AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9781908580306
54 pages
Éditeur : Les Éditions de Londres (15/11/2011)
3.61/5   9 notes
Résumé :
Ubu Cocu (ou l’Archéoptéryx) : Ubu Cocu a été écrit en 1897-8. Deuxième pièce de Jarry ayant Ubu comme personnage principal, elle n’a pas été bien reçue par la critique et fut un peu oubliée, malgré d’évidentes qualités. Nous sommes heureux de vous la faire redécouvrir.

Inutile de tenter de résumer cette pièce, tant elle pulvérise les barrières des causalités et de la raison, au point que le cocufiage d’Ubu par l’Égyptien Memnon n’est même qu’à peine ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
LydiaB
  17 février 2021
On connait souvent "Ubu Roi" mais très peu les autres oeuvres de Jarry. Dans cette pièce, Ubu, ancien roi de Pologne, se présente comme un grand pataphysicien. Il doit occuper un appartement et pour cela, il en déloge les occupants à sa manière… Et il ne se prive pas d'une de ses armes favorites : le Pal ! Seul ombre au tableau : la conscience d'Ubu qui lui rappelle que, cornegidouille !, on ne se débarrasse pas ainsi des gens. Ah non ? Et paf, enfermée la conscience ! Bon, et la Mère Ubu pendant ce temps ? Elle est tombée raide dingue d'un égyptien, un certain Memnon. Il vaudrait mieux pour lui qu'il se planque s'il ne veut pas rejoindre les mânes de son ancêtre légendaire !
La première pièce était déjà absurde, on peut dire que celle-ci est complètement cinglée ! Mais quel plaisir de retrouver la verve de ce personnage ! Sa femme n'apparait que très peu au final. Jarry se moque, bien entendu… Un peu à la manière d'un Molière avec son Monsieur Jourdain, on a ici un homme imbu de lui-même se prenant pour un scientifique. Lisez cette pièce, la pataphysique n'aura plus de secret pour vous ! 😂
Lien : https://promenadesculturelle..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          550
colimasson
  15 décembre 2013
Pourquoi rendre Ubu Cocu ? Après l'avoir rendu Roi, terrassant sans vergogne la famille royale de Pologne, ses nobles et ses moins nobles, sa comptabilité et sa phynance, Ubu, imbu de lui-même, s'aveuglait de sa propre gloire. Un roi rendu cocu, ce n'est pas seulement une histoire d'adultère qui finit mal; c'est aussi l'égocentrisme d'un homme-gidouille incapable de voir ce qui se passe au-delà de sa sphère, plus noblement assimilée au "tonneau" qui radie du "corps hyperphysique". Ubu, déjà cocu, continue de se complaire dans la duplicité de sa personne : "Nous, son isomorphe, sommes beau", cocufiant lui-aussi la mère Ubu, avec un être toutefois trop méprisable pour être relevé: lui-même. L'amour-propre exacerbé peut-il être un crime adultère ?

Ubu Cocu représente le pouvoir borné d'oeillères : incapable de remarquer les évidences, sa colère ne commence à se déchaîner qu'à l'instant où, passant, de rumeurs en chuchoteries malavisées, il se met à lorgner sur le drôle d'enfant dont a accouché la Mère Ubu. Pourrait-il donc être le père d'un Archéoptéryx ? Cette étrange filiation apparaît surtout dans les premières versions de la pièce, lorsque celle-ci s'appelait encore Les tribulations de Priou et L'archéoptéryx. La version achevée d'Ubu Cocu se veut plus concise. L'animal préhistorique devient secondaire et les personnages des frères religieux -le frère Primor en tête-, se volatisent pour notre plus grand regret. La conscience d'Ubu, ce pauvre personnage "couvert de toiles d'araignées", prend en revanche une place plus importante dans les adultères de la famille royale.

Dans le genre impulsif et désordonné, le père Ubu se surpasse. Dans une caisse, dans une chambre ou en Egypte, les lieux se superposent dans le désordre le plus complet. Les personnages secondaires, peu différenciés, se confondent et brouillent l'adultère de la mère Ubu. On se souvient d'Achras et de son traité sur les moeurs de polyèdres, ou encore de Scytotomille et de ses écrase-merdres, mais au-delà de ces apparitions burlesques, leur contribution au cocufiage d'Ubu reste parfois floue. Ubu Cocu se révèle onirique, plus évanescent qu'Ubu Roi mais tout aussi grotesque et sophistiqué à la fois. On se prend à rêver, à la lecture de didascalies surréalistes ("Sans mot dire, il prend siège. Tout s'effondre. Il ressort en vertu du principe d'Archimède. Alors, très simple et digne, en costume devenu plus sombre..."), dont la simplicité n'a d'égale la force de suggestion ("On entend sonner comme pour annoncer un train, puis le Crocodile, soufflant, traverse la scène").

On écoute chanter les trois Palotins : "Ce tonneau qui s'avance, neau qui s'avance, neau qui s'avance, c'est le Père Ubu. Et sa gidouille immense, gidouille immense, gidouille imense, est telle qu'un..." et on se rassure : la gidouille du père Ubu aura peu à pâtir d'une paternité préhistorique.
Lien : http://colimasson.over-blog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          162

Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
genougenou   24 septembre 2016
SCÈNE II
ACHRAS, un Larbin. :
LE LARBIN : Monsieur, y a z’un bonhomme qui veut parler à Monsieur. Il a arraché la sonnette à force de tirer dessus, il a cassé trois chaises en voulant s’asseoir.
ACHRAS : Qu’est-ce qué c’est que ça ? Monsieur Ubu, ancien roi de Pologne et d’Aragon, docteur en pataphysique. Ça n’est point compris du tout. Qu’est-ce qué c’est que ça, la pataphysique ? Enfin, c’est égal, ça doit être quelqu’un de distingué. Je veux faire acte de bienveillance envers cet étranger en lui montrant mes polyèdres. Faites entrer ce Monsieur.
PÈRE UBU : Cornegidouille ! Monsieur, votre boutique est fort pitoyablement installée : on nous a laissé carillonner à la porte pendant plus d’une heure ; et lorsque messieurs vos larbins se sont décidés à nous ouvrir, nous n’avons aperçu devant nous qu’un orifice tellement minuscule, que nous ne comprenons point encore
comment notre gidouille est venue à bout d’y passer.
ACHRAS : Ô mais c’est qué, excusez : je ne m’attendais point à la visite d’un aussi gros personnage… sans ça, soyez sûr qu’on aurait fait élargir la porte. Mais vous excuserez l’embarras d’un vieux collectionneur, qui est en même temps, j’ose le dire, un grand savant.
PÈRE UBU : Ceci vous plaît à dire, Monsieur, mais vous parlez à un grand pataphysicien.
ACHRAS : Pardon, Monsieur, vous dites ?…
PÈRE UBU : Pataphysicien. La pataphysique est une science que nous avons inventée et dont le besoin se faisait généralement sentir.
ACHRAS : Ô mais c’est qué, si vous êtes un grand inventeur, nous nous entendrons, voyez-vous bien ; car entre grands hommes…
PÈRE UBU : Soyez plus modeste, Monsieur ! Je ne vois d’ailleurs ici de grand homme que moi. Mais puisque vous y tenez, je condescends à vous faire un grand honneur. Vous saurez que votre maison nous convient, et que nous avons résolu de nous y installer.
ACHRAS : Ô mais c’est qué, voyez-vous bien…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
colimassoncolimasson   22 décembre 2013
SCYTOTOMILLE: Voici, Monsieur, un excellent article, quoique innommable, la spécialité de la maison, les Ecrase-Merdres. De même qu'il y a différentes espèces de merdres, il y a des Ecrase-Merdres pour la pluralité des goûts. Voici pour les estrons récents, voici pour le crottin de cheval, voici pour les spyrates antiques, voici pour la bouse de vache, voici pour le méconium d'enfant au berceau, voici pour le fiant de gendarme, voici pour les selles d'un homme entre deux âges.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          62
colimassoncolimasson   01 janvier 2014
Chants religieux au-dehors de la cellule. Quand ils ont cessé, Frère Primor se lève et va mystérieusement retirer d'une armoire une pipe et une bouteille.
Il nous est recommandé par les lois de notre couvent de faire chaque chose en son lieu : il faut cracher au crachoir, dormir au dortoir, pisser au pissoir, et surtout copieusement se reficer au réfectoire. Je commets une petite infraction à cette règle en me soûlant hors du réfectoire. Mais le supérieur n'en saura rien. Buvons, et chantons pour nous désopiler la rate.

-Onéisme ou les Tribulations de Priou-
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
colimassoncolimasson   26 décembre 2013
PERE UBU : Ceci est sale. Il ne peut répondre, car il est tombé sur la tête. Son cerveau s'est endommagé sans doute à la circonvolution de Broca, en laquelle réside la faculté de discourir. Cette circonvolution est la troisième circonvolution frontale à gauche en entrant. Demandez au concierge... Messieurs, pardon! Demandez à tous les philosophes : "Cette dissolution intellectuelle* a pour cause une atrophie qui envahit peu à peu l'écorce du cerveau, puis la substance blanche, produisant une dégénérescence graisseuse et athéromateuse des cellules, des tubes et des capillaires de la substance nerveuse!

*Th. Ribot : Maladies de la mémoire, p. 93"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
colimassoncolimasson   15 décembre 2013
Nous allons prendre conseil de notre conscience. Elle est là, dans cette valise, toute couverte de toiles d'araignée. On voit bien qu'elle ne nous sert pas souvent.
Commenter  J’apprécie          90

Videos de Alfred Jarry (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alfred Jarry
Grâce à des archives sonores exceptionnelles, la série Entendre le théâtre explore en 7 épisodes l'évolution des sons et des voix qui ont marqué le théâtre français du 20e siècle.Quand Alfred Jarry écrit en 1888 une première ébauche d'Ubu roi pour un petit théâtre de marionnettes familial à Rennes, il explique que le Père Ubu, figure de tyran grotesque, devait avoir une « voix spéciale », une voix de marionnette, travestie, étrange. Marie-Madeleine Mervant-Roux, directrice de recherche au CNRS, revient sur ce que Jarry lui-même a décrit comme une « voix de phonographe » - en référence à l'appareil de reproduction sonore qui connaissait alors les débuts de son développement.La série Entendre le théâtre accompagne le lancement du site pédagogique http://classes.bnf.fr/echo/ fruit d'unpartenariat entre le CNRS, le département des Arts du spectacle et le service des Éditions Multimédias de la BnF.
+ Lire la suite
autres livres classés : théâtreVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
17333 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre