AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782253005445
501 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (02/07/1974)

Note moyenne : 3.76/5 (sur 171 notes)
Résumé :
Le cycle complet autour du personnage d'Ubu, roi grotesque, symbole de la tyrannie du pouvoir: 'Ubu roi', 'Ubu cocu', 'Ubu enchaîné', 'Almanachs du père Ubu', 'Ubu sur la butte'. Avec leurs prolégomènes et paralipomènes.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
GuillaumeTM
  28 mars 2013
Cornegidouille ! de par ma chandelle verte, voilà un bien étrange personnage qu'inventa ce cher Alfred Jarry !
Et qui inspira tout une tripotée d'écrivains par la suite, de près ou de loin tels que André Breton, Eugène Ionesco, Boris vian...
Les différentes pièces sont assez inégales; on passe d'un correcte "Ubu roi", à un inconsistant et incohérent "Ubu cocu" au plutôt réussi "Ubu enchaîné". Il n'en reste ,pour l'histoire littéraire, que ce père Ubu ne restera que le parangon de la bêtise humaine en même temps que le reflet du tragique XXème siècle.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
gillgill   29 octobre 2012
"Ancien roi d'Aragon, officier de confiance du roi Venceslas", le masque fantastique a d'abord, pour première parole, lancé le mot célèbre. Puis, il a lâchement renversé le roi de Pologne, son bienfaiteur, et fait massacrer presque toute la famille royale. Avant d'étaler sa couardise dans une guerre grotesque contre Bougrelas, héritier du trône, il s'affirme ici dans le déploiement de l'arbitraire qui est une forme de l'absurde.
[...] Il y a en effet trois "Ubu". D'abord celui qui, né de l'imagination collective d'une classe en réaction contre un professeur prétendu odieux, est devenu grâce à Jarry, "Ubu roi", incarné par Gémier lui-même au Théâtre de l'oeuvre, en 1896.
Mais aussi "Ubu enchaîné" (1900) et un "Ubu sur la butte" (1906), qui tourne plutôt à la revue satirique.
Dans les trois textes, aujourd'hui confondus dans la version globale d' Ubu adoptée en 1960 par le TNP (Théâtre National Populaire), le personnage, qui ne manque pas de bon sens lorsqu'il condamne lui-même certaines contraintes de l'existence, rassemble surtout dans une image vengeresse tous les traits de la vulgarité, de la bassesse et de l'absurdité triomphantes.
(extraits "Lagarde et Michard" - XX° siècle - Le Théâtre avant 1914)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
RusenRusen   23 janvier 2016
Oh ! oh ! oh ! après, as-tu fini ? Moi je commence : torsion du nez, arrachement des cheveux, pénétration du petit bout de bois dans les oneilles, extraction de la cervelle par les talons, lacération du postérieur, suppression partielle ou même totale de la moelle épinière (si au moins ça pouvait lui ôter les épines du caractère), sans oublier l’ouverture de la vessie natatoire et finalement la grande décollation renouvelée de saint Jean-Baptiste, le tout tiré des très saintes Écritures, tant de l’Ancien que du Nouveau Testament, mis en ordre, corrigé et perfectionné par l’ici présent Maître des Finances ! Ça te va-t-il, andouille ?
(Il la déchire.)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
hupomnematahupomnemata   01 février 2011
nous n'avons dû notre salut qu'à notre habileté comme cavalier ainsi qu'à la solidité des jarrets de notre cheval à finances, dont la rapidité n'a d'égale que la solidité et dont la légèreté fait la célébrité, ainsi qu'à la profondeur du fossé qui s'est trouvé fort à propos sous les pas de l'ennemi de nous nous l'ici présent maître des Phynances.
Commenter  J’apprécie          30
TrepanBouBTrepanBouB   26 avril 2012
Il sera empalé d'abord, décapité ensuite, et finalement moulu. Ensuite, Monsieur sera, de par notre mansuétude, libre d'aller se faire pendre ailleurs. Il ne lui sera pas fait d'autre mal, car je le veux bien traiter.
Commenter  J’apprécie          30
GentilpalotinGentilpalotin   30 mai 2012
SOLIMAN
Et le Père Ubu ?

LE VIZIR
Le Père Ubu prétend qu'on lui a volé ses boulets de forçat en route. Il est d'une humeur féroce et manifeste l'intention de mettre tout le monde dans sa poche. Il casse toutes les rames et effondre les bancs afin de vérifier s'ils sont solides.



Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Alfred Jarry (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alfred Jarry
Grâce à des archives sonores exceptionnelles, la série Entendre le théâtre explore en 7 épisodes l'évolution des sons et des voix qui ont marqué le théâtre français du 20e siècle.Quand Alfred Jarry écrit en 1888 une première ébauche d'Ubu roi pour un petit théâtre de marionnettes familial à Rennes, il explique que le Père Ubu, figure de tyran grotesque, devait avoir une « voix spéciale », une voix de marionnette, travestie, étrange. Marie-Madeleine Mervant-Roux, directrice de recherche au CNRS, revient sur ce que Jarry lui-même a décrit comme une « voix de phonographe » - en référence à l'appareil de reproduction sonore qui connaissait alors les débuts de son développement.La série Entendre le théâtre accompagne le lancement du site pédagogique http://classes.bnf.fr/echo/ fruit d'unpartenariat entre le CNRS, le département des Arts du spectacle et le service des Éditions Multimédias de la BnF.
+ Lire la suite
Dans la catégorie : Littérature dramatiqueVoir plus
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature des langues romanes. Littéraure française>Littérature dramatique (842)
autres livres classés : théâtreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Couples célèbres de la litterature

Julien Sorel

Louise de Renal
Maguerite Gautier
Ariane
Camille
Celimene

10 questions
521 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , théâtreCréer un quiz sur ce livre