AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2367730881
Éditeur : Marmaille Cie (06/01/2017)

Note moyenne : 3.36/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Il ne faudrait pas raconter d'histoires aux enfants. A force de raconter à Coline que son humeur fait la pluie et le beau temps, elle finit par y croire... Son papa essaye bien de calmer ses vents mauvais, mais il restera au fond d'elle un enfant tout puissant qui devra apprendre à maîtriser ses émotions pour pouvoir faire grandir le bleu de son ciel.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
Torellion
  15 avril 2017
Je tiens tout d'abord à remercier les Editions Marmaille et compagnie ainsi que Babelio pour m'avoir permis de gagner ce livre lors de la dernière Masse Critique jeunesse.
Coline est une petite fille hypersensible pourvue d'une imagination débordante. Son papa lui affirme un jour que son humeur influence le temps qu'il fait... Dès lors Coline n'aura de cesse de contrôler ses émotions pour préserver ses parents et amis.
Yannick Jaulin et Benoît Perroud nous livre une histoire pleine de tendresse et d'aventures. le personnage de Coline est rapidement attachant et les enfants peuvent s'identifier facilement à l'héroïne.
La lecture en double page est très agréable et donne la part belle aux illustrations très colorées de Perroud. Les textes de Jaulin sont simples et empreint de poésie et d'humour. C'est un excellent moyen pour expliquer aux enfants les différentes émotions qu'ils peuvent ressentir et c'est aussi un excellent moyen pour les adultes de se souvenir de la puissance des émotions ressenties par leurs enfants.
Vous l'aurez compris cet album est une véritable réussite et à mettre entre toutes les mains, petites et grandes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
orbe
  20 janvier 2017
Coline est persuadée que son humeur influence le temps et qu'elle possède ainsi un pouvoir magique fantastique. C'est à la fois un grand plaisir de s'imaginer capable de faire fleurir le printemps mais c'est aussi une grande responsabilité...
Son monde est peuplé d'êtres imaginaires, un nuage-lune qui vole, un corbeau au chapeau et de nombreux insectes aux multiples pattes, et de végétaux en mutation, prairies et ronces mêlées.
Un album lumineux qui mélange avec bonheur météo et sentiments. La jeune fille doit apprendre à se connaître pour se contrôler. Elle est poussée, élevée par l'amour de son père un peu poète qui souhaite insuffler le plus d'optimisme possible à son enfant.
Mais Coline ne peut pas être tous les jours de bonne humeur et il lui faut tenter de gérer ses colères et frustrations ! le lecteur apprécie la dualité que l'on retrouve avec plaisir dans l'illustration qui reflète cette dichotomie.
Le livre conte merveilleux, un récit initiatique qui parle à l'enfant de ses croyances et de ses émotions.
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Maxxie
  01 mai 2017
Je tenais à remercier la masse critique Babelio et les Editions Marmaille & compagnie pour m'avoir envoyé ce livre qui me tentait énormément, tant par sa jolie couverture (toute velouté, toute douce, j'adore !) que par son thème. Coline est une petite fille hypersensible, son père lui a toujours raconté qu'elle faisait, littéralement, la pluie et le beau temps et un jour, elle se rend compte que c'est peut-être effectivement le cas.
L'album est beau, carré, soft touch', très agréable à manipuler et à lire, j'aime beaucoup la couverture, et leur intérieur : animaux, insectes, éléments que l'on retrouvera dans notre lecture. Malheureusement, j'ai été déçue par une grande partie du graphisme intérieur : illustrations trop enfantines peut-être trop brouillonnes, alliant monde foisonnant ou détails absents, et paradoxalement, certaines planches superbes. L'album est coloré, mélangeant effrayant et attrayant avec brio, sa qualité irrégulière reste dommageable.
Autre point négatif, le vocabulaire. Alors oui, c'est un album à partir de 5 ans, mais lorsque l'on se retrouve à ne pas connaître de nombreux mots, c'est assez frustrant. Je pense que ces termes sont régionalistes, ancré dans la région d'écriture des auteurs. Mais se retrouver à chercher pignasser, rimajer ou mélounant, ça a de quoi agacer le lecteur. Ou alors est-ce des licences poétiques ? Mais il y en aurait peut-être un peu trop…
J'ai beaucoup apprécié la dualité dans l'album, l'idée de bien de mal, la manière d'appréhender l'enfant, ses croyances et émotions. Donner un pouvoir tel à une petite fille (et elle est rousse, youpee), c'est en donner de l'importance. de même, les clins d'oeil, l'intertextualité du texte en fait sa force, entre autres : la grenouille couronnée, le corbeau en haut de forme…
En conclusion, un album très mignon tout doux, qui plait beaucoup aux enfants mais assez inégal dans son contenu. On en ressort quand même avec une impression générale positive.
Lien : https://brain-shadows.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Ophelien
  06 janvier 2017
Coline croit qu'avec son humeur elle peut changer le temps qu'il fait. Suit une sorte d'histoire poétique où dès qu'elle est en colère une tempête se lève ou le soleil brille grâce à son sourire.
L'histoire aurait pu être beaucoup beaucoup plus intéressante et poétique. Il m'a piqué ma tarte aux fraises alors j'ai déclenché une tempête... Hum. Ouais.
J'ai trouvé beaucoup de mots assez peu compréhensibles pour les petits. La vague impression qu'il y'a eu une ambition trop poétique et que ça a été malheureusement raté niveau vocabulaire, même si quelques phrases restent sympathiques à lire.
Je n'ai pas été fan du dessin très enfantin même si la couverture a attiré mon oeil au départ.
Commenter  J’apprécie          11
Lalitote
  15 juin 2017
Coline ou les couleurs du temps est destiné aux enfants à partir de 5 ans.
On y découvre Coline, une petite fille aux humeurs changeantes et son papa qui lui raconte que c'est elle qui fait la pluie et le beau temps en fonction de son humeur. Au fils de ses expérimentations, Coline va réellement finir par croire qu'elle peut influencer le temps car lorsqu'elle se met en colère, il ne faut pas longtemps pour voir apparaître une grosse tempête.
La concordance des événements ne peut que renforcer sa croyance. Dès lors on comprend que la parole de l'adulte a une sorte de pouvoir et que l'étiquette une fois posée, risque de prendre racine. C'est le message que je reçois en tant qu'adulte. Pour les enfants, le message a plusieurs niveaux. Les changements d'humeur comme la joie, la tristesse, l'énervement ou bien la colère (et ce ne sont que des exemples) ont une incidence sur leur entourage et sur eux-mêmes. Et bien entendu savoir maîtriser ses émotions demande du travail.
Les magnifiques doubles pages illustrées par Benoît Perroud, viennent soutenir un texte écrit par Yannick Jaulin tout en douceur et en poésie. J'ai particulièrement apprécié les mots nouveaux, inventés par l'auteur pour décrire les sentiments et les émotions, j'ai même pensé que les mots venaient du québécois mais l'auteur est français alors je pense que son imagination fertile à fait le reste. Dans ce livre l'illustration et le texte se mêlent parfaitement, aussi important l'un que l'autre. Les enfants qui ne maîtrisent pas la lecture sont immédiatement emportés dans les immenses double-pages qui ont un fort impact. Celle de la colère rouge ainsi que celle monochrome gris bleu du gros nuage qui emporte tout sur son passage sont fortes en symboles.
Un bel album à lire ou à feuilleter pour le plaisir des grands et des plus petits. Bonne lecture.

Lien : http://latelierdelitote.cana..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
boumabouma   17 juillet 2017
Quand je serai grande, même si je taquine les crapauds pour en faire des princes charmants, je ferai attention à tous les vents mauvais pour qu'ils n'abîment pas mon ciel du dedans.
Commenter  J’apprécie          10
OphelienOphelien   06 janvier 2017
Tu peux changer le monde. Si tu le veux très beau, il faut le penser très beau.
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : colèreVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

LNHI-29453: histoire - les serial killers célèbres

Quel symbole avait tracé Charles Manson sur son front pour signifier qu'il se retirait de la société?

une croix en x
une croix gammée
un cercle barré (symbole de l'ensemble vide)

13 questions
9 lecteurs ont répondu
Thèmes : assassin , séries , histoireCréer un quiz sur ce livre