AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782253007111
Le Livre de Poche (30/11/-1)
3.37/5   19 notes
Résumé :
Les Perler du facteur sont des lettres drôles que jean-Charles a recueillies dans le courrier des ministères, des administrations, des maisons de commerce, des organismes de crédit, des médecins, des éditeurs, de la Sécurité sociale et du Courrier du coeur. Partout, Jean-Charles a cherché ces erreurs, ces naïvetés, ces pataquès qui sont la source du comique involontaire. Il a puisé aussi dans les jugements des tribunaux, les oeuvres des écrivains célèbres, les cahi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
lecassin
  18 juillet 2014
Qui ne connaît pas Jean-Charles, de son vrai nom Jean Louis Marcel Charles ? Personne bien sûr, qui a la cinquantaine et plus… « La foire au cancres », évidemment, publié en 1962 et qui vallut à son auteur, une renommée internationale…
Mais nous sommes là en 1959, et « Les perles du facteur » constitue comme un prélude, un essai, avant la parution de « La foire… ». le principe est le même et Jean-Charles s'est attaché à glaner au fil des courriers officiels (ou non…) des grandes administrations, des médecins, des conseillers du coeur, des journaux, bref de tous ceux qui reçoivent, de par leur métier ou leur activité, un courrier plus qu'abondant.
Il en résulte un savoureux recueil en douze thèmes :
• « Les bons tapeurs »
• « le fond du porte-monnaie »
• « Ainsi va la vie »
• « Gros et petits bobos »
• « Les dédales de l'administration »
• « le cambriolé récalcitrant »
• « Un petit conseil, s.v.p.
• « Amour ! Amour !
• « Cancres en liberté »
• « Sous les plis du drapeau »
• « Les chemins de la littérature »
• « Lettres posthumes »
Pas besoin de vous faire un dessin. C'est parfois un peu tiré par les cheveux, c'est vrai, mais c'est tellement hilarant quand on tombe sur une pépite qu'on en redemande, après s'être dit : « Bon, encore une ou deux et j'arrête. » Méfiance : on se prend au jeu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
Lamifranz
  12 août 2022
Bien avant « La Foire aux cancres » (1962) Jean-Charles avait placé une première banderille dans le flanc de la bêtise humaine. Il ne s'agissait pas encore de nos chères têtes blondes (à peine caressées) mais des courriers reçus (et envoyés) dans des ministères, administrations et institutions diverses, réalisant ainsi l'un des premiers catalogues de perles d'inculture de son temps.
Promenons-nous dans ce petit livre rafraîchissant (par ces temps de canicule), en commençant, tenez, par le domaine médical :
« Cher docteur, je suis un peu gêné de vous le dire, mais je crois que vous avez certainement fait une erreur de diagnostic concernant ma fille. Une grossesse extra-utérine, impossible ! J'ai cuisiné mon gendre. C'est un homme normal, au-dessus de tout soupçon. Je vous renverrai donc ma fille demain pour que vous reconsidériez la question. »
Passons par le tribunal :
« Attendu que la femme X… a été violemment insultée par la concierge de l'immeuble dans lequel elle habite ;
Que la fille de la concierge, la femme Y… a saisi un balai et en a frappé la dame X… ;
Que le balai est mis à la disposition du concierge par le propriétaire pour nettoyer la maison et non pour en frapper les locataires ; que le fait, par la fille de la concierge, de s'emparer de ce balai, est un abus de pouvoir ;
Qu'il y a lieu, en pareil cas, de se montrer particulièrement sévère et de tenter d'éviter le retour de pareils faits qui pourraient être nuisibles à l'ordre public… »
Un petit tour au « Courrier du coeur » :
« Je suis affligée d'une beauté extraordinaire. Non, je ne me vante pas. Je ne suis pas belle, mais absolument sensationnelle. Je ne peux pas faire un pas sans que tout le monde se retourne et s'arrête, médusé… C'est un handicap terrible, un complexe horrible. J'arrive à désirer être laide pour être tranquille et trouver le bonheur. Vous me croyez folle, mais c'est parce que vous ne m'avez pas vue... »
Et un autre sous les drapeaux :
Quelques motifs de punition :
« A contrefait la démarche de l'oie afin de se moquer de son caporal et a imité ensuite le cri de cet animal ».
« A frappé des pieds à tour de bras pendant l'exercice ».
« Est sorti à reculons de la caserne pour faire croire qu'il y entrait ».
« Pissait en zigzags dans l'escalier pour amortir le bruit ».
« Se promenait en ville dans une tenue ridicule qui le faisait ressembler à un sous-officier ».
« A été surpris en ville avec son lit pas fait ».
La plupart des administrations sont passées en revue. L'auteur s'attache avec malice à relever tous ces pataquès, toutes ces naïvetés, toutes ces perles d'humour involontaire qui mettent parfois un peu de couleurs dans notre quotidien. Jean-Charles n'est pas un moraliste, ni un donneur de leçons : il ne cherche pas à se moquer des gens, mais à travers eux d'une certaine bêtise dont ils ne sont pas responsables, quant à celle, officielle, des organismes de l'Etat, il ne fait pas de cadeau.
Rendez-vous en citation pour d'autres découvertes…


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          61
madameduberry
  29 août 2014
Un très bon et un peu lointain souvenir de lecture. Rire en lisant, ce n'est pas assez fréquent à mon goût!
Commenter  J’apprécie          60
Haojack
  14 septembre 2014
Et pourtant, la vie d'un facteur n'est pas si riglote... car il n'a pas l'occasion de lire le courrier !
Commenter  J’apprécie          60
melajeh
  11 février 2020
Florilège de perles populaires rassemblées par Jean Charles dans ce recueil. J'étais tombé dessus il y bien longtemps dans une location de vacances et j avais passé un moment plutôt sympa avec ce petit livre. Certaines sont à mourir de rire.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
mandrake17mandrake17   02 août 2016
J'ai l'honneur de vous soumettre une idée qui peut avoir une grande importance pour l'économie française, en augmentant dans des proportions considérables la production du lait. J'estime en effet qu'il est facile, avec les progrès des plastiques, de fabriquer un appareil représentant exactement le système digestif de la vache. On n'aurait plus qu'à introduire de l'herbe et du fourrage d'un côté et à recueillir le lait de l'autre côté. Cette augmentation de la production laitière aurait de nombreux avantages: baisse des prix et exportation intensive procurant ces devises dont nous avons tant besoin. Voilà mon idée, monsieur le ministre, le l'offre à la France et je ne veux pas en retirer un centime. Si toutefois vous vouliez me décorer du Mérite agricole, je ne refuserais pas et je vous en serais même hautement reconnaissant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
lecassinlecassin   18 juillet 2014
Pour faire du bouillon de légumes, on met un morceau de bœuf dans de l’eau salée.
Commenter  J’apprécie          210
LamifranzLamifranz   12 août 2022
(Lettre d’un habitant de la Barbade, parue dans le Manchester Guardian)

Quand je suis arrivé au bâtiment, j’ai découvert que la tornade avait fait tomber quelques briques du toit. J’ai donc installé une poutre et une poulie et j’ai hissé deux caisses de briques sur le toit. La réparation terminée, il restait une quantité de briques. J’ai hissé à nouveau la caisse et j’ai fixé la corde en bas ; je suis remonté et j’ai rempli la caisse avec les briques en trop. Puis je suis descendu et j’ai détaché la corde. Malheureusement, la caisse de briques était plus lourde que moi et, avant que je comprenne ce qui m’arrivait, elle a commencé à descendre, me soulevant en l’air d’un seul coup. J’ai décidé de m’agripper et, à mi-hauteur, j’ai rencontré la caisse qui descendait et j’en ai reçu un sérieux coup à l’épaule. Alors, j’ai continué jusqu’en haut, me cognant la tête contre la poutre et m’écrasant les doigts sur la poulie. Lorsque la caisse a cogné le sol, le fond a lâché et les briques se sont répandues par terre. J’étais alors plus lourd que la caisse et je suis reparti vers le bas à grande vitesse. A mi-hauteur, j’ai rencontré la caisse qui remontait et j’en ai eu de sérieuses blessures à la jambe. Quand j’ai atteint le sol, je suis tombé sur les briques dont les arêtes m’ont infligé plusieurs douloureuses coupures. A ce moment, j’ai dû perdre ma présence d’esprit, car j’ai lâché la corde. Alors la caisse est redescendue, me donnant un coup violent sur la tête et m’envoyant à l’hôpital.
Pour cette raison, je demande respectueusement un congé de maladie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
joel87joel87   18 février 2015
Cher Docteur, je suis un peu gêné de vous le dire, mais je crois que vous avez certainement fait une erreur de diagnostic concernant ma fille. Une grossesse extra-utérine, impossible ! J'ai cuisiné mon gendre. C'est un homme normal, au dessus de tout soupçon. Je vous renverrai donc ma fille demain pour que vous reconsidériez la question.
Commenter  J’apprécie          30
mandrake17mandrake17   02 août 2016
Il m'arrive un grand malheur irréparable. Je me marie dimanche et je viens de toucher ma solde. J'ai déjà versé cette solde pour le mariage, alors actuellement je suis sans un sou pour finir mon mois. Avec l'espoir que vous me donnerez un coup de main, je vous prie d'agréer bien sincèrement l'expression de mes sentiments dactylographiés.
Commenter  J’apprécie          20

Video de Jean-Charles (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Jean-Charles
Acheter le livre «La politique québécoise: élections, scandales et réformes - 1950-1990»: https://www.septentrion.qc.ca/catalogue/la-politique-quebecoise-elections-scandales-et-reformes-1950-1990 https://www.leslibraires.ca/livres/la-politique-quebecoise-elections-scandales-et-jean-panneton-9782897912352.html https://www.renaud-bray.com/Livres_Produit.aspx?id=3391326&def=Politique+qu%c3%a9b%c3%a9coise(La)%2cPANNETON%2c+JEAN-CHARLES%2c9782897912352 https://www.chapters.indigo.ca/fr-ca/livres/politique-qu%c3%a9b%c3%a9coise/9782897912352-article.html?ikwid=panneton&ikwsec=Home&ikwidx=2#algoliaQueryId=b77debb12cbc11ecc97633f744c7bec4
Les dix dernières années du règne de Maurice Duplessis et les trente qui suivent sa mort sont marquées par plusieurs réformes politiques importantes dont l'empreinte sur la société québécoise est toujours perceptible de nos jours (réforme de l'assurance-automobile, loi sur la protection et le zonage des terres agricoles, etc.).
Elles sont également marquées par plusieurs personnalités fortes qui joueront chacune, à leur manière, un rôle clé dans la Révolution tranquille et la lutte qui s'engage entre le Parti Québécois et le Parti libéral pour gagner le coeur des Québécois. Certaines sont toujours bien connues (Jean Lesage, Robert Bourassa, René Lévesque, etc.), d'autres, comme Georges-Émile Lapalme, gagneraient à l'être davantage.
L'historien et politologue Jean-Charles Panneton se propose donc de revenir sur ces quatre décennies cruciales de l'histoire du Québec en mettant au jour ses scandales qui ont fait le plus jaser, ses élections particulièrement significatives et les réformes majeures qui y sont mises en place.
+ Lire la suite
autres livres classés : humourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
18251 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre