AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2871296839
Éditeur : Dargaud (30/10/2004)

Note moyenne : 3.98/5 (sur 88 notes)
Résumé :
"...Pour et par les hommes, crache le venin de ton passé..."
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
ClaireG
  26 janvier 2016
Moriganes, maudites moriganes !
Dans ces landes perdues d'un âge ancien, les Chevaliers du Pardon traquent ces moriganes, sorcières maléfiques, ainsi que les esprits malins qui détruisent tout espoir de vie meilleure dans le coeur des habitants.
Seamus, qui joue un rôle déterminant dans "Sioban", est novice auprès de ces moines guerriers dans ce deuxième cycle. On voit ici combien la magie fait partie de sa vie. Les sorcières n'ont qu'à bien se tenir.
Surtout ne rien dévoiler de plus.
Superbe BD. Les dessins de Delaby n'ont rien à envier à ceux de Rosinski. Il y a très peu de texte, ce qui permet d'en apprécier la maîtrise et le sens du détail. Rien de superflu....
Commenter  J’apprécie          416
tchouk-tchouk-nougat
  02 juillet 2017
Quelques années après la fin des complaintes des landes perdues, Dufaux décide de laisser épanouir cet univers en créant un nouveau cycle : Les chevaliers du Pardon. Nous sommes plusieurs années avant le cycle premier (cycle de Sioban) et nous retrouvons Seamus, alors jeune novice au sein de l'ordre des chevaliers du pardon. Il va partir en compagnie de Sill Valt pour sa première mission, la traque d'une morigane.
C'est avec beaucoup de plaisir que nous foulons de nouveau le sol de l'Eruin Duléa avec sa magie et ses mystères. Même si quelques références sont faites au premier cycle, celui-ci peut tout a fait se lire de manière indépendante.
J'aime bien le jeune Seamus. Il est jeune, inexpérimenté, fougueux, différent pour le moment de ce qu'il sera plus tard aux cotés de Sioban. Un héros auquel on s'attache facilement, comme son mentor Sill Valt. Ce tome est une bonne introduction à la quadralogie qui va suivre, une jolie mise en avant de ces sombres moriganes qui hantent les landes perdues de leurs lumineuses apparences et de leurs sombres pouvoirs.
Pour ce second cycle c'est Delaby qui est derrière le pinceau, pour notre plus grand régal. C'est un grand maitre du dessin, et chacune de ses BD valent le coup d'être lue et admirée rien que pour son talent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          112
Vexiana
  23 avril 2018
Après la demi déception à la relecture du premier cycle des complaintes, c'est avec un plaisir décuplé que j'ai lu ce premier tome du second cycle et qui se passe avant l'avènement de Sioban.
On sent une nette amélioration de la narration, le scénario est beaucoup plus profond, plus abouti et mieux construit.
Le rythme est très bon, la tension est palpable et Dufaux s'est défait des grands questionnement "schtroumpf vert ou vert schtroumpf" qui constituaient la dynamique des premiers tomes des complaintes.
Les personnages sont parfaitement réussis, leur personnalité transparaît en quelques répliques et est magnifiée par l'extraordinaire dessin de Delaby.
Le trait est sûr et d'une justesse admirable.
Je tiens également à souligner la beauté et la finesse de la mise en couleur.
Commenter  J’apprécie          110
TheWind
  15 mars 2014
Une bien belle découverte que cette série intitulée La Complainte des Landes perdues. Je n'ai pas lu le cycle précédent SIOBAN de Rosinski et Dufaux mais selon les explications de Jean Dufaux, ce cycle est placé chronologiquement avant SIOBAN. Ainsi, ils peuvent se lire indépendamment l'un de l'autre. Mais je ne manquerai pas de le lire également, car je suis sous le charme !
Une atmosphère sombre, des décors médiévaux, des paysages sauvages qui rappellent l'Irlande ou l'Ecosse, des créatures maléfiques : tout cela me ravit et augure de plaisantes lectures en perspective.
Le scénario de Morriganes est assez simple et on suit très facilement les aventures des Chevaliers du Pardon, entraînés dans une chasse aux sorcières . On s'attache déjà à Seamus, personnage charismatique et mystérieux qu'on a hâte de retrouver dans les albums suivants !
Affaire à suivre, donc !
Commenter  J’apprécie          100
MarquePage
  25 mars 2019
Après avoir découvert le troisième cycle, je m'attaque au deuxième.
Séduite par l'univers un peu celtique, peuplé par des sorcières, et par les dessins précis du regretté Philippe Delaby.
On est emporté immédiatement dans l'univers et la chasse aux sorcières. Ca se lit très facilement et rapidement. L'intrigue n'est pas très compliquée et assez basique, mais reste efficace. Un premier tome qui donne l'impression d'être une histoire complète. J'ai trouvé ça un peu trop simple. Même si on devine que ce n'est qu'une mise en bouche. Quelques éléments restent mystérieux. Mais on se demande ce que nous réserve la suite du cycle.
Le duo maitre/apprenti est un bon basique qui fonctionne toujours. On en sait assez peu sur eux. Trop peu. Sill Valt jouit d'un charisme mais pour le reste il est assez neutre. Seamus est plus mystérieux et étrange, j'ai eu du mal à m'attacher à lui.
Les dessins sont très détaillés, précis et réalistes. Très beaux. Avec une belle colorisation douce.
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
ClaireGClaireG   26 janvier 2016
Voici ma vision : j'ai goûté au sang du jeune Seamus. La clameur sera haute et de brumes ses couleurs. Il sera l'épée, il sera la blessure...

p. 14
Commenter  J’apprécie          230
TheWindTheWind   15 mars 2014
Seamus : Le voici ! Il suffit que je me montre pour qu'il se manifeste..Il chasse les autres d'abord..
Sill Valt : Impressionnant ! Et sait-on d'où provient ce cygne noir ?
Seamus : Non. Il disparaît à la tombée de la nuit.
Regarde c'est à chaque fois la même chose. Il vient manger dans ma main. D'autres ont essayé mais il les a mordus cruellement.
Sil Valt (en pensée) : Quel étrange garçon... Il laissera venir à lui les présages heureux...comme les funestes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   01 décembre 2014
-Si un jour ton coeur bat pour une femme... quelle qu'elle soit... préviens-moi. J'aurai peut être quelques conseils à te donner.
-Une femme! Un chevalier du Pardon n'a pas de temps à perdre en de telles mollesses.
-Nous ne choississons pas toujours, jeune Seamus. L'amour a son mot à dire... Et il peut se réveler un tyran plus féroce que la plus redoutable des moriganes.
Commenter  J’apprécie          10
trogloniotroglonio   07 décembre 2014
Cela ne s'arrêtera jamais. Cela ne peut s'arrêter. Il y aura toujours...
... un craquement d'os sous nos pas.
Commenter  J’apprécie          30
reve2003reve2003   19 avril 2019
L'amour a son mot à dire... et il peut se révéler un tyran plus féroce que la plus redoutable des moriganes...
Commenter  J’apprécie          20
Lire un extrait
Videos de Jean Dufaux (53) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Jean Dufaux
Pour la rentrée 2019, Futuro prolonge le voyage ! Dans le temps avec Nez-de-Cuir, sublime adaptation graphique du roman de Jean de la Varende par Jean Dufaux et Jacques Terpant. Vers une inquiétante Argentine dans l'album signé Andreas et Isa Cochet. Ou vers le Japon, dans le Premier Rêve en japonais de Camille Royer. Bonne rentrée !
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Murena, Premier Cycle : Le Cycle de la Mère

Les auteurs, Jean Dufaux et Philippe Delaby, sont...

Belges
Français
Suisses
Italiens

12 questions
23 lecteurs ont répondu
Thème : Murena, Premier Cycle : Le Cycle de la Mère de Jean DufauxCréer un quiz sur ce livre
.. ..