AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2916323120
Éditeur : Editions du matagot (01/09/2010)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Dans le crépuscule où sombre la chrétienté, la reine noire contemple les débris du royaume. Du haut des tours du Vieux Louvre, elle observe les brasiers qui rougeoient dans la nuit tombante. L’armée des Princes, l’armée des grands aristocrates calvinistes, est en train d’encercler la capitale. Les troupes incendient les faubourgs. Au même moment, des ruelles tortueuses de la ville assiégée, monte le lamento discordant des massacres. La populace catholique prend d’as... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Julian_Morrow
  12 avril 2017
Voici un livre qui me place devant un dilemme que la main de Corneille n'eût pas nié.
Un tel ouvrage a-t-il sa place sur ce respectable site ? Est-il susceptible d'intéresser les éminents membres de cette communauté de lecteurs ?
Il ne s'agit pas en effet d'un roman, d'une étude historique ou d'un essai, mais d'un"manuel" de jeu de rôles. A priori donc, un livre qui ne se lit pas au sens propre du terme, disons pour le pur plaisir de la lecture.
Nonobstant, voilà : "Te Deum pour un massacre" est un objet littéraire - certes non identifié, mais littéraire sans contestation possible. D'abord et avant tout du fait de son auteur, Jean-Philippe Jaworski, que nombre de lecteurs ici présents connaissent et apprécient, à juste titre, pour l'imagination, le souffle épique et le style ciselé de ses romans et nouvelles. Ensuite, parce que la forme de cette oeuvre ne déparera pas dans la bibliothèque de l'honnête homme, ou de la gente damoiselle : deux beaux volumes reliés cuir, sous coffret, dos et couvertures frappés à la dorure, pages épaisses, de beau papier.
Ces prolégomènes passés, venons-en au contenu de ce premier volume. Il ne s'agit ni plus ni moins que d'une vaste encyclopédie de la France et de l'Europe à l'époque des Guerres de religion. Et comme toute encyclopédie digne de ce nom, l'ouvrage est solidement documenté, passionnant à lire et joliment illustré.
La première partie est consacrée à la vie quotidienne en France à cette époque. Elle en présente le cadre rural et urbain, les institutions, les fractures religieuses, les armées, le commerce...
La deuxième brosse un tableau géographique de la France, région par région, de l'Artois au Roussillon ; et de l'Europe, jusqu'à l'Empire Ottoman.
La troisième constitue une chronique des Guerres de religion, des guerres du roi Henri II jusqu'aux massacres de la Saint Barthélemy.
Le volume se clôt, comme il se doit, par une bibliographie, d'un niveau quasiment universitaire.
29 pages de références bibliographiques, par règnes, par régions, par thèmes, par personnages, études historiques, sources d'époque, oeuvres contemporaines, musicales, bandes-dessinées, iconographie, filmographie... Et j'en passe.
L'ensemble est passionnant, troublant car l'effet d'immersion dans l'époque, et les luttes de pouvoir qui ont déchiré la France, est immédiat, total. Et l'ouvrage devrait ravir les passionnés d'histoire aussi bien que les fidèles lecteurs de Jean-Philippe Jaworski.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          184
Luria
  10 septembre 2018
Te Deum pour un cours d'histoire
Le livre a belle allure sur les étagères ou quand je l'utilise pour une compo dessin (toi aussi fais des photos'tagramables). Ceci dit personne ne semblait vouloir le lire (ou même mieux le maîtriser), alors je me suis dit, allons y. Au pire ça me fera un cours d'histoire et puis c'est du Jaworski nanmaissansblague.
Bon. le style léché minutieux mots d'argent de Jaworski n'y est pas, mais ça se lit très bien (bingo pour le cours) et si au début je me suis régalée (les villages au bord d'un vieux château fort, la vie, la monnaie, ...) j'ai commencé à décrocher sur le système juridique puis sur la chronologie des événements qui ont conduit au massacre de la st Barthélemy. Comme quand j'étais étudiante j'ai retenu les anecdotes (les escadrons volants, ou plus glaçant, pourquoi Jaworski a choisi ce titre), moins les personnages ou les dates (on ne change pas tant que ça).
Ce livre est un jeu de rôles donc sans lire les scénars (j'espère toujours le jouer) j'y note une telle ambition, minutie, travail, reconstitution (c'est grave histo !) que ça en devient intimidant de vouloir le jouer et surtout le maîtriser. Il y a certes pas mal d'idées de scénars dans le premier tome pour qu'un MJ aguerri choisisse un thème plus ou moins léger.
Mais aguerrie je ne le suis pas pour créer une histoire de toute pièces, alors je garderai le cours d'histoire dans mon à peu près mémoire, et continuerai secrètement d'espérer pouvoir le jouer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Julian_MorrowJulian_Morrow   12 avril 2017
Les Français du XVIè siècle nous renvoient le reflet, à peine déformé par la distance, des errements de l'humanité contemporaine [...]
Le XVIè siècle a vu se développer l'Humanisme, fondateur de la civilisation occidentale contemporaine. Des assassins, voire des massacreurs, comme le cardinal de Lorraine, Catherine de Médicis ou Henri III, étaient aussi des personnages cultivés, sensibles, dotés d'un réel sens moral. Montaigne, conscience humaniste de la fin de la Renaissance, Montaigne lui-même n'a pas condamné le massacre de la Saint-Barthélemy. Paradoxes terribles. Paradoxes éloquents... Que devient un homme, même bon, même moral, quand il se trouve happé dans le mécanisme infernal des guerres civiles ? Ne peut-il verser, malgré lui, dans l'escalade des violences, dans une barbarie inouïe, à peine teintée de rhétorique politique ou religieuse ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Julian_MorrowJulian_Morrow   12 avril 2017
Toutefois, il ne faut pas voir le royaume avec notre regard mais avec celui d'un Français du XVIè siècle. De nos jours, il suffit d'une heure d'avion ou d'une journée de voiture pour aller d'un bout à l'autre de la France. Au XVIè siècle, le géographe et médecin Charles Estienne estime qu'il faut dix-neuf journées de voyage pour la traverser dans le sens nord-sud, et vingt-deux pour la traverser dans le sens est-ouest (vers la pointe de la Bretagne). Au regard de l'homme du XVIè siècle, la France est donc un pays vingt fois plus vaste qu'il ne l'est à nos yeux. D'après l'historien Roland Mousnier, à l'échelle des moyens de locomotion du XVIè siècle, la France est alors plus vaste que l'Europe actuelle. Pour un cavalier, la distance Paris-Lyon est aussi éprouvante que le trajet Paris-Moscou pour un automobiliste...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LuriaLuria   30 août 2018
Il me semble nettement plus intéressant de découvrir, au travers du jeu, comment un homme ordinaire réagit confronté à une situation extraordinaire; comment un homme doté de sens moral se comporte lorsqu'il se trouve happé dans une mécanique de violences et d'intolérance. Jouer un homme qui lutte non seulement contre la violence d'autrui mais aussi contre ses propres pulsions criminelles, voilà qui donne beaucoup plus de profondeur au personnage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Jean-Philippe Jaworski (21) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Philippe Jaworski
Interview de Jean-Philippe Jaworski par Estelle Hamelin pour Actusf aux Imaginales 2019.
autres livres classés : guerres de religionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jean-Philippe Jaworski pour les nuls

Il a mon âge ! Il est né en...

1939
1969
1999

10 questions
61 lecteurs ont répondu
Thème : Jean-Philippe JaworskiCréer un quiz sur ce livre