AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B01N2JP7RE
Éditeur : La Renaissance du Livre (30/11/-1)

Note moyenne : 4/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Suzanne a 16 ans et un gros défaut : elle est laide ! Pas facile avec une grande sœur, Irène, qui fait l’admiration de sa maman et est suivie d’une cour de jeunes gens empressés auprès de la fille du célèbre chirurgien. Mme Matter, dont la famille noble était ruinée, espère à travers son aînée prendre sa revanche sur la mésalliance consentie pour continuer à tenir son rang.
Suzanne trouve l’amour et la complicité auprès de son père, très amoureux de son épous... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
lisabeth
  01 mai 2018
J'ai chiné ce bouquin car j'aime tenir entre mes mains des vieilles pages et connaître ce que pouvait inspirer aux écrivains la société d'avant. C'est exactement ce qui s'est passé à la lecture de ce roman.
Je me suis retrouvée avec un ours en caramel dur recouvert de chocolat quand j'avais 8/10 ans et que je lisais discrètement les romans photos et nouvelles de mes grandes soeurs, Nous-Deux et Intimité...mais en presque plus mièvre et niais.
Mais l'écriture est belle, les phrases bien tournées et pour la nostalgie que cette lecture m'a offert, je mets 3 étoiles avec plaisir.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   27 février 2017
Le rôle de mari d’une jolie femme, quand on a ma tournure, reprit-il, est difficile à jouer et je ne me sens aucune vocation. De plus, j’entends garder le contrôle de mon argent et c’est pourquoi je ne tiens pas à épouser une jeune fille comme votre sœur, qui a été gâtée et adulée. En outre, comme vous êtes très jeune, vous aurez un caractère plus facile à plier à mes goûts et à mes habitudes.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   27 février 2017
J’aimais beaucoup ta mère, mais de loin, sans m’illusionner sur les chances que j’avais de pouvoir l’approcher. Quand on me permit de lui faire la cour, je sus que je devais cette faveur à mon renom de chirurgien. Ces calculs ne sont pas le fait de ta mère qui avait dix-huit ans à l’époque, mais de sa famille, et j’ai fort bien compris celle-ci. Je n’ai pas voulu décevoir les espoirs qu’on avait mis en moi et j’ai tout tenté pour que celle, qu’on me donnait pour épouse fût choyée, adulée, entourée de tout le luxe que sa beauté méritait et c’est pourquoi, je te le répète, je ne suis pas riche. Notre train de vie est considérable mais il est payé par mon travail et non par les revenus d’une fortune que je ne possède pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   27 février 2017
Il n’existe pas de véritable laideur, que tout être peut avoir de la grâce et du charme, à la condition qu’il ne veuille pas ressembler à une autre personne. Il ne faut pas commencer la traversée de la vie en vous jugeant d’avance et en vous répétant, parce que vous regardez Irène : « Je suis laide ». Sachez mettre en valeur vos attraits. Vous êtes assez intelligente pour vous faire une originalité de bon ton et qu’on ne lise jamais dans vos beaux yeux la rancœur de ceux qui se croient déshérités. Ayez confiance en vous et je suis persuadé que dans quelques années, vous deviendrez une fort agréable personne qui n’aura rien à envier à votre sœur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   27 février 2017
Il n’avait jamais dû être beau, mais avec la maturité ses rudes cheveux roux s’étaient adoucis d’argent, sa bouche avait conservé sa bonté et ses yeux leur douceur, tandis que les rides ôtaient à son ossature ce que celle-ci donnait jadis de dureté à son visage.
Le silence avec lequel il avait contemplé sa femme était plus éloquent que les compliments.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   27 février 2017
Je t’accorde qu’il n’est pas très beau, mais pour un homme, est-ce que cela compte ? De plus, l’Histoire nous a raconté que les Hommes les plus aimés étaient souvent forts laids. En outre…
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : roman à l'eau de roseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3507 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre