AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782914304481
200 pages
Éditeur : Editions Franck Van Wilder (01/01/2014)

Note moyenne : 5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
L'appelation Groupe des Batignolles est née en 1870 par l'exposition d'un tableau de Fantin-Latour. " Un Atelier aux Batignolles" représente Manet portraiturant le critique Astruc, entouré de quelques amis dont Monet, Bazille, Zola, Renoir... Pour être plus complet le peintre aurait pu ajouter Cézanne, Pissarro, Nadar, Degas, Duranty, Sisley, Morisot et une vingtaine d'autres, collectionneurs, artistes ou journalistes. Tous se retrouvaient régulièrement au café Guer... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
claudeparis
  23 juin 2015
Le Groupe des Batignolles, officiellement dénommé ainsi en 1870, suite à l'exposition du tableau de Fantin-Latour "Un Atelier aux Batignolles", était un rassemblement de jeunes artistes, qui, sous la houlette de Manet, avait coutume de se rencontrer chaque soir dans un café de l'avenue de Clichy, le café Guerbois. (Résidant à peu près tous dans le nouveau quartier des Batignolles, d'où le nom "Groupe des Batignolles").
Au Guerbois se retrouvaient non seulement des peintres comme Renoir, Cézanne, Monet, Sisley, Bazille, Degas ... mais aussi des graveurs, tel Bracquemond, des écrivains, notamment Zola, des poètes, des journalistes, des collectionneurs, le photographe Nadar .... Ensemble, ils échangeaint des idées et des théories pour s'extraire de la peinture académique de l'époque. C'est de ces réunions que naît le mouvement appelé par la suite impressionnisme. La guerre de 1870, la Commune, marquèrent le commencement de la dispersion du groupe. le premier drame fut la mort de Bazille à 29 ans, puis l'éloignement de Monet, Cézanne... Avec le temps, chacun évolua de son côté. En 1883 Manet disparaît, lui qui avait été le pilier du groupe. Un autre évènement bouleversera la planète Guerbois, : la publication de "L'Oeuvre" de Zola qui marquera la rupture avec Cézanne. Petit à petit les rencontres devinrent de plus en plus occasionnelles, le Guerbois fut abandonné pour la "Nouvelle Athènes", place Pigalle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
claudeparisclaudeparis   22 juin 2015
"On avait appris, vaguement, par les révélations de la presse, que dans un certain café des Batignolles, un groupe d'hommes se réunissait autour de Manet. Or, pour le public, il ne pouvait se dire et se préparer dans de telles réunions que des choses bizarres. Les Batignolles avaient d'ailleurs paru aux Parisiens, de la ville en bas, un lieu fort bien adapté à pareille société, car habiter ou fréquenter ce quartier entraînait presque une idée de ridicule et donnait matière aux plaisanteries. Le tableau de Fantin venant représenter Manet et son groupe dans un Atelier aux Batignolles offrait au public et aux journalistes le qualificatif qu'ils attendaient en quelque sorte et qui répondait tout juste à leurs idées".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
claudeparisclaudeparis   22 juin 2015
Avec le recul du temps, nous savons où sont arrivés ces jeunes peintres des Batignolles et quelle modernité ils ont engendrée : un rejet de l'artifice, de l'imaginé inauthentique - mensonge donc - pour une réalité vue, une autonomie de la peinture qui n'a plus besoin de sujet particulier pour être soi, une liberté d'expression, de nouvelles perspectives, de nouveaux cadrages, de nouvelles techniques, un travail vif qui traduit l'acte de création qui signe la personnalité de l'artiste dans ce non-fini de premier jet, une volonté de communiquer l'essentiel d'une sensibilité à l'autre sans le passage obligé du raisonnement ou de la culture comme habitude, une revalorisation du rôle et du sens de la couleur...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
claudeparisclaudeparis   22 juin 2015
Manet aimait à rappeler la réponse de Courbet à Daubigny qui le félicitait sur un paysage marin : "Ce n'est pas une étude de la mer, dit-il, cela représente une heure. C'est ce que les gens ne comprennent pas suffisamment, on ne peint pas un paysage, une vue de la mer, un personnage, on peint l'impression d'une heure de la journée".
Commenter  J’apprécie          20
claudeparisclaudeparis   22 juin 2015
Pour bien marquer leur différence, les nouveaux peintres choisirent d'inverser la hiérarchie officielle des thèmes de la peinture : en tête arrivait la peinture d'histoire, ses dieux, ses héros, ses princes, puis le portrait en gloire et la peinture dite "de genre", petites scènes de la vie ordinaire, enfin au dernier rang, et méprisé, le paysage. On prima le paysage, on rejeta l'histoire, n'avait d'intérêt désormais que la vie qu'on voyait autour de soi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
claudeparisclaudeparis   22 juin 2015
Chaque maître de la peinture, chaque école avait son café, lieu de rendez-vous de ses fidèles. Dans cette seconde moitié du siècle la vie intellectuelle s'exprimait en toute liberté dans les cafés. Le café était pour les artistes lieu d'échanges, d'exaltations mutuelles, de diffusion des idées, hors de la sphère privée, l'atelier, à l'écart de l'institution publique que ces peintres fuyaient.
Commenter  J’apprécie          10

Video de Claude Jeancolas (1) Voir plusAjouter une vidéo

Valère Novarina à props de L'opérette imaginaire
Interview en plateau de l'écrivain et metteur en scène franco-suisse Valère NOVARINA par Philippe LEFAIT, à propos de sa pièce "L'opérette imaginaire". Interventions de Max ROUQUETTE, Claude JEANCOLAS et Stanislas NORDEY. Ils évoquent la conceptualisation des langages qui permettent l'expression et la communication d'un artiste vers son public. Extraits de la pièce au Théâtre Bastille...
autres livres classés : impressionnismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Prénoms de grands peintres : trouvez leurs noms ! (3)

Je suis né à Paris en 1848. Chef de file de l'Ecole de Pont-Aven, inspirateur du mouvement nabi, j'ai vécu de nombreuses années en Polynésie où je suis décédé en 1903. Je suis Paul...

Gauguin
Cézanne
Signac

12 questions
628 lecteurs ont répondu
Thèmes : peinture , peintre , art , Peintres paysagistes , Peintres français , peinture moderne , peinture espagnole , Impressionnistes , culture générale , peinture belge , peinture romantique , peinture américaineCréer un quiz sur ce livre