AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2302047745
Éditeur : Soleil (24/08/2016)

Note moyenne : 3.28/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Alors que les derniers survivants de l'empire Hittite fuient les armées de Cronos, Achille doit pénétrer dans Troie s'il veut accéder au Tartare et délivrer les Géants. Mais Priam lui en refuse l'entrée, voyant en lui un ennemi de son peuple. À contrecoeur, Achille décide de prendre les armes contre l'alliance troyenne et de combattre aux côtés du roi Agamemnon et de son frère, le perfide Ménélas. Achille sait qu'il doit à tout prix pénétrer dans Troie avant que Cro... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
BazaR
  23 octobre 2016
Un tome mené tambour battant car… c'est le dernier.
Je ne m'y attendais pas. Nicolas Jarry avait donc prévu une tétralogie. Ce n'est pas pour me déplaire en soi. Seulement, ici, l'auteur a ouvert tellement de lignes qu'il lui faut un peu cavaler pour tout réunir. Certains moments importants de la guerre de Troie – comme le combat entre Achille et Hector – sont décrits en quelques cases, ravalant leur force tragique à un détail de l'Histoire. Certains Héros Grecs, comme Ajax ou Diomède, ne montent jamais sur scène
Malgré, ou à cause, de cela l'histoire est très structurée. Les évènements s'enchainent de manière logique. Troie est le nexus où tous les destins sont révélés, où enfin les superpuissances divines se manifestent physiquement dans un déchainement proche des comics de super-héros. Tous les hommes sont manipulés. Seul Achille, aidé de Chiron et de la déesse Hécate, est au courant des véritables enjeux : ce n'est ni plus ni moins que le maintien de la Création ou le retour du Néant. J'ai bien aimé la réécriture proposée de la légende du Cheval de Troie, hormis qu'Ulysse n'y prend plus aucune part. En revanche, je suis moins convaincu par la toute fin – tragédie aux portes du bonheur – et copiée, avec quelques nuances, sur les scènes finales du film de Wolfgang Petersen.
Le dessin de Campanella Ardisha est toujours aussi statique, un manque de personnalité particulièrement sensible dans ce tome où les batailles dominent. On peut toutefois noter une amélioration sur la fin, alors que le combat de phalanges laisse la place à un affrontement plus « heroic fantasy » mâtiné de comics. le dessin des décors est en revanche remarquable : la scène d'une montagne lestée d'un temple immense et flottant dans les airs aux abords de la fin de la mer tombant dans un gouffre de néant est superbe (on la voit en haut de la couverture).
La qualité du scénario m'a emporté cependant, le dessin devenant secondaire. Au final j'ai bien apprécié cette série. Je suis surpris de voir que ce récit de la Guerre de Troie ne manifeste pas beaucoup d'intérêt de la communauté babéliote. J'aimerais beaucoup avoir d'autres avis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          406
Alfaric
  22 avril 2019
Dans ce quatrième et dernier tome intitulé "Les Portes du Tartare" le méchant millénaire veut s'emparer de Troie, citadelle qui lui barre le chemin de l'Occident. Cronos dévoile son visage et on dirait Loki de Marvel Comics, mais ce n'est que le pion de Chaos qui officie ici comme Thanos / Galactus de Marvel Comics. On enchaîne les différents passages obligés de la Guerre de Troie en accélérant l'intrigue à coup d'ellipses, et si Cronos veut ouvrir une porte vers l'enfer à l'intérieur de la cité la Team Achille sous surveillance d'Agamemnon et Ménélas doit pénétrer dans la cité, ouvrir la porte du tartare et en ramener les hulks/ géants capables de vaincre les forces du mal (mais leur catabase qui aurait dû être le point d'orgue de la série a disparu elle aussi dans une ellipse)… Et puis comme tout doit finir comme dans "L'Iliade", je ne peux pas m'empêcher de penser : tout ça pour ça ?
En plus on sent quand même le cycle écourté et la BD finie à l'arrache, comme le prouve les nombreuses erreurs et coquilles (dont certaines ont survécu aux rééditions : ce n'est pas très professionnel). Et ces personnages qui changent de caractère font tâche : le mystérieux Cronos multiplie les caprices et les grimaces, Ménélas passe de méchant de tragédie à méchant de comic voir de cartoon, et l'Érinye se lance dans de grandes déclarations sur la nécessaire justice divine alors que c'est elle-même qui a comploté tous les trucs qu'elle prétend vouloir châtier. Les dessins d'Erion Campanella Avdisha mis en couleur par Vyacheslav Panarin sont satisfaisants, mais un nouveau changement de coloriste Hélène change encore de couleur de cheveux...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
RosenDero
  03 mars 2017
Face à l'entêtement de Priam, Achille rejoint les rangs d'Agamemnon face aux Troyens. Pendant ce temps, Cronos foule le sol des mortels et subjugue le roi hittite.
La bataille de Troie peut commencer.
---
Série terminée avec ce quatrième opus largement téléphoné et très bourrin mais tout de même plaisant. Cronos super saiyan avec Kaméhaméha et tout le bazar, bastons à gogo, héros et monstres à la pelle, Nicolas Jarry n'hésite pas à foutre des coups de pieds dans les mythes, quitte à envoyer valser le plus fort des symboles de cette guerre de Troie, le cheval de bois traditionnel remplacé par une version dark fantasy plutôt pas mal.
Malgré tout, ce tome de clôture sent le bâclé (on nous promettait les Dioscures, on ne les vit pas ; on faisait miroiter un duel épique entre Achille et Hector, ce ne fut qu'une passe d'arme ; et que dire de Memnon et des hécatonchires qui disparaissent purement et simplement de l'histoire ? Pourquoi le Tartare n'a pas été montré au lecteur ?)
Autre preuve du bâclage organisé? Ce tome est entaché de nombreuses coquilles qui ne seraient pas passées avec un minimum de relecture... c'est tellement abusé que ça en devient ridicule. Une faute par planche, quand ce n'est pas par bulle ! Beurk.
Mais l'histoire, les dessins et la vision d'auteur novatrice permettent à cette série de ne pas être dénuée d'intérêt.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          183
meygisan
  20 janvier 2017
La conclusion de cette tétralogie se concentre sur la cité de Troie. le rôle d'Achille diffère quelque peu de la légende, mais la rejoint tout de même de manière fluide et plausible, sans trop s'en éloigner. On a droit à de nombreux affrontements, des peuples comme les Amazones entrant dans le jeu de la guerre et dont les enjeux deviennent très personnels. C'est le cas de la reine Penthésilée, qui orne magnifiquement la couverture de ce volume, ceci dit au passage! Rien de surprenant au niveau scénaristique puisque la résolution s'opère de la manière attendue, tant du côté humain que divin. Je déplore toutefois que le cas de Cronos ( le plus puissant des Titans tout de même) soit réglé en quelques cases, une manière un peu hâtive d'en finir. D'autant que reposait sur ses épaules, le destin de l'humanité et des dieux.
Certains personnages du mythe brillent par leur absence; je pense au 2 Ajax ( le grand et le petit), Ulysse, qui ne fait qu'une brève apparition dans un volume précédent, ou Diomède. Exit également le jeune Enée, survivant de la guerre de Troie, fondateur de Rome et à l'origine de l'Eneide, contée par Virgile. Ce choix de l'auteur permet de mettre l'accent sur d'autres acteurs moins connus, tels que Penthésilée justement, Cycnos ou encore Memnon, lesquels dans la bd endossent un rôle prédominant.
Nicolas jarry s'offre la liberté de différer de la légende sur quelques points, ou de les réinterpréter à sa façon, de manière qu'ils servent son histoire. C'est le cas du cheval de Troie, qui prend une ampleur plus fantastique, étant donné qu'il ouvre carrément un passage vers le Chaskô, permettant ainsi aux forces du mal de pénétrer dans la cité. le sort d'Achille également diffère, ici nul n'est question de son talon provoquant sa mort. Il est vrai que mourrir à cause d'une blessure au talon de la part d'un être immortel, est un peu ridicule, et le chois de Jarry est d'autant plus judicieux, qu'il ne fait absolument pas référence à son immortalité. Par contre Achille n'est pas le fils de Thésée, comme c'est dit 2 ou 3 fois dans le cycle, mais le fils de Pelée et de Thétis. J'ai aimé également le traitement de la déesse Hécate, présentée comme une simple guerrière, et qui rejoint une partie de son propre mythe qui la figure sous différents aspects, dont l'un bénéfique lorsqu'elle cotoie les hommes. Elle est alors une déesse de la fertilité.
Bref une tétralogie que j'ai apprécié sur sa longueur, excepté la conclusion que je trouve hâtive. J'aurais aimé, par exemple suivre les péripéties d'Achille dans le Tartare. de manière générale, ce tome aurait mérité d'être décliné en deux volumes, au regard de la diversité d'éléments à traiter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
BMMousseron
  20 avril 2017
Avec ce tome 4, je me suis replongée avec plaisir dans les volumes précédents. Je ne me souvenais que de l'intrigue générale . Leur relecture m'a permis de redécouvrir certains éléments que j'avais oubliés.
Cet ultime tome est l'épilogue du mythe de la Guerre de Troie revisité par Jarry à savoir qu'elle est l'apogée d'un vaste complot fomenté par Cronos pour permettre au Chaos primordial de s'étendre et se venger de son fils Zeus.
Personnellement, je le trouve à la hauteur des précédents, des adaptations du mythe bien trouvées (le cheval de Troie par exemple), des dessins superbes mais desservis par des couleurs sans relief. Dommage. Je ne parlerai pas des cadrages ou autres termes techniques propres à la BD, je ne m'y connais pas assez.
Petit bémol, cela se résout trop vite à mon goût: les tomes précédents amenaient à une bataille un peu plus épique.
Sinon, N'Y A-T-IL PAS DE RELECTURE AVANT IMPRESSION CHEZ CET EDITEUR? c'est une honte! c'est bourré de fautes d'orthographe!
Petit aperçu :
page 4 : Hercalès
page 9 : Zeus n'aura d'autres choix de de venir
page 13 : l'hivers - nous pourrions être obligé
pages 26-27 : le temps nous ai compté - désormais sa vis appartiens - il a renier
page 32 : on les a tous égorgé
page 38-39 : d'autres créatures avide de sang - tué par des assassin
page 42 : tu as plongée le monde
Pour moi, c'est aussi rédhibitoire que les arêtes dans le poisson: une fois, que j'en ai vu une, je cherche les autres et ça gâche tout le plaisir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (1)
BDGest   12 septembre 2016
Cette conclusion est à l’image de l’ensemble de l’œuvre : réjouissante par sa volonté de réinterpréter l’une des plus vieilles histoires de notre passé, mais parfois décevante compte tenu de certaines faiblesses.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
BazaRBazaR   20 octobre 2016
[Hélène] N'aie crainte, Achille, je ne me tuerai pas. J'ai compris depuis longtemps que je ne suis qu'un prétexte à cette guerre. Les hommes n'ont pas besoin de véritables raisons pour se combattre. Des prétextes leur suffisent.
Commenter  J’apprécie          250
BazaRBazaR   19 octobre 2016
Un guerrier ne peut combattre à la fois son orgueil et son adversaire.
Commenter  J’apprécie          300
Lire un extrait
Videos de Nicolas Jarry (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nicolas Jarry
Lorsque le chaos menace, les rôdeurs d?Oranos reprennent le chemin de la guerre !
Scénariste : Nicolas Jarry Illustrateur : Gianluca Maconi
Résumé : Azaqi, un garçon fier et téméraire, vit seul dans une cabane perdue au milieu des bois. Depuis que son père a disparu, il est le nouveau gardien de la forêt. Ayant grandi loin de la civilisation, Azaqi ignore tout du vaste monde... jusqu?au jour où des dirigeables de guerre ravagent son sanctuaire ! « le guerrier accompli ne renonce jamais à un juste combat. » Huitième leçon du guerrier Koji
En savoir plus : https://www.soleilprod.com/serie/azaqi-01-le-cinquieme-rodeur.html
Achetez la Bande Dessinée numérique directement via l'application Delcourt - Soleil : https://itunes.apple.com/fr/app/delcourt-soleil-bd-comics/id840127039
Retrouvez-nous sur le site internet et réseaux sociaux pour plus de BD : http://www.soleilprod.com/ https://www.facebook.com/soleil.editions https://twitter.com/editions_Soleil https://www.instagram.com/delcourt_soleil_bd/
Achetez le tome : Amazon : https://www.amazon.fr/gp/search?ie=UTF8&keywords=9782302077751&tag=soleilprodcom-21&index=blended&linkCode=ur2&camp=1638&creative=6742 Fnac : https://www.fnac.com/advanced/book.do?isbn=9782302077751&Origin=EDITIONSDELCOURT&OriginClick=yes Cultura : https://www.cultura.com/catalogsearch/result/?q=9782302077751&classification=0
+ Lire la suite
autres livres classés : mythologieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Devenez très fort en citations latines en 10 questions

Que signifie Vox populi, vox Dei ?

Il y a des embouteillages partout.
Pourquoi ne viendrais-tu pas au cinéma ?
J'ai un compte à la Banque Populaire.
Voix du peuple, voix de Dieu.

10 questions
468 lecteurs ont répondu
Thèmes : latin , Citations latines , antiquitéCréer un quiz sur ce livre