AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 978B08DL9SMQL
72 pages
Éditeur : Nutty Sheep (24/07/2020)

Note moyenne : 4/5 (sur 2 notes)
Résumé :
École Nutty de formation pour apprenties princesses

Emploi du temps de la semaine :

Lundi :

Activité physique : escalade gastro-draconique. Vous laisserez vos pantoufles de vair au vestiaire.

Mardi :

É tude de l’essai : « Être réveillée par un baiser princier : mes techniques pour rester zen » de Roquie Aurore Pikturshaw.

Mercredi :

... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
MaritzaJaillet
  06 février 2021
J'adore découvrir et lire des anthologies pour deux raisons. Primo, puisque ce sont des nouvelles, c'est court et intense et on se plonge rapidement dans l'univers de chaque auteur. Deuxio, quand on sait qu'il y a eu un AT, on se rend compte de la diversité des idées à partir d'un thème imposé. le premier dessin m'a fait sourire avec l'idée de la DLC… oui oui c'est bien ce que vous croyez ! le résumé est intrigant et côté alien, j'en connais un rayon !
DANS L'ANTRE DE LA BÊTE, CHARLIE JDAN : Princesse Tartiflette est coincée dans un dragon et ce ne sont pas le prince gingembre, romarin ou la Bonne Coach qui vont venir l'aider. Faut qu'elle se débrouille toute seule et qu'elle joue la « Tarzan pulmonaire ». Une histoire qui m'a fait sourire, avec d'excellentes idées, qui reste simple.
FUGITIVE, THIERRY FAUQUEMBERGUE : Wanted, nous recherchons la princesse Nuttya, fille du seigneur Ship le farouche qui a occis le prince ! Cette nouvelle est moins drôle dans le sens où la pauvre Nuttya est poursuivie à cause d'une légitime défense et que sa chute est… Vous le lirez ! J'ai bien aimé les descriptions dans celle-ci, l'idée avec le forgeron et la fin assez malheureuse mais logique.
LA FLEMME, AMÉLIE SAPIN : Évitez de manger le château en gruyère ! Nous rencontrons Pustullasse la Feignasse ? « hélas non cela ne va pas être possible… » dixit le coiffeur royal qui cherche des poux quand ce ne sont pas des pellicules. Grâce à la visite d'un nain on en sait un peu plus sur celle qui « ne comptait pas les moutons, mais les pierres précieuses, les pièces et les billets. » Très pragmatique. Il faut aller sauver un prince ? Attelons l'escargot ! Cette nouvelle est l'une de mes préférées. Humour, idées, cohérence autour de cette flemme jusqu'à la chute. La profondeur des persos (le nain) et l'univers (les cornichons 😛)sont bien développés pour une nouvelle.
FAUX, JOHANN VIGNERON : Schlack ! Andain sait manier une faux dans ses champs et ne fera pas fausse route en étant soldat. Même s'il n'aime pas la guerre, c'est un passage obligé qui le rendra toutefois populaire. Autant en profiter pour aller délivrer la princesse du joug d'un diabolique décorateur, pardon, mari. Va-t-il réussir à sauver Raganella ?
Nouvelle très intéressante dès le titre, un peu double-sens. Bon rythme jusqu'à la chute qui était un peu prévisible car j'avais déjàààà la chanson en tête. Pas mal tout de même. En revanche un peu déçue de l'ellipse même s'il fallait bien cela pour avancer !
ROUGE-NEIGE, LUDIVINE SEVERS : Qui kidnappe et fait souffrir toutes les princesses ? le mystère sera peut-être résolu, à moins que les fées s'occupent du problème. Après tout, ni Raiponce, ni Belle, ni Aurore, personne n'y échappe et surtout, personne ne détient la réponse aux questions de rouge-neige. Pourquoi rouge ? Ah parce que ce n'est pas très « rose ». En amour, on ne compte pas les sacrifices. En revanche, pas touche à Elsa !
Nouvelle intéressante, même si on survole un peu trop la protagoniste. Bonnes idées et une fluidité agréable.
PRINCESSE DISCOUNT, EVA PETIT : Installez-vous et avant de commander quelque chose à manger, racontez pourquoi vous êtes une âme en peine. Et cela sans oublier la grève de la SNCF. Ah nan pas celle que vous croyez, mais la « Société nuageuse des chemins féeriques ». N'y a-t-il qu'Albertine qui se confiera ? Heureusement non, et « l'arc-en-ciel emploi » réserve bien des surprises !
Nouvelle qui fait partie de mes préférées pour les idées, l'articulation et les enchaînements. L'humour présent et les rimes…Un très bon moment.
CLINIQUE BÊTE-L-GUEUSE, GRETA HISET : Connaissez-vous les étoiles ? J'ai adoré dès le départ ce jeu de mot dans le titre et dès les premières lignes je retrouve avec plaisir, la Terre, la plantureuse ex-Reine Proxima Centauri etc. Toutes ces beautés pour un concours très spécial ! Bon après on reste à la clinique, c'est le sujet de cette nouvelle et tant qu'à faire autant organiser un concours de beauté... attention à ne pas prendre la grosse Jupiter (enfin la tête!)
La suite sur ma page !
Lien : https://www.facebook.com/la...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Mamy_Poppins
  11 septembre 2020
Dès lecture de la quatrième de couv, le ton est donné !
Dans ces sept nouvelles signées Charlie Jdan, Thierry Fauquembergue, Amélie Sapin, Johann Vigneron, Ludivine Severs, Éva Petit et Greta Hiset, le dix-neuvième degré est de mise.
Aficionados de Sissi et autres Cendrillons, passez votre chemin ! Vos risqueriez d'être choqués de la façon dont ces sept (nains) auteurs dézinguent à tout va le mythe de la princesse aimable, agréable, propre sur elle, paillettes et compagnie. Les princesses Nutty Sheep vont vous chatouiller les zygomatiques à chaque page et provoquer de sévères dépressions chez Disney. Elles tordent le cou aux préjugés patriarcaux des frères Grimm, affirment leur identité de toutes les façons possibles (et même à travers les galaxies), glissent ici et là quelques vérités sur le monde. Ces nanas-là utilisent tous les codes du conte, pour mieux les atomiser. Les princes n'ont qu'à bien se tenir...
Je me suis surprise à glousser tout au long de ma lecture, et bon sang, ça fait du bien ! Crappy princesses, c'est du feel-good, mais à l'opposé de la soupe un peu niaise et fadasse qu'on nous sert souvent. le feel-good à la Nutty Sheep est pimenté et relevé par des écritures de qualité et des histoires complètement déjantées. À consommer sans modération, rien que pour les images mentales provoquées par la lecture.
La semaine à l'école des princesses passe trop vite, on n'a qu'une envie : qu'elle continue !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


autres livres classés : princesseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Titres d'oeuvres célèbres à compléter

Ce conte philosophique de Voltaire, paru à Genève en 1759, s'intitule : "Candide ou --------"

L'Ardeur
L'Optimisme

10 questions
752 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature française , roman , culture générale , théâtre , littérature , livresCréer un quiz sur ce livre