AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2017080225
Éditeur : Hachette Jeunesse (13/03/2019)

Note moyenne : 4.68/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Roselys vit désormais au château de Versailles dans une chambre donnée par la reine.
Un matin, en ville, elle assiste à un grave accident : le blessé, mourant, marmonne des mots énigmatiques et lui confie un médaillon d'argent. Il contient les portraits miniatures d'un couple qui lui semblent familiers.
Un soir dans sa chambre, elle fait fuir un cambrioleur et décide d'enquêter.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Pluiedor
  14 janvier 2017
Un carrosse renverse un homme devant Roselys et l'inconnu meurt dans ses bras après lui avoir confié un médaillon d'argent.
Roselys et Étienne enquêtent pour retrouver la famille de ce pauvre homme afin de lui remettre le bijou.
Ce volume est toujours aussi plaisant à lire. L'intrigue n'est pas exceptionnelle mais c'est une lecture divertissante.
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   29 janvier 2019
Dans le reflet de la vitre, elle venait d'apercevoir une silhouette. Depuis quelques minutes elle avait l'impression d'être filée. Elle sourit : qui donc aurait l'idée de la surveiller ? Personne ne savait. Personne ? Vraiment personne ?

Elle tourna dans la première rue à gauche et se cacha dans le recoin d'une porte cochère. Puis elle attendit. Quelques secondes plus tard, un homme, jeune et grand, revêtu d'une cape et les cheveux poudrés couverts d'un tricorne noir, passa.

- Bouh ! cria-t-elle en sortant de sa cachette comme un diable de sa boîte.

Son espion fit un bond et s'écarta d'un pas.

- Qu'est-ce donc que ces enfantillages ? pesta Valsens. Vous m'avez fait peur !

- J'espère bien ! plaisanta-t-elle. Pourquoi me suivez vous ?

- Je ne vous suis pas..., protesta-t-il avec une évidente mauvaise foi. Je...

Et il ne finit pas sa phrase.

- Vous..?

Elle se mit à rire, ce qui provoqua un nuage de buée dans l'air. Valsens la mangea du regard. Le froid mordant de novembre lui donnait les joues rouges. Elle était ravissante, avec ses boucles acajou et ses yeux noisette.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
CielvariableCielvariable   29 janvier 2019
Il aimait son air d'abandon, ses lèvres entrouvertes.Appuyé sur ses avant-bras, il lui glissa :
- Et si nous nous mariions ?

Il fallut à Roselys deux bonnes secondes pour comprendre.
Hélas ! un seau d'eau glacé ne l'aurait pas davantage refroidie. Elle le repoussa et s'assit au bord des larmes.
- Je vous trouve bien ! Je n'ai pas de dot. Si vous l'ignorez, vous voilà prévu ! Votre famille ne voudra pas de moi. Inutile de me donner de faux espoirs...

Mais Valsens se contenta de sourire.
- Trop tard, dit-il en la tirant de force contre lui. Vous êtes cuite, il vous faudra vous soumettre. Mon père a déjà envoyé ma demande au vôtre.
-" Cuite " ? S'indigna-t-elle en frappant son torse de son poing fermé. Quel langage! Et me soumettre ? Ai-je une tête à me soumettre ? enragea-t-elle.Mufle ! Vous rêv...
Puis elle se tut...Elle le regarda n'osant y croire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
CielvariableCielvariable   29 janvier 2019
- Comment est-il possible d'être si maladroite! s'indigna Mme de Polignac une fois de retour à son appartement. Les courtisans n'aiment déjà guère notre famille. Vous venez de leur donner de quoi se moquer jusqu'à Noël!

Le clan entourait la nouvelle présentée, qui se tenait mains croisées et tête basse, dans sa robe noire, telle une couventine en pénitence.

Même son mari lui jeta la pierre.

-Vous m'avez fait honte, madame. Pourtant, cette cérémonie n'était pas le bout du monde!Le premier singe venu serai capable d'en mimer les gestes!

-Mais enfin,poursuivit Aglaé d'un air déçu, vous saviez qu'il fallait embrasser le roi sur une joue. Pourquoi avoir tendu l'autre? Vous n’êtes ni duchesse ni princesse! Et cette main au sol...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
CielvariableCielvariable   29 janvier 2019
Avez-vous froid ? demanda-t-il. Vous avez la chair de poule.

Un peu mentit-elle. Comme vous voyez, il n y a pas de cheminée ici.

Mais Valsens ne regardait que ses épaules nues, sa peau si blanche, au grain si fin. Presque malgré lui, il y posa les doigts puis les lèvres. Elle sursauta. Voilà que les mains du jeunes hommes s'égaraient sur sa taille, remontaient.

Non!
Commenter  J’apprécie          20
Lire un extrait
autres livres classés : trianonVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les roses de Trianon

Combien Roselys a-t-elle de sœur(s)?

Elle n'en a pas
1
2
3
4
5
6

5 questions
22 lecteurs ont répondu
Thème : Les Roses de Trianon, tome 1 : Roselys, justicière de l'ombre de Annie JayCréer un quiz sur ce livre