AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Elisabeth, princesse à Versailles tome 2 sur 25
EAN : 9782226315724
144 pages
Albin Michel (02/09/2015)
4.24/5   117 notes
Résumé :
Versailles, 1774. Elisabeth, 11 ans et soeur de Louis XVI, et son amie Angélique de Mackau poursuivent leur enquête pour retrouver La dame à la rose, un tableau disparu depuis trente ans, alors que la cour s'est transportée au château de Choisy pour fuir une épidémie. En même temps, elles doivent prouver l'innocence de Colin, un jeune valet, accusé de vol et menacé du pire.
Que lire après Elisabeth, princesse à Versailles, tome 2 : Le cadeau de la reineVoir plus
Cupcake girls, tome 1 : La rentrée de Katie par Simon

Cupcake girls

Coco Simon

4.30★ (1647)

29 tomes

Lili Chantilly, tome 1 : Je veux être styliste par Ubac

Lili Chantilly

Claire Ubac

3.95★ (229)

15 tomes

Scoop à Versailles, tome 1 : L'affaire des treize pièces d'or par Pietri

Scoop à Versailles

Annie Pietri

3.90★ (39)

3 tomes

Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
4,24

sur 117 notes
5
7 avis
4
6 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis
Second opus de la saga historique d'Annie Jay, la suite des aventures de la princesse Élisabeth est toujours aussi captivante, enfin, je l'imagine pour le public auquel le livre est destiné.
C'est la suite des aventures de notre héroïne Élisabeth ainsi que ses amis. Ils sont toujours à la recherche d'une collection d'objets anciens censés les amener vers un tableau qui est objet de convoitises mais aussi de résolution de l'énigme pour la petite bande d'enquêteurs.
Des messages codés, des petits automates mystérieux sont de la partie.
Tout en suivant les jeunes dans leurs tribulations, Annie Jay déroule l'histoire sur fond historique, nous promenant de la cour de Versailles, désormais régie par Louis XVI, au château De Choisy.
Le vocabulaire explicatif en bas de page est très utile pour éclairer la jeunesse sur la définition de certains objets aujourd'hui disparus, des corps de métier, les us de la cour ainsi que les jeux de l'époque.
Les illustrations colorées, parfois en double page, ravissent l'oeil et ajoutent toujours autant de charme à l'histoire, même adulte on se complait à les admirer, elles nous mettent un peu en état d'hypnose et nous entrainent dans un ailleurs imaginaire tout en permettant de déployer l'histoire.
Après le premier tome, je recommande le second et encourage à découvrir le troisième. Les trois livres sont réunis dans un joli coffret pouvant faire l'objet d'un cadeau.
Commenter  J’apprécie          160
Dans ce deuxième tome des aventures de la jeune princesse, soeur cadette du nouveau roi Louis XVI, la cour s'est déplacée au château De Choisy. C'est un véritable déménagement, mais aussi l'occasion de rencontrer un nouveau compagnon, Colin, dont Élisabeth fera son jeune serviteur. Il devrait pouvoir l'aider dans sa quête de la deuxième boîte à musique, celle représentant un violoniste, dans l'espoir d'y trouver une indication pour mener au tableau d'une grande valeur, La Dame à la rose, disparu depuis trente ans et qui pourrait faire la fortune de la famille de Théo, le jeune page d'Élisabeth.
Rebondissements pour tenter d'échapper aux adultes et aux règles de l'étiquette, découverte d'un nouveau château, apparition de nouveaux personnages, ce deuxième tome est presque aussi enlevé que le premier, avec parfois un peu trop de rappels de ce dernier, mais qui sont peut-être utiles si on n'a pas, comme moi, la chance de pouvoir les lire à la suite.
La plongée dans l'Histoire de France vue par des yeux d'enfant est toujours un plaisir, et comme le précédent, le roman reste instructif sans être pesant. Je comprends l'engouement des collégiennes pour cette série.
Commenter  J’apprécie          80
Avec ce deuxième tome de la série Élisabeth, princesse à Versailles d'Annie Jay, il n'y a plus l'effet de surprise car les présentations ont déjà été faites. Dans "Le cadeau de la Reine" on retrouve les deux petites filles, la princesse Élisabeth toujours aussi espiègle et son amie Angélique, beaucoup plus sage, fille de Madame de Machau, une des gouvernantes, toujours aussi pédagogue.

Cette fois-ci il y a des bouleversements dans la famille royale puisque le roi Louis XV, le grand-père d'Élisabeth, vient de mourir de la petite vérole. On est en 1774.
La famille royale est écartée pour éviter tout risque de contagion (sans précision sur cette maladie dans le livre, probablement par pudeur).
Et voilà que les deux amies se retrouvent au château De Choisy alors que le frère aîné de dix-neuf ans, Louis XVI, monte sur le trône.
Leur ami Théo qui est page apprend à la jeune princesse qu'un automate violoniste fait partie du trio d'orchestre qui peut lui permettre de retrouver le tableau volé de la dame à la rose. Les automates contiennent des messages bien cachés alors Élisabeth et Angélique jouent les détectives en herbe avec plaisir et avec l'aide de la jeune reine Marie-Antoinette.

La particularité de ce tome est la découverte par Élisabeth de la misère du peuple. Malheureusement on reste dans la compassion (de la part des femmes uniquement) mais sans remise en cause de l'ordre sociale, pas étonnant qu'il y ait eu la révolution.


Challenge ABC 2023-2024
Challenge Gourmand 2023-2024
Commenter  J’apprécie          50
Les aventures de notre princesse Elisabeth et de sa meilleure amie Angélique se poursuivent, mais cette fois-ci ils se retrouvent tous au château De Choisy, et non plus à Versailles. Car depuis la mort de Louis XV de la petite vérole toute la cour a du quitter le château pour quelques temps afin d'éviter l'épidémie. Néanmoins, l'enquête sur le mystérieux tableau continue pour les deux amies, toujours avec l'aide du page Théo et de la mère d'Angélique, Madame de Mackau, elles tenteront de déchiffrer le nouveau message codé retrouvé dans le second automate qu'elles désespéraient de trouver et qui était...à Choisy !
Mais dans ce tome il y aura aussi un autre événement : elles feront la connaissance d'un jeune paysan, Colin, qu'Elisabeth a beaucoup apprécié et a décidé de prendre sous son aile. Malheureusement le jeune garçon sera accusé à tord d'un vol dans le château...

Encore une fois, comme pour le tome 1, au travers de la fiction, plusieurs réalités de ce temps sont abordés; l'injustice sociale, la pauvreté, le carcan de l'étiquette, mais aussi plus générale comme la solitude, l'amitié ou l'importance de la vérité. Et je trouve que c'est un plus très intéressant pour de jeunes lecteurs.

Bref de nouvelles péripéties hautes en couleurs pour notre princesse préférée dans ce second tome, toujours aussi sympathique et entrainant à lire !
Par contre le mystère du tableau perdure encore donc cap sur le tome 3 maintenant !
Commenter  J’apprécie          50

L'aventure continue




Dans le tome précédent, nous faisions la connaissance de la jeune et sauvage princesse de Versailles. Elisabeth est aussi belle que rebelle, enfin, ça, c'était surtout, avant de faire la connaissance, d'Angélique de Mackau, la fille de sa nouvelle sous gouvernante. Cette dernière est vite devenue sa meilleure amie.
Ensemble elles, ont résolues le mystère de l'automate, une jolie danseuse, dans laquelle se trouvait un étrange message. Voir le tome 1.




La résolution de cette énigme leur permettra de se trouver un nouvel ami, le jeune page Théophile de Villebois, dit Théo. Puisque leur chasse au trésor, les a mis sur “La Dame à la rose”, un célèbre tableau, disparu depuis trente ans, ayant appartenu à la famille du jeune page.
L'arrivée d'Angélique, dans la vie de la princesse Elisabeth de France, tombera à un moment propice pour la petite princesse. Juste avant la mort de son “grand-papa roi”. le roi Louis XV. Ainsi Elisabeth aura une amie, sur laquelle s'appuyer.



Cependant, comme le roi, est mort de la petite Vérole, plus connue de nos jours sous le nom de Varicelle, et que cette maladie, est très contagieuse, surtout à cette époque. Les princes et princesses, accompagnés de leur cours, se voient dans l'obligation, de quitter Versailles, le temps de la contagion.
À tout malheur, chose est bonne, puisque c'est au château De Choisy, qu'ils se réfugient, et c'est justement là que se trouve, le nouvel automate, que les jeunes filles cherchent. Un violoniste. La fougueuse Elisabeth a beau chercher dans tout les coins et recoins, elle ne le trouve pas.


En revanche, elle permet, au lecteur, de faire plus ample connaissance, avec sa royale famille. Nous avons vu dans le tome précédent combien Elisabeth était proche de sa belle-soeur, Marie-Antoinette. Peut-être parce que les deux femmes se ressemblent beaucoup, aussi rebelles, peu encline à l'étiquette de la cours, l'une que l'autre. Avec le même coeur charitable. Preuve en est, que lors d'une de leur sortie, elles finissent par prendre sous leurs ailes, Colin, fils de paysan rencontré lors d'une de leur sortie. Ce dernier deviendra le valet d'Elisabeth.


Totalement habitée par sa quête, la jeune princesse, demandera à son nouvel ami, de fouiller pour elle le château afin de trouver, le violoniste. Colin en tant que valet, a accès à toutes les pièces, plus qu'Elisabeth et Angélique. Malheureusement ce dernier se fait prendre à fouiller, et se voit accuser de vol et condamné à l'exécution.
Si Elisabeth, est toujours aussi rebelle, elle est en revanche beaucoup plus sage, même si quelques fois, ses colères, reprennent le dessus, une chose, on reste attaché à cette princesse de France. le fait d'être enfin entouré, n'y est sûrement pas étranger. D'autant plus qu' Angélique se révèle être une amie précieuse. Douce et intelligente. Colin est touchant dans ses nouvelles fonctions.


Ce petit monde, ne serait pas complet sans Madame de Mackau, la nouvelle sous gouvernante, d'Elisabeth, une éducatrice, comme on rêverait d'avoir, privilégie l'éducation positive, à l'éducation punitive.
J'ai trouvé Elisabeth à Versailles T2 un brin au-dessus du précédent. L'atmosphère, l'énigme qui s'affine. J'ai particulièrement apprécié la partie où Elisabeth mets tout en oeuvre pour sauver son petit protégé. le côté énigme, reste également très prenant.





Pour Conclure




Le premier tome d'Elisabeth princesse à Versailles, était déjà une réussite, mais ce tome 2 est encore plus réussit, mine de rien, Annie Jay véhicule, des valeurs, et des découvertes historiques, je reste totalement fan des illustrations d'Ariane Delrieu.
Lien : https://lesptitsloupsmalin.c..
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
Mme de Marsan rejoignit Mme de Mackau et les filles peu après.

_ Les chambres sont peu nombreuses et minuscules ! maugréa-t-elle. On n’y logera jamais 500 courtisans ! Vais-je être obligée de coucher sous les toits, avec les… les domestiques ?

Mme de Marsan se plaignait sans cesse !

_ Ce château est très joli, répondit Elisabeth, mais c’est vrai qu’il est bien trop petit pour la Cour. Nous y serons entassés comme des harengs salés dans un tonneau !

(…)

_ J’espère que nous rentrerons vite à Versailles, reprit sèchement Mme de Marsan. Je suis de la haute noblesse, et indigne de loger dans de telles conditions !

La réflexion mit Elisabeth en colère :

_ Ma sœur Clotilde, mes trois frères, leurs épouses, mes trois tantes et moi-même le supportons. Pourquoi pas vous ?

_ Oh ! Impertinente ! pesta la gouvernante avant de sortir la tête haute.
Commenter  J’apprécie          10
– Puisque l’on doit s’amuser, nous allons… faire… du théâtre.
Élisabeth poussa un cri de joie « Ouais !!!!
– Pardon ? la coupa la gouvernante d’un ton réprobateur.
– Je voulais dire, se reprit-elle, que j’apprécierais beaucoup de jouer la comédie. Qui participera ?
– Eh bien, vous, Madame Clotilde ainsi que votre amie Angélique. Nous répéterons et vous interpréterez dans quelques jours une courte pièce devant la famille royale.
Commenter  J’apprécie          20
- Le peuple vit dans la misère. Il en a assez des inégalités et veut plus de liberté.
- Ce n'est que justice!
- Je pense comme vous. Mais la plupart des aristocrates désirent garder leurs privilèges. Les nobles et les gens d'Eglise ne paient pas d'impôts, alors que le peuple, qui ne possède rien, croule sous les taxes...
Commenter  J’apprécie          30
Pourquoi était-elle si favorisée par le destin quand tant d'autres vivaient dans la misère? C'était si injuste!
Commenter  J’apprécie          40
Une princesse, mesdames, n'est pas une personne ordinaire, elle se doit tout entière à son futur pays.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Annie Jay (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Annie Jay
Complots à Versailles 8
autres livres classés : elisabeth d'autricheVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus


Lecteurs (269) Voir plus



Quiz Voir plus

Les roses de Trianon

Combien Roselys a-t-elle de sœur(s)?

Elle n'en a pas
1
2
3
4
5
6

5 questions
36 lecteurs ont répondu
Thème : Les Roses de Trianon, tome 1 : Roselys, justicière de l'ombre de Annie JayCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..