbole de la tyrannie du pouvoir: 'Ubu roi', 'Ubu cocu', 'Ubu enchaîné', 'Almanachs du père Ubu', 'Ubu sur la butte'. Avec leurs prolégomènes et paralipomènes.
Que lire après Tout UbuVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
1971 ,je découvre avec un étonnement sans borne et une hilarité (non partagée par mes parents) l'adaptation pour la télé faite par le génial J.C.Averty de ce canular potache devenu classique littéraire . Ce volume contient outre Ubu-Roi les autres avatars de l'homme à la gidouille (Cocu, enchaîné ,sur la butte ) ainsi que son almanach. Quel génie de la prévision que Jarry, lui seul avait prévu Trump! Hourra ,corne au cul, vive le père Jarry!!
Commenter  J’apprécie          30
Cornegidouille ! de par ma chandelle verte, voilà un bien étrange personnage qu'inventa ce cher Alfred Jarry !
Et qui inspira tout une tripotée d'écrivains par la suite, de près ou de loin tels que André Breton, Eugène Ionesco, Boris vian...
Les différentes pièces sont assez inégales; on passe d'un correcte "Ubu roi", à un inconsistant et incohérent "Ubu cocu" au plutôt réussi "Ubu enchaîné". Il n'en reste ,pour l'histoire littéraire, que ce père Ubu ne restera que le parangon de la bêtise humaine en même temps que le reflet du tragique XXème siècle.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
"Ancien roi d'Aragon, officier de confiance du roi Venceslas", le masque fantastique a d'abord, pour première parole, lancé le mot célèbre. Puis, il a lâchement renversé le roi de Pologne, son bienfaiteur, et fait massacrer presque toute la famille royale. Avant d'étaler sa couardise dans une guerre grotesque contre Bougrelas, héritier du trône, il s'affirme ici dans le déploiement de l'arbitraire qui est une forme de l'absurde.
[...] Il y a en effet trois "Ubu". D'abord celui qui, né de l'imagination collective d'une classe en réaction contre un professeur prétendu odieux, est devenu grâce à Jarry, "Ubu roi", incarné par Gémier lui-même au Théâtre de l'oeuvre, en 1896.
Mais aussi "Ubu enchaîné" (1900) et un "Ubu sur la butte" (1906), qui tourne plutôt à la revue satirique.
Dans les trois textes, aujourd'hui confondus dans la version globale d' Ubu adoptée en 1960 par le TNP (Théâtre National Populaire), le personnage, qui ne manque pas de bon sens lorsqu'il condamne lui-même certaines contraintes de l'existence, rassemble surtout dans une image vengeresse tous les traits de la vulgarité, de la bassesse et de l'absurdité triomphantes.
(extraits "Lagarde et Michard" - XX° siècle - Le Théâtre avant 1914)
Commenter  J’apprécie          70
Oh ! oh ! oh ! après, as-tu fini ? Moi je commence : torsion du nez, arrachement des cheveux, pénétration du petit bout de bois dans les oneilles, extraction de la cervelle par les talons, lacération du postérieur, suppression partielle ou même totale de la moelle épinière (si au moins ça pouvait lui ôter les épines du caractère), sans oublier l’ouverture de la vessie natatoire et finalement la grande décollation renouvelée de saint Jean-Baptiste, le tout tiré des très saintes Écritures, tant de l’Ancien que du Nouveau Testament, mis en ordre, corrigé et perfectionné par l’ici présent Maître des Finances ! Ça te va-t-il, andouille ?
(Il la déchire.)
Commenter  J’apprécie          70
nous n'avons dû notre salut qu'à notre habileté comme cavalier ainsi qu'à la solidité des jarrets de notre cheval à finances, dont la rapidité n'a d'égale que la solidité et dont la légèreté fait la célébrité, ainsi qu'à la profondeur du fossé qui s'est trouvé fort à propos sous les pas de l'ennemi de nous nous l'ici présent maître des Phynances.
Commenter  J’apprécie          30
Il sera empalé d'abord, décapité ensuite, et finalement moulu. Ensuite, Monsieur sera, de par notre mansuétude, libre d'aller se faire pendre ailleurs. Il ne lui sera pas fait d'autre mal, car je le veux bien traiter.
Commenter  J’apprécie          30
SOLIMAN
Et le Père Ubu ?

LE VIZIR
Le Père Ubu prétend qu'on lui a volé ses boulets de forçat en route. Il est d'une humeur féroce et manifeste l'intention de mettre tout le monde dans sa poche. Il casse toutes les rames et effondre les bancs afin de vérifier s'ils sont solides.



Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Alfred Jarry (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alfred Jarry
Retrouvez les derniers épisodes de la cinquième saison de la P'tite Librairie sur la plateforme france.tv : https://www.france.tv/france-5/la-p-tite-librairie/
N'oubliez pas de vous abonner et d'activer les notifications pour ne rater aucune des vidéos de la P'tite Librairie.
Quelle pièce de théâtre nous montre le pitre le plus grotesque jamais imaginé dans une étourdissante fête du langage et s'ouvre… sur un gros mot ?
« Ubu Roi » d'Alfred Jarry, c'est à lire en pochez chez Etonnants Classiques.
Dans la catégorie : Littérature dramatiqueVoir plus
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature des langues romanes. Littéraure française>Littérature dramatique (842)
autres livres classés : théâtreVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (1357) Voir plus



Quiz Voir plus

Le Cid (Corneille)

Que signifie "Le Cid" en arabe ?

le seigneur
le voleur
le meurtrier

10 questions
800 lecteurs ont répondu
Thèmes : théâtreCréer un quiz sur ce livre

{* *}